Education nationale: une consultation sur l'évaluation pédagogique | Africatime
Dimanche 30 Avril 2017

Education nationale: une consultation sur l'évaluation pédagogique

Education nationale: une consultation sur l'évaluation pédagogique
(Algérie Presse service 22/02/17)

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé le lancement dés ce mardi d'une consultation nationale sur le système d'évaluation pédagogique des acquis des élèves.

Dans une déclaration à la presse à l'ouverture de la semaine maghrébine de la santé scolaire et de la prévention de l'obésité, à l'école Abane Ramdane à Aïn Benian (Alger), Mme Benghebrit a précisé que cette consultation tendant à revoir les critères d'évaluation pédagogique des élèves sera sanctionnée par l'organisation d'un colloque national le 29 avril 2017.

Cette consultation passe par un questionnaire qui sera distribué à travers les différents établissements scolaires afin de permettre d'engager un "large débat" sur ce système d'évaluation, a jouté la ministre.

Après avoir indiqué que le système d'évaluation pédagogique actuel reposait sur le critère de "mémorisation", Mme Benghebrit a mis en avant la nécessité de tenir compte du critère des "intelligences multiples" dans l'élaboration de l'évaluation pédagogique.

A une question sur l'installation de caméras de surveillance pour lutter contre la violence en milieu scolaire, la ministre a estimé que "cette mesure proposée par les parents d'élèves pourrait être appliquée aux abords de certaines écoles mais pas en leur sein", précisant que le ministère fera bientôt connaître la teneur de la méthode retenue pour lutter contre ce phénomène.

Mme Benghebrit a, par ailleurs, fait savoir que l'étude réalisée par le ministère de la Santé en coordination avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'obésité en milieu scolaire avait fait ressortir que plus 3% des élèves du cycle moyen souffraient d'obésité.

Elle a, à cet égard, appelé les parents à sensibiliser leurs enfants aux dangers de cette maladie et à bannir les habitudes alimentaires qui la favorisent.

Pour faire face à cette situation, la ministre a mis en exergue la nécessité pour les personnels chargés des unités de dépistage d'intensifier leurs efforts et de coordonner davantage avec les enseignants.

Commentaires facebook