Samedi 21 Octobre 2017

Dans le monde

(AFP)

Quinze jeunes recrues de l'armée afghane ont été tuées samedi à Kaboul dans un attentat suicide contre leur minibus, a rapporté le ministère de la Défense.

"Alors que le minibus des cadets sortait de l'académie militaire, il a été visé par un kamikaze qui s'aprochait à pied et a tué quinze d'entre eux et blessé quatre" autres, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère, le général Daulat Waziri .

(AFP)

Un comité de l'ONU pour la prévention de la torture a annoncé avoir suspendu sa visite au Rwanda en raison d'obstacles dressés par les autorités et de crainte que des personnes interrogées puissent être victimes de représailles.

"Nous avons été empêchés d'achever notre travail dans certains lieux et de graves limitations nous ont été imposées pour accéder à d’autres lieux de détention", a déclaré Arman Danielyan, le chef de la délégation du sous-comité.

(AFP)

La crise politique entre Madrid et les dirigeants séparatistes catalans s'approfondit de jour en jour, forçant la société catalane à prendre position, parfois à se déchirer.

Partis politiques, clubs de foot, entreprises et organisations civiques se sont prooncé pour ou contre l'indépendance, pour ou contre un référendum. Chacun émet son point de vue et exerce des pressions sur le président séparatiste de la région Carles Puigdemont.

Les clubs de foot

(AFP)

La police quadrillait samedi matin certaines rues de la ville de Douala (sud), capitale économique du Cameroun, pour y empêcher la tenue d'une manifestation interdite de soutien aux populations des régions anglophones, a constaté un journaliste de l'AFP.

Policiers et gendarmes armés, ainsi que des camions anti-émeutes, étaient déployés dans plusieurs rues de l'arrondissement de "Douala premier", où la manifestation était prévue.

(AFP)

Wydad Casablanca (Maroc), USM Alger (Algérie), Al Ahly (Egypte) et Etoile sportive du Sahel (Tunisie): les clubs du nord du continent monopolisent les demi-finales de la Ligue des champions d'Afrique. Conjoncturel ou structurel? Gros plan avant les matches retour samedi et dimanche.

Pour ce qui est du palmarès des clubs en Ligue des champions en tout cas, le Tout Puissant Mazembe (RD Congo), avec ses 5 titres, est le seul sub-saharien à troubler la quiétude d'un podium occupé par Al-Ahly (8 titres, record) et Zamalek, l'autre géant égyptien (5 titres).

(AFP)

Un homme a blessé au couteau samedi matin à Munich en Allemagne quatre personnes, attaquées au hasard dans la rue, avant de prendre la fuite, a annoncé la police, qui a fait état de l'interpellation d'un suspect.

Ce dernier, dont l'apparence se rapproche "très fortement" de celle de l'auteur des faits, a été interpellé "vers 11H30" (09H30 GMT), a précisé au cours d'un point de presse le porte-parole de la police de Munich, Marcus da Gloria Martins.

(AFP)

Quand Asya a découvert les vitrines brisées et les devantures éventrées des magasins de ce qui était sa rue commerçante préférée à Raqa, les larmes ont perlé sur son visage moucheté de taches de rousseur.

"C'était la plus belle des villes, mon Dieu", confie cette Syrienne de 35 ans, assise à l'arrière d'une voiture sur le boulevard Tal Abyad, autrefois grouillant d'activité et aujourd'hui jonché de gravats.

"Maintenant regardez autour de vous, regardez nos maisons", gémit-elle.

(AFP)

Quand la terre a tremblé au Mexique le 19 septembre, des milliers d'habitants sont sortis en courant dans la rue. Pas David Arellano: ce docteur qui opérait alors un nouveau-né à coeur ouvert a simplement redoublé de concentration.

"Le mouvement a été très brutal, très intense, on a dû tenir le matériel de la salle d'opération", raconte à l'AFP le chirurgien de 57 ans, un mois après le violent séisme qui a tué 369 personnes.

Déjà le 7 septembre, un précédent tremblement de terre l'avait surpris en pleine opération à coeur ouvert sur une fillette de neuf ans.

(AFP)

Des milliardaires qui s'enrichissent en Bourse et des dirigeants corrompus: entre les gratte-ciel de Pékin et Shanghai, Marx ne reconnaîtrait peut-être pas ses héritiers. Mais le Parti communiste chinois (PCC) continue d'attirer des membres, motivés par la foi... ou l'intérêt.

