Dimanche 25 Juin 2017
(AFP 23/06/17)
Environ 600 Casques bleus congolais déployés en Centrafrique vont être rapatriés après des accusations d'abus sexuels et de manquements, a annoncé l'ONU mercredi. Le gouvernement du président congolais Denis Sassou Nguesso "a décidé de retirer" ses troupes déployées dans le cadre de la Minusca après que le chef militaire de cette mission onusienne s'est plaint du comportement du bataillon congolais, précise un communiqué de l'ONU. L'examen par l'ONU des accusations d'exploitation sexuelle et d'abus "pointait vers un problème systémique de commandement et de contrôle" des Casques bleus congolais, poursuit le communiqué. "Ces problèmes ont en outre été amplifiés par des questions liées à la préparation, la discipline générale, la maintenance de l'équipement du contingent et...
(Xinhua 23/06/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le président du Conseil supérieur de la liberté de communication au Congo, Philippe Mvouo, a exhorté mercredi à Brazzaville, les professionnels de l'information et de la communication, à exercer en toute responsabilité leur profession pendant la période électorale qui entoure les scrutins législatifs et municipaux du 16 juillet prochains. "Le journaliste ne doit pas être aux ordres des candidats des partis ou groupements politiques, il doit respecter la vérité, rapporter les faits sans rien falsifier, respecter les principes déontologiques, de pluralisme démocratique et d'équilibre", a-t-il déclaré à cette occasion, avant de les inviter à lutter contre la corruption, en respectant scrupuleusement les principes fondamentaux du journalisme. Au cours d'une communication faite à l'endroit des journalistes et acteurs...
(AFP 21/06/17)
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a annoncé mardi qu'il discutait avec les autorités du Congo du retrait de leurs soldats déployés en Centrafrique, où ils sont accusés de divers manquements et sévices. Des responsables de l'ONU ont expliqué à l'AFP que 629 Casques bleus congolais servant dans la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) seraient retirés suite à des accusations de sévices sexuels, de corruption et de manque de discipline. M. Guterres devait annoncer ce retrait lors d'une conférence de presse mardi, mais les discussions sont toujours en cours avec les autorités de Brazzaville, retardant l'annonce. Le patron de l'ONU a indiqué être engagé dans "des contacts nécessaires...
(La Tribune 21/06/17)
Le contingent congolais de la force onusienne en Centrafrique vient d’être renvoyé à Brazzaville. Le renvoi des 600 Casques bleus de la Minusca, stationnés à Berberati, troisième plus grande ville du pays, est justifié par un manque de discipline et des soupçons de vol de carburant. Un renvoi qui coïncide avec la signature d’un accord de paix entre le gouvernement centrafricain et les groupes rebelles à Rome. Les Nations Unies viennent de décider le renvoi de 600 soldats du Congo-Brazzaville...
(L'Evènement Précis 21/06/17)
L’état de santé du Président de la République, Patrice Talon, suscite assez d’inquiétudes dans la classe politique béninoise et internationale. Après son retour de France où il a reçu les soins médicaux nécessaires pour son amélioration, les premiers mots de soutien et d’amitié sont venus du Congo Brazzaville. C’est le Ministre des affaires étrangères du Congo, Jean Claude Gakosso, qui a porté le précieux message de son président, Dénis Sassou N’Guesso au chef d’Etat Patrice Talon. Il a été reçu...
(Angola Press 21/06/17)
Luanda - Un sommet de haut niveau entre les République d'Angola et du Congo-Brazzaville pourrait se réaliser au début de l'année prochaine pour renforcer la coopération économique. L’information a été rendue publique mardi à Luanda par l’ambassadeur sortant du Congo-Brazzaville en Angola, Jean Baptiste Dzangue, après avoir fait ses adieux au terme de 9 ans de mission au ministre de la Défense Nationale, João Lourenço. Selon le diplomate, les experts de deux pays préparent ce forum économique qui se tiendra...
