| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Jeune Afrique 22/04/17)
Le gouvernement congolais a confirmé ce vendredi à "Jeune Afrique" qu’une embuscade tendue par les hommes du pasteur Ntumi en début de semaine avait fait "plusieurs morts" parmi les soldats dans le Pool. La traque de l’ancien chef rebelle, déclenchée il y a un an, piétine. Le pasteur Ntumi et ses Ninjas Nsiloulous courent toujours ! Déclenchée au lendemain de l’attaque, le 4 avril 2016, des quartiers sud de Brazzaville par ses miliciens, la traque de l’ancien chef rebelle et de ses hommes s’enlise dans le Pool, département situé dans le sud du pays. Pis : l’armée y subit, parfois, d’importants revers sur le terrain. Dans la nuit du 17 au 18 avril, « des...
(AFP 22/04/17)
Les autorités de Brazzaville, accusées d'une répression sanglante dans le Pool, département du Sud du Congo, ont appelé vendredi à "condamner" comme une "tragédie" les violences post-électorales qui s'y déroulent. "On ne condamne pas assez ce qui se passe dans le Pool", a déclaré à la presse Juste Désiré Mondélé, conseiller spécial chargé des questions politiques auprès du président Denis Sassou Nguesso. "Aujourd’hui il y a des déplacés, nos compatriotes ne peuvent pas vivre dans leurs habitats, ne peuvent pas s’adonner librement à leurs activités économiques ; ça pose un vrai problème et c'est une tragédie", a ajouté M. Mondélé, appelant les "véritables patriotes" à "se lever pour condamner davantage ce type de comportement". Région agricole alimentant traditionnellement les marchés...
(APA 20/04/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le porte-parole du parti Congolais du travail (PCT au pouvoir),Serges Michel Odzoki, dans une déclaration faite jeudi matin à la Radio nationale, a fait état de plusieurs morts et blessés dans le département du Pool, à la suite des attaques de Frédéric Bintsamou (Pasteur Ntumi) et ses miliciens Ninjas Nsiloulou. « Dans la nuit du mardi 17 avril 2017, les miliciens Ninjas Nsiloulou de Frédéric Bintsamou Alias Ntumi ont attaqué un détachement de la force publique dans...
(RFI 18/04/17)
Au Congo-Brazzaville, le débat se poursuit autour des élections législatives prévues cette année et du département du Pool. Le parti au pouvoir s'interroge sur la possibilité d'organiser le scrutin, en raison de l'insécurité qui touche la région. Une position exprimée pour le Parti congolais du travail par son secrétaire général. Le Collectif des partis de l'opposition lui répond et estime que la résolution de la crise du Pool est politique. Pour cette plateforme, la crise économique que vit le Congo...
(Xinhua 18/04/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le président gambien, Adama Barrow, est arrivé vendredi en fin d'après-midi à Brazzaville, pour une visite de courtoisie de 24 heures auprès de son homologue congolais Dénis Sassou-N'guesso avec qui, il va s'entretenir sur plusieurs questions qui touchent son pays, l'Afrique et le reste du monde. Interrogé à sa descente d'avions sur le motif de sa venue au Congo, le président Barrow a indiqué que sa visite est une visite amicale qui s'inscrit dans le cadre de...
(RFI 16/04/17)
Conférence de presse animée ce samedi 15 avril 2017 à Brazzaville. Le secrétaire général du Parti congolais du travail, au pouvoir au Congo-Brazzaville, y a évoqué la possibilité - ou non - d’organiser les élections législatives dans le Pool alors que cette région du sud du pays est plongée dans l’insécurité depuis avril 2016. Mais il est aussi revenu sur la crise économique et le dialogue avec l’opposition. Alors que les élections législatives au Congo-Brazzaville doivent être organisées pendant l’été...
(AFP 15/04/17)
La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) a dénoncé vendredi "la répression à huis clos" en cours depuis un an dans la région du Pool, au sud du Congo-Brazzaville. Dans un communiqué parvenu à l'AFP, la FIDH et l'ONG congolaise Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) "tirent une fois de plus la sonnette d'alarme sur la tragédie des populations du Pool qui se déroule à huis clos et dans l'indifférence générale". "Depuis un an, près de 30.000 personnes au moins auraient été déplacées de force dans le département du Pool et plusieurs dizaines d’individus...
(RFI 15/04/17)
Quatre mois après son élection à la tête de la Gambie, le président Adama Barrow a choisi le Congo-Brazzaville comme premier pays d'Afrique centrale à visiter. Il s'y est rendu vendredi 14 avril pour 24 heures à l'invitation de son homologue congolais Denis Sassou-Nguesso dans le seul souci de renforcer la solidarité africaine. L’avion transportant le président gambien Adama Barrow s’est posé peu avant 16h30 heure locale sur le tarmac de l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville. Tout de blanc vêtu,...
(RFI 14/04/17)
Le prochain championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball (Afrobasket 2017) ne devrait finalement pas avoir lieu au Congo-Brazzaville. Les autorités congolaises ont renoncé à organiser l’Afrobasket 2017 du 19 au 30 août prochain, officiellement pour des motifs financiers. La confédération africaine de basket a pourtant tenté d'infléchir cette position. Sauf revirement, le prochain Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball (Afrobasket 2017) n’aura pas lieu au Congo-Brazzaville, du 19 au 30 août prochain. Le 8 avril dernier, les autorités...
(APA 06/04/17)
APA-Brazzaville (Congo) – Le nombre de députés à élire lors des législatives de la République du Congo prévues cette année va passer de 139 à 151, a annoncé, jeudi à Brazzaville, Thierry Lézin Moungalla. Selon le porte-parole du gouvernement et ministre de la communication chargé des médias, cette mesure a été décidée aux termes d’un projet de loi pris par le Conseil des ministres réuni mercredi D’après le porte-parole du gouvernement le projet de loi « prend en compte d’une...
