Mardi 20 Février 2018
(APA 29/04/13)
Abidjan (Côte d’Ivoires) Des groupes radicaux pro-Gbagbo en exil, sont déterminés à renverser par les armes l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara, révèle le dernier rapport des experts des Nations Unies chargés de vérifier l’embargo sur les armes et les diamants en Côte d’Ivoire. Ce rapport de 300 pages précise que le ‘’potentiel déstabilisateur’’ a baissé mais que la menace ‘’perdure’’, car explique-t-on, les pro-Gbagbo se seraient réorganisés en octobre dernier en cinq factions pour combattre les nouvelles autorités ivoiriennes. Le groupe d’experts de l’ONU cite au nombre des meneurs de ces actions le colonel Alphonse Gouanou, Damana Pickas l’un des représentants du camp Gbagbo au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) au moment de la présidentielle d’octobre et de...
(Le Mandat 29/04/13)
Six (06) mois après la publication d’un rapport sur les pro-Gbagbo, qui seraient de connivence avec les terroristes qui sévissaient au nord du Mali, les Experts des Nations-Unies viennent de sortir un dernier kata. Ils font des confidences, cette fois-ci, sur les deux camps. Des Experts des Nations-Unies viennent de faire des révélations sur des activités subversives visant à déstabiliser le régime de Ouattara. Dans un document de 300 pages, ils confient avoir reçu des informations fiables sur des contacts établis en août 2012, au moment de l’attaque du camp d’Akouedo en août 2012, entre les chefs militaires pro-Gbagbo au Ghana et Guillaume Soro. Selon eux, malgré les arrestations de mercenaires libériens ou de pro-Gbagbo radicaux opérant depuis le Ghana,...
(Nord-Sud Quotidien 29/04/13)
Les partisans de Laurent Gbagbo sont loin d’avoir déposé les armes. Ils continuent de menacer la paix en Côte d’Ivoire, selon un dernier rapport de l’Onu, présenté jeudi dernier, au Conseil de sécurité. «Les experts de l'Onu considèrent que le potentiel déstabilisateur a diminué, mais que la menace perdure», rapporte Radio France internationale qui s’est procurée ce rapport adressé au comité des sanctions des Nations unies, par le groupe d’experts sur la Côte d’Ivoire. Au nombre de ces pro-Gbagbo qui rêvent toujours d’en découdre voire de renverser le régime en place à Abidjan, on trouve aussi bien des civils (Damana Pickass) que des militaires (Alphonse Gouanou). Mais, comme toujours, ce rapport n’a pas épinglé que les seuls pro-Gbagbo. Ce que...
(Le Patriote 29/04/13)
Les candidats aux concours d’entrée dans les Ecoles de gendarmerie sont désormais situés. Les résultats définitifs ont été rendus publics. Ils peuvent être consultés au Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale, au Plateau, au Camp de Gendarmerie d’Agban, à l’Ecole Nationale de Gendarmerie (Cocody), dans les Escadrons de Gendarmerie de Yopougon et Koumassi et dans les état-majors des Légions de Gendarmerie de Daloa, Bouaké, Yamoussoukro, San Pedro et Korhogo. Et la rentrée dans les Ecoles de Gendarmeries d’Agban et de Toroguhe est prévue pour le jeudi 02 mai prochain.
(Le Patriote 29/04/13)
Faire de la Magistrature ivoirienne, un exemple en Afrique. L’Union européenne, en acceptant de financer le renforcement des capacités des magistrats entend y contribuer fortement. C’est justement dans cette optique s’inscrit le projet « Appui à l‘école de la magistrature ivoirienne ». Objectif : rendre plus performant les magistrats ivoiriens, contribuer à restaurer la confiance des citoyens en leur justice, gage d’une confiance nécessaire pour la réconciliation et la paix durable. Le jeudi dernier, au 14 ème étage de la Tour B, s’est tenue à la salle de conférence du ministère de la Justice, la deuxième réunion du comité de pilotage de ce projet. Une rencontre qui a eu lieu entre la Direction générale de l’Institut national de formation judiciaire...
