| Africatime
Dimanche 23 Avril 2017
(Le Monde 17/02/17)
Le petit Etat aux grandes ambitions est en pleine mutation. Ce n’est pas la France qui est l’initiatrice de ces changements mais la Chine, explique la chercheuse Sonia Le Gouriellec. « Les Français, c’est fini ici », me lance un passant alors que je musarde dans le centre de Djibouti. Effectivement, en quelques mois le visage de Djibouti s’est transformé, et le « partenaire historique français » n’en est pas l’initiateur. Les inaugurations d’infrastructures se multiplient (voies de chemins de fer, ports, routes, aéroports, centres commerciaux, etc.) et le pays s’internationalise. Djibouti semble vivre à un rythme nouveau, ou à « une nouvelle allure du temps », aurait dit l’historien Jules Michelet. Le lancement de la construction de la première...
(Autre média 17/02/17)
Le Groupe Imprimerie Nationale accompagne la République de Djibouti dans la modernisation de ses titres. Cet accompagnement se traduit par la livraison d’une plateforme multititres biométriques. Les premiers passeports biométriques djiboutiens ont été délivrés début février aux citoyens. "Cette plateforme multititres est complétée par une solution de dématérialisation et d’archivage numérique des dossiers de demandes de titres qui permettra d’offrir des services administratifs performants à la population djiboutienne", indique le groupe. Harmonisation du système de demande et de délivrance des visas À terme, cette solution doit permettre aux Djiboutiens de l’étranger de demander leur passeport dans toutes les représentations diplomatiques et offrir aux étrangers une harmonisation du système de demande et de délivrance des visas. Une cérémonie s’est déroulée jeudi...
(La Croix 16/02/17)
Elle est partout, vraiment partout. Dernière arrivée, la Chine marque au fer rouge sa présence à Djibouti. Là, des dizaines de grues surplombent l’horizon de la rade de Djibouti : elle agrandit le port de Doraleh et en profite pour se bâtir une base militaire en capacité d’accueillir 10 000 soldats. L’inauguration aura lieu d’ici à la fin de l’année. Ici, une cohorte d’officiels chinois accompagne le président Ismaïl Omar Guelleh (IOG) pour consacrer la deuxième tranche de la zone franche de 48 km2 cédée à Pékin. Moins d’une semaine plus tôt, le 10 janvier, le président djiboutien inaugurait la nouvelle gare de la capitale ; et avec elle le nouveau chemin de fer qui relie la cité-État à Addis-Abeba,...
(Challenges 16/02/17)
Othman Benjelloun met le cap sur Djibouti. En effet, le magnat africain de la finance, qui a été reçu il y a quelques jours par le Président de ce petit pays de la Corne d’Afrique, envisage d’y investir dans différents secteurs économiques, notamment l’énergie et l’immobilier. L’information a été confirmée à l’issue d’une cérémonie officielle accordée par son Excellence Ismaïl Omar Guellah à son invité marocain de marque qui était à la tête d’une forte délégation de patrons d’entités affiliées à Financecom (holding de tête du groupe Benjelloun). La partie marocaine a eu droit à une présentation détaillée des atouts de ce pays de près d’un million d’habitants et qui dispose d’importantes ressources naturelles telles que l’or, le gaz naturel,...
(Xinhua 15/02/17)
La Poste de Djibouti a signé mardi une convention avec la société What3 Words, pour recourir au système d'adressage de What3Words, un système qui divise le monde en carrés de 3m x 3m et attribue à chacun une adresse unique de 3 mots. Avec cet accord, Djibouti devient le cinquième pays au monde et le premier en Afrique de l'est à faire sien le choix de recourir à cette norme d'adressage. En adoptant ce système, la Poste de Djibouti entend améliorer sa capacité de livraison du courrier à domicile qui, jusque-là, était restreinte aux entreprises et agences gouvernementales traitant de gros volumes de courrier. Dans une déclaration qu'il a effectué à l'issue de la signature de cette convention, le directeur...
(Xinhua 13/02/17)
Le ministère djiboutien de la Femme vient de présenter une nouvelle stratégie pour accélérer l'abandon de toute forme d'excision pour la période de 2018 à 2022 à Djibouti. Réalisée en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), cette nouvelle stratégie qui sera soumise pour validation au Parlement va constituer le socle sur lequel repose l'option stratégique du gouvernement djiboutien pour renforcer davantage les actions permettant le respect de l'intégrité physique des petites filles. La stratégie se veut être également la référence nationale pour la promotion et la protection des droits des enfants, en particulier la protection de l'intégrité physique de la fille. Elle vise surtout à redynamiser...
