Mardi 21 Novembre 2017

Action humanitaire : cinq millions d’euros de l’UE en faveur des déplacés internes

Action humanitaire : cinq millions d’euros de l’UE en faveur des déplacés internes
(Agence d'information d'afrique centrale 07/07/17)

La Commission de l’Union européenne (UE) évalue à quelque 200.000 le nombre des personnes qui devraient bénéficier de cette intervention financière.

Nonobstant la tension qui règne entre la RDC et l’UE qui continue d’agiter le spectre de la sanction contre certains dirigeants congolais accusés d’entraver le processus électoral, le volet humanitaire n’a hélas pas été écorné par cette mauvaise passe. C’est dans ce cadre qu’il faut insérer la nouvelle aide humanitaire de cinq millions d’euros que vient d’octroyer l’institution européenne au profit des huit provinces de la RDC touchées par les violences depuis août 2016. La commission de l’UE ne pouvait rester insensible aux souffrances atroces ainsi qu’aux violences auxquelles sont soumises les populations congolaises en général et celles du Kasaï en particulier.

Le commissaire européen chargé de l'Aide humanitaire et de la Gestion des crises, Christos Stylianides, a fait savoir que « seuls le dépôt des armes et le rétablissement de la paix permettront, en définitive, à tous ceux qui sont victimes de ce conflit de rentrer chez eux et de reconstruire leur vie ». À ce jour, près de 2,6 millions de personnes sont désormais touchées par le conflit. Préoccupée par cet état de choses, l’UE s’est décidée d’intervenir financièrement à travers cette enveloppe de 5 millions d’euros qui porte le montant de l’aide humanitaire fournie par l’institution aux personnes les plus vulnérables en RDC à près de 28 millions d’euros depuis le début de l’année 2017.

Ce financement, à en croire l’UE, contribuera à répondre aux besoins les plus urgents des personnes déplacées à l’intérieur du pays, dont la plupart sont des femmes et des enfants. Il sera aussi question de répondre à leurs besoins en matière de protection, à fournir une aide vitale incluant l’accès à l’eau et l’assainissement, des abris ainsi qu’une aide dans les domaines sanitaire et alimentaire. Les 5 millions d’euros permettront également de renforcer les capacités logistiques des partenaires humanitaires dans un pays où l’accès à certaines régions est souvent difficile en raison du manque d’infrastructures et du niveau élevé d’insécurité.

Alain Diasso

Commentaires facebook