Dimanche 18 Février 2018

«Tout ça pour quelques couleurs», la communauté LGBT, proie facile du régime égyptien (rediffusion)

«Tout ça pour quelques couleurs», la communauté LGBT, proie facile du régime égyptien (rediffusion)
(RFI 04/01/18)

C’est la pire vague de répression contre les LGBTI que l’Egypte ait jamais connue. Entre le 22 septembre et le 31 octobre 2017, au moins 66 homosexuels présumés ont été arrêtés, mis en détention, et accusés de « débauche » ou d’« incitation à la débauche », l’homosexualité n’étant pas officiellement criminalisée en Egypte. Selon l’ONG égyptienne EIPR, 27 ont déjà été condamnés à des peines allant de six mois à six ans de prison, et plus de 280 homosexuels ont été condamnés depuis 2013. Cette intensification de la chasse aux homosexuels en Egypte a débuté après un concert de rock, celui du célèbre groupe libanais Mashrouh Leïla. Quelques jeunes brandissent un drapeau arc-en-ciel, symbole de la lutte pour la défense des droits LGBTI. Quelques heures plus tard, les médias, les responsables religieux, les autorités s’offusquent, et la police consulte ses listings pour procéder à des arrestations arbitraires ; la plupart des accusés, n’ayant pas assisté au concert. En revanche, deux porteurs du drapeau coloré, un jeune homme de 21 ans et une femme de 28 ans sont mis en détention provisoire.

Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180104-egypte-lgbt-communaute-proie-regime-...

Commentaires facebook