| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Agence Ecofin 03/11/16)
Le ministre djiboutien des Télécommunications, Abdi Youssouf Sougueh, s’est réjouit de la sélection de son pays par le fournisseur de connectivité par satellite Intelsat pour lancer ses nouveaux services haut débit par satellite. Cette annonce a été faite au cours de l’atelier régional d'information sur les nouvelles technologies de satellites à haut débit d'Intelsat, organisé à Djibouti, la capitale du pays, au cours du mois d’octobre 2016. Pour le ministre des télécoms, le lancement de ces nouveaux services à partir de Djibouti « est une décision importante qui va dans le sens de la consolidation du partenariat entre Djibouti et la société Intelsat ». Cette décision « conforte notre pays dans ses ambitions de se placer comme un hub des...
(Xinhua 31/10/16)
Djibouti a condamné dimanche l'attaque au missile effectuée jeudi dernier par la milice chiite des Houthis yéménites contre la ville sainte de La Mecque. "Djibouti s'insurge contre cette agression qui constitue une escalade dangereuse et un développement inadmissible du conflit. Cette attaque ne porte pas préjudice seulement au Royaume frère saoudien mais à l'ensemble de la Communauté musulmane", a indiqué le ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mahmoud Ali Youssouf, dans une déclaration. "La République de Djibouti réitère son soutien indéfectible au Gouvernement légal du Yémen et aux efforts des Nations Unies visant à mettre fin à cette guerre fratricide à travers la réalisation d'un processus politique inclusif et ouvert à toutes les forces vives de...
(Xinhua 31/10/16)
L'Autorité des ports et zones franches de Djibouti, et le port de commerce maritime international azerbaïdjanais de Bakou ont signé samedi un mémorandum d'entente destiné à jeter les bases des relations de partenariat entre les deux ports. Cet accord qui a été paraphé par Aboubaker Omar Hadi, président de l'Autorité des ports et zones franches de Djibouti, et Taleh Ziyadov, directeur général du port de commerce maritime international de Bakou, prévoit également l'élargissement de la coopération entre les ports des deux pays, à travers notamment l'échange d'expériences dans les domaines de la gestion portuaire et la formation du personnel de leurs ports respectifs. L'Azerbaïdjan encore novice dans ce secteur clé souhaite bénéficier ainsi de l'expérience de Djibouti dans ce domaine...
(Xinhua 31/10/16)
Djibouti vient de lancer un projet sur les réponses adaptées aux impacts liés aux déplacements forcés de population. Ce projet d'un montant de 20 millions de dollars financé par la Banque Mondiale vise à fournir des réponses aux déplacements forcés de longue durée de population dans ce pays. Outre Djibouti, l'Ethiopie, et l'Ouganda bénéficient également de ce projet. Le renforcement de la résilience des réfugiés, les capacités des gouvernements pour mieux gérer les flux des migrations mixtes dans ces trois pays figure également parmi les objectifs ciblés par ce projet de la BM. Selon le Secrétariat d'Etat djiboutien chargé des Affaires Sociales qui gère ce projet, la mise en œuvre de ce programme permettra d'améliorer les conditions de vie des...
(Xinhua 31/10/16)
La 3ème édition du festival "Djibouti fait son cinéma" commence dimanche soir dans la capitale djiboutienne. Organisée par l'Association djiboutienne "Science et Culture" en collaboration avec l'Institut Français de Djibouti (IFD), cette nouvelle édition qui s'étalera sur une semaine prévoit la projection d'une trentaine de courts-métrages djiboutiens, français, sénégalais et camerounais. La première journée de ce festival est dédiée au cinéma djiboutien avec la projection de trois courts-métrages djiboutiens. Le programme prévoit également une soirée consacrée aux œuvres cinématographiques du cinéaste malgache Laza, invité d'honneur de cette 3ème édition, avec de projections de courts-métrages et discussions autour du métier de cinéaste et de son œuvre. Par ailleurs une conférence sur le studio de production qui pour thème "la démocratisation des...
(Jeune Afrique 29/10/16)
Le ministre des Affaires étrangères djiboutien Mahamoud Ali Youssouf, mise gros sur les récents investissements chinois à Djibouti. Mais l'économie de son pays dépend aussi des suites de la crise actuelle en Éthiopie, fait-il remarquer à Jeune Afrique. Entretien. Alors que le contingent djiboutien de 2 000 hommes, stationné à Beledweyn depuis 2011, dans le cadre de la Mission pour l’Union Africaine en Somalie (Amisom), vient de subir une nouvelle attaque des Shebab, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de Djibouti, Mahmoud Ali Youssouf, a confirmé la volonté de son pays d’accompagner le processus électoral en cours jusqu’à sa conclusion. En poste depuis 2005, cet homme fort du gouvernement, âgé de 51 ans, revient également sur...
