Le nouveau bureau exécutif national de la FESCI compte 26 membres | Africatime
Dimanche 26 Mars 2017

Le nouveau bureau exécutif national de la FESCI compte 26 membres

Le nouveau bureau exécutif national de la FESCI compte 26 membres
(AIP 06/02/17)

Le secrétaire général exécutif de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Assi Fulgence, a présenté samedi lors d’une assemblée générale à l’université Félix Houphouët-Boigny sis à Cocody, la liste des membres de son nouveau bureau exécutif national qui compte 26 membres.

« La sélection des membres du bureau exécutif s’est faite sur la base de la compétence qui dicte la mobilisation et la détermination de notre lutte commune pourla défense des intérêts des élèves et étudiants », a précisé Assi Fulgence, invitant les membres de son nouveau bureau à travailler en collaboration et en synergie.

Il a aussi invité tous les secrétaires généraux de sections et les membres actifs de son organisation réalisateurs à s’armer de courage pour relever les nombreux défis qui les interpellent.

Sous son second mandat de deux ans non renouvelable, placé sous le sceau de l’institutionnalisation de la FESCI, de la responsabilité et de l’engagement, le secrétaire général entend s’attaquer aux problèmes liés au fonctionnement de l’organisation aussi à travers une forte dose de relation publique, tout en luttant pour plus de liberté d’expression et pour mettre fin à tous les abus dans les lycées et collèges par la réactivation de toutes les sections.

Au titre de ces revendication, la FESCI, par la voix de son secrétaire général, refuse les inscriptions via les sociétés de téléphonie mobile tant que les rapports du litige qui opposait les étudiants à l’université ne sont pas rendus publics et que le problème n’est pas réglé. Toutefois, elle remercie le Gouvernement pour les attributions de la bourse au titre de l’année 2016.

Créée en 1990, la FESCI a pour objectifs, entre autres, « de lutter pour réclamer les droits des étudiants », en vue de l’amélioration de leur condition de vie et d’études.

Plusieurs cadres de la vie politique actuelle tels que Martial Ahipeaud (1990-1993) actuel Président de la Coalition nationale pour le changement (CNC-Opposition), le chef du parlement ivoirien Guillaume Soro, l’ex-leader des jeunes patriotes détenu actuellement à la Haye au Pays-Bas, Charles Blé Goudé (1998-2000) ont dirigé cette structure.

Commentaires facebook