Lundi 22 Janvier 2018
(Jeune Afrique 11/01/18)
En juillet, l'ex-ministre du Commerce a été suspendu de ses fonctions au sein du conseil régional du Hambol (Nord). Il élabore désormais sa réintégration. Alors qu’Alassane Ouattara a annoncé le 31 décembre la tenue des élections sénatoriales, municipales et régionales en 2018, Jean-Louis Billon se prépare à repartir à l’assaut du conseil régional. Et cette fois-ci sans l’aval du Rassemblement des républicains (RDR), qui l’avait aidé à se faire élire en 2013. Suspendu de la présidence du conseil régional du Hambol (Nord) en juillet 2017 par le gouvernement, l’ex-ministre du Commerce avait tenté d’attaquer cette décision en justice, avant de se raviser sur les conseils d’Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont Billon est l’un...
(Fraternité Matin 10/01/18)
Alpha Blondy, la méga star de reggae, dans une interview à Fraternité Matin paru le 9 janvier 2018, s’est prononcé sur la situation socio-politique de la Côte d’Ivoire. La libération des prisonniers de la crise postélectorale, la présidentielle de 2020, n’ont pas échappé à l’artiste. « La réconciliation véritable ne se fera que lorsque la famille politique ivoirienne se sera réconciliée. Nous ne sommes que les caisses de résonnance et les victimes de leurs désaccords », affirme Alpha Blondy. Morceaux choisis. Présidentielle 2020 ! En ce qui concerne les joutes électorales de 2020, Alpha Blondy a appelé les hommes politiques ivoiriens à faire preuves de responsabilité. Poursuivant, il a indiqué que, « si la famille politique ivoirienne veut avoir le...
(APA 10/01/18)
Nestor Dahi, l'un des leaders de la jeunesse de « l'aile dure» du Front populaire ivoirien ( FPI- parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo) conduite par Abou Drahamane Sangaré , a été libéré mercredi après 30 mois passés derrière les barreaux, a annoncé son avocat, Me Rodrigue Dadjé. Nestor Dahi et Justin Koua, lui-aussi leader de jeunesse de « l'aile radicale» du FPI et le professeur Sébastien Dano Djédjé, ancien ministre de la réconciliation de M. Gbagbo, avaient tous les trois, été condamnés le 26 mai dernier par le Tribunal correctionnel d'Abidjan à 30 mois de prison et 100.000 FCFA d'amende pour « discrédit sur une décision de justice» après avoir participé à un Congrès extraordinaire du FPI à Gagnoa...
(AFP 09/01/18)
Accusé de ""complot contre l'autorité de l'Etat", le commandant Jean-Noël Abéhi, ancien pilier de l'appareil sécuritaire sous l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a nie les faits devant la Cour d'assises d'Abidjan assurant même avoir faire un "contre-coup". Selon l'acte d'accusation, le cdt Abéhi a reconnu avoir participé au Ghana "aux réunions d'une plateforme militaire initiée par Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo en exil), préparant un renversement du pouvoir politique en place (celui d'Alassane Ouattara)". Dans un enregistrement projeté lundi à l'audience de la cour d'assises...
(Jeune Afrique 09/01/18)
Ancien commandant proche de Laurent Gbagbo, Jean-Noël Abéhi est poursuivi notamment pour « complot contre l'État ». Lors de sa première journée d'audition, lundi au tribunal d'Abidjan, l'ancien militaire soupçonné d'avoir fomenté une tentative de coup d'État a affirmé avoir au contraire voulu protéger Alassane Ouattara. La justice ivoirienne reproche à l’ancien militaire d’avoir tenté d’organiser, le 23 décembre 2012, une attaque contre la gendarmerie du camp d’Agban, l’un des principaux sites militaires d’Abidjan. Elle l’accuse de « complot contre l’autorité de l’État, constitution de bandes armées, vol et tentative de vol d’armes et de munitions, attentat à la sûreté de l’État, tentative de déstabilisation d’un régime constitutionnel ». Jean-Noël Abéhi, ancien commandant du Groupement d’escadron blindé (Geb) du camp...
