Jeudi 27 Juillet 2017
(APA 19/07/17)
Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt du Fonds africain de développement (FAD) de 28,9 milliards Fcfa en faveur de la Côte d’Ivoire afin de permettre au pays de financer son Programme d’appui à la gouvernance économique et à la croissance (Pagec), indique un communiqué publié mardi. Cet appui financier a pour objectif de « renforcer l’efficacité et la transparence dans la gestion des finances publiques et à consolider la tendance positive des indicateurs de fragilité, tout en maintenant une croissance forte, soutenue et inclusive ». Il devrait permettre la protection des dépenses en faveur des couches les plus vulnérables, la mise en place d’un système électronique de passation des marchés publics dans...
(Financial Afrik 19/07/17)
Depuis 2010, le premier producteur mondial de cacao a bien changé. Après avoir longtemps cédé son « or brun » à l’exportation, la Côte d’Ivoire a réussi à développer des outils de transformation permettant de faire émerger un chocolat 100 % ivoirien. Cette politique incitative prônée par le gouvernement ivoirien semble porter ses fruits. Après plusieurs années d’instabilité, la Côte-d’Ivoire est en passe de réaliser une promesse longtemps prononcée par ses chefs d’État successifs : transformer son « or brun » en une force durable. Si elle tire bénéfice, depuis plus d’un demi-siècle, de ses ressources naturelles en cacao (premier producteur mondial avec 35 % des récoltes, une production de près de 1,9 million de tonnes/an), la Côte d’Ivoire ne possédait pas jusque là...
(La Tribune 19/07/17)
Il a échappé à une liste de chefs d’inculpations comprenant les accusations de complot contre l'Etat, détention illégale d'armes, organisation et financement de bandes armées et complicité d'attentat. Et pourtant, c’est pour l’accusation moins lourde de « trouble à l’ordre public » qu’Assoa Adou a été condamné à quatre ans de prison. Une requalification des faits qui dépasse les compétences de la cour d’Assises, dénoncent ses avocats. C’est à peine s’ils dénoncent une décision téléguidée par une justice aux ordres du pouvoir d’Alassane Ouattara pour écrouer un pro-Gbagbo. Surprenante ! La décision rendue par la Cour d'Assises d'Abidjan a laissé pantois les avocats de la défense. A la surprise générale, Assoa Adou, leur client a été condamné à quatre ans...
(BBC 19/07/17)
La décision a été prise par les présidents ivoirien, Alassane Ouattara, et burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, mardi à Ouagadougou, lors de la 6e Conférence au sommet du Traité d'amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays. Pour le président ivoirien, son homologue burkinabè et lui sont convenus de faire face ensemble à la question de l'immigration illégale, du terrorisme et de la criminalité transnationale. Une décision qui, selon le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, va permettre de dissiper le climat d'insécurité qui fait peser de graves menaces sur les efforts de développement. « Nous devons gagner le combat contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière organisée, les trafics de tous genres et toutes les formes d'extrémisme »,...
(Jeune Afrique 19/07/17)
Un concert à 36 000 pieds : c'est l'expérience que le groupe Magic System a fait vivre aux passagers d’Air Côte d'Ivoire pendant le vol spécial Toulouse-Abidjan du mardi 18 juillet. Au terme du voyage, l'A320 qui abritait le concert, nouvelle acquisition de la compagnie aérienne, a atterri à l’aéroport international d’Abidjan, son hub naturel. Grâce aux équipements wi-fi de l’avion − acheté 60 millions de dollars − le concert pouvait être suivi depuis la terre, via les comptes de la compagnie aérienne sur les différents réseaux sociaux . Une façon pour le groupe des « gaous magiciens » de lancer sa tournée anniversaire, baptisée « Magic Tour 20 ans », en attendant de jouer sur la terre ferme les...
(AIP 19/07/17)
Onze accords bilatéraux ont été signés mardi à Ouagadougou entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, dans le cadre de la 6ème conférence au sommet du traité d’amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays. Ces accords concernent notamment les domaines de la sécurité, de l’emploi des jeunes, de la femme et du genre, du transport, de l’énergie, de la coopération douanière et devront permettre aux deux Etats de parfaire leur coopération. Ils favoriseront également la fourniture d'électricité de la Côte d’Ivoire au Burkina et la réhabilitation de la ligne de chemin de fer qui relie Abidjan-Ougadougou-, ainsi que son prolongement jusqu’à Tambao, et Kaya. Les deux chefs d’Etat, Alassane Ouattara et Roch Marc Kaboré ont salué la qualité...
(AFP 18/07/17)
Le procureur du tribunal d'Abidjan a requis mardi dix ans de prison contre Assoa Adou, un ancien ministre de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, jugé devant une Cour d'assises pour "atteinte à la sûreté", a constaté l'AFP. L'avocat général Drissa Soro a demandé à la Cour, qui juge M. Adou depuis une semaine, "de le reconnaître coupable des faits de complot, organisation d'une bande armée, détention illégale d'armes (...) et de le condamner à dix ans de prison". "Le procureur n'a pas été capable de produire des preuves de ces accusations", a réagi de son côté Me Ange Rodrigue Dadjé...