(Jol Press 29/10/16)
Si le pays est toujours gratifié d’une croissance confortable, notamment en comparaison de ses voisins, son président, Ismaïl Omar Guelleh, continue de jouer un trouble jeu avec ses partenaires internationaux. L’arrivée de la Chine sur la Corne de l’Afrique n’est à ce titre pas sans poser de questions. "La Chine a le droit de défendre ses intérêts comme tout le monde", affirmait Ismaïl Omar Guelleh dans une interview accordée à l’agence Reuters en février dernier. Le président djiboutien oubliait peut-être que la Chine n’est justement pas un pays comme un autre, et qu’elle ne se bat pas "comme tout le monde" pour se faire une place sur la scène politique et économique mondiale. C’est particulièrement vrai en Afrique. Le géant...
(Autre média 26/10/16)
Le 6 octobre dernier, la justice djiboutienne a tranché en faveur de Mohamed Ahmed, dit Jabha, et a ordonné sa libération. Malgré cette décision, le plus ancien détenu politique du pays, membre du Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (FRUD), dort encore derrière les barreaux. Le pouvoir de la justice en question Arrêté par l’Armée djiboutienne le 1er mai 2010 à proximité du Moussa Ali, au nord-ouest du district de Tadjourah, Mohamed Ahmed dit Jabha, figure ...
(Xinhua 26/10/16)
Une attaque au camion piégé perpétrée mardi par les combattant du groupe terroriste somalien Shebab aurait fait 2 morts et plusieurs blessés parmi les soldats du bataillon djiboutien déployés à Beldeweyn, au centre de la Somalie, sous la bannière de la Mission de l'Union africaine en somalie (AMISOM). L'Agence Djiboutienne d'Information (ADI) a rapporté que cette attaque a été menée en deux temps : un kamikaze a fait exploser d'abord son camion chargé d'explosifs à l'entrée du camp des troupes djiboutiennes, et un commando de combattants shebabs ont ensuite pris d'assaut le camp militaire. L'ADI précise par ailleurs que les assaillants ont été repoussés avant d'être abattus tous. Dans un communiqué publié à l'issue de cette attaque, le chef d'Etat...
(Le Soleil 22/10/16)
La voie ferrée reliant Addis-Abeba à Djibouti a été récemment officiellement ouverte à la circulation, permettant à l'Éthiopie, ancienne civilisation des hautes terres de l'Afrique orientale, de bénéficier d'une liaison ferroviaire électrifiée vers le port de Djibouti. La mise en circulation de ce chemin de fer apportera à l'Éthiopie, à Djibouti et à toute l'Afrique de l'Est, de nouveaux espoirs de développement et de prospérité. C'est aussi une action concrète illustrant les nouveaux concepts avancés par le Président Xi Jinping pour les relations sino-africaines, à savoir le...
(Autre média 18/10/16)
Le Japon va renforcer sa présence militaire en Afrique en étendant la base qu’il détient à Djibouti. Dans l’optique de freiner l’influence grandissante de la Chine dans cette région. Le Japon veut étendre sa base militaire à Djibouti, notamment pour contrecarrer l'influence régionale chinoise. Des sources gouvernementales japonaises ont confirmé à l’agence Reuters, en fin de semaine dernière, que les autorités nippones ont demandé une autorisation à leurs homologues djiboutiens pour accroître la superficie de la base militaire qu’elles y détiennent. « En plus du terrain dont ...
(RFI 17/10/16)
Trois bateaux avec à leur bord des centaines d'Ethiopiens sont arrivés à Djibouti. Ces migrants y ont été envoyés par des groupes armés du Yémen. Ils tentaient de traverser ce pays à pieds, pour rejoindre l'Arabie saoudite, quand ces groupes les ont interceptés et envoyés à Djibouti contre leur volonté. Ils se trouvent à présent dans un camp à Obock, ville du nord du pays. Trois bateaux sont arrivés au large de côtes djiboutiennes et nous avons reçu plus de 600 personnes.
(AgoraVox 14/10/16)
Sur la scène internationale, les alliances se font et se défont à un rythme souvent bien moins rapide que ce qui se fait en matière de politique intérieure. Le partenariat de raison entre les Etats-Unis et Djibouti, petit pays de la Corne de l’Afrique, constitue un cas intéressant à disséquer. Il est en pleine évolution depuis plusieurs années et laisse présager de relations bien différentes sur le continent africain et entre ces deux pays que tout oppose. La réélection du président Ismaïl Omar Guelleh à la tête de Djibouti, en avril dernier, avait de quoi satisfaire les nombreux alliés de ce pays. Stabilité politique une fois de plus assurée et croissance économique qui ne se dément pas, Djibouti est, sur...
