Mardi 23 Janvier 2018

Peugeot Automobile est poursuivi en Egypte pour rupture abusive de contrat de concession

Peugeot Automobile est poursuivi en Egypte pour rupture abusive de contrat de concession
(Agence Ecofin 12/01/18)

Le groupe et constructeur automobile français PSA Peugeot Citröen a été attaqué en justice par le groupe Arabia Investment Development (AIND), coté sur l'Egyptian Exchange, qui lui reclame des domages-intérêts pour rupture abusive de contrat de concession exclusive. Une première audience est annoncée pour mai 2018.

Vers le 20 novembre 2017, le constructeur automobile français a signifié à Cairo for Development and Cars Manufacturing (CDMC), filiale d'AIND qu'il mettait terme au contrat de concession exclusive qui les liait, selon des faits rapportés par la presse égyptienne. Les raisons de ce changement ne sont pas explicitées, mais il semble que cette décision ait été prise après l'acquisition par Peugeaot de la marque Opel.

L'entreprise égyptienne indique que cette notification les a pris par surprise, surtout qu'elle est intervenue alors qu'une nouvelle commande de véhicules de la marque française était en attente de formalités douanières.

L'entreprise a débuté son existence légale sous l'appelation de Peugeot Egypt, et n'a changé de nom qu'en 2007. Arabian Investment Development y a investi une première fois en 2009, en acquérant 50% de son capital. Elle s’est offert le reste de la participation en 2014, dans le cadre d'un accord maintenant les relations avec le groupe français.

Les discussions sur la compensation demandée par AIND promettent d'être dures. La décision de Peugeot survient dans une période marquée par la baisse des ventes de véhicules neufs en Egypte. La marque française ne figurait pas dans le top 5 des ventes à la fin du troisième trimestre. Seulement 711 nouvelles Peugeots avaient été vendues à cette période selon des médias égyptiens citant une instance en charge du suivi du secteur.

Idriss Linge

Commentaires facebook