(Xinhua 29/04/13)
ABIDJAN - Quelque 735 ex-combattants de la crise post-électorale viennent d'être réinsérés dans des secteurs socio-professionnels, a appris Xinhua dimanche auprès de l''Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants en Côte d'Ivoire (ADDR). Selon le responsable de la division désarmement, démobilisation et réintégration de l'ADDR, Karna Soro, ces ex- soldats issus de la région de korhogo (nord) devront intégrer les domaines du transport, du commerce, de l'artisanat, de la menuiserie, de la mécanique, et le secteur agro-pastoral, suite à leur volonté d'intégrer la vie professionnelle. "Aucun démobilisé ne sera laissé pour compte", a assuré M. Soro, appelant les autres ex-combattants à la patience. "Il s'agit d'un processus inclusif qui concerne tous les groupes-cibles", a-t-il expliqué, faisant...
(Soir Info 29/04/13)
Selon des professionnels du 7ème art ivoirien, ''Sicobois'', la série télévisée présentée officiellement au public le 25 avril 2013, dans un espace des Deux-Plateaux est bien partie pour avoir un grand impact auprès du public. C'est donc une équipe de production toute heureuse, composée, entre autres, des producteurs exécutifs,Tiékoumba Dosso et Evrard Ayé Loba qui ont, dans un premier temps, présenté une séquence du film, aux invités avant d'expliquer leur œuvre. «''Sicobois'' est une série qui met en exergue le quotidien des habitants des quartiers précaires. Cette classe de populations pauvres essaie tant bien que mal de s’affirmer. Elle a aussi un rôle à jouer dans la société, dans l’évolution de notre nation. Ce sont ces moments de durs labeurs,...
(Le Patriote 29/04/13)
Les bouchers des petits marchés des quartiers Soba et Sinistré de la cité du poro n’oublieront pas de sitôt la matinée du vendredi dernier. En effet ils se sont vus embarqués par la police, pour une mise au point avec le commissaire de police de la ville. Le Préfet de Région, Daouda Ouattara, et les associations des consommateurs ont dû recourir à cette méthode pour emmener les bouchers à respecter les accords obtenus avec les responsables de leurs différentes organisations. En effet, après avoir plus ou moins réussi à contraindre les commerçants de riz et de sucre à s’inscrire dans la fourchette de prix indiqués par le ministère du commerce, ce, par l’affichage des prix, dans la plupart des centres...
(L'Inter 29/04/13)
L'adjoint du chef du village de Mafiblé 2, Bolou Assi, a été retrouvé mort le vendredi 27 avril 2013, deux semaines après les affrontements entre les populations de son village et les éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), le vendredi 12 avril 2013. Il était introuvable depuis lors. Son corps sans vie, en putréfaction avancé, a été identifié et enlevé le vendredi 28 avril 2013 par des éléments de l'ONUCI du 24 arrondissement de Gonzagueville à Port-Bouët et la police scientifique. De sources villageoises et militaires, les restes du chef du village adjoint ont été retrouvés dans la broussaille, sur le site de l'affrontement et transféré à la morgue de Port-Bouët. Il sera transféré à la morgue d'Anyama...
(Le Figaro 26/04/13)
Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara affirme qu'il sera "vraisemblablement" candidat à un deuxième mandat en 2015 afin, dit-il, de pouvoir poursuivre le redressement du pays, dans une interview à paraître dimanche dans l'hebdomadaire Jeune Afrique. "Oui, vraisemblablement, je serai amené à solliciter un deuxième mandat", a répondu M. Ouattara interrogé sur ses intentions par Jeune Afrique. Lire l'article sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/26/97001-20130426FILWWW00585-o...
