Mercredi 25 Avril 2018
(22 Septembre 21/02/13)
Le président ivoirien, Alassane Ouattara, quitte Abidjan pour Malabo, en Guinée Equatoriale, où il prendra part au 3ème sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA). Le forum de coopération d’Afrique et d’Amérique du Sud dont le thème est "Stratégies et mécanismes pour le renforcement de la coopération Sud-Sud" se tient du 21 au 23 février, a appris l’AIP de source officielle. Cette rencontre de haut niveau dont les deux précédentes éditions se sont déroulées respectivement à Abuja (2006) et Venezuela (2009) a pour objectif de favoriser le commerce entre l'Afrique et l'Amérique latine. Plus généralement, le sommet devrait donner naissance à des projets de coopération en matière de développement agricole ou réfléchir à une stratégie en vue d’une meilleure répartition des ressources...
(22 Septembre 21/02/13)
L'avocat de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l'humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011, a assuré mercredi qu'il n'y avait aucune preuve à l'encontre de son client et qu'il s'agissait d'un "procès politique". "Le peuple ivoirien aurait mérité un autre procès qu'un procès politique, il aurait mérité que soit instruit le procès des vrais responsables de la destruction depuis une décennie du pays et la Cour aurait mérité de pouvoir se pencher sur ce qui s'est réellement passé en Côte d'Ivoire", a déclaré l'avocat français Emmanuel Altit, au deuxième jour de l'audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI). Premier ex-chef d'Etat remis à la CPI, Laurent Gbagbo, 67...
(22 Septembre 20/02/13)
La Côte d’Ivoire devrait produire plus de 360 000 t de coton en 2012/13, soit au-delà des prévisions initiales de 340 000 t, a souligné, hier à Reuters, Christophe N'Dri, secrétaire exécutif de l’association des filateurs. En 2011/12, la production s’était élevée à 260 000 t. Les raisons de cette hausse ? De bonnes pluies, une bonne organisation entre coopératives et une bonne supervision des pratiques culturales, estime-t-il. La campagne cotonnière s’est ouverte le 20 mai dernier avec un prix bord champ fixé à FCFA 265 le kilo. Les planteurs devraient recevoir un bonus en fin de campagne si les cours mondiaux demeurent fermes. En outre, ils ont reçu une subvention de 20% pour les engrais. L’objectif pour la prochaine...
(22 Septembre 20/02/13)
Premier ex-chef d'Etat remis à la CPI, Laurent Gbagbo, 67 ans, est soupçonné d'être "co-auteur indirect" de quatre chefs de crimes contre l'humanité, commis pendant les violences post-électorales de 2010-2011. L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné d'avoir fomenté un "plan" de meurtres et de viols pour s'accrocher au pouvoir, a comparu mardi devant la CPI, sous le coup de soupçons pour crimes contre l'humanité. "M. Gbagbo et les forces sous son contrôle sont responsables de la mort, des viols, des blessures graves et de la détention arbitraire de nombreux citoyens, respectueux des lois, perçus comme soutenant M. Ouattara", son rival lors de l'élection, a déclaré le procureur de la CPI, Fatou Bensouda, lors de sa déclaration liminaire. Laurent Gbagbo avait...
(22 Septembre 19/02/13)
LA HAYE - Des centaines de personnes ont manifesté mardi matin à La Haye, aux cris de "Libérez notre président!", à l'occasion de l'ouverture de l'audience de confirmation des charges à l'encontre de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI), a constaté un journaliste de l'AFP. " Nous sommes ici parce qu'aujourd'hui le président Gbagbo doit apparaître à la CPI, alors que c'est un président démocratiquement élu et que les charges contre lui devraient être attribuées à Alassane Ouattara ", a affirmé à l'AFP Hubert Seka, 43 ans, venu d'Italie pour prendre part à la manifestation. Premier ex-chef d'Etat remis à la CPI, Laurent Gbagbo, 67 ans, est soupçonné d'être " co-auteur indirect " de quatre...
(22 Septembre 19/02/13)
LA HAYE - L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné d’avoir fomenté un "plan" composé notamment de meurtres et de viols pour s’accrocher au pouvoir, comparaît mardi devant la CPI pour l’ouverture de l’audience de confirmation des charges à son encontre. Cette audience, qui devrait se conclure le 28 février par une déclaration de M. Gbagbo, doit permettre aux juges d’examiner si les éléments de preuves rassemblés par l’accusation sont suffisamment solides pour permettre, plus tard, la tenue d’un procès. Premier ex-chef d’Etat remis à la CPI, Laurent Gbagbo, 67 ans, est soupçonné d’être "co-auteur indirect" de quatre chefs de crimes contre l’humanité, à savoir meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains, commis pendant les violences postélectorales de 2010-2011. Il avait...
(22 Septembre 18/02/13)
Parmi les participants, des représentants des ministères, du HCR et des parlementaires Ils sont quelque 952 000 en Côte d’Ivoire à être dépourvus de documents prouvant leur nationalité. La crise qui a secoué le pays pendant près d’une décennie n’a rien fait pour arranger les choses. Pour sensibiliser les députés à ce problème, un séminaire a été organisé par le gouvernement, avec la participation du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Il a réuni une soixantaine de participants.
(22 Septembre 15/02/13)
L’audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo se tiendra le 19 février prochain. A l’occasion de cette échéance, Le Patriote a rencontré Me Soungalo Coulibaly, avocat à la Cour d’Abidjan. Dans cet entretien, celui qui a suivi les victimes et les enquêteurs de la CPI sur le terrain revient sur le procès et explique pourquoi l’ex-chef de l’Etat ne peut pas s’en sortir. Interview. Le Patriote : Le 19 février 2013, l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, sera devant la Cour Pénale Internationale pour la confirmation des charges retenues contre lui. A quoi devons-nous nous attendre ? Soungalo Coulibaly : En effet, la Chambre Préliminaire de la Cour Pénale Internationale va ouvrir l’audience de confirmation des charges retenues par le...
(22 Septembre 12/02/13)
« Les revendeurs n’ont pas le droit de fixer les prix ». Telle est la précision faite par le directeur de la commercialisation des produits de base au ministère du Commerce, de l’artisanat et la promotion des Pme, dans une interview accordée à un confrère. Oulaï François a levé le voile sur l’ensemble des facteurs qui rentrent en ligne de compte dans la commercialisation du gaz. Certains revendeurs fixent le prix du gaz sous prétexte qu’ils doivent faire face à des charges plus importantes, telles le convoyage, et les frais de magasin. Sur ce point Oulaï François a fait savoir que ces raisons ne sont pas fondées, arguant que tout opérateur doit d’abord procéder à une étude de marché, avant...
(22 Septembre 12/02/13)
Un autocar de 70 places ramenant des ressortissants du Burkina Faso dans leurpays d' origine a fait une sortie de route à quelqueskilomètres de Yamoussoukro (centre, 230 km d'Abidjan) et s'est renversé, tuant cinq voyageurs sur le champ et faisant de nombreux blessés, a appris Xinhua lundi au Centre hospitalier rural (CHR) de Yamoussoukro. Selon un rescapé de l'accident, la sortie de route survenue très tôt samedi aux environs de 5h du matin (locale et GMT) serait due à une somnolence du conducteur qui a perdu le contrôle de l'autocar. Le véhicule ramenait à Ouagadougou des ressortissants burkinabè résidant à Buyo, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. "Le car s'est renversé heureusement sur un terrain plat dans des buissons, sinon...

Pages