(AFP 20/06/17)
Plus de 600 soldats du Congo travaillant pour l'ONU en Centrafrique et accusés d'agressions sexuelles vont être renvoyés chez eux, ont annoncé des responsables de l'ONU lundi. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres annoncera le départ de ces soldats mardi lors d'une conférence de presse aux Nations unies. Cette décision survient après un rapport accablant d'un responsable de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca), qui avait menacé de rapatrier ces soldats si rien n'était fait au sein du...
(Angola Press 16/06/17)
Luanda - Les relations de coopération entre l'Angola et la République du Congo sont excellentes, a affirmé jeudi le ministre angolais de la Défense, João Lourenço. Le dirigeant angolais a fait cette déclaration à la Télévision Publique d’Angola (TPA) à Brazzaville, au terme d’une audience avec le Président congolais, Denis Sassou N'Guesso, durant laquelle il a remis un message du Chef de l’Etat angolais, José Eduardo dos Santos. João Lourenço, qui a regagné Luanda le même jour, a souligné que les deux pays avaient su toujours consolider leurs liens d’amitié.
(Agence d'information d'afrique centrale 13/06/17)
Quelques jours après des allégations faisant état d’écarts de comportements des soldats congolais de la Minusca, le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo plaide pour la poursuite d’une relation saine avec les Nations unies dans le cadre des mécanismes diplomatiques qui régissent les accords entre les parties. Il rappelle l’engagement constant du Congo auprès de la Centrafrique depuis de longues années et le « devoir et le sacrifice » qui le sous-tendent, indiquant par ailleurs que comme cela...
(La Voix de l'Amérique 09/06/17)
La police a dispersé des manifestants qui avaient improvisé une marche jeudi à Brazzaville. Quelques jeunes avaient répondu à l’appel de la Fédération de l’opposition pour demander l’arrêt des combats dans le Pool et la libération des prisonniers politiques. La police a interpellé une dizaine de jeunes. Le gouvernement a indiqué que le dialogue n’aura pas lieu dans de telles conditions. Cette marche, improvisée à la place d’une simple cérémonie de lecture de déclaration, est partie de la résidence de Claudine Munari jusqu’au siège de la préfecture de Brazzaville.
(Xinhua 09/06/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- La fédération de l'opposition congolaise a organisé jeudi à Brazzaville, une marche pacifique de protestation pour exiger l'arrêt des combats et le retour de la paix dans le département du Pool et l'ouverture des négociations politiques entre le pouvoir, les partis d'opposition et le chef rebelle Frederick Bintsamou alias Pasteur Ntoumi. Cette marche qui a été conduite par la présidente de cette fédération, Claudine Munari, a débuté au rond-point de l'Avenue des anciens enfants de troupe (AET),...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Quelques jours après les incidents graves survenus dans la semaine du 22 mai, l'évêque de Kinkala, Mgr Louis Portella, a dénoncé ces exactions commises par les insurgés Ninjas Nsiloulous de Frérédic Bintsamou. Les insurgés Ninjas Nsiloulous de Frédéric Bintsamou (alias pasteur Ntumi) seront-ils en mesure de perturber les législatives du 16 juillet ? Deux incidents graves, survenus au cours de la semaine du 22 mai et peu médiatisés, laissent à penser que tel est leur objectif, tout au moins dans le...
(RFI 08/06/17)
Il s'est rendu deux fois à Brazzaville depuis sa prise de fonction en novembre dernier et se dit inquiet de la situation dans le pays. Le Guinéen François Louncény Fall, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique centrale, est notre invité. Le 13 juin prochain, il présentera le dernier rapport du secrétariat général de l'ONU sur la sous-région, rendu public mercredi, devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Sans attendre, il a accepté d'en parler sur RFI...
