Lundi 20 Novembre 2017
(AFP 07/11/17)
Cinq personnes ont été arrêtées et une abattue dans le cadre de l'enquête sur un braquage, lié à l'attaque d'un commissariat et à une spectaculaire évasion du palais de justice d'Abidjan, a annoncé la police ivoirienne lundi. L'enquête sur l'attaque du fourgon à Abidjan le 23 octobre a débouché sur deux "affaires" très médiatiques: l'évasion d'une vingtaine de détenus du Palais de justice en plein centre d'Abidjan en août et l'attaque d'un commissariat dans le quartier populaire d'Abobo en septembre. L'évasion et surtout l'attaque du commissariat, qui faisaient suite à une série d'autres attaques de postes de gendarmerie ou de police, avaient été attribués à des groupes subversifs alors qu'il s'agissait donc de "banditisme", a affirmé le directeur de la...
(RFI 07/11/17)
En Côte d’Ivoire, deux mois après une évasion qui avait défrayé la chronique ivoirienne au palais de justice d'Abidjan, une partie des évadés ont été repris. Et ces repris de justice ont entretemps commis un certain nombre de braquages, selon la police ivoirienne. Les membres de la police criminelle dans la cour du bâtiment du Plateau ne sont pas peu fiers de leur prise. Cinq membres d'une bande, qui fait partie de ceux qui se sont spectaculairement évadés du palais de justice en août. Parmi eux, un leader surnommé « gouverneur », présumé chef de bande qui ne s'est pas contenté de s'évader, mais qui a presque aussitôt commis de nouveaux forfaits, comme le confirme Raymond Elloh, le directeur de...
(AIP 07/11/17)
Le Gouvernement ivoirien, par le truchement de la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé a révélé lundi à la Primature, que le rapport de suivi 2016 du plan national de développement (PND) donne les progrès satisfaisants. «Avec le soutien des partenaires au développement, l’économie ivoirienne a affiché une croissance (8,3%) trois fois plus élevée que la moyenne continentale et a occupé le 2ème rang des pays africains à fort taux de croissance dans un contexte d’inflation maitrisée », a détaillé Mme le ministre. Selon elle, les réformes mises en œuvre et l’engagement politique du Gouvernement ont favorisé l’attractivité économique de la Côte d’Ivoire. Cette situation s’est traduite par la hausse des créations d’entreprises et des intentions d’investissement privé...
(Agence Ecofin 07/11/17)
En Côte d’Ivoire, le prix du kilogramme de coton garanti aux producteurs sera de 265 francs CFA, durant la saison 2017/2018, soit l’équivalent du tarif de l’année dernière. Ce choix de l’exécutif ivorien intervient dans un contexte global de faiblesse des prix de la fibre sur le marché mondial. D’après Reuters qui cite Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, l’Etat ivoirien devrait s’orienter vers la subvention du processus de paiement des exploitants. La Côte d’Ivoire cible une production de 350 000 tonnes de coton en 2017/2018, contre 340 000 tonnes, durant la campagne précédente. La récolte du coton s’ouvrira vers la fin de ce mois et s’achèvera en janvier/ février. Espoir Olodo
(AFP 07/11/17)
Le sélectionneur belge de la Côte d'Ivoire Marc Wilmots s'affirme "serein" avant la "finale" des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018 contre le Maroc, samedi à Abidjan. Le Belge, qui a appelé les Ivoiriens à se rendre au stade, espère que tout le monde va se donner "à 200%" pour gagner ce match face au Maroc d'Hervé Renard, ancien sélectionneur des Éléphants, qui compte un point d'avance et peut, lui, se contenter d'un nul. Q: Dans quel état d'esprit, la Côte d'Ivoire aborde-t-elle ce match face au Maroc? R: On a besoin d'une équipe qui va aller au combat et que tout le monde soit apte à jouer 90 minutes à 200%, à donner tout pour son pays et...
