Dimanche 20 Août 2017

Dans le monde

(AFP)

Taïwan est depuis longtemps habituée à voir ses alliés internationaux changer leur fusil d'épaule et se ranger du côté de la puissante Chine. Aujourd'hui, l'île redoute une fuite de ses cerveaux alors que les jeunes vont chercher du travail chez sa rivale.

Depuis l'arrivée au pouvoir en 2016 de Tsai Ing-wen, la présidente issue d'un parti traditionnellement hostile à Pékin, les relations se sont dégradées entre les deux rives du détroit de Formose. La Chine a coupé toute communication officielle avec Taipei.

(AFP)

La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, accusée d'agression en Afrique du Sud où elle avait demandé l'immunité diplomatique, est rentrée dimanche à Harare, a rapporté le groupe audiovisuel public ZBC.

"Le président Robert Mugabe qui était accompagné de la première dame (...) est arrivé à bord d'un vol Air Zimbabwe dimanche très tôt" à Harare, a rapporté la ZBC. Depuis l'agression dont Grace Mugabe est soupçonnée contre un mannequin, le 13 août à Johannesburg, les spéculations allaient bon train pour savoir où se trouvait la première dame.

(AFP)

Tout a commencé un matin lorsqu'Eva Chimento a trouvé mystérieusement ouverte la porte de sa galerie de Boyle Heights, un quartier hispanique de Los Angeles.

Une autre fois, la serrure a été forcée.

"Et j'ai reçu une lettre d'une artiste qui m'invitait à une réunion d'un groupe de femmes, +The Ovarian Psychos+ (les psychopathes ovariennes) pour parler de la gentrification", le processus d'embourgeoisement des quartiers populaires, explique à l'AFP la galeriste brune au large sourire. "Ca a été horrible. Je m'y suis fait insulter."

(AFP)

La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, accusée d'agression en Afrique du Sud où elle avait demandé l'immunité diplomatique, est rentrée dimanche à Harare, a rapporté le groupe audiovisuel public ZBC.

"Le président Robert Mugabe qui était accompagné de la première dame (...) est arrivé à bord d'un vol Air Zimbabwe dimanche très tôt" à Harare, a rapporté la ZBC. Depuis l'agression dont Grace Mugabe est soupçonnée contre un mannequin, le 13 août à Johannesburg, les spéculations allaient bon train pour savoir où se trouvait la première dame.

(AFP)

L'heure de la rentrée a sonné pour Donald Trump qui retrouve lundi la Maison Blanche, repeinte à neuf, à l'issue de deux semaines de vacances chaotiques. Elle s'annonce rude.

Les nuages sombres s'amoncellent sur la jeune présidence du magnat de l'immobilier septuagénaire qui bat des records d'impopularité par rapport à tous ses prédécesseurs. Et qui, loin d'avoir trouvé un ton rassembleur, alimente chaque jour un peu plus un sentiment de chaos et d'improvisation au sein de l'exécutif de la première puissance mondiale.

(AFP)

C'est une spécialité indienne qui a essaimé jusqu'en Afrique: des prothèses aussi ingénieuses que rudimentaires, qui coûtent à peine 50 euros et remettent sur pied des milliers d'amputés depuis des décennies.

Lorsqu'il a perdu avant-bras et jambes en s'électrocutant, Vishnu Kumar croyait sa vie fichue.

Mais ce jeune Indien s'apprête à se faire poser l'une de ces prothèses légendaires, fruits de la débrouillardise de ce pays, loin des solutions habituelles à plusieurs milliers d'euros.

(AFP)

Au troisième jour de deuil national en Espagne, l'attention se concentre sur un imam d'une petite localité de Catalogne dont sont originaires plusieurs membres de la cellule jihadiste responsable des attentats de Barcelone et Cambrils.

"La cellule a été démantelée", s'est empressé d'affirmer samedi le ministre espagnol de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido. Mais la police catalane a tenu à nuancer, rappelant qu'"une personne (faisait) toujours l'objet d'un avis de recherche". La cellule, avait indiqué un responsable de la police vendredi, compterait une douzaine de personnes.

(AFP)

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche le début de la bataille pour reprendre au groupe jihadiste Etat islamique (EI) la ville de Tal Afar, son dernier bastion dans la province septentrionale de Ninive.