(Xinhua 10/02/17)
Le président djiboutien Ismail Omar Guelleh a parrainé jeudi la cérémonie de lancement du passeport biométrique à Djibouti. Se distinguant par sa résistance à la falsification et à la contrefaçon, le passeport biométrique se révèle aussi un outil très efface en matière d'identification d'individus et de contrôle de titres de voyages émis par un Etat. Au cours d'une brève allocution faite à cette occasion, le président djiboutien s'est dit réjoui de l'introduction du passeport biométrique dans son pays. "Avec cette nouvelle disposition, nos passeports ne seront plus exposés à la contrefaçon", a-t-il déclaré. Le passeport biométrique permettra aussi à tous les Djiboutiens d'avoir à leur disposition de documents au-dessus de tout soupçon. La résistance à la falsification de ce nouveau...
(Le Temps.ch 10/02/17)
Depuis 2015, les bombardements au Yémen ont fait plus de 7000 victimes et causé de nombreuses destructions d’infrastructures, écrit un envoyé spécial de l’AFP. Cette guerre oubliée oppose les partisans sunnites du gouvernement du président Hadi soutenus par l’Arabie saoudite et les Etats-Unis, contre les rebelles houthistes chiites, armés par l’Iran, ce que Téhéran dément. 2000 réfugiés yéménites vivent dans le camp poussiéreux d’Obock (Djibouti) amarré sur la côte africaine du golfe d’Aden. Entre les deux rives, le détroit de Bab-El-Mandeb (« la porte des larmes »), a vu défiler le trafic des esclaves, la piraterie et la violence des clans. Maintenant ce sont d’un côté les réfugiés yéménites qui fuient la guerre et les bombardements qui croisent les migrants...
(Xinhua 09/02/17)
Les élections régionales et communales se tiendront à Djibouti le 24 février prochain, annonce un communiqué du ministère djiboutien de l'Intérieur, reçu mercredi. Au total 15 listes vont s'affronter lors de ces échéances électorales, le troisième du genre de l'histoire de Djibouti. C'est l'alliance au pourvoir, l'Union pour la majorité présidentielle (UMP) qui sera la plus représentée avec huit listes suivies du parti politique l'Union pour le développement et la justice (UDJ), qui va présenter trois listes. Les candidats indépendants ont quant eux déposés quatre listes. L'ouverture de la campagne électorale est prévue le samedi 8 février à 00heure (heure locale) et s'achèvera le mercredi 22 février 2017 à minuit (heure locale), pour le premier tour. Le deuxième tour aura...
(Xinhua 08/02/17)
Le gouvernement djiboutien a approuvé mardi en conseil des ministres la mise en place d'un projet de loi fixant le régime juridique et le cadre institutionnel des partenariats public-privé (PPP) qui est un accord contractuel à long terme entre des entités publiques et privées du pays. Selon un communiqué officiel publié à l'issue de ce conseil, ce projet de loi s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie "Vision Djibouti 2035", dans lequel le gouvernement djiboutien reconnaît le rôle moteur du secteur privé dans la diversification et l'amélioration de la compétitivité de l'économie et entend s'appuyer sur ce secteur pour la mise en place des projets d'infrastructures et des services publics nécessaires à travers notamment les...
(La Croix 08/02/17)
Depuis 2015, environ 2 000 Yéménites se sont réfugiés dans l’ancienne capitale coloniale de Djibouti, victimes d’une guerre oubliée dans une zone tourmentée. Cette guerre oppose les partisans du président Hadi, soutenus par l’Arabie saoudite, aux rebelles houthistes armés par l’Iran. Pas d’ombre. Une brise. Personne ou presque dans les allées du camp de Markozy, à Obock, qui fut la première capitale de la colonie française de Djibouti, amarrée sur la rive africaine du golfe d’Aden, verrou de la Mer Rouge.
(Contrepoints 06/02/17)
Changement de doctrine à Pékin : pour la première fois de sa longue histoire, la Chine va bientôt disposer d’une base militaire à l’étranger – dans le petit État africain de Djibouti, précisément. Et rompre avec une tradition de non-ingérence qui n’est plus adaptée à son statut de superpuissance. Le choix de Djibouti ne doit rien au hasard. De plus en plus présente en Afrique, la Chine se doit d’y sécuriser ses investissements et entreprises. Mais, de par sa situation géographique, à l’intersection du Golfe d’Aden et de la Mer Rouge, Djibouti est aussi et surtout une place forte et stratégique d’un point de vue militaire. Un atout qui n’a pas échappé à Pékin, alors que la Chine entend prendre...
(Xinhua 06/02/17)
"Notre objectif est de construire une ingénierie parfaite", a récemment déclaré à l'agence Xinhua Yuan Li, président de la compagnie CCECC (China Civil Engineering Construction Corporation), une des deux compagnies chinoises en charge de la construction du chemin de fer Ethiopie-Djibouti. Long de 752,7km, le chemin de fer Ethiopie-Djibouti relie la capitale éthiopienne, Addis Abeba, à la ville portuaire de Djibouti, au bord de la mer Rouge. En tant que premier chemin de fer électrique en Afrique, cet ambitieux projet a été mené à bien par les compagnies China Railway Engineering Co. et la CCECC, qui ont utilisé leurs innovantes technologies pour assurer la qualité du projet. Harar, une ville avec une importante architecture islamique, se situe sur une colline...
