Vendredi 15 Décembre 2017

Différentes crises en Côte d’Ivoire: La grande phase d’indemnisation a démarré ce 30 octobre

Différentes crises en Côte d’Ivoire: La grande phase d’indemnisation a démarré ce 30 octobre
(Fraternité Matin 31/10/17)
La ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné.

Le lancement officiel de cette seconde phase a eu lieu le 30 octobre 2017, au siège du programme national de cohésion social à la Riviera Golf 4, en présence de la ministre Mariatou Koné.
La grande phase d’indemnisation a démarré hier
Après la phase pilote, le 4 août 2015, la grande opération d’indemnisation des victimes des différentes crises survenues en Côte d’Ivoire vient de démarrer. Cette seconde phase, considérée comme la plus grande, a été officiellement lancée, hier, au siège du programme national de cohésion social, à la Riviera Golf 4, par la ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné.
A cette occasion, quelques chèques ont été remis à quelques victimes, parents de victimes ou ayant-droits, des différentes crises survenues en Côte d’Ivoire, depuis 1990. Les parents ou ayant-droits des victimes décédées ont reçu, chacun, un chèque d’un million de Fcfa. Les blessés ont quant-à-eux, reçu chacun un bon de prise en charge médical en plus d’un chèque de 150 000Fcfa. Les orphelins à bas âge ont également été pris en compte. Ils ont reçu chacun, un chèque allant de 100 000 Frs à 250 000 Frs, en fonction du niveau d’étude.
Ce fut l’occasion pour la ministre Mariatou Koné d’inviter encore une fois, les victimes ou leurs parents, au pardon, à la paix et à la tolérance. « Malgré vos douleurs, je vous invite à l’apaisement et au renoncement à la vengeance. Nous devons réussir à apaiser les cœurs. Œuvrons au renforcement de la paix et de la cohésion sociale. Nous devons intégrer la culture de la paix. Je vous invite au pardon. Réapprenons à vivre ensemble », a-t-elle insisté.
Avant d’interpeller les hommes politiques en ces termes : « Evitons de semer le doute dans l’esprit des populations. Evitons de retomber dans la violence verbale, comme en 2010. Arrêtons les intrigues polico-politiciennes. Nous devons conjuguer nos efforts pour montrer la voie à suivre, aux autres Etats qui en ont besoin », conseille-t-elle. Mariatou Koné a également adressé ses remerciements au Président de la République pour la mise en place du fonds de soutien aux victimes.
Selon elle, plusieurs milliers de personnes bénéficieront de cette seconde phase d’indemnisation. Et plusieurs autres actions, en faveurs des victimes, suivront dans les prochains mois. Afin de mener à bien, cette opération, elle a promis d’élargir le comité de suivi aux victimes. Pour se faire, elle a demandé aux associations de victimes de se fédérer en plateforme. Pour sa part, le porte-parole des victimes, Goré Bi Vanié a adressé des mots de remerciement à l’endroit du Chef de l’Etat et du gouvernement.
« C’est vrai que le doute avait commencé à nous habiter. Mais cette remise de chèque est la preuve que le Président de la République, Alassane Ouattara tient parole et se soucie des victimes et des parents de victimes. Nous venons d’avoir la certitude que nous ne sommes pas seuls dans notre douleur. Notre gratitude et notre reconnaissance à l’Etat de Côte d’Ivoire », a-t-il affirmé. Il a surtout remercié la ministre Mariatou Koné pour son soutien indéfectible et ses efforts qui ont abouti à l’indemnisation des victimes. Rappelons que 4500 personnes ont été ciblées lors de la première phase.
CASIMIR DJEZOU

Commentaires facebook