(AFP)

Et de nouveau les Ramblas se sont emplies de fleurs, d'amour dans toutes les langues, de bravos: le kilomètre d'avenue barcelonaise endeuillé était bondé comme jamais samedi, avant même de recevoir la visite du roi, deux jours après l'attentat.

Par un concert de klaxons et des lâchers de ballons, les chauffeurs de taxis jaunes ont défilé sur l'avenue en fin d'après-midi, un crêpe noir accroché à leurs antennes et le slogan "nous n'avons pas peur" scotché sur leurs fenêtres.

(AFP)

Les syriaques orthodoxes de Hassaké, ville du nord-est de la Syrie, ont célébré samedi l'arrivée du nouvel évêque de leur communauté, quatre ans après que le dernier eût fui le pays.

Depuis son déclenchement il y a six ans, la guerre en Syrie a déplacé plus de la moitié de la population. Dans certaines régions, les chrétiens ont été particulièrement ciblés par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui ont détruit et profané nombre d'églises et de symboles chrétiens.

(AFP)

En dépit de son expertise dans la lutte antiterroriste, l’Espagne n’a pas pu échapper à deux sanglants attentats commis dans une de ses régions les plus touristiques mais aussi les plus à risque selon les experts : la Catalogne.

Aguerrie par 50 ans de lutte contre l'organisation séparatiste basque ETA, qui a fait plus de 800 morts jusqu'à l'abandon de la lutte armée en 2011, l'Espagne avait réorganisé ses services de police après le pire attentat islamiste en Europe, en 2004.

(AFP)

Un Palestinien ayant tenté d'agresser samedi un garde-frontière israélien dans le nord de la Cisjordanie occupée a été tué, a annoncé une porte-parole de la police israélienne.

Ce Palestinien âgé de 17 ans, dont l'identité n'a pas été précisée, s'est approché d'un groupe de garde-frontières. Armé d'un couteau qu'il a sorti d'un sac, il a tenté d'agresser un des garde-frontières Un autre garde-frontières a alors ouvert le feu dans sa direction, a ajouté la porte-parole.

(AFP)

Environ 40.000 manifestants ont convergé samedi sur Boston pour dénoncer le racisme et l'extrême-droite, une manifestation émaillée d'accrochages avec la police, témoin du climat électrique aux Etats-Unis après les violences de Charlottesville et les déclarations de Donald Trump qui ont suivi.

"Pas de place pour la haine" ou "Rentrez chez vous, nazis" pouvait-on lire sur des panneaux brandis dans le cortège, fort "probablement" de "quelque 40.000 personnes", selon le chef de la police de Boston, William Evans.

(AFP)

Quelque 600 personnes sont mortes et des millions d'autres ont été affectées par les inondations liées à la mousson annuelle en Asie du sud, ont annoncé samedi des responsables, alors que les opérations de secours se poursuivaient.

Une nouvelle série d'inondations et de glissements de terrain frappe le sous-continent depuis la deuxième semaine d'août, au moment où la mousson fait sentir ses effets sur les parties nord et est de la région.

(AFP)

Ils parcourent le globe pour vivre ces quelques secondes d'obscurité qui leur donnent des frissons uniques: les chasseurs d'éclipses, une bande de scientifiques, sont accros à ce phénomène qu'ils s'apprêtent à observer une nouvelle fois aux Etats-Unis.

Lundi, pour la première fois en 99 ans, une éclipse solaire totale va traverser l'Amérique, plongeant dans l'ombre une diagonale allant du nord-ouest au sud-est du pays. Et suscitant une attente presque insoutenable pour ces "ombrophiles".

(AFP)

Ripoll, petite ville catalane de 10.000 habitants à quelque 700 mètres d'altitude au pied des Pyrénées, est sous le choc: ici, un groupe de jeunes Marocains a peut-être imaginé et préparé les pires attentats jihadistes commis en Espagne depuis 2004.

"Que des voisins depuis toujours finissent par te faire ça...", se lamente Maria, serveuse dans un café, qui refuse de donner son nom, dans une ville où tous se connaissent.

(AFP)

Faute de moyens, Oum Imane a longtemps erré avec sa famille en Jordanie avant de s'installer dans un appartement confortable, grâce à un programme d'aide d'une ONG norvégienne destiné aussi bien aux réfugiés syriens qu'aux propriétaires locaux.

Le Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) aide des Jordaniens à finaliser des constructions immobilières ou à rénover leurs logements à condition d'installer, gratuitement et pour une durée déterminée, des Syriens ayant fui la guerre qui ravage leur pays.

