Jeudi 18 Janvier 2018
(AFP 12/01/18)
Un émissaire de la Fifa était à Abidjan jeudi et vendredi pour se rendre compte de la situation de la fédération ivoirienne (Fif) en pleine crise. Le Suisse Veron Mosengo-Omba directeur régional Fifa pour l'Afrique et les Caraïbes a rencontré à la fois les dirigeants de la fédération mais aussi des représentants des clubs "frondeurs" qui réclament une assemblée générale extraordinaire afin de pouvoir révoquer le président de la Fif Augustin Sidy Diallo depuis l'élimination de la côte d'Ivoire du Mondial en Russie. "Je suis venu ici, puisque la Fifa a été saisie par un groupe de clubs (les frondeurs). Je pense qu'il y a un malentendu à mon avis entre les deux parties à ce stade en tout cas...
(RFI 12/01/18)
Depuis lundi, un mouvement de grève est observé dans différentes préfectures, sous-préfectures, conseils généraux, mairies et autres services administratifs de Côte d'Ivoire. Un débrayage d'une semaine des agents du ministère de l'Intérieur à l'appel de leur syndicat qui dénonce la non-application de certaines résolutions concernant leurs conditions de travail. Selon le syndicat qui a lancé ce mouvement de grève, ils sont près de 18 000 fonctionnaires concernés par une petite dizaine de revendications dans tout le pays. Cela va d'indemnités d'astreintes réclamées, au paiement d'indemnité de logement pour les cadres des préfectures et sous-préfectures. Plus étonnant, le syndicat réclame aussi la tarification des actes lorsque leurs concitoyens viennent chercher en préfecture un certificat de naissance ou de mariage par exemple...
(APA 12/01/18)
Air Côte d’Ivoire a transporté "environ 850.000 passagers" en 2017 contre 719.000 l’année précédente, soit plus de 100.000 passagers supplémentaires, a confié à APA un responsable de la compagnie aérienne. "Les chiffres annoncent pour 2017, environ 850.000 passagers transportés contre 719.000 en 2016", a indiqué M. Yacouba Fofana, responsable de la communication d’Air Côte d’Ivoire. Avec l’acquisition de deux nouveaux Airbus A320 neufs en 2017, Air Côte d’Ivoire enregistre aujourd’hui "plus de 300 vols par semaine et une cadence allant jusqu’à deux vols par jour sur certaines destinations phares comme Dakar". La compagnie nationale Air Côte d'Ivoire est "passée première compagnie de la zone CEDEAO-CEMAC avec environ 45% de part du trafic de l’aéroport d’Abidjan", a révélé le chef de...
(APA 12/01/18)
Le président de la fédération ivoirienne de football ( FIF), Augustin Sidi Diallo, s’est entretenu jeudi au siège de son institution à Treichville, au sud d’Abidjan, avec un émissaire de la Fédération internationale de football association ( FIFA) venu s’enquérir de la situation de crise qui secoue le football ivoirien depuis décembre dernier. « En provenance du Mali, M. Veron Mosengo-Omba, émissaire de la FIFA, a eu une rencontre avec les responsables fédéraux au siège de la FIF. Au menu de cet entretien, la situation de crise que connaît actuellement le football ivoirien», annonce la FIF dans une note d’information soulignant « qu’aucune information n’a filtré des échanges entre les deux parties ». Le 29 décembre dernier, soit moins d’un...
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont 37 au pouvoir, a annoncé sa démission le 21 novembre 2017. Mais après l’intérim d’Emmerson Mnangagwa, la prochaine élection présidentielle sera-t-elle libre et transparente ? Rien ne permet de l’affirmer. Au Cameroun, Paul Biya, 84 ans, devrait quant à lui rempiler...
(Notre Voie 12/01/18)
Les enseignants-chercheurs de l’université Péléforo Gbon de Korhogo veulent le départ du président de l’institution scolaire et de ses collaborateurs. Ils dénoncent la mauvaise gouvernance de l’université et déplorent ce qu’ils qualifient d’insouciance du président de l’université par rapport à la formation. « Nous sommes sur le pied de guerre. Nous entrons en grève , le lundi 15 janvier 2018 », a jeudi 11 janvier, un enseignant de cette institution. B. K.
(APA 11/01/18)
Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a annoncé mercredi, la tenue ce jeudi, d’un Conseil national de sécurité (CNS) qui va se pencher sur « les altercations entre différentes factions », de l’armée ivoirienne qui paralysent depuis quelques jours la ville de Bouaké. M. Koné, également ministre de la communication, de l’économie numérique et de la poste s’est exprimé sur la question, à l’issue du Conseil des ministres ordinaire présidé par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. « Il s’agit d’altercations entre différentes factions militaires.