(Jeune Afrique 26/04/13)
Depuis son installation à la tête du pays, Alassane Ouattara a ouvert d'immenses chantiers, ceux de la reconstruction d'une nation. Nous en avons sélectionné huit, parmi les plus importants, pour en mesurer l'état d'avancement au lendemain d'élections locales très tourmentées. Situation politique : insuffisant «Tu ne dois pas déchirer les affiches des différents candidats» ; «Élection, ce n'est pas la guerre», exhortaient les affiches de la Commission électorale indépendante (CEI) pour apaiser les tensions, à quelques jours des élections régionales et municipales du 21 avril, marquées par de nombreuses violences et allégations de fraudes. Grands favoris du scrutin, le Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) et le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, son allié) présentaient des listes séparées dans...
(Africatime 26/04/13)
Le cycle électoral dont s’est doté notre pays vient d’être bouclé avec l’organisation des élections des Conseillers Régionaux et des Conseillers Municipaux, le dimanche 21 avril 2013. Le chemin a été long, difficile et même parsemé d’embuches quelques fois. Mais animée par une conviction forte, et soucieuse d’œuvrer pour la consolidation de la jeune démocratie ivoirienne, la Commission Electorale Indépendante a patiemment, mais résolument, posé, mois après mois, les différents jalons pour mener à bonne fin la mission que la Nation lui a confiée ; celle d’organiser en toute transparence, impartialité et équité les élections générales et les élections locales de sortie de crise. Tout comme pour les scrutins précédents, présidentiel et législatif, les opérations de vote proprement dites du...
Article(s) relatif(s): 
(Le Temps (tn) 26/04/13)
Le gouvernement a arrêté un certain nombre de décisions lors du Conseil des ministres du mercredi 24 avril 2013. A cet effet, il prévoit organiser le 3 mai 2013, une série de négociations avec les fonctionnaires et agents de l’Etat. Trois jours avant la grève du 6 mai 2013 que projette de lancer la Confédération des syndicats de fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Cosyfoci). Bien que cette soudaine volonté de négocier soit saluée par les responsables syndicaux du Cosyfoci, il n’en demeure pas moins que ces syndicalistes affichent une grande prudence. Pour bon nombre d’entre eux, le gouvernement veut désamorcer la bombe du 6 mai, en voulant les rencontrer à trois jours de leur mot d’ordre de...
(Le Temps (ci) 26/04/13)
Plébiscité récemment pour un deuxième mandat à la tête de la Fédération ivoirienne de Taekwondo, Me Bamba Cheick Daniel évoque, dans cet entretien, ses chantiers, ce qu’il attend des taekwondoins et menace de rendre le tablier en cours de mandat s’il se sent incompris. Vous avez été réélu brillamment pour un autre mandat de 4 ans. Est-ce que vous vous attendiez à un tel plébiscite ? Je serai de très mauvaise foi si je vous disais que je ne m’y attendais pas. Je m’y attendais un peu. Parce qu’il y a eu des signaux forts. Quand à quelques mois d’une élection, je ne vois aucun candidat qui se présente. Quand des potentiels candidats, qui ont été en compétition contre moi...
(Xinhua 26/04/13)
ABIDJAN - Les forces militaires et de police de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) sont "en alerte" suite à la vague de contestations violentes des résultats des élections locales organisées dimanche dans le pays, a appris Xinhua jeudi auprès de la Mission. "La Force (militaire) et la composante de police des Nations unies demeurent en alerte et maintiennent la plus grande vigilance ", a assuré la porte-parole de l'Onuci, Sylvie van den Wildenberg, lors d'une conférence de presse jeudi à Abidjan. Quelque 9 500 militaires et 1 500 policiers onusiens ont été mobilisés pour apporter leur appui aux forces de défense et de sécurité ivoiriennes pour la sécurisation des élections municipales et régionales pendant et après le...
