Dimanche 10 Décembre 2017

Front populaire ivoirien : Affi face aux journalistes, aujourd’hui

Front populaire ivoirien : Affi face aux journalistes, aujourd’hui
(Fraternité Matin 13/10/17)
Front populaire ivoirien : Affi face aux journalistes, aujourd’hui

Au cours de cette rencontre, le président de la formation politique de l’ancien Président Laurent Gbagbo reviendra à coup sûr sur l’audition de l’ex-chef d’état-major Philippe Mangou dans le procès pour crimes contre l’humanité ouvert à la Cour pénale internationale.

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, sera aujourd’hui face aux journalistes. C’est l’information donnée, hier, par le Secrétariat général adjoint du Fpi, chargé de la communication et du marketing politique. Dans le communiqué rendu public, on peut lire : ‘’Par la présente, la direction du Fpi vous sollicite pour la couverture médiatique de la conférence de presse que le Président du Front populaire ivoirien (Fpi), le Premier ministre Pascal Affi N'Guessan, animera ce vendredi 13 octobre 2017, à 11h00, à la Riviera-M’Badon, sur la situation sociopolitique ivoirienne. En raison de l'importance de l'évènement, la Direction du parti serait honorée de vous compter au nombre des médias qui seront présents’’.

Au cours de cette rencontre, le président de la formation politique de l’ancien Président Laurent Gbagbo reviendra à coup sûr sur l’audition de l’ex-chef d’état-major Philippe Mangou dans le procès pour crimes contre l’humanité ouvert à la Cour pénale internationale contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Il se prononcera sur l’affaire des caches d’armes avec l’arrestation de Souleymane Kamaraté alias Soul to Soul.
Il parlera également du conflit intercommunautaire de Guiglo qui a occasionné des milliers de déplacés dans cette zone. Pascal Affi N’Guessan évoquera aussi le processus de réconciliation dans son parti.
Rappelons ici qu’il fait face depuis un peu plus de trois ans à une fronde conduite par celui que l’on appelle au sein de ‘’la galaxie Gbagbo’’, le gardien du temple, Abou Drahamane Sangaré.
E.ABOUA

Commentaires facebook