(APA 09/01/18)
Bolloré Transport & Logistics, leader de la logistique en Côte d’Ivoire, s’est vu confier la responsabilité de piloter la chaîne logistique de Burger King, la célèbre chaîne américaine de restauration rapide qui a lancé ses activités en 2015 dans le pays, selon une note transmise lundi à APA. Depuis l’ouverture de son enseigne à l’aéroport international Felix Houphouët-Boigny d’Abidjan, Burger King a poursuivi son expansion et s’appuie aujourd’hui sur un réseau de six restaurants à Abidjan, avec pour ambition l’ouverture chaque année, de quatre nouveaux espaces dans le pays. Pour relever le défi de l’approvisionnement de ces restaurants, de nombreux investissements ont été réalisés par le groupe Bolloré en Côte d’Ivoire afin d’anticiper sur l’évolution du marché de la restauration...
(APA 08/01/18)
Me Rodrigue Dadjé, avocat de l’ex-première dame ivoirienne, Simone Gbagbo a annoncé que sa cliente a été privée d’une visite de ‘’neveux et nièces’’ le week-end, jugeant la situation ‘’inquiétante’’. « Le 3 janvier 2018, j’ai adressé avec décharge au Procureur de la République près le Tribunal d’Abidjan Plateau deux demandes de permis de visite de neveux et nièces de Madame Simone Gbagbo pour lui rendre visite ce week-end », explique l’avocat dans un communiqué de presse transmis à APA. Selon Me Dadjé, ses deux demandes n’ont pas eu une suite favorable. «Je suis passé en personne au Secrétariat du Procureur de la République, pour savoir si les permis de visite à Madame Simone Gbagbo avaient été signés mais hélas...
(Fraternité Matin 06/01/18)
Pour une toute première réunion de retrouvailles, tous les hauts dignitaires ont répondu à l’appel de la présidente. Élue le 10 septembre au troisième congrès du parti, la présidente du Rdr, Henriette Dagri Diabaté, a réuni son comité de Direction le vendredi 5 janvier 2018, à la Rue Lepic, siège des Républicains. Pour une toute première prise de contact, les mots de celle qu’on appelle affectueusement « la tantie » ont eu le mérite de clarté, celle d’appeler la troupe à une dynamique unitaire. « Notre président d’honneur a pris des engagements forts devant le congrès en notre nom à tous. Il les a réaffirmés dans son message à la Nation le 31 décembre 2017. Nous devons donc travailler à...
(RFI 05/01/18)
Frayeur cette nuit à Bouaké dans le centre de la Côte d’Ivoire avec des tirs entendus au niveau du camp du 3e bataillon. Des évènements qui arrivent juste le mea culpa du chef d'état-major des armées, ce jeudi, qui s'est excusé pour les mutineries de 2017 et qui a promis de redorer le blason des militaires. Le bilan de la nuit dernière fait été d’un blessé du côté des forces de l'ordre du CCDO, le Centre de coordination des opérations décisionnelles. Selon des sources hospitalières, c’est vers 00h30 qu’un homme blessé par balles a été présenté aux urgences du CHU de Bouaké. Cet homme gravement blessé a été aussitôt opéré et ses jours ne seraient pas menacés. Il s’agirait d’un...
(AIP 05/01/18)
Le président de la République, Alassane Ouattara a indiqué que le maintien de la paix et la cohésion sociale demeurent un axe prioritaire de l’action gouvernementale, au cours de l’année 2018, lors de la présentation jeudi, à Abidjan, des vœux du nouvel an au Palais de la présidence au Plateau. Pour le Chef de l’Etat, l'installation dans les prochains mois du Sénat et la tenue des élections locales (municipales et régionales), dans les meilleurs délais, sont des actions qui participent à l'instauration de l'Etat de droit, au renforcement de la démocratie et donc à la consolidation de la paix dans le pays. Il s’agira, selon Alassane Ouattara, de poursuivre les efforts afin que tous les ivoiriens et ivoiriennes puissent contribuer...