(RFI 11/01/18)
Ancien fief de l'ex-rébellion et épicentre des mutineries, Bouaké a connu la peur la nuit dernière lorsque des militaires ivoiriens ont pillé et incendié la base du CCDO, le Centre de coordination des décisions opérationnelles, une unité d'élite de la police et de la gendarmerie. Ces nouveaux troubles ont été évoqués lors du Conseil des ministres de ce mercredi 10 janvier. Au lendemain d'un nouveau mouvement d'indiscipline de l'armée à Bouaké, le gouvernement ivoirien a formulé un vœu pieux. « Tout sera mis en oeuvre pour que, nous l'espérons, dans quelques mois, dans quelques années, nous ayons une armée qui applique la discipline des armées, celle convenue partout dans le monde », a déclaré son porte-parole Bruno Koné. Voici donc...
(RFI 11/01/18)
Retour au calme mercredi soir à Bouaké en Côte d'Ivoire. La veille, des militaires ivoiriens s'en sont pris à la base du Centre de coordination des décisions opérationelles (CCDO), une unité d'élite de la police et de la gendarmerie, créée par l'actuel ministre de la Défense. La semaine dernière déjà, un soldat a été tué dans des échanges de tirs entre factions rivales de l'armée. L'ancien général Bruno Clément Bollé - qui a commandé l'opération Licorne de 2007 à 2008 et copiloté le programme DDR des ex-combattants du nord de la Côte d'Ivoire - explique cette indiscipline au sein de l'armée ivoirienne par l'absence de formation de certains cadres. En savoir plus sur http://www.rfi.fr/afrique/20180111-bouake-indiscipline-militaires-ivoiriens
(APA 11/01/18)
La révocation du Lieutenant Amoudé Traoré de son poste de chef du renseignement et de l’investigation au sein du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) de Bouaké est la principale revendication d’un groupe de soldats de la 3è région militaire, qui, pour se faire entendre par sa hiérarchie a décidé de mettre en exécution un plan d’attaque du poste régional de cette brigade mixte spécialisée dans la lutte contre le grand banditisme. Selon des confidences d’un officier de l’armée ivoirienne, les militaires en disgrâce avec le Lieutenant Amoudé Traoré, reprochent à ce dernier son caractère ‘’hautain’’ et sa fâcheuse manie à outrepasser les missions qui lui sont assignées par le CCDO. Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a...
(AIP 11/01/18)
En dépit de l’attaque perpétrée contre ses locaux mardi nuit, le Centre de coordination de décisions opérationnelles (CCDO) demeure toujours à Bouaké, a-t-on appris des autorités locales ce mercredi. Un renfort d’effectif venu d’Abidjan a été aperçu dans la ville au cours de la journée. Les locaux du CCDO ont été attaqués à l’arme lourde et incendiés dans la nuit de mardi à mercredi par des militaires qui manifestaient contre une faction de cette unité chargée du volet renseignement et investigation conduite par Amoudé Traoré. Ces militaires seraient mécontents de ce dernier parce qu’il aurait outrepassé les limites de sa mission et provoqué vendredi une altercation avec le 3ème bataillon qui a occasionné la mort d’un soldat et fait un...
(AIP 11/01/18)
Le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly va présenter début février à la presse, son bilan d’exercice 12 mois après sa nomination à la tête du Gouvernement, rapporte un communiqué de presse transmis à l’AIP. Cette conférence sera une occasion pour le Premier ministre de situer les Ivoiriens sur les perspectives de développement. Et ce, après une année de succès sur tous les fronts de développement. Amadou Gon Coulibaly a mis en place le 11 janvier 2017, une équipe gouvernementale pour faire face aux enjeux de développement, notamment répondre aux besoins socioéconomiques des populations. (AIP) tad/cmas
(APA 11/01/18)
Le premier vol entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis s’effectuera à la mi-mai 2018, a annoncé le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné lors de la signature d’un protocole d’accord avec la compagnie africaine Ethiopian Airlines pour la desserte de cette ligne. Ce protocole d’accord a été signé par le ministre Amadou Koné et le Directeur général Ethiopian Airlines, Tewolde Gebremariam en présence de la chargée d’Affaires de l’Ambassade des Etats- Unis en Côte- d’Ivoire, Katherine Brucker, et des représentants des structures et partenaires du ministère ivoirien des transports. La distance entre la Côte d’Ivoire et l’Amérique du Nord qui sera donc raccourcie avec les vols directs, aura plusieurs avantages, selon le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné. «...
