Vendredi 20 Avril 2018

Emergence de l’Afrique: Ouattara à l’assaut de ses paires de la Cedeao

Emergence de l’Afrique: Ouattara à l’assaut de ses paires de la Cedeao
(Le Mandat 24/06/13)

Le 4eme Forum des marchés africains émergeants s’est achevé samedi dernier. Le communiqué final a endossé la vision 2050 pour l’Afrique, élaborée dans le cadre du rapport ‘’Afrique 2050 : Réaliser tout le potentiel du Continent », en réponse à une demande de la 5ème réunion ministérielle conjointe de l’Union Africaine et de la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique tenue en mars 2012. «Etant donné l’importance de l’industrie extractive dans un nombre élevé et croissant de pays africains, il est crucial pour ces pays de mobiliser une part plus grande de dividendes des ressources minières afin de les transformer en capital humain, physique et financier pour l’avenir », stipule la déclaration d’Abidjan. Dans ce contexte, ajoute le texte «les participants au 4ème Forum des marchés africains émergeants saluent la déclaration du G8 de Lough Erne relative à l’évasion fiscale et la transparence, particulièrement, lorsqu’elle s’applique à l’industrie extractive ». Procédant à la clôture de ce Forum, le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence ivoirienne, Amadou Gon Coulibaly a déclaré au nom du Chef de l’Etat Alassane Ouattara que la ‘’réalisation de la vision Afrique 2050 impose aux dirigeants africains des mesures vigoureuses, à l’effet d’assainir les finances publiques et d’améliorer la gouvernance fiscale ». Ces mesures doivent se situer selon lui, à trois niveaux : national, continental et mondial. Outre l’évasion fiscale, la question du commerce inéquitable est aussi lancinante. «La vision de l’Afrique à l’horizon 2050 ne doit pas rester lettre morte. Elle doit être réalisée dans l’intérêt de tous les africains surtout des générations à venir », a ajouté le représentant du chef de l’Etat. Le président Ouattara sa qualité de Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) décide de mobiliser ses pairs de l’Afrique de l’Ouest autour de cette vision et de la soumettre à l’Union Africaine.

Seydou B

Commentaires facebook