(AIP 05/01/18)
Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara a déclaré être favorable au retour de tous les exilés, sans exception, au delà des 93 % d’exilés qui ont regagné la Côte d’Ivoire, à ce jour, dans le cadre du processus de réconciliation en Côte d’Ivoire. Lors de son adresse aux chefs et rois traditionnels, aux confessions religieuses présentes pour le compte du Forum national des confessions religieuses et du Conseil supérieur des imams (COSIM), jeudi, au Palais des pas perdus, le président ivoirien a encouragé " tous ceux qui se trouvent, à l’extérieur, à rentrer en Côte d’Ivoire", a-t-il voulu. Alassane Ouattara a exprimé sa bonne volonté, à l’endroit des exilés, "ces personnes qui ont quitté la Côte d’Ivoire", à l’issue de...
(Jeune Afrique 05/01/18)
Langage diplomatique et franc-parler étaient au rendez-vous des échanges de vœux entre le président ivoirien Alassane Ouattara et le corps diplomatique représenté en Côte d’Ivoire, jeudi au palais de la présidence ivoirienne. Morceaux choisis de la déclaration de Mgr Joseph Spiteri, nonce apostolique, doyen du corps diplomatique. Les diplomates accrédités en Côte d’Ivoire interprètent les remous sociaux comme une volonté des Ivoiriens de s’impliquer davantage dans la gestion des choses publiques : « Les revendications estudiantines, les grèves du monde de l’enseignement et de la Fonction publique, de même que les diverses mutineries qui se sont produites en 2017 devraient être interprétées, j’estime, comme l’expression d’un malaise, bien plus qu’un échec. Nous devrions voir au-delà de ces protestations, le désir...
(AFP 05/01/18)
Le procès pour "complot contre l'autorité de l'Etat" du commandant Jean-Noël Abéhi, un pilier de l'appareil sécuritaire ivoirien sous l'ex-président Laurent Gbagbo, pour tentative d'attaque du plus grand camp de gendarmerie du pays le 23 décembre 2012, a débuté jeudi avec l'audition d'un de ses 11 co-accusés. Selon l'acte d'accusation, Abéhi qui avait pris la fuite après la crise post-électorale de décembre 2010-avril 2011 (environ 3.000 morts) qui s'est conclue par la chute de Laurent Gbagbo, a "déclaré qu'étant qu'au Ghana, il a participé aux réunions d'une plateforme militaire initiée par Koné Katinan...
(AIP 05/01/18)
La présidente du Rassemblement des républicains, Henriette Dagri-Diabaté, préside, ce vendredi soir, sa première réunion de direction depuis son élection à la tête du parti présidentiel en septembre. Dans une convocation dont copie a été transmise à l’AIP, Mme Dagri-Diabaté, « convie le premier vice-président, les vice-présidents, la secrétaire générale, les secrétaires généraux délégués (du RDR) à une réunion ce vendredi 5 janvier 2018, à 18h, au siège du parti sis à Cocody Rue-Lepic » Mme Diabaté est secondée par 34 vice-présidents et collabore avec une secrétaire générale, Kandia Camara, trois secrétaires généraux délégués et 56 secrétaire généraux adjoints. tm
(Agence Ecofin 05/01/18)
Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé ce jeudi 04 janvier 2018 lors de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an des religieux et chefs traditionnels à Abidjan, que le dossier du foncier demeurait brûlant en Côte d’Ivoire et que son gouvernement mettrait tout en œuvre pour le résoudre. C’est ce que rapporte l’Agence de Presse Africaine. « Le foncier reste une source de tensions et de conflits. Il s’agit d’une des questions les plus fondamentales à régler dans les prochains mois », a notamment déclaré le président ivoirien. Il a également saisi l’occasion pour inviter les autorités judiciaires à davantage de célérité dans le traitement des dossiers relatifs à la poursuite des personnes impliquées dans les violences...
