Jeudi 26 Avril 2018
(Soir Info 25/07/13)
I : Faits : Du 2 au 8 juillet 2013, M. Alassane Ouattara, chef de l’Etat, a effectué une visite d’Etat dans le Nord de la Côte d’Ivoire. Cette visite a été ponctuée de meetings à chacune des étapes, dont celles de Ferkessédougou et de Korhogo, qui ont particulièrement retenu l’attention du Front Populaire Ivoirien. En effet, au cours des meetings dans ces deux localités, le chef de l’Etat a tenu certains propos, notamment ceux ci-dessous, sur lesquels le Front Populaire Ivoirien voudrait s’arrêter. 1) « (…) Bien sûr, Soro a estimé à un moment donné que nous les anciens étions engagés dans une voie qui, peut - être, allait prendre trop de temps pour faire aboutir notre combat. Il...
(Soir Info 25/07/13)
La tension encore vive, hier- Tout sur «la nuit folle»- La cour de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), à Yopougon, est bien vide de prisonniers, ce mercredi 24 juillet 2013, vers 10H. Les forces de l’ordre, casque sur la tête, bouclier en main et arme à la ceinture, sont en position d’attaque, à une cinquantaine de mètres du bâtiment A. Elles s’apprêtent à mener un assaut sur le bâtiment C (bâtiment des criminels et autres bandits de grand chemin condamnés à de lourdes peines), derrière les A et B, pour libérer deux détenues (C. Maïmouna, en prison pour vol et K. Sali, pour coups et blessures) qui y sont depuis la nuit de la veille. Ces forces...
(L'Inter 25/07/13)
Le collectif des femmes des détenus de la crise post-électorale est monté au créneau pour crier son indignation après la mutinerie qui a fait plusieurs morts dans la nuit du 23 au 24 juillet à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA). Dans un communiqué dont copie nous est parvenue hier, l'on apprend qu'il y aurait un lourd bilan de 57 morts dont 16 femmes. Les femmes qui se disent inquiètes de cette situation, dénoncent et condamnent cet « énième acte criminel et irresponsable dont les auteurs ne sont que les agents pénitentiaires ». « Deux de nos amis, époux et frères, illégalement détenus, ont perdu la vie après avoir reçu des balles, étant dans leurs cellules respectives »,...
(Soir Info 25/07/13)
C’est une véritable muraille (militaire) de sécurité, que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a fait ériger autour de Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (Cpi). Cette protection maximale vise, de toute évidence, à dissuader tous les « irascibles » tapis dans l’ombre et qui ont une dent contre Fatou Bensouda pour une raison ou pour une autre. La procureure de la CPI, est arrivée le jeudi 18 juillet 2013 à 18 h 40 mn à Abidjan pour un "complément d'enquête" dans l'affaire contre Laurent Gbagbo, l'ex-président ivoirien accusé de crimes contre l'humanité et crimes de guerre lors de la crise post-électorale de 2010-2011. "Ma mission est technique, elle se situe dans le cadre de la décision...
(L'Inter 25/07/13)
Les vieux démons ont la peau dure. Et même quand ils sommeillent, une petite friction suffit pour les réveiller. C'est le cas de le dire, eu égard au débat actuel autour de la loi sur la nationalité et l'apatridie, qui semble envenimer les relations entre les deux alliés politiques que sont le PDCI et le RDR. Leurs militants peinent en effet à mener un débat de plus d'un quart d'heure sur la question de la nationalité, sans donner dans les invectives. Une sorte d'inimitié née du refus des députés du parti démocratique de Côte d'Ivoire d'adopter, vendredi 19 juillet dernier, le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention de 1961 sur la réduction des...
(Le Patriote 25/07/13)
“Le complot de la fête d’indépendance » commence à livrer ses secrets. L’on peut désormais mettre un visage sur le mystérieux officier qui projetait avec des complicités internes et externes, de multiplier une série d’attaques contre la Côte d’Ivoire. Voici la photo du capitaine Bley Kouassi Urbain, le jeune officier qui tentait de rééditer avec des cellules dormantes basées à Abidjan et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. Il s’agissait pour l’officier d’active en rupture de ban avec la hiérarchie et certains frères d’arme en exil au Ghana de recréer le sanglant scénario qui a frappé de plein fouet la Côte d’Ivoire à la veille de la fête de l’indépendance, l’année dernière. On se le rappelle encore. A la...
(Le Mandat 25/07/13)
Les véhicules banalisés continuent de vaquer tranquillement à leurs occupations nonobstant l’ultimatum lancé par les ministres des Transports, de la sécurité, de l’Economie et des Finances et de la Défense depuis le 17 juillet dernier. Depuis le lundi 17 juillet dernier, une décision interministérielle interdisant la circulation des véhicules banalisés est entrée en vigueur. Dès les premiers jours, ce type de transport intercommunal avait déserté la circulation. Les différentes gares à travers le District d’Abidjan étaient vides. Et, on peut également le dire, les propriétaires de taxis compteurs étaient les plus heureux. Mais, cette euphorie ne sera que de courte durée. En effet, une semaine seulement après leur débrayage, ces taxis banalisés ont refait surface dans leurs différentes gares. Ces...
