| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(Le Monde 25/03/17)
Depuis le début du conflit, il y a deux ans, 4 000 Yéménites ont fui dans l’ancienne colonie française. Sans pour autant échapper aux luttes d’influence régionales à l’origine des affrontements. Par Emeline Wuilbercq (Obock (Djibouti), envoyée spéciale) et Emilienne Malfatto (Obock (Djibouti), envoyée spéciale) Des tentes poussiéreuses. Des gamins dépenaillés. De l’ennui. Le camp de Markazi, à quelques kilomètres d’Obock, sur la côte djiboutienne, accueille depuis deux...
(RFI 24/03/17)
A Djibouti, le parti d’opposition MRD déplore une vingtaine d’arrestations parmi ses membres ou sympathisants en 10 jours. Ce jeudi, 9 d’entre eux ont été présentés au procureur de la République, accusés d’activités politiques illégales, 4 ont été placés sous mandat de dépôt. Mais les opposants ne sont pas les seuls touchés, les syndicalistes et les défenseurs des droits de l’homme sont également victimes d'une répression qui suscite une mobilisation internationale. Omar Ali Ewado, entame son 6e jour aux mains ...
(La Tribune 24/03/17)
Le secteur du bâtiment est en pleine ébullition à Djibouti. Pour mettre un terme aux constructions hors norme et pour assurer l’émergence d’un secteur d’excellence, le gouvernement vient d’approuver un projet de loi rendant obligatoires les inspections et les contrôles de qualité. Jusqu'à présent, les constructions en dur à Djibouti pouvaient se passer des contrôles de qualité par l'Etat. Mais cette situation ne saurait durer encore trop longtemps. Le gouvernement a approuvé mardi 22 mars, un projet de loi rendant...
(FIDH.org 22/03/17)
Paris-Genève- L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT) condamne l’arrestation pour une raison encore inconnue de M. Omar Ali Ewado, l’un des fondateurs de la Ligue djiboutienne des droits humains (LDDH), et appelle les autorités djiboutiennes à le libérer immédiatement et inconditionnellement. Le 19 mars 2017, vers 18h, M. Omar Ali Ewado a été arrêté alors qu’il se rendait à la mosquée située à côté de son domicile par des agents des Services de documentation et de sécurité (SDS - ...
(RFI 20/03/17)
Le président de la Ligue djiboutienne des droits humains a été arrêté hier. Omar Ali Ewado a été interpellé par les services de sécurité devant chez lui, dimanche 19 mars en début de soirée. Ses proches ne savent pas où il se trouve. La famille d’Omar Ali Ewado a passé la soirée à faire le tour des centres des services de sécurité. Sans succès : impossible de savoir où est détenu le président de la Ligue djiboutienne des droits humains...
(AgoraVox 17/03/17)
Djibouti, petit pays de la Corne de l'Afrique, glisse doucement vers sa perte. Dirigés par Ismaël Omar Guelleh (IOG) depuis 1999, les Djiboutiens subissent quotidiennement les conséquences des décisions insensées prises par leur président, décisions qui appauvrissent et asservissent la population. Des croisades judiciaires dispendieuses et inutiles aux retournements d'alliances géostratégiques, panorama des dernières lubies d'IOG, qui risquent fort d'envoyer son pays dans le mur. Depuis plusieurs années, le régime d'IOG poursuit en justice un homme d'affaires djiboutien, Abdourahman Boreh. L'affaire, qui ...
(RFI 16/03/17)
A Djibouti, quatre membres du Mouvement pour le renouveau démocratique et le développement (MRD, opposition) ont été arrêtés depuis avant-hier dont M. Naguib Ali Gouradi, membre du bureau national. Le président du MRD, Daher Ahmed Farah, dénonce des arrestations illégales visant selon lui, à faire taire l’opposition. « Quatre personnes ont été arrêtées, rapporte le président du MRD. La dernière, Mako Houssein Miguil, étant la doyenne des militants du parti puisqu’elle a plus de 80 ans. Il semble que Madame ...
(RFI 11/03/17)
Mohamed Ahmed, dit « Jabha », est emprisonné à Djibouti depuis 2010. Cet opposant, membre du Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (Frud), est accusé par le pouvoir d’être à la solde de l’Erythrée. Le 6 octobre, la chambre d’accusation avait annulé l’ensemble de la procédure le visant. Mais, malgré une obligation de remise en liberté, « Jabha » était resté en prison. Depuis, le procureur général a fait appel de la décision. Jeudi 9 mars, l'opposant a été amené devant ...
(RFI 06/03/17)
Le spectre de la famine plane sur l’Afrique de l’Est. L'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud il y a deux semaines et l’état de « catastrophe nationale » en Somalie. La situation est mauvaise également en Ethiopie, en Ouganda, au Kenya et dans une moindre mesure, en Tanzanie. La faute à la sécheresse qui frappe depuis trois ans tout l’est du continent mais aussi, en Somalie et au Soudan du Sud, aux crises politico-sécuritaires majeures qui...
(Le Point 02/03/17)
Face à la concurrence chinoise, la France bande les muscles et ouvre les bras au président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh. Mieux vaut tard que jamais. Un adage qu'ont eu le temps de méditer les présidents français, François Hollande, et djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh. Reçu à Paris mardi 28 février, soit à seulement quelques semaines de la fin du mandat du chef de l'État français, le président de Djibouti n'avait pas foulé le sol français depuis au moins... dix ans !...
