Mardi 24 Avril 2018

Bénin / FMI : à Cotonou, le jeu d’équilibriste de Christine Lagarde

Bénin / FMI : à Cotonou, le jeu d’équilibriste de Christine Lagarde
(La Tribune 11/12/17)
La directrice générale du FMI, Christine Lagarde et le ministre béninois des finances Romuald Wadagni

La directrice générale du FMI est arrivée à Cotonou dimanche dernier où elle conduit une visite de travail de 4 jours. Au menu, des rencontres avec les autorités politiques, les responsables des institutions financières ainsi que ceux du secteur privé mais aussi ceux de la société civile. Si le Fonds estime que la situation économique du pays surfe sur une bonne dynamique, il n’a pas manqué également de relever quelques limites notamment une croissance non inclusive. A Cotonou, Christine Lagarde va donc devoir ménager toutes les parties.

Pour les autorités béninoises, la visite qu'effectue du 10 au 14 octobre à Cotonou la directrice générale du FMI est un joli coup diplomatique qui va permettre de mettre en lumière l'impact des mesures prises pour assainir l'économie béninoise depuis l'arrivée de Patrice Talon au pouvoir. C'est en grande pompe que Christine Lagarde a été accueillie, dimanche dernier, par le ministre de l'Economie et des finances Romuald Wadagni et au cours de son séjour, elle rencontrera le chef de l'Etat ainsi que plusieurs membres du gouvernement, les principaux responsables financiers du pays mais aussi des représentants du secteur privé et de la société civile

Pour sa deuxième visite en Afrique au cours de l'année en cours, la directrice générale du FMI aura un agenda des plus chargés. Officiellement, la visite est consacrée au suivi de l'évolution de la situation socioéconomique du pays ainsi que les mesures prises par le gouvernement dans de son programme d'actions (PAG) afin de poursuivre l'assainissement des finances publiques et de dynamiser le rythme de croissance pour plus d'inclusivité.

La visite de Christine Lagarde vient à la suite d'une mission des services du FMI qui a séjourné dans le pays dans le cadre des consultations engagées en 2017 au titre de la Facilité élargie du crédit qui a été approuvé par le Conseil d'administration du Fonds. En contrepartie de la mise en œuvre de certaines réformes dans le cadre d'un programme triennal, le FMI avait donné son accord pour un prêt de 150 millions de dollars qui sera décaissé par tranche en fonction de l'évaluation de la mise en œuvre du programme.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/economie/2017-12-11/benin-fmi-a-cotonou-le-...

Commentaires facebook