Dimanche 21 Janvier 2018
(Fraternité Matin 16/01/18)
Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, invite les ministres ivoiriens à un strict respect des règles en matière de bonne gouvernance. «J’insiste sur la nécessité de respecter rigoureusement les règles de bonne gouvernance ainsi que de nos engagements vis-à-vis de nos partenaires techniques et financiers », a-t-il exhorté, ce lundi 15 janvier 2018, à la clôture du séminaire gouvernemental. Le Président ivoirien, dans cette optique, appelle les membres du gouvernement à se conformer à leurs feuilles de route, en synergie avec l’action globale du gouvernement. «J’invite donc chacune et chacun des membres du gouvernement ( ) à réaliser de manière optimale les activités sur lesquelles vous vous êtes engagés, afin de satisfaire les besoins légitimes et pressants de nos concitoyens»,...
(APA 16/01/18)
L’opposant Mohamed Sam Jichi, dit Sam l’Africain condamné à six mois de prison ferme pour "injure et diffamation" envers des personnes appartenant à un groupe ethnique a été libéré tard dans la nuit de lundi après dix mois de prison. ‘’C'est hier à 23h que les gardes sont venus me réveiller pour me dire que je suis libéré, de prendre mes affaires pour rentrer chez moi. J’ai d’abord refusé parce que à cette heure ce n’est pas possible qu’on puisse libérer quelqu'un. J’ai donc refusé de les suivre. C’est ainsi que le régisseur lui-même est arrivé pour me rassurer ‘’, a expliqué à APA Sam l'Africain après sa sortie de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA). Sam l’Africain...
(APA 16/01/18)
L’année 2018 qui commence ‘’sous de bons auspices’’ est ‘’particulièrement importante’’ pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et la Côte d’Ivoire, a estimé, lundi soir, à Abidjan l’ex-chef de l’Etat ivoirien Henri Konan Bédié. M. Bédié qui s’exprimait lors d’une cérémonie d’échanges de vœux de nouvel an avec les instances du PDCI dont il est le leader, a rappelé le message qu’il a donné la semaine dernière à Daoukro (Centre-Est) à l’occasion de la rencontre avec les Délégués départementaux et communaux. ‘’J’ai dit que l’année 2018 commençait sous de bons auspices. J’ai également dit qu’il s’agit d’une année particulièrement importante, aussi bien pour notre parti que notre pays’’ a-t-il rappelé, ajoutant qu’il ‘’nous appartient de prendre les dispositions...
(Jeune Afrique 15/01/18)
Amadou Gon Coulibaly (AGC) a répété presque chaque semaine la même chorégraphie. Il descendait avec précaution les douze marches de marbre du premier étage du palais le dos légèrement voûté. Puis déposait un porte-documents marron sur un pupitre de verre, avant de lire un « communiqué de la présidence de la République » d’une voix monocorde. Pendant près de six ans, c’est à peu près tout ce que les Ivoiriens ont vu du puissant et discret secrétaire général de la présidence. Le 12 janvier 2017, il s’est plié une dernière fois à ce rituel, une cravate violette nouée sous son costume bleu nuit. Mais son statut avait changé. Deux jours plus tôt, il était devenu Premier ministre. Lui, l’homme de...
(Jeune Afrique 15/01/18)
Membres de cabinet, politiciens ou businessmen, tour d'horizon des proches du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Emmanuel Ahoutou Directeur de cabinet. Commis de l’État, il est devenu un maillon indispensable. AGC pourrait renforcer ses attributions. Philippe Serey-Eiffel 64 ans, conseiller spécial au rôle primordial dans le système Gon, dont il est l’ami depuis trente ans. Albert Flindé Conseiller spécial. Ce membre de l’UDPCI est un ami de longue date. Adama Camara Conseiller spécial très proche du chef de l’État, il fut l’un des hommes de l’ex-Premier ministre Seydou Diarra. Lire la suite sur http://www.jeuneafrique.com/mag/507773/politique/cote-divoire-les-pilier...
(Fraternité Matin 15/01/18)
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part ce samedi 13 janvier 2018, à Grand- Bassam, au traditionnel déjeuner de l’Amitié offert par le Vice- Président de la République, M. Daniel Kablan DUNCAN et son épouse, en l’honneur du Corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire. Le Président Alassane OUATTARA qui avait à ses côtés, la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, des Présidents d’Institutions et plusieurs membres du Gouvernement, a exprimé sa joie d’être présent à la présente édition de ce déjeuner de l’Amitié, qu’il n’a pu honorer les années précédentes en raison de son calendrier, et a félicité le Vice- Président de la République pour cette « initiative ». Car, pour lui, le fait de réunir le...
