Vendredi 22 Septembre 2017

An 57 / Concert: les vétérans en toute…indépendance!

An 57 / Concert: les vétérans en toute…indépendance!
(Fraternité Matin 02/08/17)

De la période coloniale à une époque assez récente, en passant par les trois décennies glorieuses de la Côte d’Ivoire d’après l’indépendance en 1960, des sonorités de toutes les régions du pays et, notamment, celles venues du terroir akyé, ont fait les beaux jours de la musique ivoirienne qu’elles ont écrite en ré majeur !

C’est pour revisiter ces pages dorées et enjouées du patrimoine musical national, que se tiendra, le 7 août, à partir de 16h, et pour marquer la fête nationale, que se tiendra la 1ère édition de la Nuit des vétérans de la musique ivoirienne.

Le Top 4 de la musique akyé à l’affiche
Ainsi, dans une Côte d’Ivoire qui renoue avec des lendemains qui chantent le vivre-ensemble et le retour progressif à la prospérité, les structures évènementielles Khrome Inc. et Quintessence Com. Events, ont mis les petits plats dans les grands pour offrir le nectar des groupes du pays akyé, en réunissant sur la même scène de la salle Anoumabo du Palais de la culture Bernard Dadié d’Abidjan-Treichville, Ahiwo Orchestra, Tp Audiorama, N’Guié
Orchestra, Les Cantadors de la capitale, le quatuor majestueux et représentatif de cette identité musicale rompue au live. Sans compter avec la participation exceptionnelle d’Anouman Brou Félix.
A leurs côtés et non des moindres, d’anciennes et actuelles gloires de la musique de variété du pays qui ont bercé les tympans des mélomanes d’ici et d’ailleurs près de 60 années durant, feront, à coup sûr, vibrer plus d’un spectateur. Entre les rythmes tradi-modernes, modernes et contemporains, qui valseront au gré des métissages musicaux parfois éclectiques.

L’encyclopédie musicale ivoirienne en scène
Il en est ainsi de la doyenne Allah Thérèse, Tonton Etienno, Eba Aka Jérôme, Luckson Padaud, Lola Muana, Obin Manfei, Djabo Steck, Nayanka Bell, Bailly Spinto, Soro N’Gana, Keke KassirY, Wedji Ped, Séry Simplice, Le Kayeli Band de Germain Bi Gokon, Kané Sondé et son Bollo, super…

Pour porter avec maestria ce rendez-vous de la musique adoucissant réellement les mœurs, qui d’autre que l’iconoclaste Georges Tai Benson pouvait-il assurer la maîtrise de cérémonie ?
A ses côtés, le non moins doué, musicien et humoriste de talent, Schuken Pat et, éventuellement, « le temps de régler des détails de son agenda », au dire de l’un des promoteurs, Magiste Boulard De Nerval, l’inusable Bamba Bakary. Qui image avec une opulence verbale qui sied à la nature des artistes et groupes à l’affiche, en ces termes : « Les Ivoiriens ont droit au meilleur.

Ces gloires musicales demeurent, et l’intemporalité semble l’adjectif le plus à même de définir leur musique qui, aujourd’hui encore, nous transporte et nous accompagne au gré de nos émotions. Ils représentent une véritable encyclopédie culturelle et ont soif de prouver à leur chère nation que le temps n’efface pas le talent ».La 1ère édition de La Nuit des vétérans, faut-il le préciser, bénéficie du haut-patronage du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

REMI COULIBALY

Commentaires facebook