Jeudi 19 Avril 2018
(AIP 31/03/18)
L’artiste chanteur Dezy Champion est décédé samedi aux environs de 2 heures du matin à l’hôpital général de Bingerville à la suite d’une crise cardiaque. L'artiste chanteur, nouvellement fondateur de l’église "L'armée Royale" dans la commune de Yopougon, est décédé suite à un malaise alors qu’il rejoignait son domicile après une visite à des proches à Yopougon. L’artiste s’apprêtait à se produire en concert dimanche, apprend-on. De son vrai nom Désiré Guignon Claver, Dezy champion évoluait dans le registre du Zouglou. En 1999, il s'est fait connaitre avec le titre "Hommage".
(Jeune Afrique 21/03/18)
Avec une politique volontariste, la Côte d’Ivoire veut s’imposer comme le champion francophone du 7e art en Afrique subsaharienne. Ses modèles ? La France et le Maroc. Pour expliquer son parcours, l’un des réalisateurs les plus prometteurs du cinéma ivoirien, Philippe Lacôte, évoque un petit bout d’enfance. « Notre maison à Abidjan, dans le quartier de Marcory, était collée à un cinéma, le Magic. Souvent, quand ma mère allait faire les courses, elle m’y laissait… puis me reprenait au retour. Je ne voyais jamais les films en entier, c’est peut-être ce qui m’a permis de développer mon imagination. » Nostalgie Le cinéaste, nostalgique, se souvient de l’importance que les salles obscures avaient à la fin des années 1970. « Elles structuraient...
(AFP 16/03/18)
Intolérance religieuse, terrorisme, immigration clandestine, politique... A l'honneur au Masa, Marché des Arts du Spectacle Africain d'Abidjan, le conte, souvent considéré à tort comme réservé aux enfants, aborde aussi les sujets d'actualité les plus brûlants. "On n'a rien fait de mal sauf de dire comme vous qu'il n'y a qu'un seul Dieu (...) La foi n'a de valeur que si elle laisse place au doute, donc à la tolérance", dit le conteur burkinabè François Moïse Bamba lors de son spectacle...
(APA 16/03/18)
APA-Abidjan (Côte d'Ivoire) - La 11ème édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA), prévue du 17 au 22 avril 2018, a été officiellement lancée jeudi à Marcory, au Sud d’Abidjan, autour du thème « Jeunesse et immigration clandestine », a constaté un journaliste de APA. Salif Traoré dit A’Salfo, lead vocal du mythique groupe ivoirien Magic System a promis un festival spécial cette année, « l’an 1 d’une nouvelle version » qui va s’articuler sur cinq axes principaux, notamment...
(RTBF 14/03/18)
Ils sont des stars de l’humour en Afrique mais de parfaits inconnus chez nous. Les ivoiriens Joël et Oualas remplissent les salles de Kinshasa à Marrakech. Pour la première fois, ils ont rendez-vous avec le public belge. Au Palais 12 du Heysel, ils partagent l’affichent du spectacle "Rire ensemble contre le racisme" avec Alex Vizorek, Pablo Andres, Guillermo Guiz ou encore Kody. "En Côte d’Ivoire, on peut rire de tout". "Nous avons, en Côte d'Ivoire, quelque chose qui n’existe peut-être...
(RFI 14/03/18)
On commémorait mardi 13 mars les deux ans de l’attentat jihadiste de Grand Bassam, qui avait fait 19 morts en 2016. La mémoire des victimes a été célébrée dans la cité balnéaire mais aussi à Abidjan. Ainsi à l’institut Goethe, la famille de Henrike Grohs, la directrice de l’institut tombée sous les balles), et l’institution culturelle ont décidé d’immortaliser son nom en attribuant tous les deux ans un prix à un artiste africain, un prix qui portera le nom d’Henrike...
(AFP 13/03/18)
Plus de la moité des librairies en Côte d'Ivoire ont fermé en dix ans, a annoncé mardi leur responsable, y voyant un menace sur la profession dans un pays où la culture du livre n'est pas développée . "Nous vendons des instruments du savoir dans une population à moitié analphabète" a expliqué à l'AFP René Yedieti, président des libraires de Côte d'Ivoire. "En 2008, la Côte d'Ivoire comptait plus de 40 librairies de référence, contre 15 actuellement". Les libraires mettent...
(RFI 13/03/18)
Biennale relancée en 2014, après la crise politico-militaire, le Masa fête jusqu’au 17 mars sa 10e édition avec un millier d’artistes venus de plus de 50 pays et des dizaines de milliers de spectateurs. Le Marché des Arts du Spectacle Africains s’est ouvert le weekend dernier à Abidjan et dans plusieurs communes environnantes. Danse, musique, théâtre, conte... tous les arts ou presque sont représentés dans ce festival qui a lieu tous les deux ans. Un festival ouvert au public, mais...
(RFI 12/03/18)
La Côte d'Ivoire fête la culture africaine jusqu'à 17 mars, avec la 10e édition du Marché des arts du spectacle d'Abidjan (Masa). Mais plus seulement à Abidjan puisque cette année des spectacles se tiennent aussi à Bouaké, Yamoussoukro et Korhogo entre autres. Un bon millier d'artistes de toute l'Afrique et de la diaspora se sont donné rendez-vous. A l'intérieur, du conte et de la danse, à l'extérieur, de la musique et puis aussi du théâtre, des arts de rue, de...
(APA 11/03/18)
La dixième édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA) s’est ouverte, samedi, au palais de la culture d’Abidjan en présence de plusieurs personnalités dont la Grande chancelière de Côte d’Ivoire, Henriette Dagri Diabaté, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Cette dixième édition qui coïncide avec les 25 ans de ce marché est marquée par l’appropriation par Abidjan de son marché des arts et du spectacle. En effet, le sigle du MASA qui signifiait...