(La Tribune 07/11/17)
L'Etat mauricien a programmé une visite des représentants des secteurs publics et privés mauriciens en Côte d'Ivoire du 25 au 30 novembre prochains. D'après le Board of investment mauricien, cette délégation de haut niveau sera conduite par le premier ministre mauricien Pravind Jugnauth. La Côte d'Ivoire devrait accueillir d'ici fin novembre une délégation de haut niveau de l'îles Maurice. L'information a été apportée par le Board of investment mauricien (BoI). Dans un communiqué transmis à la presse, l'instance a indiqué qu'une délégation conduite par le premier ministre Pravind Jugnauth et composée de représentants des secteurs publics et privés mauriciens sera en Côte d'Ivoire du 25 au 30 novembre prochains. Selon le BoI, ce rendez-vous constituera une plateforme pour des contacts...
(AFP 07/11/17)
Les Ivoiriens Gervinho (Hebei Fortune/CHN), Jonathan Kodjia (Aston Villa/ENG) et Joris Gnagnon (Rennes/FRA) sont incertains pour le match décisif contre le Maroc, samedi à Abidjan, de la 6e et dernière journée des qualifications pour le Mondial-2018. "Gervinho souffre du genou, c'est vrai qu'il manque de rythme en ce moment, mais c'est un joueur qui peut faire exploser un match dans les vingt dernières minutes. Sa présence est importante, il a de l'expérience, il peut être un déclencheur. Nous allons voir l'évolution de son état et prendre une décision",a indiqué le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, le Belge Marc Wilmots lors d'un point presse mardi à Abidjan, à propos du capitaine des "Eléphants". "Jonathan Kodjia souffre de la cheville, Joris Gnagnon...
(AIP 07/11/17)
L’ex- président du patronat ivoirien, Jean Kacou Diagou prône la confiance entre le secteur public et celui du privé, en vue de créer un environnement propice aux affaires. "La confiance entre secteur public et secteur privé doit exister pour un bon climat des affaires", a exhorté M. Diagou, alors invité jeudi, du diner-débat de l’Association des Ambassadeurs de Côte d’Ivoire à la retraite (AACIR), à l’espace Latrille Event de Cocody. Selon M. Kacou, ce partenariat est très important car il est comme "un accélérateur de développement qui permettra à la Côte d’Ivoire d’arriver à l’émergence à l’horizon 2020" puisque, poursuit-il, "ce sont les bénéfices des entreprises du privé qui permettent à l’Etat de payer ses fonctionnaires". Pour lui, l’époque où...
(Fraternité Matin 07/11/17)
Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale a ouvert, hier, à Cocody, la 6e réunion annuelle des partenaires de la Fondation International cocoa initiative (Ici). Selon une étude réalisée par l’université Tulane de New Orleans (Etats-Unis) dans les communautés cultivatrices de cacao en Côte d’Ivoire, 60,1 % des travailleurs sont des adolescents âgés de 15 à 17 ans, contre seulement 19,4 % dans la tranche des 5 - 11 ans. Une autre étude menée par le Fondation International cocoa initiative (Ici) sur le marché du travail en Côte d’Ivoire révèle que les adolescents de 14 à 17 ans sont plus exposés au travail des enfants. La proportion atteint presque les 20 % contre 5 % chez les 12...
(APA 06/11/17)
L'audience prévue ce lundi dans la cadre de la reprise du procès conjoint de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et de son ancien ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (CPI) a été annulée. Suspendue depuis trois semaines pour des « contraintes budgétaires», l'audience de ce jour devait marquer la reprise de ce marathon judiciaire ouvert il y a plus d'un an, avec le témoignage du Général Detoh Letoh Firmin, Chef d’Etat-major de l’armée terrestre au moment des faits. «La prochaine audience prévue le 06 novembre 2017, annulée », indique la juridiction pénale internationale sur son site officiel sans motiver les raisons.
