Jeudi 18 Janvier 2018

Côte d’Ivoire : comprendre les récentes tensions militaires à Bouaké

Côte d’Ivoire : comprendre les récentes tensions militaires à Bouaké
(Jeune Afrique 12/01/18)
Côte d’Ivoire : comprendre les récentes tensions militaires à Bouaké

Le calme est revenu à Bouaké. Mais par deux fois, le 4 et le 9 janvier dernier, des affrontements entre corps armés ont plongé la deuxième ville du pays dans la peur. Décryptage.

Après de nouveaux incidents entre militaires et éléments du CCDO, une unité d’intervention mixte, signalés mardi 9 janvier à Bouaké, le calme est revenu ce mercredi matin. La semaine dernière déjà, des tirs avaient été échangés près d’une base militaire à Bouaké, réveillant les divisions au sein de l’armée.
Quels sont les protagonistes ?

La 3e région militaire de Bouaké regroupe plusieurs corps armés : le bataillon d’artillerie sol-sol (Bass) et bataillon d’infanterie. Depuis 2015, une unité du Centre de coordination des opérations décisionnelles (CCDO) est également déployée dans la seconde ville du pays. Cette force mixte composée de policiers, de gendarmes et de militaires a été créée en 2013 par la présidence, sur recommandation d’un cabinet américain. Le CCDO répond du ministère de la Défense et de celui de l’Intérieur, mais son quartier général est situé dans les locaux du ministère de l’Intérieur. Elle est commandé par un policier, lui-même secondé par un militaire. Le CCDO était d’abord cantonné à Abidjan, avant d’être déployé à Bouaké et Yamoussoukro depuis 2015.

En savoir plus sur http://www.jeuneafrique.com/509314/politique/cote-divoire-comprendre-les...

Commentaires facebook