| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(APA 11/04/17)
Le Réseau des points focaux du Comité de concertation Etat-secteur privé (CCESP) mis en place dans le cadre du processus visant à donner un coup d’accélérateur au traitement des problématiques importantes du Secteur privé et à améliorer de façon durable, le Dialogue entre l’Etat et le secteur privé, s’est réuni, lundi, à Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Dans le cadre de sa mission d’animation du dialogue entre les acteurs du secteur privé et de l’administration, le Comité de Concertation a mis en place des outils opérationnels qui viennent en soutien aux réunions statutaires du Conseil de Concertation et du Comité Technique de Concertation. Ces outils portent sur la médiation, l’information, l’accompagnement et la facilitation...
(Fraternité Matin 11/04/17)
Le Chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, président en exercice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), a indiqué ce lundi 10 avril 2017, à Abidjan (Côte d’Ivoire) que le Franc CFA se porte bien. Il s’exprimait dans le cadre d’une session extraordinaire de l’Uemoa. Selon M. Alassane Ouattara, « notre monnaie est saine et en de bonnes mains », a-t-il insisté. Il avait à ses côtés les Présidents Macky Sall (Sénégal), Faure Gnassingbé (Togo), Patrice Talon (Bénin), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Ibahim Boubacar Kéita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger) et José Mário Vaz (Guinée-Bissau). Le Président ivoirien et ses hôtes ont convenu de booster davantage les activités de l’Uemoa. Composée de huit pays, cette organisation ouest-africaine entend réaliser...
(AFP 10/04/17)
La croissance économique au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa - huit pays) devrait demeurer forte en 2017, à environ 7%, malgré la persistance des menaces sécuritaires et un contexte économique mondial morose, ont estimé lundi ses dirigeants à Abidjan. "Le taux de croissance dans l'Uemoa est estimé à 6,8% en 2016, contre 6,6 en 2015" a annoncé le ministre sénégalais de l'Economie et des Finances, Amadou Ba, président du conseil des ministres de l'Uemoa. "Un taux quatre fois supérieur à la moyenne de l'Afrique subsaharienne. Ce taux était de 1,6%", s'est félicité, de son côté, le président ivoirien Alassane...
(Présidence 10/04/17)
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, Président en exercice de l’UEMOA, a présidé, ce lundi 10 avril 2017, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, la Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine. Dans son intervention, le Chef de l’Etat s’est inquiété de la situation sécuritaire dans notre sous-région, marquée par la recrudescence d’actes terroristes, d’enlèvements et autres crimes perpétrés par des groupes armés non étatiques dont la seule volonté est de semer la peur et le chaos. Face à ces menaces, devenues malheureusement permanentes, a-t-il ajouté, il est urgent d’intensifier la mise en oeuvre du Plan d’action pour la paix...
(Jeune Afrique 10/04/17)
Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux contours flous. A-t-il accepté, en fidèle compagnon du chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara, une retraite dorée aux pouvoirs limités ? Ou compte-t-il, en fin stratège, peser au sommet de l’État, voire en prendre un jour la tête ? L’aile est du palais présidentiel abidjanais est encore en chantier. À la hâte, il faut faire déménager certains collaborateurs, hisser des murs. Dans ces couloirs au cœur du pouvoir, tout est à remodeler.
(Le Temps.ch 10/04/17)
Le pays d’Afrique de l’ouest connaît la plus forte croissance du continent, mais son taux de pauvreté n’a que faiblement reculé, passant de 48,9% à 46,3% La Côte d’Ivoire attire les investisseurs. Depuis la fin de la guerre civile de 2010-2011, le pays d’Afrique de l’Ouest aux 24 millions d’habitants affiche une vigueur économique impressionnante qui semble s’inscrire dans la durée: après avoir enregistré entre 8% et 9% de croissance sur la période 2012-2015, la Côte d’Ivoire devrait croître à nouveau de plus de 8% en 2016. Le taux le plus élevé du continent africain.
(Jeune Afrique 10/04/17)
Le séminaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) s'est achevé samedi à Bingerville, à la veille des célébrations du 71ème anniversaire de l'ancien parti unique. Au cœur des débats : la mise en ordre de bataille du parti, mais aussi l'alliance avec le RDR d'Alassane Ouattara en vue de la présidentielle de 2020. Trois journées de débats auront-elles suffi à répondre aux interrogations des militants ? Convoqué de jeudi à samedi 8 avril à Bingerville, le séminaire du parti présidé par Henri Konan Bédié, d’abord réservé au secrétariat exécutif avant d’être finalement élargi à la direction de la formation politique, devait permettre à la base militante de faire entendre ses inquiétudes. Au menu des discussions et des interrogations :...