(Jeune Afrique 15/01/18)
Le maintien de Youssouf Bakayoko, à la tête de la Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne, ainsi que le maintien de la configuration actuelle de celle-ci, soulève plusieurs questions avant les prochaines élections locales. Sur le plan de la durée des mandats, la loi portant sur le fonctionnement de la Commission électorale indépendante (CEI) est claire : « Les membres de la commission centrale sont nommés par décret pris en conseil des ministres pour une durée de six ans. » Or, Youssouf Bakayoko – issu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié – a été nommé à la CEI, en février 2010, par Laurent Gbagbo. Dans quelques jours, cela fera donc huit ans qu’il est à la tête...
(APA 15/01/18)
Un séminaire gouvernemental visant à l’adoption du plan d’action prioritaire au titre de l’année 2018 s’est ouvert, lundi à Abidjan en présence du Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan. Selon le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ce séminaire vise entre autres « à faire ressortir les activités majeures à réaliser par chaque ministère tout au long de cette année 2018 dans la perspective de mettre en œuvre le Programme national de développement (PND) et de satisfaire les besoins urgents et légitimes de nos concitoyens ». Amadou Gon Coulibaly, à l’entame des travaux, a rappelé que le plan d’action avait été adopté, le 11 avril dernier avec pour principaux objectifs « le renforcement des institutions pour la paix, la transformation structurelle de...
(APA 14/01/18)
Le Rassemblement des républicains (RDR) a demandé, vendredi soir, à l’issue de la première réunion de son Comité de direction à Abidjan au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) d’aller aux prochaines élections locales en parti unifié. ‘’Au niveau de la politique nationale, le Comité de direction a réaffirmé l’attachement du RDR à la création du parti unifié, gage de paix et de stabilité pour notre pays’’, a souligné le communiqué final de cette rencontre lu par le porte-parole du RDR, Mamadou Touré. Analysant les élections locales à venir, a-t-il ajouté, ‘’le Comité de Direction demande que la RHDP aille à ces élections en parti unifié’’. Auparavant, la présidente du RDR, Henriette Dagri...
(APA 14/01/18)
Le député de Grand-Lahou, Djaha Jean, également Coordinateur régional du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) dans cette localité, est décédé samedi à Abidjan. Selon plusieurs sources concordantes, M. Djaha, également maire de la commune de Grand-Lahou (152 km à l’ouest d’Abidjan) qui souffrait depuis plusieurs mois, est décédé dans une clinique de la capitale économique ivoirienne. LS/APA
(La Tribune 13/01/18)
Le gouvernement ivoirien vient d'annoncer la mise en place par le président Alassane Dramane Ouattara, du Conseil national de politiques économiques. Groupe de réflexion, ce nouvel organisme à la disposition du président sera chargé de suivre l'action du gouvernement sur les plans économique, social et environnemental. Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara vient de prendre de nouvelles dispositions pour maximiser les actions de son gouvernement en faveur de la croissance économique nationale. D'après un communiqué du gouvernement à l'issue du dernier Conseil des ministres, le chef de l'Etat ivoirien a décidé de mettre sur pied le Conseil national de politiques économiques (CNPE).
(Fraternité Matin 13/01/18)
Le Comité de direction du Rassemblement des Républicain (RDR) réaffirme son «attachement» à la création du parti unifié, «gage de paix et de stabilité pour notre pays», indique un communiqué du parti au pouvoir, après une réunion du Comité de direction élargi aux SGA et aux conseillers spéciaux. Cette rencontre s’est tenue ce vendredi 12 janvier 2018, au siège de ce parti, à Abidjan-Cocody. Présidée par le chef de cette formation politique Mme Henriette Diabaté, cette réunion recommande que soit mis place le parti unifié avant les élections cette année 2018 (mairies, conseils généraux et Senat). «Le Comité de direction demande que la RHDP aille à ces élections en parti unifié», explique la note. Plus clairement, a expliqué plus tard...
(AFP 12/01/18)
Le commandant Jean-Noël Abéhi, ancien pilier de l'appareil sécuritaire sous l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a été condamné jeudi à 10 ans d'emprisonnement ferme pour "complot contre l'autorité de l'Etat", a constaté l'AFP. Après plus de plus de trois heures de délibération, la cour "déclare en revanche Abéhi Jean Noël, Kla Guiraud Félix, Lorougnon Gragbo Cyprien, Yayo Daba Loba Octave, coupable pour le premier, Abéhi Jean Noël, des faits de complot contre l'autorité de l'Etat. Pour les trois autres, pour des faits de complot contre l'autorité de l'Etat, tentative d'attentat contre l'autorité de l'Etat", a déclaré le juge Aboubacar Coulibaly, leur reconnaissant "des circonstances atténuantes".