(RFI 06/11/17)
Cette semaine à La Haye, la Cour pénale internationale devrait faire comparaitre le général à la retraite Firmin Detoh Letho lors du procès de l’ex-président Laurent Gbagbo. Le militaire est, après le général Philippe Mangou, le deuxième haut cadre de l’armée à venir témoigner de son action au moment de la crise postélectorale de 2010-2011. Après le chef d’état-major des armées, Philippe Mangou, c’est à l’un de ses subordonnés de l’époque, le général Detoh Letho, de venir témoigner au procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé.
(Fraternité Matin 06/11/17)
« Personne ne pourra nous empêcher d'accomplir notre mission », a dit Messamba Koné préfet du département de Guiglo, préfet de région. Après l’appel des élus et cadres de la région au calme, la tension qui semble avoir baissée, s’est ravivée, les 4 et 5 novembre 2017, avec la mort d’un individu présenté comme un lobi et un autre gravement blessé qui serait ressortissant d’un pays voisin. Ce dimanche, selon des témoins joint à Guiglo, les Forces de défenses et de sécurité ont dispersées plusieurs regroupement dans la ville. C’est au moment où une délégation des élus et cadres de Guiglo est allée à Béoua où le président des jeunes, Evariste Sronhon a été tué et son compagnon Modeste Gouehi...
(La Tribune 06/11/17)
Le gouvernement ivoirien projette la mise sur pied d'un mécanisme d'appui à l'investissement pour susciter l'intérêt des Ivoiriens de l'étranger. Aujourd'hui, le poids de la diaspora reste important puisqu'elle représente 5% de la population et 1,1% du PIB ivoirien. Le gouvernement ivoirien veut impliquer davantage les Ivoiriens de l'étranger dans le développement économique du pays. Issiaka Konaté, directeur général de la Direction générale des Ivoiriens de l'extérieur (DGIE) a déclaré, en marge de la présentation du bilan de son département, ce 2 novembre, que l'Etat envisage la mise en place d'un mécanisme d'appui à l'investissement de la diaspora ivoirienne et qu'une étude scientifique a déjà été réalisée dans ce sens. «Nous avons retrouvé avec les Ivoiriens de l'extérieur beaucoup de...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Après avoir réalisé la construction du barrage hydroélectrique de Soubré (275 MW) pour un coût de 280 milliards FCFA (environ 500 millions $), la société chinoise Sinohydro a été désignée, par l’Etat de Côte d’Ivoire, pour l’aménagement d’un autre barrage, à savoir celui de Gribo-Popoli. D’un coût estimé à 307 millions $, le futur barrage hydroélectrique de Gribo-Popoli (112 MW) est prévu pour être opérationnel après quarante (40) mois de travaux. Sa mise en œuvre permettra, selon les autorités ivoiriennes, de porter le parc de production hydroélectrique en Côte d’Ivoire à 991 MW et la production d’énergie hydroélectrique à 3580 GWh. Ce futur barrage fait partie d’un ensemble de trois autres projets d’aménagements hydroélectriques sur le fleuve Sassandra, en aval...
(APA 06/11/17)
Le ministre de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly s’est rendu, samedi, sur le site qui abritera, du 17 au 26 novembre, la 4è édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA 2017) pour s’imprégner de l’état d’avancement des travaux. Bâti sur une superficie de 10ha sur la route menant à l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët (Sud d’Abidjan), le SARA 2017 comprendra, selon Fabrice Sawegnon le directeur général de l’agence Voodoo Communication, en charge de l’organisation pratique du salon, 8000 m2 couverts. ‘’Cette année, le Sara offre neuf pôles d’exposition, quatre infirmeries, une sécurité renforcée avec trois sociétés privées qui vont déployer 350 agents (contre 150 à l’édition précédente) en plus des forces...