(AFP)

Une Belge de 22 ans a été arrêtée en Grèce en vertu d'un mandat d'arrêt d'Europol dans "un dossier belge de terrorisme", ont indiqué samedi les gardes-côtes grecs et le parquet fédéral de Belgique.

"Une étrangère de 22 ans a été arrêtée en raison de liens présumés avec une activité terroriste", a déclaré à l'AFP une porte-parole des gardes-côtes. "Elle est détenue sur l'île de Corfou".

(AFP)

L'un des principaux chefs du bouddhisme tibétain s'est expliqué à l'AFP sur son récent mariage avec une amie d'enfance, qui l'a contraint à abandonner la vie monastique, sans pour autant préluder à un engagement politique.

Thaye Dorje, 33 ans, a été désigné dès son enfance comme la réincarnation du Karmapa Lama, leader spirituel d'une des quatre branche du bouddhisme tibétain, le kagyupa. C'est en Inde, où il a fui avec sa famille en 1994, qu'il a épousé en mars Rinchen Yangzom, 36 ans, née au Bhoutan.

(AFP)

Vendu légalement dans les pharmacies d'Uruguay depuis mi-juillet selon un mécanisme unique au monde, le cannabis attire de plus en plus d'adeptes, mais les banques font la grimace, craignant des sanctions internationales pour blanchiment d'argent.

Première à réagir, l'Espagnole Santander, numéro un en zone euro, a averti les pharmaciens vendant de la marijuana qu'elle fermerait leurs comptes bancaires.

"Nous avons décidé de ne pas participer à cette activité", indiquent des sources internes à Santander consultées par l'AFP.

(AFP)

L'attaque au couteau qui a fait deux morts et huit blessés vendredi en Finlande a été qualifiée de "terroriste" par les autorités selon lesquelles son auteur, un demandeur d'asile marocain de 18 ans, ciblait particulièrement les femmes.

La police avait rapidement arrêté le suspect, le blessant par balle à la jambe sur une place du centre de Turku, un port du sud-ouest de la Finlande.

(AFP)

L'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué une attaque au couteau ayant fait samedi sept blessés dans la ville russe de Sourgout et dont l'auteur a été abattu par la police qui a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide" et non pour "terrorisme".

"L'assaillant dans la ville de Sourgout en Russie est un soldat de l'EI", a déclaré, dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, ce groupe jihadiste qui a également revendiqué samedi la double attaque de cette semaine en Espagne.

(AFP)

La Chine a annoncé de nouvelles restrictions drastiques visant les investissements des entreprises chinoises à l'étranger, leur interdisant notamment plusieurs secteurs: clubs sportifs, hôtellerie, cinémas, immobilier et divertissement.

Après avoir longtemps encouragé les achats effectués par ses firmes à l'international, Pékin a brusquement changé de ton fin 2016, mettant en garde contre les acquisitions "irrationnelles".

(AFP)

La veuve du prix Nobel de la paix chinois Liu Xiaobo, décédé le mois dernier, est réapparue dans une vidéo publiée sur internet, un premier signe de vie après des semaines sans nouvelles.

Liu Xia, 56 ans, avait été vue pour la dernière fois sur des images diffusées le 15 juillet par les autorités communistes. Elles la montraient assister aux obsèques du dissident, mort deux jours plus tôt d'un cancer du foie.

(AFP)

Le président nigérian Muhammadu Buhari doit rentrer samedi au Nigeria après plus de 100 jours passés au Royaume-Uni pour un traitement médical, a indiqué la présidence nigériane.

Le président "Buhari rentre au pays plus tard dans la journée, après avoir reçu un traitement médical à Londres", affirme samedi un communiqué de la présidence qui ajoute que Muhammadu Buhari, 74 ans, s'adressera à la nation lundi matin.

(AFP)

Si le Mexique est devenu un champion de l’énergie éolienne en Amérique latine, dans l’Etat d’Oaxaca (sud), les habitants critiquent les retombées économiques et menacent même de paralyser les moulins.

Ces dernières semaines, armés de pierres et de bâtons, ils ont exprimé leur frustration en bloquant l'accès à certains sites, ce qui a empêché aux aérogénérateurs de fonctionner.

(AFP)

Les victimes des attentats perpétrés jeudi et vendredi en Catalogne sont d'au moins 35 nationalités: treize personnes ont été tuées dans l'attaque à Barcelone et une quatorzième a succombé à ses blessures dans l'attentat de Cambrils, et les deux attaques ont fait plus de 100 blessés.

