Jeudi 20 Juillet 2017

Déclaration de Son Excellence Mr. Ismail Omar Guelleh, Président de Djibouti, à la COP22

Français

Communiqué de la présidence

« Djibouti est en train d’investir massivement dans les énergies géothermique, solaire et éolienne » déclare le Président Guelleh à la tribune de la COP22.

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a pris part aujourd’hui, mardi, au sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Pays du monde couronnant les travaux, débutés 10 jours plus tôt à Marrakech (Maroc), de la 22ème Conférence des Nations Unies sur le Climat.

Plus connu sous le diminutif COP 22, cette conférence a pour l’ambition de déboucher sur la mise en place de mécanismes concrets de relai de la solidarité des nations du monde au sujet du phénomène transcontinental qu’est le réchauffement climatique.

Les délais d’accès, les modalités de transfert, le critère sur lequel repose la fixation du montant devant en définitive aller à chaque pays censé bénéficier de l’aide internationale financière précédemment convenue dans le cadre de la COP 21, constituent autant de questions que la réunion d’aujourd’hui est appelée à y apporter des réponses concrètes.

Au cours d’une intervention faite à la tribune de cette conférence, le Président de la République a souhaité la mise en œuvre rapide du processus de transfert, au profit de pays pauvres, du fonds mondial de solidarité sur le climat.

« Les pays développés doivent assumer leur responsabilité historique dans le réchauffement global et apporter les moyens financiers et technologiques nécessaires aux pays en développement » a dit en substance le Chef de l’Etat djiboutien, déplorant le nombre important de catastrophes que l’Afrique endure au prolongement du réchauffement climatique

« Les sécheresses récurrentes, le spectre de la soif, la perte de cheptel et parfois des inondations dévastatrices sont le lot des populations rurales pauvres de nos pays » a fait observer le Chef de l’Etat djiboutien pour qui, l’Afrique qui subit les effets les plus drastiques du réchauffement climatique doit rapidement bénéficier de l’aide matérielle et financière des grands pays industrialisés.

Au-delà, la Conférence conviant, dans son deuxième point à l’ordre du jour, les nations du monde à décliner le protocole par lequel elles comptent individuellement participer à la réduction des gaz à effet de serre, le Président de la République a procédé à l’inventaire des mesures initiées par son Gouvernement dans le domaine de l’exploitation des énergies propres.

« Djibouti est en train d’investir massivement dans les énergies géothermique, solaire et éolienne » a déclaré Son Excellence Ismail Omar Guelleh.

Au cours de sa participation aux travaux de la COP 22, le Chef de l’Etat a été assisté par plusieurs membres de son Gouvernement, notamment le Ministre de l'Energie, chargé des Ressources Naturelles, Dr Yacin Houssein Bouh.

Celui-ci a d’ailleurs profité de son séjour au Maroc pour signer un mémorandum d’entente avec M Moustapha Bakkou, Président Directeur du Maroc Agency Sstainable Energy (MASEN), célèbre société de renommée internationale en matière d’exploitation des énergies renouvelables.

Ce mémorandum d’entente porte sur la réalisation, à l’horizon 2017, à Djibouti d’une centrale thermo dynamique de 30 Megawatt.

L’originalité de l’énergie thermo dynamique réside dans le fait qu’elle puisse être utilisée même le soir.

Quant au Ministre de l’l’Habitat, de l'Urbanisme et de l’Environnement, M Moussa Mohamed Ahmed, accompagnant aussi le Président de la République à la COP 22 à Marrakech, il a fait état des projets, notamment de création de retenues d’eaux et de périmètres agricoles, initiés par son département en vue de mieux combattre le phénomène d’’exode rural généré par le réchauffement climatique dans l’arrière-pays.

Suivez la Cdp22 avec Mediaterre

[CdP22-climat]

Source : Captation vidéo réalisée en direct de la COP22 de Marrakech (Convention Climat) par les services des Nations Unies. Segment de haut niveau de COP22 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Marrakech, 15 novembre 2016.

Date parution: 
Jeudi, 17 Novembre, 2016 - 17:00
Source du communiqué: 
Présidence

Commentaires facebook