Dimanche 19 Novembre 2017

Côte d’Ivoire: la “déssorotisation” l’air de rien

Côte d’Ivoire: la “déssorotisation” l’air de rien
(Financial Afrik 17/07/17)
Côte d’Ivoire: la “déssorotisation” l’air de rien

Alors qu’il est depuis le 2 juillet en tournée européenne (Paris, Bruxelles, Luxembourg et Paris) relayée en direct dans les réseaux sociaux et son blog, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a appris le limogeages de deux de ses proches soutiens. Il s’agit du secrétaire national au renforcement des capacités (SNRC), Sindou Méité, et du directeur général de la Loterie nationale (Lonaci), Issiaka Fofana.

Ces deux proches de Guillaume Soro ont été démis jeudi 13 juillet de leurs postes respectifs, soit à la veille de la convocation par la section de recherche de la Gendarmerie du lieutenant-colonel Youssouf Ouattara dit « Kobo », chef de la sécurité de M. Soro et de son adjoint Adama Yéo, tous deux interrogés dans l’affaire de la cache d’arme découverte à Bouaké. Simple coïncidence ? Notons qu’un autre membre du cercle rapproché du “PAN”, à savoir Souleymane Kamagaté, chef de protocole, a été auditionné plusieurs fois pour son lien présumé dans cette affaire.

Peu de temps avant leur descente aux enfers, Sindou Meïté et Issiaka Fofana avaient participé à un meeting de l’union des Soroïstes (UDS),à l’initiative de Maroc Ouattara. Ce dit mouvement qui revendique 18 000 membres soulève beaucoup d’interrogations dans les rangs du RDR du président Alassane Ouattara et, au delà, au sein du PDCI du président Bedié . Bref, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), déjà fissuré par la question de l’alternance en 2020 ne sait plus sur quel pied danser suite aux nombreuses déclarations des pro-Soro.

Pour le moins, ces limogeages s’ajoutent à celui de l’ex député Alphonse Soro poussé à la démission pour une réaction jugée inopportune à un article critique d’un hebdomadaire français sur M. Soro. Guillaume Soro qui a participé au congrès constitutif de la République en Marche (LEM) d’Emanuel Macron n’a pas encore annoncé s’il se présentera ou non aux présidentielles de 2020. Muet par rapport à ce qui rassemble à une traque de ses proches par le réseau du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le surnommé PAN a lâché une petite phrase sur la twittosphère, citation attribuée à feu Eyadema du Togo: ” C’est le vent de l’Est, ça va passer “. Et si c’était l’harmattan qui dure?

Commentaires facebook