Jeudi 17 Août 2017

Peut-on parler de dialogue national sans la participation de l'Opposition?

Le dialogue national initié par le président Denis Sassou-Nguesso s'ouvre ce lundi 13 juillet à Sibiti, capitale du département de la Lékoumou au sud-ouest de Brazzaville. Officiellement, il s’agit de débattre de l’avenir des institutions et de l’organisation des élections, notamment de la présidentielle de 2016. L’opposition pose des préalables et boude le lieu choisi pour ces assises qui vont durer cinq jours.

Les discussions qui s’ouvrent ce lundi à Sibiti, cité qui a abrité les festivités de l’indépendance du Congo l’an dernier, sont loin d’être inédites. Il s’agit en fait d’un énième « dialogue » que le Congo-Brazzaville organise régulièrement depuis la Conférence nationale souveraine, qui a ouvert la voie au multipartisme en 1991.

Commentaires facebook