(APA 04/01/18)
La plateforme politique d’opposition, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), a souhaité, mercredi, «l’arrêt de tous les procès en cours» qui serait le gage d’une réconciliation vraie. Un ‘’message de réconciliation vraie (…) exige l’arrêt de tous les procès en cours qui ne sont que la traduction et la manifestation de la justice des vainqueurs’’, estime EDS dans son message de nouvel an transmis à APA, insistant qu’un ‘’message de réconciliation vraie exige le retour sécurisé et dans la dignité de tous nos frères et sœurs exilés sur la terre de leurs ancêtres’’. Au chapitre des élections, cette opposition souhaite ‘’le respect des décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples qui fait obligation...
(Afrik.com 04/01/18)
La présidente de l’Union Républicaine pour la démocratie (URD, opposition), Danielle Boni Claverie a dressé un tableau sombre ce 3 janvier de la situation socio-politique de la république de Cote d’Ivoire, lors d’une conférence de presse. Elle a déclaré que près de 300 détenus politiques croupissent encore dans les geôles ivoiriennes. « Près de 300 détenus politiques croupissent dans les geôles ivoiriennes, civils et militaires, et notre culture du pardon ancrée dans nos traditions s’accommode mal d’un tel acharnement », a déclaré la présidente de l’URD, invitant les Ivoiriens à la réconciliation et les autorités d’Abidjan à faire davantage pour ramener la cohésion sociale dans le pays. « Des milliers d’Ivoiriens sont encore en exil et n’envisagent pas leur retour...
(Afrique sur 7 04/01/18)
De retour d'exil, Doumbia Major a tenu à faire des précisions sur les rapports qu'il entretient actuellement avec Guillaume Soro. Cette mise au point était d'autant plus nécessaire que l'ancien compagnon d'IB est perçu par certaines opinions comme un adversaire juré du PAN. Passées (enfin) les bisbilles entre Doumbia Major et Guillaume Soro ? Camarades de lutte au sein de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), Guillaume Soro et Soumaïla Doumbia alias Doumbia Major se sont par la suite retrouvés au sein de la rébellion. Mais les relations entre ces deux personnalités se sont effritées deux 2005, alors que Soro et Ibrahim Coulibaly dit IB se disputaient la tête de la rébellion. Doumbia Major qui avait pris...
(AFP 03/01/18)
Six pays, la Côte d'Ivoire, la Guinée équatoriale, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne ont fait formellement mardi leur entrée comme membres non permanents au Conseil de sécurité de l'ONU, afin de "faire la différence", selon son président en exercice. "La paix et la sécurité sont difficiles à obtenir", a souligné Kairat Umarov, ambassadeur du Kazakhstan, qui assure en janvier la direction tournante du Conseil de sécurité. "Vous allez avoir une réelle chance de faire la différence" lors des recherches de consensus, a-t-il jugé, lors d'une cérémonie inédite organisée à son initiative au siège de l'ONU. L'un après l'autre, les ambassadeurs des six nouveaux pays au Conseil - cinq hommes et une femme, l'ambassadrice polonaise Joanna Wronecka...
(AIP 03/01/18)
Le député de San Pedro commune, Anoblé Félix, recevant à son traditionnel petit déjeuner de presse, les correspondants des différents organes de presse dans la cité portuaire, a plaidé, pour cette nouvelle année, la constitution d’un groupe parlementaire unique du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), en prélude au parti unifié PDCI-RDR annoncé. Les députés de la coalition politique au pouvoir, selon Anoblé Félix, ont été élus en faisant croire au peuple de Côte d’Ivoire qu’il y aurait un seul groupe parlementaire RHDP à l’Assemblée nationale, ce qui n’est pas le cas. "Qu’ils puissent oser en faisant en sorte qu’en 2018 le PDCI-RDA et le RDR puissent avoir la force de créer un seul groupe parlementaire,...

Pages