(AFP 18/07/17)
Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, deux pays frappés par des attaques jihadistes, veulent lutter "ensemble contre le terrorisme", ont affirmé les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara mardi à Ouagadougou, lors d'un sommet bilatéral. "Nous devons faire face ensemble à la question de l’immigration illégale, du terrorisme, de la criminalité transnationale ainsi qu’aux défis du réchauffement climatique", a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara à l’ouverture du sommet du 6e traité de l'amitié et de la coopération. Le président du Burkina, Roch Marc Christian Kaboré, a tenu un discours similaire: "Il est important et urgent d'oeuvrer à dissiper le climat d’insécurité qui fait peser de graves menaces sur nos efforts de développement", a-t-il estimé. "Nous devons...
(AFP 18/07/17)
Les agents de la Société nationale des pétroles de Côte d'Ivoire (Pétroci) ont suspendu leur grève après deux deux semaines d'arrêt de travail dans l'attente d'une décision de leur direction, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs. "L'assemblée générale a convenu de la suspension du mot d'ordre de grève" déclenché le 4 juillet contre la "mauvaise gestion" de l'entreprise publique, souligne un communiqué des travailleurs, transmis à l'AFP. La direction et les travailleurs sont tombés "d'accord" sur la présentation d'un plan social, proposé par les travailleurs, au prochain Conseil d'Administration prévu pour le mercredi prochain. "Les avancements catégoriels pour les agents bloqués depuis plusieurs années seront effectifs à partir de Janvier 2018"
(AFP 18/07/17)
Le président ivoirien Alassane Ouattara a souligné la "bonne entente" avec le Burkina Faso à son arrivée lundi à Ouagadougou pour un sommet entre les deux pays ouest-africains dont les relations ont traversé une période de tension. "Quand il y a une bonne entente entre les pays voisins, notamment la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso qui sont des pays frères, (...) nous considérons qu'il est important que ce sommet puisse montrer aux populations que nous avançons", a-t-il dit avant de participer au 6e sommet du Traité d'amitié et de coopération réunissant chaque année les présidents ivoirien et burkinabè. Le "Traité d'amitié et de coopération (..) est une forme achevée de la coopération sud-sud", a ajouté M. Ouattara en présence...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Comment le premier producteur mondial de fèves s’est-il retrouvé dans une telle crise ? Manque de contrôles, dévoiement du système de vente, mauvaise communication… Au-delà de la chute des cours, le gendarme de la filière est pointé du doigt. Fin mars, la Côte d’Ivoire a drastiquement baissé le prix minimum garanti à ses centaines de milliers de petits producteurs pour l’achat de leurs fèves de cacao, de 1 100 à 700 F CFA (de 1,6 à 1 euro) le kilo. Une première depuis la grande réforme mise en place en 2012. Et ce coup dur n’est que l’aspect le plus visible de la crise qui touche le pays de l’or brun. Les finances publiques sont durement touchées. Le Conseil café-cacao (CCC), qui...
(RFI 18/07/17)
Le président ivoirien Alassane Ouattara et plusieurs membres de son gouvernement sont au Burkina Faso. Les deux pays font le point sur la mise en œuvre du traité d'amitié et de coopération qui les lie depuis 2008. Roch Marc Christian Kaboré, le président burkinabè, et son homologue ivoirien président, ce mardi matin 18 juillet, une rencontre des deux gouvernements au cours de laquelle une vingtaine de nouveaux projets seront examinés et validés. Les deux délégations feront également le point sur la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière. Le président ivoirien est à Ouagadougou avec une forte délégation, ce mardi matin 18 juillet 2017. « Nous aurons des dossiers importants à examiner et à valider », a laissé entendre...
(RFI 18/07/17)
En Côte d'Ivoire, après les coups de feu de ce week-end près des casernes, trois caporaux ont été radiés de l'armée, annonce le chef d'état-major, le général Sékou Touré. Ces évènements ont fait 3 morts et 6 blessés à Korhogo, dans le nord du pays. D'autres tirs ont également été entendus dans la nuit de vendredi à samedi, cette fois dans le nord d'Abidjan. C'est donc dans un climat sécuritaire tendu que s'ouvrent ce vendredi à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, les VIIIe Jeux de la Francophonie. « Comme après chaque incident sécuritaire, la vigilance est renforcée », déclare une source proche du gouvernement. Aux abords du palais de la Culture, des Sports ou du village des Jeux de la...