"Quand j'étais petit, dans les années 1960-1970, on nous expliquait à l'école qu'être au Parti, c'était être quelqu'un de bien. A l'époque, tu entrais pour défendre le socialisme", raconte à l'AFP Liu Shimin, 53 ans, ex-ouvrier d'une entreprise d'Etat et adhérent depuis 25 ans.

(AFP)

Elles sont psychiatre, chef d'entreprise ou ex-employée de la CIA, au minimum sexagénaires et prêtes à monter sur scène pour tenter leur chance au concours "Miss Senior America", qui se veut la vitrine des "côtés positifs" de la vieillesse.

"C'est l'âge de l'élégance. C'est un commencement, pas une fin", affirme dans un grand sourire Carolyn Slade Harden, une ancienne chanteuse de 73 ans qui a remporté jeudi dans un hôtel d'Atlantic City - une ville balnéaire du New Jersey connue pour ses retraités et ses casinos - l'édition 2017 de ce concours.

(AFP)

Une vieille dame toute voutée sur sa canne observe pleine de curiosité la jeune Asami Miwa, ancienne hôtesse de l'air venue faire campagne dans une circonscription rurale du Japon.

Agitant ses mains gantées de blanc, se courbant devant les électeurs potentiels sous la bruine de la préfecture de Saitama, à une heure au nord de Tokyo, la candidate trentenaire du tout nouveau Parti de l'espoir est une rafraîchissante tache de couleur dans un monde peuplé d'hommes en costumes sombres.

(AFP)

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis s'est entretenu vendredi avec le sénateur John McCain, alors que la tension monte entre les parlementaires et l'administration Trump, après la mort de quatre soldats au Niger.

Le Congrès souhaite que toute la lumière soit faite sur l'embuscade qui a coûté la vie à quatre soldats des forces spéciales américaines au début du mois au Niger.

(AFP)

Avec la chute de Raqa, Washington a remporté une bataille décisive cette semaine contre l'organisation Etat islamique, mais l'attention portée par les Etats-Unis aux jihadistes pourrait les avoir détournés d'autres dossiers clés et privés d'une vision plus large au Moyen-Orient.

La perte par le groupe Etat islamiste (EI) de son fief dans le nord de la Syrie signe de facto la fin de son "califat" autoproclamé, à cheval sur la Syrie et l'Irak.

(AFP)

Le Premier ministre Shinzo Abe s'est engagé samedi à protéger les Japonais, au dernier jour d'une campagne électorale dominée par les menaces de la Corée du Nord.

"C'est la coalition au pouvoir (...) qui est capable de protéger la vie des gens et de défendre un mode de vie heureux", a-t-il déclaré devant une foule venue affronter la pluie dans le centre du Japon alors qu'un typhon se dirigeait vers le pays. Il faisait clairement allusion à la Corée du Nord qui a menacé de "couler" l'archipel, au dessus duquel elle a déjà fait par deux fois voler des missiles.

(AFP)

Un groupe de 16 experts internationaux mandaté par la justice chilienne a conclu vendredi que la mort du prix Nobel de littérature Pablo Neruda, survenue peu après le coup d'Etat de Pinochet en 1973, n'est pas due à un cancer comme indiqué sur son certificat de décès.

"Ce qui est certain, ce qui est catégoriquement sûr à 100%, c'est que le certificat ne reflète pas la réalité du décès", a déclaré lors d'une conférence de presse le Dr Aurelio Luna, au nom des experts chargés de déterminer si le poète chilien a été assassiné par la dictature du général Augusto Pinochet.

(AFP)

Les réseaux sociaux, et une partie de la presse britannique, se gaussaient vendredi de la Première ministre Theresa May apparaissant sur une photo, seule à une table vide, au sommet européen de Bruxelles, "métaphore" pour certains des négociations sur le Brexit.

Sur ce cliché, devenu viral, la dirigeante est assise, regard baissé, devant une grande table décorée de quatre pots de fleurs, et semble perdue dans ses pensées. Elle attend en fait le président du Conseil européen Donald Tusk, avec qui elle doit s'entretenir.

(AFP)

Les forces irakiennes ont repris aux combattants kurdes la dernière zone qu'ils contrôlaient dans la province de Kirkouk, après d'intenses combats, Washington appelant à "calmer la situation".