(AFP)

L'armée libanaise a lancé samedi une offensive pour chasser le groupe Etat islamique (EI) de régions montagneuses de l'est du Liban, une nouvelle opération menée contre cette organisation jihadiste redoutée cible d'offensives dans d'autres pays du Moyen-Orient.

Responsable d'atrocités dans les régions sous son contrôle en Irak en Syrie, pays voisin du Liban, et d'attentats meurtriers sur plusieurs continents, l'EI vient de revendiquer une attaque à Barcelone en Espagne, où une camionnette a foncé jeudi sur des passants tuant au moins 13 personnes et blessant une centaine.

(AFP)

La police finlandaise ignorait toujours les motivations du suspect arrêté après avoir poignardé à mort deux personnes et blessé six autres dans la ville portuaire de Turku (sud-ouest de la Finlande).

"Il y a huit victimes dans l'attaque au couteau. Deux morts et six blessés", a écrit sur Twitter la police de la région. Une victime est morte sur place et l'autre à l'hôpital.

(AFP)

Donald Trump tentait vendredi de trouver une stratégie pour l'Afghanistan et de trancher entre les partisans d'un effort militaire accru dans la plus longue guerre des Etats-Unis et ceux qui suggèrent de passer le bourbier afghan par pertes et profits.

Le président américain est arrivé en milieu de journée à Camp David, résidence présidentielle chargée d'histoire située à une centaine de kilomètres au nord de Washington, où il a retrouvé son équipe de sécurité nationale.

(AFP)

L'ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili, déchu de sa nationalité ukrainienne par le président Petro Porochenko, a annoncé qu'il comptait revenir en Ukraine le 10 septembre, dans une déclaration transmise à l'AFP vendredi par son entourage.

"Je tiens à annoncer aujourd'hui que je retourne en Ukraine. Je viendrai depuis la Pologne, le 10 septembre, passant la frontière à Krakovets", a-t-il précisé lors d'une visioconférence sur Facebook.

Natalia Semenova, assistante de M. Saakachvili, a confirmé ses projets dans un entretien téléphonique avec l'AFP.

(AFP)

L'enquête sur les deux attentats qui ont fait 14 morts en Catalogne progresse à grands pas dans une Espagne en deuil, avec la mise au jour d'une cellule d'une douzaine de personnes passée à l'acte précipitamment après l'échec d'un premier plan encore plus meurtrier.

Cette cellule pourrait avoir été impliquée dans les attaques menées avec des voitures lancées contre des foules de vacanciers et promeneurs à Barcelone puis à Cambrils, plus au sud, a expliqué vendredi soir le porte-parole de la police régionale, Josep Lluís Trapero.

(AFP)

Les corps de trois jeunes Marocains, abattus par la police après une attaque terroriste dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils dans le nord-est de l'Espagne, ont été formellement identifiés, a annoncé vendredi soir la police catalane en révélant leur identité.

Il s'agit de Moussa Oukabir, Saïd Aallaa et Mohamed Hychami, respectivement âgés de 17, 18 et 24 ans, tous habitants d'une localité du nord de la région, Ripoll, selon la police. Un quatrième suspect, Younès Abouyaaqoub, 22 ans, est toujours recherché.

(AFP)

A Barcelone, des familles ont été séparées brutalement par l'attentat mené avec une camionnette meurtrière qui a fauché jeudi des dizaines de piétons: certaines se cherchent toujours, tandis que d'autres, déjà en deuil, sont revenues sur les Ramblas pour des hommages.

"Disparu". Sur la photo, un petit garçon tout sourire, T-shirt vert. "S'il vous plaît partagez": Tony Candman supplie les internautes de l'aider à retrouver son petit-fils de sept ans, disparu depuis l'attentat qui a tué 13 personnes sur l'allée centrale de l'avenue la plus célèbre de la capitale catalane.

(AFP)

L'ex-procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega, une adversaire des plus coriaces du président socialiste Nicolas Maduro, s'est réfugiée vendredi en Colombie, quelques heures après la confiscation des pouvoirs du Parlement par l'Assemblée constituante qui l'avait démise début août.

Après avoir transité par l'île caribéenne d'Aruba, "Madame Ortega est arrivée accompagnée de son mari le député German Ferrer", selon un communiqué des services d'immigration colombiens.