(APA 10/04/17)
Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique) a recommandé, samedi, à l’issue d’un séminaire à Bingerville (Banlieue Est d’Abidjan), ‘’la reprise du découpage électoral actuel suivant des critères objectifs préalablement acceptés de tous’’. Dans le communiqué final de ce séminaire, au titre du sous-thème, «Le PDCI-RDA et les élections », présidé par le Vice-Président Emile Constant Bombet, suite à l’exposé de M. Roldand Adiko, Secrétaire Exécutif chargé des élections, ‘’les Séminaristes ont entre autres recommandé la reprise du découpage électoral actuel suivant des critères objectifs préalablement acceptés de tous’’. La mise en place de structures électorales performantes et la plus forte implication
(La Tribune 10/04/17)
La Côte d’Ivoire est sur la voie de l’émergence. C’est ce qu’estiment le Fonds monétaire international, FMI qui vient de boucler une mission dans le pays et l’Agence de notation financière panafricaine Bloomfield Investment qui a présenté jeudi une étude sur l’économie ivoirienne. Après avoir salué les performances de la première puissance économique de l’Afrique de l’ouest, les institutions ont formulés quelques recommandations pour le pays. La Côte d'Ivoire tient toujours malgré quelques faiblesses. C'est en substance sur cette note positive que l'Agence de notation financière panafricaine Bloomfield Investment a conclu son étude sur l'économie ivoirienne présentée jeudi à Abidjan. En termes plus claires, l'économie ivoirienne reste compétitive selon l'agence financière qui attribue à la première puissance économique Ouest Africaine...
(APA 10/04/17)
Les exigences des populations ivoiriennes démontrent le succès du Président Alassane Ouattara parce qu’on ne peut pas demander s’il n’y a rien dans la marmite, a estimé, samedi, à Abidjan son Vice-Président Daniel Kablan Duncan. Le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, a été magnifié, samedi à Abidjan, par des femmes issues de plusieurs couches socio-professionnelle au cours d’une cérémonie présidée par son épouse, Dominique Ouattara et parrainée par le vice-président, Daniel Kablan Duncan. « Mes chères soeurs, vous avez raison de célébrer le président», a estimé, Mme Ouattara devant une salle d’Anoumabo du palais de la culture de Treichville au Sud de la capitale économique ivoirienne archi-comble
(Le Monde 10/04/17)
Pour les Ivoiriens accros aux comprimés – même faux ou périmés –, le marché d’Adjamé Roxy offre un large choix à prix cassés. Chaque matin, elle avalait deux comprimés rouge orangé avec son café. Puis trois par jour. Puis cinq. Puis dix. La mère de Fabrice est morte en 2015 de causes inconnues. A 37 ans, son corps sans vie a été retrouvé près d’une plantation de cacao de la région de Gagnoa, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire. « Ma mère a travaillé toute sa vie dans les champs. Elle prenait cette saleté de médicament pour tenir le coup. Au début, ça la rendait forte mais ça a fini par la tuer », assure l’Ivoirien de 17 ans...
(APA 10/04/17)
La 13è édition du Festival international de la culture et des arts de Daoukro (FICAD) au Centre-Est, s’est ouverte, samedi, en présence du parrain, le Ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko qui a estimé que ‘’la sagesse de Bédié avec la complicité de Ouattara est un gage de stabilité pour la Côte d’Ivoire’’. Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko qui s’est abstenu de ‘’parler de politique’’ a tout de même saisi l’occasion de cette édition du FICAD pour rappeler que ‘’la sagesse de Bédié avec la complicité de Ouattara est un gage de stabilité pour la Côte d’Ivoire’’. C’est pourquoi il a exhorté les festivaliers à ‘’mettre en exergue...
(AFP 10/04/17)
Le milieu ivoirien Jean Michaël Seri (Nice) et le milieu algérien Ryad Boudebouz (Montpellier), deux des meilleurs passeurs du championnat de France, figurent parmi les finalistes du prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1, selon la liste dévoilée lundi par RFI et France 24. Le prix sera décerné le 15 mai à l'issue du vote d'une centaine de journalistes spécialistes du football français et africain Avec Nice, 3e de L1, Seri a délivré 9 passes décisives cette saison contre 8 pour Boudebouz. Parmi les autres candidats pour ce prix, on peut citer également l'attaquant béninois Steve Mounié, auteur de 13 buts avec Montpellier ou le Camerounais de Lorient Benjamin Moukandjo, qui a déjà marqué à douze reprises...
(Jeune Afrique 10/04/17)
À peine le Belge Marc Wilmots était-il nommé sélectionneur des Éléphants, le 23 mars, que le montant de son salaire suscitait bien des rumeurs. Comme pour Sabri Lamouchi en son temps, à qui l’on prêtait 200 000 euros mensuels alors qu’il en percevait en réalité 60 000… Lorsqu’il entraînait la Belgique, Wilmots touchait 600 000 euros par an. Sa rémunération en Côte d’Ivoire, hors primes et avantages en nature (logement à Abidjan, billets d’avion, voiture de fonction et téléphone portable), sera de 50 000 euros net mensuels.