Le Commandement conjoint des opérations (JOC), qui regroupe l'ensemble des forces irakiennes, a annoncé vendredi "la reprise de contrôle d'Altun Kupri", un ensemble de 36 villages s'étendant sur 530 km² et habités par une population mixte de 56.000 Kurdes et Turkmènes.

(AFP)

Les pays du G7 et les géants de l'internet se sont mis d'accord vendredi en Italie sur un plan visant à bloquer les contenus en ligne à caractère "terroriste", au moment où l'organisation Etat Islamique (EI) "ne dispose plus de territoire" après la chute de son ultime bastion de Raqa.

(AFP)

Un Nigérian qui avait tenté de faire exploser avec ses sous-vêtements piégés un avion à destination Etats-Unis a lancé des poursuites contre le ministère américain de la Justice pour des mauvais traitements subis selon lui en prison.

Condamné à la perpétuité pour avoir avait tenté de faire sauter un vol Amsterdam-Detroit le 25 décembre 2009, Umar Farouk Abdulmutallab est incarcéré dans une prison de très haute sécurité dans le Colorado (ouest).

(AFP)

Le chef du gouvernement espagnol a annoncé samedi la destitution de l'exécutif catalan de Carles Puigdemont et la convocation d'élections régionales dans les six mois, afin de reprendre le contrôle de la Catalogne au bord de la sécession.

Invoquant l'article 155 de la Constitution, jamais encore utilisé, Mariano Rajoy a demandé au Sénat de lui confier la faculté de dissoudre le parlement catalan, afin de "convoquer des élections dans un délai maximum de six mois".

(AFP)

Un ressortissant tadjik accusé d'être un agent recruteur pour l'organisation État islamique (EI) a été arrêté près de Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie), a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

"Farkhod Nazarov, soupçonné d'assistance au terrorisme, a été arrêté et sera détenu jusqu'au 12 décembre", a indiqué dans un communiqué le tribunal Oktiabrski de la deuxième ville de Russie, où un attentat dans le métro a fait 16 morts en avril dernier.

(AFP)

Le président français Emmanuel Macron a estimé vendredi à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles principalement consacré au Brexit que le Royaume-Uni était "loin du compte" sur ses engagements financiers envers l'UE.

"Nous sommes loin du compte sur les engagements financiers", a dit M. Macron, jugeant qu'il restait "un effort important à faire de la part du Royaume-Uni" sur la facture du divorce, un point considéré comme une priorité par l'UE.

(AFP)

L'Otan n'est pas en mesure de contrer une agression russe à l'est tant sa capacité militaire s'est "atrophiée" depuis la fin de la Guerre froide, affirme Der Spiegel, s'appuyant sur un rapport confidentiel de l'alliance.

"La capacité de l'Otan de soutenir au niveau logistique un renfort rapide dans le territoire très étendu", sous la responsabilité du commandement suprême des forces alliées en Europe (SACEUR), "s'est atrophiée depuis la fin de la guerre froide", selon ce rapport, dont l'hebdomadaire allemand dit s'être procuré un exemplaire.

(AFP)

Les Etats-Unis ont salué vendredi la victoire "décisive" à Raqa de la force arabo-kurde soutenue par une coalition internationale, avertissant cependant que la guerre contre les jihadistes n'était pas terminée.

"La libération de Raqa est une étape cruciale dans la lutte mondiale contre le groupe Etat islamique", se félicite dans un communiqué le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. Mais la "perte de Raqa (par le groupe Etat islamique, ndlr) ne signifie pas que notre combat contre l'EI est terminé", prévient M. Tillerson.

(AFP)

La police espagnole a assuré vendredi avoir identifié quelque 800 touristes britanniques soupçonnés d'avoir déposé des plaintes pour de fausses intoxications alimentaires aux Baléares afin d'obtenir de juteuses indemnisations des hôtels.

La police annonce dans un communiqué avoir également détecté 77 cabinets d'avocats ayant "mis en place une organisation visant à déposer des plaintes mensongères qui ont causé un tort économique important au secteur touristique des Baléares et de l'Espagne".

(AFP)

Les pays du G7 et les géants de l'internet se sont mis d'accord vendredi en Italie sur un plan visant à bloquer les contenus en ligne à caractère "terroriste", au moment où l'organisation Etat Islamique (EI) "ne dispose plus de territoire" après la chute de son ultime bastion de Raqa.