(Xinhua 26/04/13)
ABIDJAN - Le paludisme reste un problème de santé publique en Côte d’Ivoire où près de 43% des consultations dans les hôpitaux sont dus à cette maladie, a affirmé jeudi à Abidjan le directeur coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme, Antoine Tanoh Méa. "43% des motifs de consultations sont dus au paludisme dans nos hôpitaux et la frange la plus vulnérable de la population reste les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes", a indiqué Dr Tanoh Méa, à l’occasion de la célébration en Côte d’Ivoire de la Journée mondiale du paludisme. La Journée mondiale du paludisme est célébrée tous les ans le 25 avril depuis 2007 à l’initiative de l’OMS. Le thème adopté...
Article(s) relatif(s): 
(Africatime 26/04/13)
Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan était l’invité de la Chambre de Commerce et d’Industrie française en Côte d’Ivoire (CCIFCI), ce jeudi 25 avril, dans le cadre d’un déjeuner-débat. Cette rencontre s’est tenue autour du thème : « Côte d’Ivoire, émergence 2020 : les opportunités d’affaires.» Devant un parterre de patrons de PME-PMI, le chef du gouvernement a présenté les grandes opportunités économiques du pays. Situant les objectifs de ce déjeuner-débat réunissant de nombreux patrons, Michel Tizon, président de la CCIFCI a expliqué qu’elle vise à donner du courage aux entrepreneurs qui sont sur place dans les moments pénibles et qui croient en la Côte d’Ivoire. Il a poursuivi en précisant que ce type...
(L'Inter 26/04/13)
Le candidat indépendant aux élections municipales du dimanche 21 avril dernier à Port-Bouët, Dr Emmou Sylvestre, dénonce des cas de fraudes lors de ce scrutin. Hier, mardi 23 avril 2013, son directeur de campagne, Innocent Adjoumani, a initié une rencontre avec la presse pour prendre l'opinion nationale et internationale à témoin. Entouré de son staff de campagne, celui-ci a brandi plusieurs cas d'irrégularités. Selon lui, le superviseur général de la CEI d'Abidjan sud aurait, d'abord, interdit aux représentants de son candidat l'accès aux listings afin de vérifier l'identité des votants. «Cette attitude partisane a gravement entaché le bon déroulement du scrutin. A Abouabou, une dame du nom de Aboua qui est décédée a été remplacée par un tiers qui a...
(Soir Info 26/04/13)
Les élections régionales et municipales couplées du 21 avril 2013 ont mis à nu, la faillibilité et le dysfonctionnement du système électoral en Côte d’Ivoire piloté par la Commission électorale indépendante ( Cei). Ce système, tel que conçu et exécuté, a créé les conditions de hold-up et autres tripatouillages ayant entrainé la saisine de la chambre administrative de la Cour suprême par des candidats malheureux. Certaines têtes de liste guidées par la tricherie, ont largement profité de la porosité d’un système qui a grandement besoin d’un toilettage dès à présent avant les grandes joutes électorales de 2015 pour éviter le risque possible de contestation et de rejet des éventuels résultats. Dans ces élections locales qui viennent de se tenir, comme...
(Soir Info 26/04/13)
C'est à l'École primaire publique (Epp) ''les Lacs'' de Koumassi, que se sont retrouvés les agents de bureaux de vote, hier jeudi 25 avril 2013 pour reclamer leur droit.Arsène Koffi Kouamé, président du collectif des agents électoraux dans la commune de Koumassi, au nom de ses camarades, réclame dans l'entretien qui suit, les différentes primes que la Commission électorale indépendante (Cei) leur a promises avant le début des élections municipales et régionales. M. Arsène Koffi Kouamé, que reclamez-vous et vos camarades à la Commission électorale indépendante ? Nous, agents électoraux dans la commune de Koumassi, sommes au nombre de 1200. Et avant même l'élection, nous avons assisté à une séance de formation au terme de laquelle la Cei devrait nous...

Pages