Lundi 23 Avril 2018

Afrique : La SFI injecte 200 millions $ dans le Fonds d’énergies renouvelables de la Berkeley Energy

Afrique : La SFI injecte 200 millions $ dans le Fonds d’énergies renouvelables de la Berkeley Energy
(Agence Ecofin 14/12/17)

La compagnie Berkeley Energy vient de recevoir de la Société financière internationale (SFI) un fonds de placement d’une valeur de 200 millions $, au profit de projets d’énergies renouvelables en Afrique subsaharienne. Ce financement boostera le Fonds d’énergies renouvelables pour l’Afrique (AREF) géré par Berkeley, depuis une dizaine d’années, et investissant entre 10 et 30 millions de dollars dans des centrales d’énergies renouvelables, d’une capacité comprise entre 10 et 50 mégawatts.

Ce nouveau financement octroyé profitera à l’ensemble de la région, exception faite de l’Afrique du Sud. « Les fonds seront injectés dans le même type de projets où nous investissons actuellement. Nous avons déjà détecté certains projets d’énergies renouvelables au Kenya, mais ces derniers ne sont pas encore arrivés à la phase de financement.», a confié, au Business Daily Africa, Luka Buljan, directeur des investissements à la branche de l’AREF implantée au Kenya.

Le fonds est l’une des entités impliquées dans la centrale géothermique de Corbetti, d’une capacité de 1 000 MW, actuellement en cours de développement en Ethiopie. Il détient également des intérêts dans plusieurs projets de centrales hydroélectriques, en Ouganda.

« L’imminent investissement de la SFI remplacera un investisseur que nous avons décidé d’éjecter du Fonds.», a fait savoir M. Buljan. La compagnie dont les principaux investisseurs sont la Banque africaine de développement (BAD), la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et la CDC Group est également implantée à Singapour, sur l’île Maurice, à Londres et à New Delhi.

Gwladys Johnson Akinocho

Commentaires facebook