(Courrier International 18/07/17)
Trois soldats morts. C’est le bilan des tirs qui ont eu lieu dans deux camps militaires, à Abidjan et à Korhogo, dans la nuit du 14 au 15 juillet. Une nouvelle poussée de fièvre dans l’armée qui illustre la difficulté d’Alassane Ouattara à faire régner l’ordre. Abidjan un jour, Abidjan toujours. C’est la philosophie de la belle capitale ivoirienne qui s’apprête à offrir cette hospitalité dont elle a le secret à plus de 4 000 participants, à l’occasion des 8es Jeux de la Francophonie qu’elle accueille du 21 au 30 juillet. Tout est fin prêt, et en attendant de démarrer cette rencontre d’échanges sportifs et culturels par le canal de la langue de Molière, Alassane Ouattara s’offre un saut de...
(Afrique sur 7 18/07/17)
Un retour de Henri Konan Bédié au pouvoir en Côte d’Ivoire en 2020 ? Cette hypothèse aurait plusieurs avantages pour les Forces Nouvelles. Elle positionnerait le PAN en seconde place pour éviter les feux de la rampe qui pourraient en gêner plus d’un. Remettre le sphinx de Daoukro en scène pour une revanche méritée et, après un délai convenu, redonner les rênes du pays à Soro Guillaume qui arriverait normalement sur le trône sans heurts, avec une image de dauphin naturel !! Voilà une idée qui germe dans l’esprit de certains membres de la naissante alliance PDCI – FN. Ouattara commandite un sondage sur son successeur : Au lendemain de sa large réélection en octobre 2015 à la tête du...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Représentant à eux seuls plus de la moitié de la production mondiale de cacao, la Côté d'Ivoire et le Ghana pourrait bien songer à s'allier pour influer sur les cours du cacao. L’idée de créer une « Organisation des pays exportateurs de pétrole » (Opep) du cacao autour de la Côte d’Ivoire et du Ghana, qui représentent à eux seuls 60 % de la production mondiale, est revenue en force depuis l’effondrement des cours. Déjà évoquée du temps de Félix Houphouët-Boigny, cette alliance des pays producteurs visant à influer sur les cours de l’or brun ne s’est jamais concrétisée. Mais, ces derniers mois, Massandjé Touré-Litsé, patronne du Conseil café-cacao, et son homologue ghanéen, Joseph Boahen Aidoo, directeur général de Cocobod...
(La Tribune 18/07/17)
La France vient d'accorder à la Côte d'Ivoire une aide de 2,1 milliards d'euros portant sur la période 2017-2020. Une partie du fonds d'investissement sera consacrée au projet du métro d'Abidjan. Alors qu'elle traverse une impasse sécuritaire couplée à la chute des prix du cacao avec pour conséquence une incertitude économique, la Côte d'Ivoire vient de bénéficier d'un appui financier de la France de 2,1 milliards d'euros (environ 1 394 milliards de franc CFA, étalés sur la période 2017-2020. La décision de la France fait suite à une mission effectuée en Côte d'Ivoire les 12 et 13 juillet. D'après le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, cet important apport financier permettra au pays de prendre en charge des actions...
(APA 18/07/17)
Le marché informel en Côte d’Ivoire représente entre 30 et 40% du Produit intérieur brut (PIB) du pays, selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI). Le rapport publié le 11 juillet 2017, établit un classement des pays d’Afrique subsaharienne en fonction du pourcentage du secteur informel : les taux varient entre 20 et 30%, 30 et 40%, 40 et 50% et 50 à 65%. L’économie informelle de cette région se situe entre 20 et 65% du PIB. Dans l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) le Togo arrive en tête avec un secteur informel compris entre 20 et 30%. Il est le seul pays de l’organisation régionale à se positionner dans cette catégorie. Le...
(APA 18/07/17)
L’ancien ministre des Eaux et forêts, Dr Assoa Adou, a relaté, lundi, à la barre de la Cour d’Assises d’Abidjan où il comparaît avec sept autres accusés pour des faits de ‘’attentat, complot contre l’autorité de l’Etat, assassinat, crimes et constitution de bandes armées….’’, les conditions ‘’atroces’’ de sa détention au Camp pénal de Bouaké, au Centre-nord du pays. ‘’J’ai été enlevé sans mandat, chez moi, le 7 janvier 2015 à 20h30 par des policiers pour être conduit à la DST (Direction de la surveillance du territoire) puis à la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan) avant d’être déporté au Camp pénal de Bouaké où j’ai passé plus de deux ans dans des conditions atroces. Un seul repas aspergé...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Annoncé pour juin, puis pour juillet et pour août, le congrès du Rassemblement des républicains (RDR, parti majoritaire) se tiendra finalement les 9 et 10 septembre à Abidjan. Sans surprise, la présidence du parti échoira à Alassane Ouattara, même si le chef de l’État aurait préféré occuper celle d’un parti unifié, né de la fusion de sa formation avec son allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) – fusion qui n’a pas vraiment avancé. Le premier vice-président (VP) sera Amadou Gon Coulibaly, le chef du gouvernement. Hamed Bakayoko, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, hérite du poste de deuxième vice-président. Celui de troisième VP pourrait être proposé à Guillaume Soro. Ce dernier, en difficulté depuis l’affaire de la cache d’armes...

Pages