Jeudi 23 Novembre 2017

La Cour de cassation égyptienne ordonne un nouveau procès pour sept condamnés accusés de terrorisme

La Cour de cassation égyptienne ordonne un nouveau procès pour sept condamnés accusés de terrorisme
(Xinhua 08/11/17)
La Cour de cassation égyptienne.

La Cour de cassation égyptienne a annulé mardi la condamnation à mort d'un accusé, ainsi que les peines de dix ans de prison de six autres accusés, et a ordonné l'ouverture d'un nouveau procès pour leur implication dans la création d'une cellule terroriste et la participation à des activités antigouvernementales, a rapporté l'agence de presse officielle MENA.

La Cour de cassation a accepté la demande des sept accusés, qui ont fait appel de leur condamnation en septembre 2016 pour "création d'une cellule terroriste destinée à organiser des opérations offensives contre la police, l'armée et les institutions de l'Etat" dans la province de Gharbiya, au nord du Caire, la capitale égyptienne.

Les affaires remontent à novembre 2014, et concernent au total 13 accusés, dont huit sont en détention et cinq en fuite. Les 13 affaires ont été déférées devant une cour pénale pour ces chefs d'accusation.

Début septembre 2016, une cour pénale a condamné à mort quatre accusés, dont trois sont en fuite. Elle a également condamné six individus incarcérés à dix ans de prison et deux fugitifs à 15 ans de prison, et a acquitté un autre individu incarcéré.

Les sept accusés incarcérés ont fait appel de leur condamnation, et la Cour de cassation a accepté mardi d'annuler leur peine et de rouvrir leur procès.

L'Egypte est confrontée à une vague d'activités terroristes depuis que l'armée a renversé l'ancien président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, en réaction aux manifestations de grande envergure qui avaient éclaté contre son unique année de règne et contre les Frères Musulmans, le groupe désormais illégal auquel il appartenait.

Commentaires facebook