Dimanche 17 Décembre 2017

Comment Djibouti mise sur sa façade maritime et son secteur portuaire

Comment Djibouti mise sur sa façade maritime et son secteur portuaire
(Jeune Afrique 23/11/17)

Dans le cadre de la décentralisation, l’État vient d’inaugurer trois ports régionaux. Des atouts sérieux pour rééquilibrer le territoire. L’année 2017 restera historique pour le secteur portuaire djiboutien. Le pays a créé l’événement en mai avec l’inauguration du nouveau port multifonction, construit dans la baie de Doraleh, en face de la ville de Djibouti, pour 580 millions de dollars (environ 520 millions d’euros). Il a également réceptionné, en juin, ses premiers ports décentralisés, à Tadjourah et au Goubet, dans le Nord.

En attendant celui de Damerjog, dans le Sud, près de la frontière somalienne, aussi attendu pour cette année mais dont l’ouverture pourrait être reportée afin de répondre aux nouvelles ambitions de l’autorité portuaire. Malgré ce retard, l’arrivée de ces trois ports régionaux contribue à la volonté d’Ismaïl Omar Guelleh de rééquilibrer le territoire pour assurer une meilleure répartition des richesses et des emplois dans le pays.
Tadjourah : les pieds dans la potasse

Tout un symbole, le premier port commercial construit dans le nord du pays a été inauguré en juin, quelques jours seulement avant la célébration du 40e anniversaire de l’indépendance du pays (le 27 juin), en présence du chef de l’État. Les 30 ha de terre-pleins et les 435 m de quais n’attendent plus que l’arrivée des premières marchandises pour démarrer les opérations.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/491281/economie/comment-djibouti-mise-su...

Commentaires facebook