Lundi 18 Décembre 2017
(La Tribune 18/12/17)
La République populaire de Chine vient d'accorder au Congo une aide de 8,5 milliards de francs CFA destinée notamment à financer le projet de l'Institut de l'aviation civile de l'université Denis Sassou N'Guesso. Les documents ont été signés par le diplomate chinois Xia Huang et le chef de la diplomatie congolaise, Jean-Claude Gakosso ce samedi 16 décembre à Brazzaville. La Chine se mobilise une fois encore aux côtés du Congo. Ce samedi, les deux pays ont signé un accord d'aide de l'Empire du milieu portant sur une enveloppe de 8,5 milliards de francs CFA. Les deux parties ont été représentées respectivement par l'ambassadeur de Chine, Xia Huang, et le ministre des affaires étrangères, de la...
(RFI 15/12/17)
Il a purgé sa peine mais il n'est toujours pas libéré. Au Congo-Brazzaville, Paulin Makaya est toujours en détention. Paulin Makaya est l’un des premiers hommes politiques congolais à s’être opposé à la modification de la Constitution, modification qui a ensuite permis au président Denis Sassou Nguesso d’être réélu. Arrêté le 23 novembre 2015, le chef de la formation Unis pour le Congo a été condamné à deux ans de prison pour « incitation au trouble à l'ordre public ». Normalement, il aurait dû être libéré le 1er décembre. Cela fait maintenant deux semaines et son avocat Yvon-Eric Ibouanga ne comprend pas ce qui se passe. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171215-congo-brazzaville-justice-makaya-dete...
(RFI 14/12/17)
A Paris mercredi 13 décembre, Denis Sassou Nguesso a été reçu par le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Lemaire. Au menu de l'entretien, une seule question: comment relancer l'économie congolaise, éviter la catastrophe pour un pays et une zone, la CEMAC ? Denis Sassou-Nguesso aurait commencé à se relever les manches pour retrouver la pleine confiance de Paris, et du FMI. Ce n'est pas encore la panique, mais l'inquiétude est réelle. A Paris, le pire des scénarios...
(MondAfrique 11/12/17)
Le régime du Congo Brazzaville semble de plus en plus isolé à Washington. Sur fond d’intérèts pétroliers divergents et de défense des droits humains Autant le président Trump n’a guère une vision précise des réalités du continent africain, autant le département d’Etat, l’équivalent du ministère américain des Affaires Etrangères, n’a guère aujourd’hui une opinion favorable du régime congolais. Pas de chance pour le président Sassou, au pouvoir depuis 1997, le chef de da diplomatie américaine, Rex Tillerson, fut de 2008...
(RFI 11/12/17)
Ce samedi 9 décembre, les chefs d’État des trois pays frontaliers, Angola-RDC-Congo- se sont rencontrés à Brazzaville à l'initiative du président Denis Sassou Nguesso, président en exercice de la CIRGL (Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs), pour évaluer la situation dans la région. Les chefs d'État ont planché particulièrement sur l'application des résolutions du sommet tenu à Brazzaville le 19 septembre, notamment en ce qui concerne la mise en route effective de la déclaration de Nairobi. Cette déclaration...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire...
(RFI 04/12/17)
Les avocats du barreau de Pointe-Noire au Congo ont décidé de rejoindre leurs collègues de Brazzaville dans leur mouvement de grève samedi 2 décembre pour exprimer leur colère. Alors qu’ils s’étaient réunis pour évoquer le cas d’un de leurs confrères arrêté lundi dans la capitale, la police les en a empêchés. Samedi, les membres du barreau de Pointe-Noire avaient prévu de parler du sort de leur confrère, Steve Bagne, arrêté lundi dernier dans son cabinet à Brazzaville, la capitale du...
(RFI 04/12/17)
Ils ne sont pas quantifiés par les autorités, mais leur nombre est assez important au regard de la situation sur le terrain. Les habitants de Brazzaville qui ont perdu ou abandonné leurs maisons du fait de l’avancée des érosions sont en pleurs. Ces érosions sont dues aux pluies diluviennes qui s’abattent sur la capitale congolaise. Les autorités sont aussi pointées du doigt, car leurs travaux d’aménagement des voiries urbaines abandonnés se transforment aussi en érosions. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171203-phenomenes-erosion-brazzaville
(RFI 02/12/17)
Les avocats de l'ex-ministre et opposant André Okombi Salissa, inculpé depuis près d'un an pour atteinte à la sûreté de l'Etat, se disent indignés par l'interruption de leur conférence de presse avant même qu'elle ne débute jeudi 30 novembre. Dans un communiqué diffusé ce vendredi 1er décembre, ils dénoncent «des violences inacceptables dans un Etat de droit». Journalistes molestés, pneus de voitures crevés... pour les avocats d'André Okombi Salissa il y a eu jeudi 29 novembre une volonté claire de...
(Le Point 29/11/17)
Avec l'inauguration de son usine dans le Sud, Dangote pourrait faire doubler la production du Congo par an et en faire un pays exportateur. De quoi ouvrir les perspectives. L'inauguration de la cimenterie Dangote Cement Congo a eu lieu ce 23 novembre. Une bonne nouvelle pour le département de la Bouenza, situé dans le sud du Congo, un pays dont la situation économique et financière est plutôt catastrophique depuis l'annonce en septembre dernier du montant abyssal de la dette publique...
