Samedi 18 Novembre 2017

Treize nouveaux magistrats ont prêté serment à la cour d’appel de Bouaké

Treize nouveaux magistrats ont prêté serment à la cour d’appel de Bouaké
(AIP 31/10/17)

Bouaké - Lors de l’audience solennelle de la rentrée judiciaire de la cour d’appel de Bouaké, 13 nouveaux magistrats, sortis fraichement de l’école de la magistrature, affectés dans le ressort territorial de ladite cour, ont prêté serment, lundi, à Bouaké, en présence de leurs aînés, des autorités administratives et des populations.

Les impétrants qui ont pris solennellement l’engagement de travailler dans le respect de l’éthique et la déontologie de leur profession, intègrent désormais le corps des magistrats. Ils seront déployés dans les juridictions du ressort territorial de la cour d’appel de Bouaké notamment, Odienné, Boundiali, Korhogo, M’Bahiakro, Dimbokro et Toumodi.

«Je voudrais vous adresser les vives et chaleureuses félicitations de la cour. Vous méritez bien ces félicitations, car le serment que vous venez de prêter, est le résultat de tant d’années de travail, d’efforts, sans relâche, de privation et de sacrifices, la concrétisation de votre rêve, celui de devenir magistrat», a lancé le premier président de la cour d’appel de Bouaké, Dembélé Tahirou.

Il a les exhortés à avoir les attitudes et les qualités qui caractérisent un bon magistrat. Il s’agit d’aimer écouter, prendre en compte ce que l’on lui expose, chercher le pourquoi et le comment des choses soumises à son jugement.

Le bon magistrat est également celui qui est animé sans cesse d’une éthique de dévouement à la cause de la justice et qui juge toute contestation à lui soumise par les parties, abstraction faite de l’amitié ou de l’inimitié qui lui espérer l’une des partie.

Le premier président de la cour d’appel a conseillé, entre autres, que les jeunes magistrats à se soumettent ''au devoir de désintéressement'' qui oblige tout magistrat à consacrer toute son activité à la justice et à ne se livrer à aucune occupation rémunérée en dehors de son service, à l’exception des travaux littéraires, scientifiques ou artistiques.

La rentrée judiciaire de la cour d’appel a été également marquée par l’installation de trois anciens magistrats dans de nouvelles fonctions. M. Dembélé Tahirou leur a souhaité la bienvenue et beaucoup de succès. Puis, il les a invités à mettre leurs expériences diverses au service de la cour d’appel pour améliorer ses performances.

nbf/fmo

Commentaires facebook