Vendredi 26 Mai 2017

Chrétiens d’Egypte : "Le pire est encore devant nous "

Chrétiens d’Egypte : "Le pire est encore devant nous "
(Le Monde 11/04/17)
Des chrétiens d'Egypte.

Les coptes d’Alexandrie font part de leur peur et de leur colère après les attentats islamistes de dimanche qui ont fait au moins 46 morts.

L’accès à la cathédrale Saint-Marc d’Alexandrie est strictement contrôlé. Seuls les fidèles venus prendre part à la prière du lundi saint sont autorisés à pénétrer dans la rue où se trouve l’église copte. L’axe est fermé par des barricades et un cordon de policiers. Les habitants des immeubles entre lesquels le bâtiment religieux est encastré sont refoulés. La cathédrale a été visée par un attentat dimanche 9 avril, lors de la fête des Rameaux, quelques heures après une explosion dans une église de Tanta, une ville située dans la région du delta du Nil. Les attaques, revendiquées par l’organisation Etat islamique (EI), ont fait au moins 46 morts.

Des morceaux de verre, celui des devantures de commerces soufflées par la détonation, lorsqu’un homme a fait exploser sa ceinture aux portes de la cathédrale à la sortie de la messe dimanche, longent le trottoir. Des policiers en civil surveillent les alentours. Yvonne, 40 ans, s’éloigne pour parler à l’abri des regards. Elle porte le noir. « Les femmes coptes les plus pieuses s’habillent toujours en noir durant la semaine sainte. Je n’ai jamais suivi cette coutume. Mais aujourd’hui, je porte le deuil. » Selon cette fidèle, l’église était bondée lundi pour la prière. « On a besoin de se rassembler. On est très en colère. Il y a eu tant de victimes dimanche. Et le pire est encore devant nous », dit Yvonne, qui s’apprête à visiter les blessés de l’attentat.

Commentaires facebook