Jeudi 26 Avril 2018

Pourquoi l’Egypte va mieux et les Egyptiens moins bien ?

Pourquoi l’Egypte va mieux et les Egyptiens moins bien ?
(RFI 26/03/18)

Les Égyptiens sont appelés aux urnes à partir de ce lundi pour donner un nouveau mandat au président al-Sissi. Les électeurs attendent surtout l’amélioration de leur pouvoir d’achat laminé par les dernières années de ralentissement économique.

La priorité de l’immense majorité des Egyptiens c’est toujours et encore l'amélioration du pouvoir d’achat. Ce vœu émane d'abord de la cohorte des déshérités, 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Et c’est aussi une nouvelle demande aigüe de la classe moyenne. Notamment des 7 millions de fonctionnaires qui constituent l'un des piliers de l'électorat du président al-Sissi. A cause du ralentissement économique qui a suivi le mouvement de la place Tahrir, les Egyptiens les mieux lotis ont vu leurs économies fondre puis leurs revenus se déprécier. Ils ont d'abord renoncé à leurs vacances. Sept ans plus tard ils sont toujours à la peine et doivent rogner sur toutes les dépenses du quotidien, y compris se priver de viande témoigne un professeur.

Les principaux indicateurs macroéconomiques de l’Egypte sont pourtant positifs.

Le gouvernement espère cette année une croissance vigoureuse, de l’ordre de 5%. L’investissement étranger reflue, les réserves de change se sont reconstituées et l’inflation qui a culminé à 35% l’été dernier commence à dégonfler. Ce sont les premiers fruits du plan d’assainissement des finances publiques appliqué pour obtenir l’aide du FMI. Une TVA a été introduite, les subventions aux produits de base supprimées et la Banque centrale a laissé filer la livre. Les 10 milliards d’euro accordé par le FMI en novembre 2016 ont servi à consolider les comptes publics. Et en attendant que ça aille mieux en Egypte, comme dans tous les pays sous assistance du FMI, cela va moins bien pour la population qui endure l’ajustement.

Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180326-pourquoi-egypte-va-mieux-egyptiens-m...

Commentaires facebook