Samedi 21 Octobre 2017

Côte d’Ivoire/De retour de Paris, le président du PDCI prône le renforcement du RHDP

Côte d’Ivoire/De retour de Paris, le président du PDCI prône le renforcement du RHDP
(AIP 31/07/17)

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, prône le renforcement du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition politique au pouvoir en Côte d’Ivoire, de retour de Paris, en France.

« Nous travaillons tous dans le cadre du RHDP en ce moment. Nous voulons renforcer le RHDP », a déclaré le président Konan Bédié à son arrivée, dimanche, à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Port-Bouët après un séjour de quelques mois en France.

Le président du PDCI a affirmé que l’alternance de 2020 n’était pas négociable.

« Pendant mon séjour, j’ai reçu beaucoup de personnalités comme je le fais d’ailleurs quand je suis ici ou à Daoukro et là, nous avons abordé tous les sujets d’actualité qui nécessitent une communication de la part du président du PDCI-RDA. Sur ces différents problèmes, j’ai donné mon point de vue grâce aux interviews à Jeune Afrique et à TV5.Vous connaissez ma position sur les différents problèmes. Point n’est besoin de revenir là-dessus pour cet accueil », a déclaré Henri Konan Bédié pour qui, 2020 n’est pas négociable pour la bonne raison que cette échéance est inscrite dans la Constitution.

« C’est l’année de l’élection présidentielle, par conséquent, c’est une date obligatoire. Le philosophe dirait, c’est nécessaire donc vous le savez et c’est pour cela que se trouvent actuellement sur le terrain les militants de nos instances qui font un travail pour lequel je les félicite. Un travail qui sera terminé en septembre lorsqu’ils nous en verront le bilan », a-t-il ajouté.

Dans une interview accordée le 26 juin à l’hebdomadaire Jeune Afrique, le président Bédié a annoncé que le PDCI aura un candidat en 2020.

« Ce sera le candidat unique du RHDP. Il faut qu’Alassane Ouattara et moi nous entendions sur ce point pour que cette alternance ait lieu. Mais il est trop tôt pour en parler », avait-t-il ajouté.

Henri Konan Bédié était dans la capitale française où il a pris part, le 26 juin, à la remise du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix attribué cette année à l’ancien maire de de la ville de Lampedusa (Italie), Giuseppina Nicolini, et à l’ONG « SOS Méditerranée » pour leurs efforts déployés en vue de sauver la vie des réfugiés et des migrants et de les accueillir avec dignité.

Commentaires facebook