(RFI 08/06/17)
Le contingent de casques bleus du Congo Brazzaville déployé en Centrafrique est une nouvelle fois visé dans deux documents confidentiels des Nations unies, révélés par l'ONG Aids-Free World. Il s’agit d’un mémo du commandant de ces casques bleus et un rapport qui détaille l'inaptitude de ces militaires à remplir leurs tâches les plus élémentaires. Ce contingent a déjà vu 120 de ses hommes rapatriés l'an dernier, certains étant impliqués dans des affaires de viols. Cette fois, le commandement militaire de la Minusca demande que le bataillon congolais soit remplacé si rien n'est fait pour améliorer les standards en matière disciplinaire.
(La Tribune 06/06/17)
Le gouvernement congolais dément les rumeurs selon lesquelles des miliciens Ninjas Nsiloulous, dirigés par le chef rebelle Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi, caché dans le sud du pays, prépareraient des attaques contre les habitants de Brazzaville, la capitale du pays. Les autorités congolaises, qui qualifient ces informations de «mensonges fantaisistes», appellent les populations à ne pas céder à la panique. Des rumeurs sur une éventuelle attaque à Brazzaville, la capitale du Congo, sèment la panique parmi les Congolais ces derniers...
(AfricaNews 06/06/17)
Aucune menace d’attaque ne pèse sur Brazzaville, la capitale de la République du Congo. Telle est la réponse de Thierry Moungalla, ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement face aux rumeurs persistantes d’un plan de déstabilisation de miliciens Ninja Nsiloulous dans la capitale. Samedi, Thierry Moungalla a apporté la contradiction à l’agence de presse chinoise Xinhua. Une sortie dont l’objectif était de “rassurer l’opinion nationale et internationale sur le fait que les éléments stratégiques et opérationnels qui sont en la possession du gouvernement n’impliquent aucunement une psychose dans notre pays”, a fait savoir le ministre.
(RFI 06/06/17)
Au Congo Brazzaville, la province du Pool - déjà sous blocus militaire depuis plus d'un an - est à nouveau théâtre de violences. L'Observatoire congolais des Droits de l'homme (OCDH) s'alarme d'une nouvelle attaque contre des populations civiles dans le département du Pool, le 26 mai dernier, dans le sud du pays. Trois bus transportant des passagers en provenance de Brazzaville et en partance pour Pointe-Noire ont été attaqués par des hommes non identifiés, dans la zone de Ngmadzambala. Le...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/06/17)
La volonté de voir ce département situé aux portes de Brazzaville, la capitale politique du Congo, recouvrer sa quiétude est partagée, mais les options pour y parvenir divergent. Plus d'une année après l'incursion armée des ninjas dans les quartiers sud de Brazzaville, le 4 avril 2016, la question du retour de la paix dans le département du Pool, où les assaillants ont trouvé refuge, est la plus posée par les Congolais lorsqu'ils évoquent les conséquences de cette situation sur leur...
(RFI 02/06/17)
Au Congo-Brazzaville, le pouvoir continue de dire qu'il n'existe pas de crise dans le Pool, région voisine de la capitale qui a replongé dans la violence après la présidentielle de mars 2016. Pour l'opposition au contraire, il y a bien crise et seul un dialogue peut aider à la régler, car la solution militaire n'est guère la meilleure. Pour soutenir les populations du Pool qui subissent quotidiennement des exactions Clément Miérassa, coordonnateur du Mouvement citoyen pour le respect de l'ordre...
(APA 31/05/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a déclaré que le barrage hydro électrique qu’il a inauguré lundi à Ouesso, chef-lieu du département de la Sangha (environ 830 km au nord du Congo), va donner une ‘’grande capacité’’ aux entreprises installées dans ce département les possibilités d’entreprendre dans la petite et moyenne entreprise. Estimant qu’il faut donner aux Congolais l’envie d’apprendre et de créer, le président congolais a appelé les entreprises à créer des emplois. « Il faut que tout le monde comprenne que l’Etat fait la régulation, l’Etat crée les conditions de base pour promouvoir le développement.

Pages