(AFP)

Vingt personnes soupçonnées de trafic d'êtres humains, d'enfants et de migrants, ont été arrêtées lors de deux opérations simultanées des forces de l'ordre en Europe, a annoncé vendredi l'Office européen des polices Europol.

Seize suspects ont été interpellés dans le cadre d'une opération contre le trafic d'enfants menée dans 19 pays européens du 9 au 13 octobre sous la coordination d'Europol en collaboration avec Interpol et Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières.

(AFP)

Les Tchèques finissaient de voter samedi, au deuxième et dernier jour des législatives, un scrutin sans surprise quant à la victoire apparemment acquise du milliardaire Andrej Babis mais marqué par l'inquiétude sur les relations avec l'Occident.

Cette appréhension a été exprimée avec force par le Premier ministre social-démocrate sortant Bohuslav Sobotka.

(AFP)

Le dernier attentat du groupe Etat islamique contre une mosquée chiite de Kaboul vendredi soir a fait 56 morts et 55 blessés, conduisant les fidèles et les autorités religieuses à réclamer de nouvelles mesures de sécurité pour ces lieux particulièrement vulnérables.

(AFP)

Les dirigeants de l'UE ont fait un geste vendredi envers la Première ministre britannique Theresa May, sous pression au Royaume-Uni pour faire avancer les négociations sur le Brexit, au deuxième jour d'un sommet à Bruxelles.

"Les rumeurs d'un blocage entre l'UE et le Royaume-Uni sont exagérées", a assuré le président du Conseil européen Donald Tusk à l'issue des deux jours de réunion.

(AFP)

Le président ukrainien Petro Porochenko s'est engagé vendredi à créer une cour spéciale chargée des affaires de corruption, demandée par les Occidentaux et des manifestants qui campent à Kiev pour réclamer une lutte plus forte contre ce fléau endémique en Ukraine.

Alors qu'il était resté vague jusqu'à présent sur ses intentions concernant ce sujet sensible, le chef de l'Etat, élu en 2014 à l'issue du soulèvement pro-européen du Maïdan, a assuré que cette mesure serait intégrée au projet de budget pour l'année prochaine.

(AFP)

Un Libanais a été condamné par contumace vendredi pour l'assassinat en 1982 à Beyrouth de l'ex-président Bachir Gemayel, adulé par les chrétiens du Liban mais considéré comme un "traître" par d'autres pour sa collaboration avec Israël.

Habib al-Chartouni, membre du Parti national social syrien (PNSS), groupe paramilitaire proche du régime syrien, était accusé d'avoir déposé la bombe qui a tué M. Gemayel et 23 autres personnes le 14 septembre 1982.

(AFP)

Madrid planchait vendredi sur les mesures à adopter en cas de suspension partielle de l'autonomie de la Catalogne pour répondre au défi indépendantiste, un plan qui pourrait prévoir des élections régionales dès janvier.

"Nous avons atteint une situation limite" en Catalogne, a déclaré vendredi à la presse européenne le chef du gouvernement Mariano Rajoy, à l'issue d'un sommet de l'Union européenne à Bruxelles où il a précisé que les mesures seraient annoncées samedi, après avoir assuré que son cabinet avait tout fait "pour ne pas arriver à une situation difficile".

(AFP)

Les pays du G7 et les géants de l'internet se sont mis d'accord sur un plan visant à bloquer les contenus en ligne à caractère "terroriste", a indiqué vendredi un ministre italien, dont le pays préside actuellement le G7.

Des représentants de Google, Facebook ou Twitter et les ministres de l'Intérieur des pays du G7 se sont retrouvés jeudi et vendredi à Ischia (sud), où la décision a été prise "de mettre en oeuvre ensemble" un plan d'action visant à bloquer "des contenus à caractère terroriste", a déclaré devant la presse Marco Minniti, ministre italien de l'Intérieur.

(AFP)

Le long voyage de Somphal Boonsanoon, consommateur et dealer, dans l'univers de la drogue s'est terminé dans une fosse creusée à la va-vite à Ayutthaya, cœur historique de la Thaïlande et entrepôt de drogue de l'Asie du Sud-Est.

Comme des milliers d'autres adolescents thaïlandais, il est devenu très jeune dépendant à ces petites pilules de méthamphétamine souvent coupées avec de la caféine appelées ici "yaba", "la drogue qui rend fou".