(AFP 09/03/18)
Un millier d'artistes venus de plus de 50 pays, des dizaines de milliers de spectateurs... Le Masa, Marché des Arts du Spectacle Africain d'Abidjan, grand rendez-vous pluridisciplinaire qui s'ouvre samedi jusqu'au 17 mars a retrouvé son rayonnement du passé. "On a dépassé ce qu'on était avant la crise", affirme Chantal N'Cho Nabalema, responsable de la communication. Créé en 1993 sous l'impulsion de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), le Masa, biennale qui vise à faciliter aux artistes africains l'accès au...
(Jeune Afrique 08/03/18)
Habituée des rubriques faits divers comme des pages culture, la star ivoirienne DJ Arafat entend séduire au-delà de l’Afrique. Portrait d’une idole qui n’a rien d’un modèle. « Lundi, 15 heures. Sur les Champs-Élysées. » Ça claque, ça brille. Quand DJ Arafat donne rendez-vous, c’est plein de promesses. On s’imagine déjà dans l’un des derniers lieux branchés, sur la plus belle avenue du monde, avec le roi du coupé-décalé. On prendrait un café, lui une vodka hors de prix. Il...
(Libération 05/03/18)
Questions à... Arthur Banga, enseignant-chercheur en histoire contemporaine à l'Université Houphouët-Boigny d'Abidjan. Quelle est la situation du couple musique & politique à l’aube des années 1990 ? Des musiques négro-africaines nées dans les labeurs des plantations esclavagistes d’Amérique au chant des partisans en passant par le tout aussi populaire que dansant indépendance Tcha Tcha du Congo, la musique a toujours été partie intégrante de « l’arsenal politique ». La Côte d’Ivoire n’échappe pas à cette règle. Durant les trente années...
(Fraternité Matin 28/02/18)
La star internationale du reggae, Alpha Blondy, sera de retour sur le marché discographique après quelques années d’absence. En effet, son nouvel album, constitué de 10 titres est pratiquement bouclé. Selon live.ci qui donne l’information, cet album a été enregistré dans le studio de l’artiste à son domicile de Cocody-Riviera 2. Le Jamaïcain David Boweil, ingénieur de son et l’arrangeur Boncana Maïga ont effectué le déplacement d’Abidjan et ce, depuis quelques semaines afin d’apporter leurs touches à cet opus. Alpha...
(Fraternité Matin 21/02/18)
Le 25e anniversaire du Marché des arts du spectacle d’Abidjan coïncidant avec sa 10e édition, affiche une programmation de choix, du 10 au 18 mars. Le Marché des arts du spectacle d’Abidjan (Masa), du 7 au 17 mars, s’annonce comme la plus grande fête des arts de la scène, jamais organisée, à la faveur de sa 10e édition, marquant son quart de siècle d’existence. Entre autres attractions, étant entendu que les petits plats ont été mis dans les grands, à...
(Jeune Afrique 19/02/18)
Le programme est chargé pour Canal + en Côte d'Ivoire : cette année, le groupe veut lancer à la fois une chaîne de divertissement gratuite sur la TNT et le bouquet « Easy TV », sur la TNT payante. Sur les 15,6 millions d’abonnés à Canal, près de 3,5 sont des Africains, selon les chiffres présentés à la presse par les dirigeants de Canal + International ce 19 février. Pour David Mignot, directeur Afrique du groupe, si le nombre d’abonnés...
(Le Monde 19/02/18)
Pour la sortie du film Black Panther en Côte d’Ivoire, Marvel Studios a vu les choses en grand. La société de production américaine, qui appartient au géant Walt Disney, a organisé le premier Marvel Festival d’Abidjan, du vendredi 16 au dimanche 18 février : 45 projections des plus grands succès du label (Iron Man, Avengers, Thor…) dans les salles obscures et le Palais de la culture d’Abidjan, une master class, des programmations télévisées en partenariat avec Canal+, etc. « On...
(RFI 19/02/18)
Le film événement Black Panther tient toutes ses promesses. A peine sorti en salles, le blockbuster sur le premier super-héros africain cumule déjà plus de 360 millions de dollars de recettes à travers le monde. Il rencontre aussi un franc succès auprès des Africains. En Afrique francophone, c'est la Côte d'Ivoire qui a obtenu la primeur de sa diffusion, ce week-end, lors d'un Marvel Festival spécialement organisé pour la sortie du film. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20180219-cote-ivoire-cinema-film-black-panthe...
(Africatime 19/02/18)
Les Grandes conférences royales de l’UCLM (Université Charles Louis de… Montesquieu) se sont ouvertes, le mercredi 14 février 2018, à l’Amphithéâtre Léopold Sédar Senghor, par deux communications dites par le professeur Francis Wodié et la businesswoman vivant en Angleterre, Michèle Essam. Sur le thème ‘’Entrepreneuriat et transformation de conflits en Afrique : place et le rôle des élections et des actions de médiations’’, le professeur Francis Wodié, ancien président du Conseil Constitutionnel de Côte d’Ivoire, a déclaré que lorsqu’il existe...
(Jeune Afrique 17/02/18)
Crée en 2008, dans une capitale en pleine crise, la Fondation Donwahi fait mentir les Cassandre et s'installe durablement dans le paysage artistique d'Abdijan. Avec un leitmotiv : le refus de se cantonner à un art, et une programmation qui revendique sa subjectivité. Au milieu du vacarme abidjanais, l’imposante bâtisse ocre semble avoir le pouvoir de suspendre le temps. Le bruit entêtant des klaxons et la chaleur collante si présents de l’autre côté du mur s’évaporent dès que le visiteur...

Pages