Mercredi 13 Décembre 2017

Des milliers d'armes détruites à Yopougon, jeudi, par la ComNat-Alpc

Des milliers d'armes détruites à Yopougon, jeudi, par la ComNat-Alpc
(AIP 18/04/13)

Abidjan, 18 avr (AIP)- Deux mille armes ont été publiquement détruites par incinération, jeudi, à l’espace Ficgayo de Yopougon (banlieue d'Abidjan), par la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation des armes légères et de petit calibre (ComNat-Alpc), en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) et l’appui de l’Etat japonais.

Cette opération, selon le président de la ComNat-Alpc, le contrôleur général Désiré Adjoussou, "est une mesure qui permet d’éviter tout tentative de recyclage et de détournement d’armes au profit du circuit illicite".

Pour le maire de la commune de Yopougon, Yao Yao Bertin, cette destruction d’armes "témoigne de la fin véritable de la guerre" en Côte d’Ivoire.

Rappelant, pour sa part, que durant la période de juillet 2012 à février 2013, ce sont plus de 4.122 armes qui ont été déjà détruites de façon classique par les institutions mises en place par les autorités ivoiriennes, le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Bamba Cheick Daniel, a, au nom du gouvernement, réitéré "un appel pressant à tous ceux qui détiennent encore de armes de les déposer" le plus rapidement possible.

"Détenir illégalement une arme, n’est pas un acte citoyen", a déclaré Bamba Cheick Daniel, avant de mettre le feu au bûcher d’armes qui a suivi la démonstration de destruction d’armes à la machine.

Dans le cadre de son plan d’action national de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, la ComNat-Alpc a collecté près de 2.000 armes, 350.000 munitions et 2.000 explosifs qui ont été stockés et sécurisés par l’Onuci, rappelle t- on.
(AIP)
Jbk/kp

(AIP)

Commentaires facebook