Mercredi 23 Août 2017

L’Egypte impose une taxe de 3 000 livres égyptiennes sur la tonne de sucre exportée

L’Egypte impose une taxe de 3 000 livres égyptiennes sur la tonne de sucre exportée
(Agence Ecofin 18/04/17)

En Egypte, chaque tonne de sucre exportée sera désormais soumise à une taxe de 3 000 livres égyptiennes (164 $). C’est ce qu’a indiqué Reuters, qui cite le journal officiel du pays. Ce nouveau tarif, qui s’appliquera à compter de ce jour, représente une hausse de 2 100 livres par rapport au précédent régime imposé en 2016.

En instaurant cette taxe, l’exécutif égyptien espère ainsi protéger ses réserves stratégiques de sucre en dissuadant les exportateurs de la matière première motivés par des prix plus élevés au niveau mondial comparativement au marché domestique. Face à cette mesure gouvernementale, de nombreux acteurs restent sceptiques. « Cette nouvelle taxe ne changera rien sur le terrain dans la mesure où le sucre produit localement n’est pas actuellement exporté. Même si le sucre de la société saoudienne Savola est expédié, la taxe ne pourra s’appliquer parce qu’elle opère dans une zone franche », a expliqué un négociant à Reuters.

L’Egypte produit annuellement 2 millions de tonnes de sucre pour des besoins s’élevant à environ 3 millions de tonnes. Le déficit est comblé par des importations privées et publiques. Rappelons par ailleurs que dans son optique d’accroître les réserves de sucre, le gouvernement égyptien a levé le mois dernier, sa taxe de 20 % appliquée aux importations de la denrée.

Espoir Olodo

Commentaires facebook