(RFI 29/11/17)
Le roi du ciment, le milliardaire nigérian Aliko Dangoté a investi 300 millions de dollars (150 milliards de FCFA) pour construire au Congo une usine de ciment d’une capacité de production de 1,5 million de tonnes par an. Cette unité, qui va faire du Congo un pays exportateur de ciment, vient d’être mise en service, en présence du richissime homme d’affaires, dans une bourgade de la Bouenza située à environ 300 kilomètres au sud de Brazzaville. « Le ciment coûtait...
(Jeune Afrique 28/11/17)
À Paris, le 20 novembre à 15 h 30, François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale française, a reçu Isidore Mvouba, son homologue congolais. Parmi les participants à cette réunion, Rodolphe Adada, l’ambassadeur du Congo en France, la députée Amal-Amélia Lakrafi, membre du groupe d’amitié France-Congo à l’Assemblée nationale, et le lobbyiste Laurent Taieb. Si l’ordre du jour portait sur le renforcement de la coopération bilatérale, cette rencontre a surtout été l’occasion pour Mvouba de plaider en faveur d’un entretien...
(RFI 24/11/17)
La Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) a publié ce jeudi 23 novembre son rapport 2017 sur les pays les plus pauvres du monde. Il y en a 47 aujourd’hui, dont 33 africains. La Cnuced s’est intéressée cette année à l’accès à l’énergie moderne dans ces pays. Trois indicateurs définissent les pays les moins avancés : le revenu national brut par habitant, le taux d’accès à l’éducation et aux services de santé, ainsi qu'un indice...
(Jeune Afrique 22/11/17)
La première cimenterie du milliardaire nigérian Aliko Dangote au Congo-Brazzaville est sur le point d'être officiellement inaugurée, dans un contexte de forte croissance (+19,2 %) des ventes de Dangote Cement hors du Nigeria. Dangote Cement poursuit son expansion en Afrique centrale avec l’inauguration prévue, jeudi 23 novembre, d’une nouvelle cimenterie au Congo-Brazzaville, à Mfila, dans le district de Yamba (département de la Bouenza). D’un coût de 300 millions de dollars (environ 255,5 millions d’euros), l’usine, qui fonctionne depuis septembre 2017, a une capacité de production annuelle de 1,5 million de tonnes.
(Jeune Afrique 22/11/17)
C’est une curiosité qu’a mise en évidence le verdict rendu à l’issue du procès intenté à Teodorín, le vice-président équato-guinéen : dans l’Hexagone, la justice peut ordonner la vente de biens saisis, mais n’a rien prévu pour que l’argent ainsi récupéré soit reversé aux victimes des détournements. Dans le parking Boieldieu, au second sous-sol du centre commercial des Quatre-Temps, dans le quartier des affaires de la Défense, au nord-ouest de Paris, neuf bolides d’exception se décatissaient depuis deux ans quand de...
(RFI 22/11/17)
Le Congo, qui compte des milliers de déplacés internes à cause des violences dans le Pool, mais aussi des sinistrés du fait des pluies et autres catastrophes, va désormais compter sur l'appui du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR). L'agence onusienne va mettre à sa disposition une équipe d'urgence humanitaire conformément à un protocole d'accord et du mécanisme humanitaire conclu ce 21 novembre à Brazzaville, la capitale. Le Congo est le tout premier pays de la sous-région à avoir paraphé un tel...
(RFI 18/11/17)
L'appel de fonds lancé en juillet dernier par le gouvernement congolais et ses partenaires, en vue d'assurer une assistance humanitaire d'urgence aux milliers de déplacés dans le Pool, commence à apporter ses fruits. La Chine a annoncé vendredi 17 novembre l'octroi d'une aide de 6 millions de dollars américains (3 milliards de FCFA) qui sera gérée à parts égales par deux agences de l'ONU installées au Congo. Cette aide de la Chine représente le quart du montant global (24 millions...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Levée des barrières militaires dans le Pool, libération des détenus proches du pasteur Ntumi... Depuis quelques jours, des mesures d'apaisement sont annoncées à Brazzaville. Mais suffiront-elles à mettre fin à la crise sécuritaire qui sévit dans la partie méridionale du pays depuis avril 2016 ? Le statu quo s’éternisait depuis près de vingt mois. Vingt mois de traque infructueuse de Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntumi. Ce gourou et chef milicien se serait retranché avec ses Ninjas Nsiloulous dans la jungle...
(RFI 16/11/17)
« Allez à l’école et apprenez tout là-bas, une bonne fois pour toute », c’est le conseil donné aux élèves congolais par leurs parents depuis un moment. Ils ne sont plus en mesure de leur payer les services des répétiteurs à la maison à cause de la crise économique, due justement à la baisse des prix du pétrole et qui touche tous les secteurs sociaux. Les répétiteurs ont désormais de la peine à joindre les deux bouts, à cause de...

Pages