Samedi 16 Décembre 2017

Scrutin du 21 avril- Suspicion de fraude, Inza Diomandé (Porte-parole de la Cei) : «Frauder sera difficile»

Scrutin du 21 avril- Suspicion de fraude, Inza Diomandé (Porte-parole de la Cei) : «Frauder sera difficile»
(Soir Info 18/04/13)

La probabilité qu’il y ait des fraudes au scrutin du 21 avril 2013 reste « très faible », d’après le porte-parole de la Commission électorale indépendante (Cei).

Au téléphone, le mercredi 17 avril 2013, Inza Diomandé a assuré que tout avait été mis en œuvre pour « minimiser » la tricherie et que « frauder sera difficile ». « Frauder sera difficile pour de multiples raisons. La Commission s’est entourée d’un maximum de garanties », a dit M. Diomandé.

Le porte-parole de la Cei a passé en revue quelques « gages » de sécurisation du scrutin : la présence des représentants des candidats dans les bureaux de vote, les bulletins frappés d’un sticker, le système de comptage et l’affichage des résultats dans les centres, le transfert sécurisé des procès-verbaux vers les commissions électorales départementales (Ced)… « Copie des pv sera transmise aux candidats, la Cei centrale, à la Cour suprême, aux autres institutions concernées par le scrutin », a relevé Inza Diomandé. « Il est vrai qu’il n’y a pas de perfection. Mais tout le dispositif mis en place devrait permettre de contenir la tricherie. Il y a une traçabilité », a formulé M. Diomandé.

Ces derniers jours, des soupçons de fraude en préparation ont fusé en provenance de certains états-majors. Le porte-parole de la Cei a tenu à rassurer candidats et électeurs sur les dispositions prises par l’Institution.

Kisselminan COULIBALY

Commentaires facebook