Jeudi 23 Novembre 2017

Les défis de la formation professionnelle en Egypte

Les défis de la formation professionnelle en Egypte
(RFI 10/11/17)
Démonstration technique lors d'un forum de l'emploi en Egypte. IECD

En Egypte, 33% des jeunes entre 15 et 24 ans sont au chômage selon les chiffres de la Banque Mondiale. Dans le même temps, de nombreuses entreprises expliquent avoir du mal à embaucher. Le manque de formations adaptées, notamment dans les métiers techniques, peut expliquer ce paradoxe. Des secteurs comme l’électrotechnique, les énergies renouvelables, le BTP ou l’automobile sont en recherche de techniciens qualifiés. En Egypte, l’ONG IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement) travaille depuis 2013 pour tenter de trouver des solutions à ce problème : modernisation des curriculums, formation des professeurs, rénovations des ateliers et mise en contact entre jeunes diplômés et employeurs. François Hume-Ferkatadji s’est rendu au forum de l'emploi organisé à l’Institut Don Bosco, un établissement d’enseignement secondaire technique et professionnel.

Des dizaines de stands sont alignés dans la cour de l’établissement. Les représentants de petites ou grandes entreprises, en quête de recrutements, y ont pris place. Après avoir participé à un atelier pour apprendre à rédiger un CV, les jeunes techniciens peuvent ainsi tenter leur chance auprès des employeurs. Mais ce n’est pas toujours facile selon Marwan Mohammed, 19 ans, fraîchement diplômé en électricité :

« Ils demandent beaucoup d'expérience, il y a seulement quelques entreprises qui acceptent des étudiants qui viennent d'être diplômés. »

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171110-defis-formation-professionnelle-egypte

Commentaires facebook