Ouverture du 4ème Sommet Monde Arabe-Amérique Latine à Riyad : L’appel du Roi Salman | Africatime
Vendredi 20 Janvier 2017

Ouverture du 4ème Sommet Monde Arabe-Amérique Latine à Riyad : L’appel du Roi Salman

Ouverture du 4ème Sommet Monde Arabe-Amérique Latine à Riyad : L’appel du Roi Salman
(Agence Djiboutienne d'Information 12/11/15)

Le 4ème Sommet Monde Arabe-Amérique Latine s’est ouvert mardi soir au Centre International des conférences du Roi Abdelaziz à Riyad, en Arabie Saoudite, avec la participation du Chef de l’Etat djiboutien M. Ismaïl Omar Guelleh. Le sommet, 4ème du genre après celui de Brasilia (mai 2005), Doha (mars 2009), et Lima (octobre 2012), a été inauguré par le Serviteur des Deux Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salman ben Abdelaziz Al-Saoud, en présence des chefs d’Etat et de gouvernement de 34 pays, dont 22 nations arabes et 12 pays d’Amérique Latine.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le Roi Salman, dont le pays assure la présidence de ce 4è sommet, a mis l’accent sur l’importance des relations entre les pays arabes et sud-américains, se félicitant au passage de l’entente et de la convergence des points de vue sur bon nombre des causes et des questions internationales. Le souverain saoudien s’est félicité également des attitudes positives des pays sud-américains «soutenant les causes arabes, en particulier la question palestinienne».
«Nous attendons, a-t-il dit, avec considération les réalisations des trois sommets précédents, et nous aspirons à la coordination de nos positions envers les questions posées au niveau international, et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, ainsi que la diffusion de la culture de la paix et du dialogue». Le Roi Salman ben Abdelaziz Al-Saoud a appelé par ailleurs les dirigeants présents au sommet à surmonter les obstacles et les contraintes, et à encourager et développer la coopération dans tous les secteurs, notamment les échanges commerciaux, le flux des investissements et les transferts de technologie. Il a enfin appelé à la création «de conseils pour les hommes d’affaires», et à «la signature d’accords de libre-échange». Le Roi Salman a préconisé dans le même registre d’éviter la double imposition et d’encourager la protection des investissements entre les pays des deux blocs, afin de fournir selon lui «un cadre juridique et réglementaire pour stimuler les flux commerciaux».

Commentaires facebook