Vendredi 15 Décembre 2017

Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade

Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade
(AFP 25/09/17)

Un tribunal du Caire a condamné 14 personnes dimanche, dont deux à perpétuité, pour avoir participé à des violences ayant provoqué une bousculade meurtrière devant un stade du Caire en 2015.

Le 8 février 2015, au moins 19 supporteurs de football sont morts devant un stade de la capitale égyptienne, en marge d'un match opposant deux équipes locales, dont le célèbre club de Zamalek.

Outre les deux condamnations à vie, 12 prévenus ont écopé de peines de prison ferme de deux à dix ans. Ils ont été notamment reconnus coupables de "meurtre", "vandalisme" et "possession d'engins explosifs".

Deux personnes ont été acquittées.

Selon les autorités, des supporteurs auraient forcé l'entrée du stade, conduisant les forces de sécurité à utiliser du gaz lacrymogène. Dix-neuf d'entre eux ont été tués à la suite du chaos créé par les affrontements avec la police.

Parmi les condamnés, figurent des Ultras de Zamalek, des supporteurs politiquement engagés contre le régime égyptien et les forces de sécurité.

Les accusés ont tous assisté au procès et ont encore la possibilité de contester ces condamnations devant la Cour de cassation égyptienne.

Les Ultras du club de Zamalek et d'Al Ahly notamment sont sévèrement réprimés par les autorités qui les considèrent comme des organisations illégales, voire terroristes.

Particulièrement actifs durant la révolution de 2011, les groupes de fans de football estiment en revanche être la cible d'une politique de vengeance du régime.

En février 2012, 74 personnes, dont nombreux supporteurs, sont mortes dans un stade de football de Port-Saïd à l'issue d'un match remporté par l'équipe locale, Al-Masry, contre les stars cairotes d'Al-Ahly.

Ce désastre a conduit l'Etat égyptien à interdire au public tout accès aux matchs de football.

Commentaires facebook