(RFI 02/03/17)
La visite officielle du président djiboutien en France s’est achevée mercredi soir 1er mars, une visite tournée vers les questions économiques et de défense. Mercredi, Ismail Omar Guelleh a rencontré (avec une délégation de ministres et chefs d’entreprises) le patronat français au siège du Medef avant de s’entretenir avec le président du Sénat français puis avec le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, l’occasion de s’assurer du maintien du partenariat franco-djiboutien. Présente à Djibouti depuis plus d’un siècle et demi, l’armée française s’y maintient depuis l’indépendance par un accord de coopération militaire. Un accord revu à plusieurs reprises, avec récemment une réduction des effectifs...
(RFI 01/03/17)
Le président djiboutien effectue en ce moment une visite officielle à Paris ; il a rencontré mardi 28 février son homologue français François Hollande pour échanger autour des thèmes de la sécurité régionale, de la lutte contre le terrorisme, de l’aide au développement et de la francophonie. Une visite quelque peu tardive qui suscite des questionnements sur les relations entre les deux pays. A quelques semaines de la fin de son mandat, François Hollande reçoit finalement son homologue djiboutien. Une rencontre assez discrète, car il n’y a eu ni point presse ni discours officiel.
(La Croix 01/03/17)
Discret, tout est discret dans la visite officielle, mardi 28 février, du président de Djibouti Ismaïl Omar Guelleh (IOG) en France. À son programme, pourtant, des rencontres avec François Hollande, avec le président du Sénat Gérard Larcher, avec le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, avec le secrétaire d’État au développement et à la coopération Jean-Marie Le Guen, et avec le Medef. Mais aucune déclaration publique prévue, aucune publicité. Bordé par des pays en guerre (la Somalie, le Yémen),...
(RFI 01/03/17)
En visite officielle à Paris, Ismail Omar Guelleh a rencontré François Hollande ce mardi 28 février à l’Elysée. Le président djiboutien a été accueilli avec les honneurs, et les échanges entre les deux chefs d'Etats ont porté sur les questions sécuritaires et économiques. Au long des quarante minutes qu’a duré la rencontre, Ismail Omar Guelleh et François Hollande ont d’abord parlé sécurité. Djibouti est un acteur clef dans la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité régionale. La France...
(RFI 28/02/17)
Ismaïl Omar Guelleh doit rencontrer son homologue François Hollande ce mardi matin à l’Elysée. Au cours de ces trois jours en France, le chef de l’Etat djiboutien rencontrera également le Medef, le président du Sénat Gérard Larcher puis le ministre français de la Défense ainsi que le secrétaire d’Etat chargé du Développement et de la coopération. Les échanges devraient porter sur la coopération militaire et l’économie, notamment face à la montée en puissance du concurrent chinois. Une rencontre dénoncée par...
(Le Monde 28/02/17)
Le voyage officiel, le premier depuis dix ans, intervient alors que les équilibres régionaux sont en pleine recomposition dans la Corne de l’Afrique. Par Cyril Bensimon Il y a encore quinze ans, Djibouti sommeillait. Son président Ismaïl Omar Guelleh (IOG) débute, mardi 28 février, une visite officielle en France.Un micro-Etat désertique de 23 000 km2, indépendant depuis 1977, terrain d’entraînement de l’armée française qui constituait la meilleure assurance-vie d’un régime secoué par une décennie de rébellion (1991-2001). Lire aussi :...
(L'Humanité 27/02/17)
La visite du président djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, à Paris cette semaine soulève l’indignation de l’opposition. Mohamed Kadamy, dirigeant du Frud, dénonce un pouvoir qui foule quotidiennement aux pieds les droits de l’homme. Quel sens donnez-vous à cette visite du président djiboutien en France, la ­première sous le quinquennat Hollande ?
(RFI 27/02/17)
La visite, en France, du président de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, attendu mardi 28 février, dans la capitale française, est d’ores et déjà très critiquée. C'est sa première visite depuis dix ans. Les opposants djiboutiens, en exil en France, manifestent, ce samedi 25 février, à Paris pour interpeller le président français, François Hollande. Les opposants djiboutiens veulent adresser un message au chef de l'Etat français, François Hollande, qui s’apprête à recevoir son homologue djiboutien Ismaïl Omar Guelleh. Joint par RFI,...
(Autre média 24/02/17)
Un protocole sera signé entre le ministère turc de l'Education et la fondation turque Maarif pour le lancement de la construction d'une école à Djibouti qui devrait ouvrir ses portes en septembre prochain. Le ministre turc de l'Education nationale, Ismet Yilmaz, a indiqué que dans le courant du mois prochain, un protocole sera signé avec la fondation turque Maarif pour le lancement de la construction d'une école à Djibouti qui devrait ouvrir ses portes la prochaine année scolaire, en septembre. Ismet Yilmaz et son homologue djiboutien Mustapha Mohamed Mahmoud...
(Le Monde 23/02/17)
Au bord de la mer Rouge, un contentieux judiciaire aux forts relents politiques empoisonne depuis près de dix ans la relation entre Djibouti et les Emirats arabes unis (EAU). Un riche homme d’affaires franco-djiboutien se trouve au cœur de ce conflit qui oppose DP World, la filiale portuaire de la holding gouvernementale Dubaï World, au petit Etat de la Corne de l’Afrique. Il s’agit d’Abdourahman Boreh, un intime du président djiboutien, Ismaël Omar Guelleh, devenu son pire...

Pages