(France 24 25/07/13)
Une émeute a éclaté mardi dans la plus grande prison de Côte d'Ivoire, à Abidjan. Au moins deux personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées. La prison, récemment rénovée, accueille plus de 5 000 détenus. Une tentative d’évasion, mardi 23 juillet au soir, à la prison civile de Yopougon, à Abidjan, a tourné au drame. Au moins deux détenus sont morts et plusieurs personnes ont été blessées, selon un premier bilan officiel. Plusieurs sources sécuritaires citées par l’AFP dressent un bilan plus lourd. "Il y a eu trois morts parmi les détenus et six blessés, des détenus et des gardes pénitentiaires", indique notamment l’une de ces sources. Un prisonnier, joint par l’AFP à la maison d’arrêt et de...
(RFI 25/07/13)
En Côte d'Ivoire, on compte trois morts et plusieurs blessés après une tentative d'évasion de la plus grande prison du pays, la Maca, la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. Les forces de l'ordre sont intervenues mardi soir 23 juillet pour cette tentative d'évasion qui s'est transformée en émeute. C'est ce qui explique que des tirs nourris aient été entendus aux environs dans la soirée. Mercredi matin, les forces de l'ordre ont encore tiré des gaz lacrymogènes et la situation était très tendue durant plusieurs heures. La situation est maintenant sous contrôle dans la prison surpeuplée de la capitale économique ivoirienne. Le chaos a duré plusieurs heures. Il a démarré en début de soirée mardi avec le début d’une tentative...
(Le Nouveau Réveil 25/07/13)
Qui a mis le feu, hier, au marché de Marcory ? Difficile de le savoir. Le feu serait parti d’un rayon de vente de poisson frais et de viande. Selon certaines sources. D’autres, par contre, évoquent la thèse de branchements anarchiques qui ont occasionné cet incendie. Il s’est déclaré, aux environs de 20 heures. Des commerçants, qui ont eu la chance d’être encore sur les lieux, ont tenté tant bien que mal de sauver quelques affaires. Ils avaient en face d’eux, des jeunes, des badauds qui, eux, se sont introduits dans le marché pour voler des sacs de riz et plusieurs autres articles. C’est dans cette situation confuse que sont arrivés les sapeurs pompiers pour tenter de circonscrire le feu...
(Le Nouveau Réveil 25/07/13)
Le gouvernement de Côte d’Ivoire et l’Unicef ont procédé, hier, au Plateau, à la signature d’un pacte de durabilité relatif à l’installation et au maintien en état de fonctionnement au moins 85% des infrastructures d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement dans les régions du Bounkani, du Gontougo, du Kabadougou, du Folon, du Berété, de l’Agneby-Tiassa et du Sud-Comoé. Et ce, pendant au moins 10 ans. L’opération dont le coût s’élève à 7, 041 milliards Fcfa est cofinancée par le Royaume des Pays-Bas à plus de 5 milliards Fcfa (12 millions de dollars Us). Selon le ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, ce pacte va accompagner le Programme d’appui à l’accélération de l’accès durable à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement (Padeha),...
(Africatime 25/07/13)
Réservée autrefois à une frange très modeste de la population ivoirienne, la friperie devient de plus en plus fréquente chez les personnes nanties. Tous les mercredis, jour du marché à Belle-Ville dans la commune de Treichville, les voitures de luxe forment une armada tout au long de la rue menant au marché de friperie. Du coup, les populations les moins nanties se sentent lésées au grand bonheur des plus nanties qui gagnent du terrain. Dès lors, notre préoccupation serait de savoir si la friperie a t-elle changé de camp ? Qu’est ce qui explique le changement si brusque des populations nanties qui étaient si habituées aux magasins huppés de la ville d’Abidjan.
(L'Intelligent d'Abidjan 25/07/13)
La maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, la célèbre Maca, la plus grande prison du pays située à la lisière de la forêt du Banco et de la zone industrielle de Yopougon, a encore vécu des heures chaudes et époustouflantes dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 juillet 2013. Sur ce qui a pu se dérouler durant des heures, très peu d’informations étaient disponibles et aucune source officielle n’osait encore s’aventurer dans une quelconque déclaration. Seulement, selon les témoignages recueillis çà et là dans les environs de la prison, l’attention de tout le monde a été captivée par des tirs nourris qui ont débuté mardi, peu après 19 heures, dans l’enceinte du pénitencier. Ils ont duré environ deux...
Article(s) relatif(s): 
(Le Nouveau Réveil 25/07/13)
Un séminaire bilan sur la mise en œuvre du programme de construction des nouvelles universités de Man, Bondoukou, San Pedro, le village universitaire d’Adiaké et l’extension des universités de Daloa et de Korhogo, se déroule à Grand-Bassam, du 24 au 27 juillet. Ce séminaire, qui regroupe de nombreux experts venus également de la Belgique, de la France, du Canada, va évaluer la mise en œuvre du programme de construction des nouvelles universités, relever les faiblesses des actions déjà réalisées, identifier tous les jalons restant à poser au plan de l’organisation académique, des infrastructures et des ressources humaines et proposer des solutions à tous les problèmes pouvant compromettre ce programme. Il s’agit spécifiquement de valider les orientations thématiques des universités et...