(RFI 06/11/17)
En Côte d’Ivoire, Justin Koua, l’un des leaders des jeunesses du FPI tendance Aboudramane Sangaré a été libéré samedi soir à Abidjan. Justin Koua avait été condamné pour « discrédit sur une décision de justice » alors qu'il avait pris part à l'organisation d'un congrès politique en 2015, un congrès jugé illégal par l’autre aile du FPI présidée par Pascal Affi N'Guessan. C’est accueilli par ses amis et sa famille que Justin Koua est sorti de la maison d’arrêt hier soir à Abidjan. Une libération au bout de 29 mois d’incarcération après avoir été condamné en même temps qu'ainsi que Sébastien Dano Djédjé et Nestor Dahi pour « discrédit sur une décision de justice et atteinte à l'ordre public »...
(TV5 06/11/17)
C'est au Mali que ces Ivoiriens ont trouvé refuge lorsque les violences ont éclaté en 2010. Six ans après la fin du conflit, ils ont pris le chemin du retour, malgré l'inquiétude pour leur sécurité dans un climat troublé ces derniers mois et un avenir incertain. A bord des bus qui les ramènent en Côte d'Ivoire, rares sont ceux qui osent parler du passé ou partager leur préférence politique. A visage caché, cet Ivoirien raconte sa peur du retour : "On a mis du temps à rentrer, parce qu'on avait peur (...) que tout recommence encore à zéro. Tant que les politiciens n'arrêtent pas (...) cette soif du pouvoir, il y aura toujours la guerre". Arrivés à destination, ceux qui...
(Notre Voie 06/11/17)
L’opération grand ménage du ministère de la Salubrité a marqué une halte le samedi dernier au quartier Kennedy Couetcha. La ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto a dit ses vérités aux populations d’Abobo. « Changez vos comportements. Demain on va construire des infrastructures, des routes, des écoles.... Mais après, qu’est-ce que vous faites de ces infrastructures ? Prenez en soin. Ne jetez pas les ordures n’importe comment, ne crachez pas partout, ne pissez pas sur les murs. Nous voulons un peuple en bonne santé. Soyons propre »,a-t-elle conseillé ces populations. Elle les a invitées à prendre conscience de leur cadre de vie. Non sans lancer un appel à la responsabilité et à la...
(AIP 06/11/17)
Atlantique Assurances, filiale du Groupe Banque Centrale Populaire renforce sa visibilité et consolide sa position sur le marché ivoirien par l’implantation d’une nouvelle « Agence Directe » à Abidjan (Plateau) ainsi que le lancement d’une offre d’assistance automobile et la récompense à ses meilleurs clients, en synergie avec sa consœur Banque Atlantique. La cérémonie qui consacre l’inauguration officielle de la nouvelle « Agence Directe » s’est déroulée, vendredi sur le site, situé à la Rue des Banques, au rez-de-chaussée de l’Immeuble AMCI, en présence de M. Habib KONE, directeur général d’Atlantic Business International, M. Amadou OUATTARA, président du conseil d’administration d’Atlantique Assurances, Mme Rosalie LOGON, directrice générale d’Atlantique Assurances et devant plusieurs invités de marques, clients des filiales banque et...
(RFI 06/11/17)
La nouvelle exposition de la fondation Donwahi, à Abidjan, est consacrée à l'artiste plasticien camerounais Boris Nzebo. C'est la première fois que son travail est présenté en Côte d'Ivoire. Cette exposition nommée « Mutants » est visible jusqu'au 31 janvier. A travers ses peintures colorées qui mettent en avant des coiffures de femme, Boris Nzebo interroge les sociétés africaines. « Pourquoi ne prenons-nous pas soin de nos sociétés comme l'on prend soin de nos cheveux ? », interroge Boris Nzebo à travers son exposition intitulée « Mutants ». Pour l'artiste « afro-pop » de 37 ans, la coiffure est un art à part entière. Une fascination ancienne : « J'ai grandi dans un environnement où la coiffure jouait un rôle...

Pages