Vendredi 24 Novembre 2017

Attijariwafa et Barclays actent leur deal égyptien

Attijariwafa et Barclays actent leur deal égyptien
(La Tribune 04/05/17)

Le groupe bancaire Attijariwafa Bank vient de conclure le rachat de Barclays Bank Egypt entamé depuis fin 2016. Avec cette opération, le groupe marocain poursuit son expansion africaine alors que Barclays confirme son désengagement progressif du continent.
Clap de fin pour Barclays Bank Egypt qui devient désormais Attijari Bank Egypt à la suite de la conclusion de l'achat de la filiale égyptienne de la multinationale britannique par le groupe marocain Attijariwafa Bank.

L'opération qui a été entamée en octobre dernier vient en effet d'être définitivement entérinée selon un communiqué publié ce mardi 3 mai par le groupe marocain. « Conformément à l'accord signé le 4 octobre 2016, Attijariwafa bank a finalisé ce jour l'acquisition de 100% du capital de Barclays Bank Egypt et ce, après l'obtention de l'ensemble des autorisations réglementaires requises » lit-on dans le document qui ne fait pourtant pas cas du montant de la transaction. Tout au plus, Attijariwafa Bank, consent à souligner que «le financement de cette acquisition avait été anticipé dès le quatrième trimestre 2016 grâce à la réduction de moitié de la participation d'Attijariwafabank dans sa filiale Wafa Assurance et l'émission d'un emprunt subordonné".

De son coté, la maison mère de Barclays a annoncé que « cette cession s'inscrit en droite ligne avec sa stratégie visant à se désengager des activités et filiales jugées non essentielles pour sa rentabilité ».

Depuis mars 2016, le groupe s'est déjà lesté de pas moins d'une vingtaine de ses filiales implantées de part le monde. La cession de la filiale égyptienne s'inscrit donc dans le cadre de cette stratégie qui consiste, selon Jes Staley, le directeur général de Barclays, à permettre au groupe de « se rapprocher de ses objectifs de se désengager de ses activités non essentielles ». En ce sens, Barclays a annoncé avoir déjà anticipé une amélioration de 10% de son ratio de fonds propres consolidés, ce qui reflète en partie « une réduction de son exposition à des actifs risqués de près de 1 milliard de livres sterlings ».

Nouveaux marchés pour Attijariwafa
Avec ce closing, le groupe Attijariwafa Bank, premier établissement bancaire du Royaume et l'un des plus grands acteurs du marché africain, poursuit son expansion continentale et surtout met le pied dans une des plus importantes économies de la région MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient). « L'implantation d'Attijariwafa bank en Egypte contribuera également à une intégration économique de plus en plus importante entre l'Egypte et les régions de présence du groupe » s'est réjoui le groupe marocain dans son communiqué.

« Cette opération permet à Attijariwafa bank d'étendre son réseau international au sein de la troisième économie africaine riche d'une population de 92 millions d'habitants, et de s'implanter dans un marché bancaire avec des perspectives de croissance soutenue. Elle ouvre aussi la voie au développement du groupe au Moyen Orient et en Afrique de l'Est. »
Avec un réseau de 56 agences, une présence dans une vingtaine de ville égyptiennes et 1.500 employés, Barclays Bank Egypt qui est basé au Caire, a enregistré en 2016, enregistré un produit net bancaire de 1.062 millions de dirhams et un bénéfice net de 361 millions. Au premier trimestre 2017, son bénéfice net a connu une exponentielle croissance de 60%par rapport au premier trimestre 2016. Selon les explications du groupe, cette progression fulgurante s'explique par « des conditions de marché très favorables en matière de croissance des crédits, d'amélioration des marges d'intermédiation et de hausse des rendements des bons du Trésor ».

Alors que Barclays se désengage progressivement du continent, le groupe marocain confirme son ambition de se positionner en un des premiers leaders du marché continentale. En 2016, Attijariwafa Bank justifie d'une présence dans une trentaine de pays africains avec un réseau de près de 4.000 agences, 20.000 collaborateurs et plus de 8 millions de clients. Une expansion que le groupe entend poursuivre au vue des accords qu'il a signé ces derniers mois et de son appétit pour de nouveaux marchés notamment en Afrique anglophone ou de l'Est, région dans lesquelles le groupe était jusqu'à peu présent. Depuis quelques mois et dans le sillage de la nouvelle politique africaine du Maroc, la donne a changé et Attijariwafa Bank a remis au jour son esprit de conquête...

Commentaires facebook