(Le Patriote 25/07/13)
Si le second miracle ivoirien est encore au stade d’objectif au plan national, dans le District des Savanes, à quelques domaines près, les contours du sursaut sont déjà perceptibles. A la faveur de la visite d’Etat du Président Alassane Ouattara, du 02 au 08 juillet 2013 dans le District des Savanes, la Côte d’Ivoire tout entière, a découvert le nouveau Korhogo. Une ville moderne en reconstruction. A l’image du chef-lieu de District, les autres localités de l’ex-région des Savanes sont en cours de transformation ou en voie d’entreprendre de gros projets pour permettre à cette partie du pays d’occuper sa place dans le pays émergent que le Président de la République promet aux Ivoiriens à l’horizon 2020. Les infrastructures du...
(AIP 25/07/13)
Des handicapés diplômés ivoiriens ayant entamé une grève de la faim entamée le mardi 23 juillet devant l'Assemblée nationale pour réclamer des emplois à l'Etat, ont levé, mercredi 24 juillet, leur mouvement suite à une rencontre entre eux et le président de cette institution, Guillaume Soro, qui leur a promis de se saisir de leur dossier et de plaider leur cas auprès des autorités compétentes. ‘’Le président de l'Assemblée nationale nous a dit qu'en tant qu’ancien Premier ministre, il connait notre dossier, il nous a demandé de lui faire confiance, de monter un dossier pour lui remettre afin qu'il aille plaider notre cas auprès des autorités compétentes. C'est pourquoi, nous avons levé notre mot d'ordre", a confié à l'AIP, le...
(Le Démocrate 25/07/13)
Après l’élection présidentielle d’octobre 2010, l’élection législative de décembre 2011, nous avons organisé, en avril 2013, les élections locales couplées (Régionales et Municipales) ; une première dans notre pays. Suite aux décisions d’annulation rendues par la Chambre Administrative de la Cour Suprême, les partielles relatives aux élections locales viennent de se tenir dans les circonscriptions du THOLOGO, pour les Conseillers Régionaux, d’ANYAMA, BETTIE et DOROPO, pour les Conseillers Municipaux. Je voudrais en rappeler les résultats : . Election des Conseillers Régionaux ; - Région du TCHOLOGO : Liste élue : « Vivre Ensemble » RDR, conduite par Monsieur KONE LASSINA, avec 77,28 % des suffrages exprimés. . Election des Conseillers Municipaux ; - Commune d’Anyama : Liste élue : «Vivre...
(Soir Info 25/07/13)
Dans cette déclaration reçue, samedi 20 juillet 2013, l'Union démocratique et citoyenne (Udcy) de Mel Eg Théodore annonce son retrait du Congrès national de la résistance pour la démocratie (Cnrd) et de la Ligue des mouvements pour le progrès (Lmp). Parti politique créé le 06 janvier 2000, l’Union Démocratique et Citoyenne (Udcy) est un parti politique libéral attaché aux valeurs de la citoyenneté et de la démocratie. Dans sa démarche politique, il n’a cessé de rechercher le respect de l’autre quel que soit son statut, comme idéal politique pour une société plus juste et plus équitable, une société de droit. A l’instar de tout parti politique qui s’organise pour conquérir le pouvoir d’Etat, l’Udcy a jugé utile, à un moment...
(L'Intelligent d'Abidjan 25/07/13)
L’ambassadeur Zhang Guiqinq, de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire était l’invité de l’Association de jeunes du nouveau quartier(AJNQ) à Yopougon récemment. Ce diplomate s’est entretenu avec eux sur les questions du développement. Mahan Emmanuel, président de ladite association a exposé les problèmes auxquels la jeunesse de yopougon nouveau quartier est confrontée. Il a prié leur hôte d’être leur interlocuteur au près du Président de la République populaire de Chine, afin que la Chine leur apporte un soutien concret. Selon lui, cette aide doit consister à réduire le taux de chômage, combler le manque de formation, freiner la pauvreté, la prostitution, l’oisiveté… L’ambassadeur a pour sa part conseillé aux membres de l’AJQN de s’inspirer du model chinois. Pour...
(Notre Voie 25/07/13)
Une semaine après avoir assiégé le ministère de la Fonction publique pour réclamer leur matricule, leur arrêté de nomination et leur salaire, plus d’une centaine d’instituteurs ordinaires et adjoints ont encore fait hier le pied de grue devant ce ministère pour protester contre l’indifférence du ministre Gnamien Konan. Le nouveau grief de ces manifestants, c’est que des arrêtés de nomination sont disponibles sur le site de ce ministère, mais techniquement les bénéficiaires ne peuvent les imprimés. Le ministère ayant mis fin à la confection physique et à la distribution main en main aux intéressés des arrêtés de nomination. Ces instituteurs qui ne comprennent plus rien, ne savent pas pourquoi 8oo enseignants n’ont jusque là pas reçu leur matricule, la condition...

Pages