(RFI 12/01/18)
Le verdict du procès Abéhi à Abidjan a été prononcé tard dans la nuit de jeudi 11 janvier. Alors que le commandant de gendarmerie considéré comme un pilier du système sécuritaire de l'ex-président Gbagbo était poursuivi pour « complot contre l'autorité de l'Etat », la cour d'assises l'a condamné, ainsi que trois autres prévenus, à 10 ans de réclusion. Alors que le procureur général avait requis la prison a perpétuité pour l'ensemble des 12 prévenus accusé de « complot contre l'autorité de l'Etat » en décembre 2012, finalement les jurés n'auront condamnés à dix ans de prison que quatre des coaccusés, faisant part notamment de circonstances atténuantes. Au sortir du verdict, difficile de savoir si maître Soungalo Coulibaly, avocat de...
(Le Monde 12/01/18)
Le commandant Jean-Noël Abéhi, ancien pilier de l’appareil sécuritaire sous l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a été condamné jeudi 11 janvier à dix ans d’emprisonnement ferme pour « complot contre l’autorité de l’Etat ». Après plus de trois heures de délibération, la cour l’a déclaré coupable « des faits de complot contre l’autorité de l’Etat ». Trois de ses onze co-accusés, Félix Kla Guiraud, Cyprien Lorougnon Dragbo, et Octave Yayo Daba Loba, ont été condamnés pour les mêmes faits, auxquels s’ajoute la « tentative d’attentat contre l’autorité de l’Etat », a déclaré le juge Aboubacar Coulibaly. Il a reconnu, pour tous les accusés, « des circonstances atténuantes », alors que le parquet avait requis « l’emprisonnement à vie pour tous les...
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont 37 au pouvoir, a annoncé sa démission le 21 novembre 2017. Mais après l’intérim d’Emmerson Mnangagwa, la prochaine élection présidentielle sera-t-elle libre et transparente ? Rien ne permet de l’affirmer. Au Cameroun, Paul Biya, 84 ans, devrait quant à lui rempiler...
(APA 11/01/18)
Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a annoncé mercredi, la tenue ce jeudi, d’un Conseil national de sécurité (CNS) qui va se pencher sur « les altercations entre différentes factions », de l’armée ivoirienne qui paralysent depuis quelques jours la ville de Bouaké. M. Koné, également ministre de la communication, de l’économie numérique et de la poste s’est exprimé sur la question, à l’issue du Conseil des ministres ordinaire présidé par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. « Il s’agit d’altercations entre différentes factions militaires.
(AIP 11/01/18)
Le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly va présenter début février à la presse, son bilan d’exercice 12 mois après sa nomination à la tête du Gouvernement, rapporte un communiqué de presse transmis à l’AIP. Cette conférence sera une occasion pour le Premier ministre de situer les Ivoiriens sur les perspectives de développement. Et ce, après une année de succès sur tous les fronts de développement. Amadou Gon Coulibaly a mis en place le 11 janvier 2017, une équipe gouvernementale pour faire face aux enjeux de développement, notamment répondre aux besoins socioéconomiques des populations. (AIP) tad/cmas
(Jeune Afrique 11/01/18)
En juillet, l'ex-ministre du Commerce a été suspendu de ses fonctions au sein du conseil régional du Hambol (Nord). Il élabore désormais sa réintégration. Alors qu’Alassane Ouattara a annoncé le 31 décembre la tenue des élections sénatoriales, municipales et régionales en 2018, Jean-Louis Billon se prépare à repartir à l’assaut du conseil régional. Et cette fois-ci sans l’aval du Rassemblement des républicains (RDR), qui l’avait aidé à se faire élire en 2013. Suspendu de la présidence du conseil régional du Hambol (Nord) en juillet 2017 par le gouvernement, l’ex-ministre du Commerce avait tenté d’attaquer cette décision en justice, avant de se raviser sur les conseils d’Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont Billon est l’un...
(Fraternité Matin 10/01/18)
Alpha Blondy, la méga star de reggae, dans une interview à Fraternité Matin paru le 9 janvier 2018, s’est prononcé sur la situation socio-politique de la Côte d’Ivoire. La libération des prisonniers de la crise postélectorale, la présidentielle de 2020, n’ont pas échappé à l’artiste. « La réconciliation véritable ne se fera que lorsque la famille politique ivoirienne se sera réconciliée. Nous ne sommes que les caisses de résonnance et les victimes de leurs désaccords », affirme Alpha Blondy. Morceaux choisis. Présidentielle 2020 ! En ce qui concerne les joutes électorales de 2020, Alpha Blondy a appelé les hommes politiques ivoiriens à faire preuves de responsabilité. Poursuivant, il a indiqué que, « si la famille politique ivoirienne veut avoir le...

Pages