(RFI 09/04/17)
En Côte d'Ivoire, comment reconquérir le pouvoir ? Pendant trois jours, la question était au coeur d'un séminaire du PDCI, qui s'est achevé ce samedi 8 avril. Allié au RDR d'Alassane Ouattara depuis 2011, le plus vieux parti ivoirien rêve de reprendre la présidence en 2020. A trois ans des prochaines présidentielles, il cherche ainsi à se réorganiser. Remettre le parti en ordre de bataille d'ici à 2020, voilà l'objectif pour le PDCI. L'ancien parti unique s'était quelque peu endormi, il s'agit de le réveiller, confie un cadre à RFI. Afin de remobiliser les militants et les inscrire sur les listes électorales, un travail de terrain doit notamment être engagé. Arrivé second derrière le parti d'Alassane Ouattara lors des dernières...
(RFI 09/04/17)
Une légère zone de turbulences touche la Côte d'Ivoire. Depuis quelques mois, les événements sociaux ou économiques secouent le pays, ce qui pourrait altérer les performances économiques du pays à long terme, si rien n'est fait pour résoudre cela, selon plusieurs rapports et études économiques. Pris dans son ensemble et avec leur vocabulaire policé, le rapport de Bloomfield Investment l'affirme : la Côte d’Ivoire reste un poids lourds économique, une valeur sûre dans le paysage ouest-africain pour les investisseurs. L’agence de notation lui attribue une note de 6,1 sur 10, en tenant compte d'une inflation maîtrisée, d'une croissance stable aux alentours de 8% et d'un système financier solide.
(AIP 09/04/17)
La Première dame, Dominique Ouattara, a révélé samedi lors de la cérémonie d’hommage de femmes au Président de la République, qu’à ce jour, le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire enregistre 115 000 bénéficiaires. L’épouse du Président Alassane Ouattara a appelé les femmes à s’appropriées le projet FAFCI afin quelles prennent leur place dans le développement politique, social et économique du pays. « C’est pour vous aider à mener a bien vos activités économique que j’ai créé le FAFCI avec le soutien de mon époux le président de la République, car il est le premier avocat des femmes. C’est votre projet, informez vos sœurs, vos mamans que ce fonds leurs aient destiné », a-t-elle déclaré. La Première dame a...
(APA 08/04/17)
La Banque mondiale a approuvé fin mars, un crédit de 325 millions de dollars, soit plus de 160 milliards de FCFA en faveur de la Côte d’Ivoire pour le Projet de transport, de distribution et d’accès à l’électricité, financé dans le cadre du Mécanisme de financement complémentaire (SUF) de l’IDA, un dispositif récemment mis en place par le Groupe de la Banque mondiale. L’amélioration de l’accès à l’électricité en Côte d’Ivoire est un facteur clé pour créer des revenus et des emplois, favoriser les activités productives et, ce faisant, stimuler la croissance et le développement en dehors du Grand-Abidjan. Le projet viendra renforcer l’efficacité et la fiabilité de l’approvisionnement électrique et contribuera à étendre l’accès à l’électricité dans le pays...
(Le Monde 08/04/17)
Avec son usine Brassivoire, officiellement inaugurée le 5 avril, le groupe néerlandais s’attaque au quasi-monopole du français Castel. A la terrasse de son bar, baigné dans une chaleur lourde, Blaise Koffi savoure. « La vive concurrence entre brasseurs, c’est une bonne chose pour nous : les boissons sont moins chères et de meilleure qualité », résume le patron de la Cave Etus, un maquis du Vieux Cocody, à Abidjan. L’introduction de la nouvelle bière blonde Ivoire ne s’est toutefois pas faite sans heurts. « Plusieurs fois je me suis retrouvé en rupture de stock, regrette le gérant. Les clients, surtout les jeunes, n’étaient pas contents et préféraient aller voir ailleurs. » Si l’inauguration officielle de la brasserie Brassivoire, du groupe...
(APA 08/04/17)
Malgré quelques faiblesses, l’économie ivoirienne reste compétitive, estime l’Agence de notation financière panafricaine Bloomfield Investment lors de la présentation, jeudi, à Abidjan de son étude de perspective. Il est ressorti de cette étude que malgré quelques faiblesses l’économie ivoirienne reste compétitive. La Côte d’Ivoire a des fondamentaux solides et des fondamentaux macroéconomiques. Selon Stanislas Zézé, le Président directeur général de Bloomfield, le climat des affaires est propice. Les performances macroéconomiques, la gestion des finances publiques, la solidité du système financier ont été des facteurs très positifs, a-t-il ajouté en attribuant en matière de risque pays, la note globale de 6,1 sur 10 à la Côte d’Ivoire. Pour l’année 2016, La Côte d’Ivoire a été l’une des meilleures économies de l’Afrique...

Pages