Lundi 23 Octobre 2017

Chinafrique : à Djibouti, l’emprise du Milieu

Chinafrique : à Djibouti, l’emprise du Milieu
(Jeune Afrique 30/09/17)
Pékin a choisi le pays pour installer sa première base militaire hors d’Asie.

La Chine a profité de la dernière décennie pour faire une entrée remarquée à Djibouti. En quelques années, l’empire du Milieu a fait de la petite République sa principale voie d’accès sur l’Afrique, en même temps que la première perle du collier qu’il entend tirer à travers l’océan Indien pour sécuriser ses approvisionnements. « Depuis 2013 et la prise de participation, à hauteur de 23,5 %, de China Merchants Holding International (CMHI) dans le capital du port, Pékin a gagné, en quelques années seulement, ses galons de premier partenaire économique et commercial du pays », affirme, calculette à la main, Ali Daoud Houmed, le directeur général du Fonds de développement économique de Djibouti (FDED).

En plus d’y compter plus de 4 000 ressortissants, l’empire du Milieu a investi près de 14 milliards de dollars (12 milliards d’euros) dans le pays. Les capitaux chinois ont permis de redessiner la capitale, et au pays d’inaugurer de nouveaux terminaux portuaires le long de son littoral – les opérations du dernier en date ont démarré en mai – ou de moderniser la liaison ferroviaire qui doit rallier Addis-Abeba avant la fin de cette année. Plus de 500 entreprises chinoises, créatrices de dizaines de milliers d’emplois locaux, vont être délocalisées à moyen terme sur l’immense zone franche de 48 km² en cours de viabilisation sur la baie de Doraleh, en attendant les milliers de touristes espérés à Obock, dans le Nord.

Lire la suite sur:http://www.jeuneafrique.com/mag/474875/politique/chinafrique-a-djibouti-...

Commentaires facebook