Samedi 16 Décembre 2017

La Chine et l'Égypte promettent de conjuguer leurs stratégies de développement

La Chine et l'Égypte promettent de conjuguer leurs stratégies de développement
(Xinhua 03/12/16)

La Chine veut renforcer la coopération et intensifier le partenariat stratégique global avec l'Égypte, a déclaré jeudi au Caire un haut responsable chinois.

Le vice-président de la Conférence politique consultative du peuple chinois (CPPCC), Wang Jiarui, a fait ces remarques lors de sa rencontre avec le président égyptien, Abdel-Fattah Al-Sissi.

"La Chine soutient les efforts de l'Égypte visant à accéder à la stabilité et au développement et souhaite mettre en œuvre les mesures du consensus auquel sont parvenus les deux pays,'' a dit M. Wang.

Par ailleurs, M. Wang a appelé les deux parties à conjuguer leurs stratégies de développement, à renforcer la coopération bilatérale dans différents domaines et à faire avancer le partenariat stratégique global entre les deux pays.

M. Wang a également fait part à M. Al-Sissi des récentes évolutions économiques et sociales qui se sont produites en Chine et de l'esprit de la sixième session plénière du 18e Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

Pour sa part, M. Al-Sissi a affirmé que l'Égypte accorde une ''grande importance'' aux liens bilatéraux avec la Chine et qu'elle ''soutient totalement'' l'initiative proposée par la Chine "la Ceinture et la Route".

M. Al-Sissi a convié les entreprises chinoises à augmenter leurs investissements en Égypte et à activement participer au développement économique du pays.

Le président égyptien a présenté à M. Wang la situation économique et politique actuelle dans son pays ainsi que les perspectives concernant les questions moyen-orientales et mondiales.

Pendant sa visite, M. Wang a également rencontré le président du Parlement, Ali Abdel Aal, ainsi que les dirigeants des principaux partis politiques égyptiens. Il a également assisté à un forum des entreprises de Chine et d'Égypte sur "la Ceinture et la Route", aux côtés de l'ancien Premier ministre égyptien, Essam Sharaf.

Commentaires facebook