(Xinhua 06/02/17)
Neuf ressortissants yéménites refoulés par les Etats-Unis sont arrivés à Djibouti après avoir transité par l'aéroport international de Bole d'Addis-Abeba, a annoncé vendredi le gouvernement éthiopien. Le président américain Donald Trump a récemment signé un décret interdisant l'entrée de son pays aux ressortissants de sept pays majoritairement musulmans pour une durée de 90 jours, à savoir l'Irak, l'Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan et le Yémen "La seule raison de leur passage par Addis-Abeba, c'est que les compagnies aériennes éthiopiennes assurent une liaison entre Addis-Abeba et Washington", a expliqué le ministre éthiopien de la Communication, Negeri Lencho. "Cette décision (de les refouler) est celle du gouvernement américain. Elle n'a rien à voir avec l'Ethiopie", a-t-il martelé. Selon...
(Xinhua 03/02/17)
DJIBOUTI, (Xinhua) -- La secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaelle Jean, a clôturé jeudi sa visite de travail qu'elle a entamée le 31 janvier dernier dans la capitale djiboutienne. Cette visite, la première de Mme Jean dans la capitale djiboutienne depuis sa nomination à la tête de cette organisation, a notamment permis de sceller les contours d'une nouvelle coopération entre Djibouti et l'OIF qui se veut être diversifiée, renforcée et surtout en phase avec les attentes et les besoins ainsi que les spécificités de Djibouti, seul pays francophone de cette région du monde. La secrétaire générale de l'OIF qui a loué les efforts de Djibouti pour "affirmer et préserver son identité dans cette océan anglophone"...
(La Tribune 03/02/17)
Après le démarrage de la ligne de train reliant Addis-Abeba à Djibouti, ce petit pays d’Afrique de l’Est espère maintenant une connexion avec la partie Ouest du Continent, débouchant jusqu’au Sénégal. Un projet audacieux qui vise à maximiser les échanges entre les pays du continent. En marge des travaux du sommet de l'Union Africaine qui se déroule à Addis-Abeba, le président djiboutien, Ismail Omar Guelleh, s'est entretenu samedi avec son homologue sénégalais, Macky Sall, plaidant pour la réalisation d'un projet ferroviaire qui reliera Djibouti à Dakar. Il s'agit pour le président Guelleh, de désenclaver le continent africain dans son ensemble et faciliter davantage la communication entre les Africains, rapporte dimanche l'Agence Xinhua (ADI). « Il y a des maillons qui...
(Xinhua 31/01/17)
La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, effectuera dès mardi une visite de trois jours à Djibouti, detinée notamment à réévaluer les besoins et aspirations du pays de la Corne de l'Afrique. "Dans cette région de la Corne de l'Afrique, Djibouti constitue une enclave francophone essentielle qu'il nous faut soutenir dans tous les domaines, y compris les plus innovants, avec les jeunes, les femmes et toutes les forces vives du pays", a indiqué la secrétaire générale citée par l'Agence Djiboutienne d'Information (ADI). La visite officielle de Mme Jean a pour objectif de réévaluer les spécificités, les besoins et les ...
(RFI 31/01/17)
Me Zakaria Abdillahi est le président de l’une des deux ligues de défense des droits de l’homme à Djibouti et député d’opposition à l’Assemblée nationale. Lui-même incarcéré à plusieurs reprises, Me Zakaria consacre sa vie à défendre les opposants politiques face à la justice djiboutienne. Parmi eux, Mohamed Ahmed, dit Jabha, dont les proches sont toujours sans nouvelles malgré l’annulation de la procédure à son encontre. Me Zakaria Abdillahi répond aux questions de Carol Valade. « Ce monsieur Jabha, où toutes les charges ont été abandonnées, et dont toute la procédure a été annulée pour non-respect des règles les plus élémentaires du Code de précédure pénale djiboutien, se trouve toujours dans les prisons de la République de Djibouti mais sans...
(Jeune Afrique 31/01/17)
Dans la Corne de l’Afrique, la sécheresse menace la sécurité alimentaire de 17 millions de personnes, indique l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’organisation évoque “une situation d’urgence humanitaire”. C’est un cri d’alarme qu’a lancé la FAO, en marge du 28ème Sommet de l’Union Africaine qui se déroule en ce moment à Addis-Abeba. D’après les estimations de l’organisation onusienne, près de 17 millions de personnes risquent de faire face à de...
(Xinhua 30/01/17)
En marge des travaux du sommet de l'Union Africaine qui se déroule à Addis-Abeba, le président djiboutien, Ismail Omar Guelleh, s'est entretenu samedi avec son homologue sénégalais, Macky Sall, plaidant pour la réalisation d'un projet ferroviaire qui reliera Djibouti à Dakar. Il s'agit surtout pour le président Guelleh, de désenclaver le continent africain dans son ensemble et faciliter davantage la communication entre les Africains, rapporte dimanche l'Agence Djiboutienne d'Information (ADI) "Il y a des maillons qui ...

Pages