(Afrik.com 05/04/17)
C’est une personnalité connue quasiment des Congolais de l’étranger en général et de ceux de France en particulier. Celle que l’on surnomme « Mama Diaspora », Agnès Ounounou, vit en France depuis bientôt quatre décennies et n’hésite pas à aller partout où résident les Congolais, de Paris à Casablanca en passant par Cotonou, Johannesburg, etc. En parallèle à sa vie professionnelle, elle s’est investie dans des activités humanitaires et humanistes. Dans quelques jours, elle sera à Brazzaville dans la perspective...
(La Voix de l'Amérique 04/04/17)
Le 4 avril 2016, les quartiers de Bacongo et de Makelekele sont secoués par une longue nuit de tirs d’armes à l'annonce des résultats de l’élection présidentielle. Ces violences se poursuivent dans le Pool entre la force publique et les ninjas du pasteur Ntumi. Un an après, les civils continuent de fuir le Pool, et les acteurs politiques restent divisés. Au lendemain de ces violents incidents du 4 avril 2016, les autorités avaient désigné le pasteur Ntumi, chef de la...
(AFP 03/04/17)
La justice française resserre son étau sur l'entourage de Denis Sassou Nguesso: l'enquête sur le patrimoine en France de la famille du président congolais laisse entrevoir la possibilité d'un deuxième procès à Paris des "biens mal acquis". Depuis 2010, des juges d'instruction français tentent de déterminer si les fortunes de trois familles présidentielles, celles de feu Omar Bongo (Gabon), de Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et de Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale), ont pu être bâties grâce à des deniers publics détournés de ces pays. Le fils du président équato-guinéen, Teodorin Obiang, doit répondre en juin notamment de blanchiment de détournement de fonds publics devant le tribunal correctionnel à Paris.
(BBC 03/04/17)
L'enquête sur le patrimoine en France de la famille du président congolais laisse entrevoir la possibilité d'un deuxième procès à Paris des "biens mal acquis". D'où viennent les belles voitures, les propriétés parisiennes et les bijoux? La justice a déjà saisi plusieurs biens de la famille Sassou Nguesso ou de son entourage entre 2014 et 2016. Au total, une dizaine de voitures de luxe, un studio dans le très sélect XVIe arrondissement de Paris, un triplex dans la riche banlieue de Neuilly-sur-Seine, deux biens immobiliers à Courbevoie ainsi qu'un ensemble immobilier dans le XVIIe arrondissement de Paris au nom de l'épouse du président, Antoinette Sassou Nguesso, une enseignante à la retraite.
(La Tribune 03/04/17)
L’étau judiciaire semble se resserrer sur le président congolais Denis Sassou Nguesso et sa famille. En effet, la justice française semble optimiste quant à l’ouverture prochaine d’une procédure judiciaire pour « biens mal acquis ». Les magistrats financiers ont pour la première fois mis en examen un membre du clan Nguesso, à savoir le neveu du président, Wilfrid Nguesso. Ce dernier est suspecté d’avoir facilité l’utilisation de fonds publics congolais pour l’acquisition de biens immobiliers en France. Un autre neveu...
(AFP 31/03/17)
Alger et Brazzaville ont exprimé leur totale "convergences de vues" sur divers dossiers à l'issue de la visite d'Etat en Algérie du président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, selon un communiqué conjoint diffusé jeudi soir par l'agence APS. Arrivé lundi à Alger, le président Sassou Nguesso avait été reçu mardi par le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Au plan africain, les deux chefs d'Etat "ont réitéré leur soutien aux efforts de l'Union Africaine dans la recherche de solutions...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Le président congolais, Denis Sassou-Nguesso, termine ce jeudi une visite officielle en Algérie où il a rencontré son homologue, Abdelaziz Bouteflika. Libye et partenariats économiques étaient au sommaire de la visite. Le président de la République du Congo termine ce jeudi 30 mars une visite officielle de quatre jours en Algérie, entièrement dédiée à la situation en Libye et à la relance de la coopération économique. Mardi 28 mars, Denis Sassou-Nguesso, qui est à la tête du Comité de l’Union...
(Xinhua 31/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso a achevé jeudi une visite officielle de quatre jours en Algérie, laquelle avait qualifiée de "succès total". A son départ de l'aéroport international de Constantine, le chef de l'Etat congolais a été salué par le président de l'Assemblée populaire nationale (chambre basse du parlement), Mohamed Larbi Ould Khelifa, trois ministres, ainsi que par les autorités civiles et militaires. Pendant son séjour, le président congolais s'est déplacé de...
(Autre média 29/03/17)
L'Algérie et la République du Congo ont signé mardi à Alger 15 accords et mémorandums de coopération dans différents domaines, conclus à l'occasion de la 7ème session de la grande commission mixte algéro-congolaise qui s'est tenue à Alger les 25 et 26 mars. La cérémonie de signature a été présidée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso, qui effectue une visite d'Etat de quatre jours en Algérie, à l'invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Treize accords ont été paraphés par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et son homologue congolais...
(APS 29/03/17)
L’Algérie et le Congo ont décidé de relancer leur coopération dans tous les domaines, a indiqué mardi à Alger le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, qualifiant sa visite d’Etat en Algérie de "succès total". "C'est un moment historique, parce que nous avons décidé de relancer nos relations bilatérales dans tous les domaines", a déclaré M. Sassou N'Guesso à l'issue de son entretien avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Qualifiant sa visite en Algérie de "succès total", couronnée par...

Pages