(RFI 11/01/18)
Face à une forte baisse des cours du cacao depuis 2015, la Côte d’Ivoire a dû réduire ses dépenses publiques en mai dernier pour le budget 2017. Pour une filière cacaoyère qui représente 15 % du PIB et 50 % des recettes d’exportation, le faible niveau du prix des fèves sur le marché international a eu pour conséquence une baisse importante des recettes fiscales perçues auprès des opérateurs du secteur. Le premier producteur mondial de cacao compte poursuivre la diversification de son économie. Comment améliorer le niveau des finances publiques ? Le gouvernement ivoirien compte mobiliser davantage de recettes fiscales. Une importante réforme est en cours depuis 2014 et devrait s’achever en 2020. Une réforme que le président Alassane Ouattara...
(APA 11/01/18)
Un aménagement du régime de l’impôt synthétique ivoirien a été effectué selon le chiffre d’affaires des contribuables, indique l’annexe fiscale 2018, présentée mardi aux dirigeants et responsables d’entreprises par le Cabinet Mondon Conseil International. L’annexe fiscale 2018 "fixe un taux unique de 5% pour les contribuables dont le chiffre d’affaires annuel, toutes taxes incluses, est compris entre 10 millions et 50 millions F Cfa" et "un taux unique de 8% pour les contribuables dont le chiffre d’affaires est compris entre 50.000.001 et 100 millions F Cfa". Avant l’entrée en vigueur de ce dispositif fiscal, étaient soumises au régime de l’impôt synthétique, les personnes physiques ou morales dont le chiffre d’affaires annuel, toutes taxes incluses, est compris entre 5 et 50...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Le gouvernement ivoirien envisage de débourser environ 3 000 milliards FCfa (5,5 milliards $), pour relancer le secteur touristique, apprend-on d’un communiqué du ministre ivoirien du tourisme, Siandou Fofana (photo). Cet investissement sera effectué à travers la création de deux fonds prévus pour être opérationnels à partir de cette année. Le premier fonds d’un montant de 500 milliards FCfa, devrait permettre la réalisation de nouvelles infrastructures d’envergure grâce à une grande mobilisation des acteurs privés. Le deuxième fonds porte sur un montant de 2 500 milliards FCfa (plus de 4 milliards $). Ayant cours jusqu’en 2025, il devrait permettre à l’État de rénover et de moderniser plusieurs routes, sites touristiques et grands hôtels. « Ce fonds souverain sera alimenté par...
(Jeune Afrique 11/01/18)
En juillet, l'ex-ministre du Commerce a été suspendu de ses fonctions au sein du conseil régional du Hambol (Nord). Il élabore désormais sa réintégration. Alors qu’Alassane Ouattara a annoncé le 31 décembre la tenue des élections sénatoriales, municipales et régionales en 2018, Jean-Louis Billon se prépare à repartir à l’assaut du conseil régional. Et cette fois-ci sans l’aval du Rassemblement des républicains (RDR), qui l’avait aidé à se faire élire en 2013. Suspendu de la présidence du conseil régional du Hambol (Nord) en juillet 2017 par le gouvernement, l’ex-ministre du Commerce avait tenté d’attaquer cette décision en justice, avant de se raviser sur les conseils d’Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont Billon est l’un...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région, l’institution de Bretton Woods prévoit une timide amélioration. Alors que le Nigéria affichera une croissance estimée à 2,5% (contre 1% en 2017), l’Angola et l’Afrique du Sud observeront des taux respectifs de 1,6% et 1,1%. Les prévisions pour l’Afrique du...
(AIP 11/01/18)
La première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, a salué mardi, à la présidence au Plateau, la place déterminante qu’occupent les femmes dans le développement du pays, à l’occasion de la présentation des vœux du nouvel an, a-t-on appris dans la presse. « Vous êtes des femmes volontaires, déterminées et dynamiques. Chacune d’entre vous joue un rôle primordial dans le développement de notre pays. Et vos fonctions respectives vous placent au centre des défis économiques, sociaux et politiques que doit relever la Côte d’Ivoire », a déclaré Dominique Ouattara, en présence de plusieurs personnalités féminines dont des membres du gouvernement, des élues, des présidentes d’institution, des membres du corps diplomatique. La Première dame a souligné que les actions en faveur...
(Agence Ecofin 11/01/18)
En Côte d’Ivoire, l’exécutif a annoncé hier au terme d’un Conseil des ministres, l’adoption d’un décret portant sur l'établissement de l’Agence pour le Développement de la filière Riz (ADERIZ). Cette nouvelle organisation devrait permettre d’accompagner la Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture (SNDR) portant sur la période 2012- 2020, visant à rendre non seulement le pays autosuffisant en riz blanchi, mais aussi de le muer en exportateur. « L’Agence contribuera, plus spécifiquement, au renforcement des capacités de l’interprofession rizicole, à la réalisation des investissements en infrastructures rizicoles et à la mise en place d’un mécanisme pérenne de couverture des besoins nationaux en semences de riz certifiées et en variétés améliorées.», indique le gouvernement. Comptant pour 65% de la production...

Pages