(La Nation (Djib) 14/10/16)
Statistiques à l’appui, les équipes des douanes djiboutiennes ont collecté des redevances fiscales de 32.483.579.259 de nos francs en 2015, soit une augmentation de 28, 92% par rapport au montant enregistré de 25.951.775.595 FD en 2014. Ce ratio positif passe à 65,44% en comparaison avec les recettes douanières de 19.534.934.806 FDJ de 2012. De tels chiffres donnent une plus grande crédibilité au personnel douanier dans l’accomplissement de ses missions. Le constat incite au redoublement d’efforts sur plusieurs fronts de la part des sphères de décision et chevilles ouvrières des douanes djiboutiennes. L’info de fraîche date est passée inaperçue. Elle a trait au déroulement de la cérémonie que le bâtiment Bel, sis à l’entrée de l’enceinte portuaire de la capitale, a...
(La Nation (Djib) 14/10/16)
Depuis sa création, le Cexeru de Djibouti s’emploie à aider les leaders des deux communautés nationales à régler pacifiquement leurs conflits dans la région de Dikhil. Du 27 au 29 septembre dernier, un atelier sur le renforcement des capacités des chefs coutumiers dans la résolution des conflits a eu lieu au siège du conseil régional de Dikhil. Le CEWERU de Djibouti (Mécanisme National d’Alerte et de Réaction Rapide aux Conflits) a organisé à Dikhil un atelier de formation sur les techniques de facilitation, négociation, médiation et d’arbitrage pour la prévention et la résolution des conflits pastoraux. Cet atelier a réuni pendant trois jours, du mardi 27 au jeudi 29 septembre dernier, au siège du Conseil Régional de Dikhil, une vingtaine...
(La Nation (Djib) 14/10/16)
La ligue des « oulémas » de Djibouti a organisé hier matin au palais du peuple une rencontre avec les cheikhs qataris Abdoulrachid Ali Soufi et le docteur Nouman Abouleil et les hauts responsables djiboutiens. Originaire de Somalie, le cheikh Abdourachid Ali Soufi vit et travaille au Qatar où il est connu comme prédicateur. Il est venu à Djibouti dans le cadre d’un dialogue avec les religieux djiboutiens. La rencontre, organisée par la ligue djiboutienne des Oulémas sous le thème “Orientation du Dawa pour réussir les messages des Oulémas et des prédicateurs » a eu lieu hier au palais du peuple. De nombreux hauts responsables djiboutiens des forces de défense et de sécurité ont participé à cette rencontre : le...
(Reuters 13/10/16)
Le Japon prévoit d'agrandir la base militaire qu'il possède à Djibouti pour faire pièce à ce que Tokyo perçoit comme une expansion de la présence chinoise dans la Corne de l'Afrique, apprend-on dans l'entourage du gouvernement japonais. "La Chine investit dans de nouvelles infrastructures à Djibouti et y accroît sa présence, il faut donc que le Japon y acquière plus d'influence", explique-t-on pour justifier des projets engagés à des dizaines de milliers de kilomètres des deux pays asiatiques. La Chine a ces dernières années énormément investi en Afrique, en particulier pour gagner l'accès à des...
(Agence Ecofin 13/10/16)
Le Japon envisage d'agrandir la base militaire qu'il avait installée en 2011 à Djibouti pour tenter de contrer l’influence grandissante de la Chine en Afrique, rapporte l’agence Reuters ce 13 octobre, citant trois sources officielles japonaises. Tokyo envisage de louer l’an prochain un terrain adjacent à sa base existante située près de l’aéroport international Ambouli et de la base américaine du Camp Lemonnier, a précisé un porte-parole du ministère nippon de la Défense en réponse à une question de Reuters. « Le Japon est en négociations avec le gouvernement de Djibouti », a-t-il déclaré. A partir de sa base existante qui s’étale sur 12 hectares et compte 180 hommes, le Japon participe aux patrouilles maritimes de la force internationale déployée...
(Xinhua 12/10/16)
Le gouvernement djiboutien a approuvé mardi en conseil des ministres l'adhésion de Djibouti à l'accord relatif à la création de la Banque Africaine d'Import-Export (Afreximbank), institution financière panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra-africain. Selon un communiqué officiel publié à l'issue de ce conseil, cette décision témoigne surtout de la volonté du gouvernement de diversifier les sources de financement de l'économie djiboutienne. "L'adhésion à cette institution permettra aux institutions publiques et au secteur privé djiboutien de profiter d'un accès complet à la gamme de services, programmes et facilités offerts par...
(Xinhua 11/10/16)
Le Premier ministre djiboutien, Abdoulkader Kamil Mohamed, a présidé lundi une réunion de haut niveau consacrée à lutte contre l'immigration clandestine. L'objectif de cette réunion était de mieux renforcer la coordination de l'action gouvernementale contre l'immigration clandestine dans le pays avec les différents acteurs nationaux et régionaux, ainsi que les partenaires internationaux. Dans une intervention faite à l'ouverture de cette réunion, M. Kamil a indiqué que Djibouti fait face à un flux migratoire causé par les conflits que connaissent les pays voisins. "Les crises que connaissent les pays voisins poussent des centaines de personnes à fuir. Ils arrivent à Djibouti par vagues successives dans l'espoir de trouver refuge", a-t-il dit. Il a fait savoir par ailleurs que le refoulement des...

Pages