Jeudi 25 Mai 2017
(RFI 24/05/17)
Avant la fin de l'année 2020, le Parlement congolais disposera d'un nouveau siège. Les travaux de construction de cet édifice, qui coûteront plus de 34 milliards de francs CFA (plus de 52 millions d'euros), entièrement supportés par la Chine en termes de dons, viennent d'être lancés par les autorités congolaises à Brazzaville. Mais cet investissement n'est pas du goût de l'opposition qui le juge peu prioritaire au regard de la situation socio-économique que traverse le pays. C’est sur un terrain triangulaire de plus de quatre hectares que le président Denis Sassou-Nguesso a lancé les travaux de construction du nouveau siège du Parlement.
(RFI 23/05/17)
Au Congo-Brazzaville, les adversaires de Denis Sassou Nguesso s'insurgent contre ses propos tenus sur France 24 il y a quelques jours. Le président congolais a nié l'existence d'une quelconque crise post-électorale et politique notamment dans la région du Pool. Il a réfuté l'idée d'une chasse aux sorcières qu'il aurait livrée contre ses opposants et notamment ceux qui s'étaient présentés à l'élection de 2016. Il a affirmé qu'il n'y avait pas de prisonniers politiques au Congo et qualifié le Pasteur Ntumi et ses hommes, toujours recherchés dans le Pool, de terroristes. Une position qui indigne l'opposition. Sur France 24, Denis Sassou-Nguesso est resté droit dans ses bottes. Face à ces propos, les instances de la principale plateforme d'opposition se sont réunies...
(Dw-World 23/05/17)
De plus en plus d'acteurs politiques et membres de la société civile en République du Congo estiment que le climat n’est pas propice pour la tenue d'élections législatives transparentes. Dans moins de deux mois, les Congolais sont appelés aux urnes pour des élections législatives. Récemment, le gouvernement a lancé l'opération de révision du fichier électoral pour que le scrutin puisse se tenir le 16 juillet. Sauf que tout le monde ne s'entend pas sur cette date. Acteurs politiques et membres...
(Agence Ecofin 23/05/17)
(Agence Ecofin) - La Chine va financer, à travers un don de 34 milliards FCFA (environ 58 millions $) accordé au Congo-Brazzaville, l’intégralité des coûts de construction du nouveau siège du parlement du pays. Le nouvel édifice devant accueillir aussi bien l’Assemblée nationale que le Sénat. C’est le Président congolais Denis Sassou Nguesso qui, en personne, a procédé à la pose de la première pierre du futur bâtiment, hier, lundi 22 mai à Brazzaville. Marquant ainsi le début des travaux...
(Xinhua 23/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le chef de l'Etat congolais, Dénis Sassou Nguesso, a procédé lundi, en présence du vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming, à la pose de la première pierre pour la construction du nouveau siège de l'Assemblée nationale et du Sénat congolais, en plein cœur de Brazzaville. Fruit des accords de coopération économique et technique entre la Chine et le Congo, le nouveau siège du Parlement congolais est un projet inscrit à titre de dons et sera entièrement financé...
(AFP 22/05/17)
Le président congolais Denis Sassou Nguesso a lancé lundi à Brazzaville les travaux de construction d'un nouveau siège du Parlement évalués à plus de 50 millions d’euros au Congo, dans un contexte économique difficile. La construction du nouveau siège du Parlement au centre-ville de Brazzaville est évalués à plus de 34 milliards de FCFA (52 millions d'euros) et sera réalisés grâce à un don du gouvernement chinois au gouvernement congolais, selon les autorités des deux pays. La cérémonie du lancement...
(APA 22/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le vice-ministre chinois du Commerce, Qian keming en visite de travail au Congo a signé, samedi à Brazzaville, cinq accords de coopérations avec le ministre des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso. Le premier accord dit de coopération économique et technique a permis l’octroi d’un don de 100.000.000 de yuans. Le deuxième accord concrétisé par la remise d’un chèque de 700.000 dollars soit 420 millions de FCFA porte sur la lutte contre la variole du singe qui sévit dans le département de la Likouala au nord -Congo. Les trois autres accords concernent le passage de la télévision analogue au numérique, la 3e phase de la couverture nationale en télécommunication...
(APA 22/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le président, Denis Sassou N’Guesso a procédé, lundi à Brazzaville, à la pose de la première du nouveau siège parlement congolais, dont la construction sera financée gratuitement par la Chine pour 34. 492.640.000 FCFA. Ce nouveau siège du parlement congolais aura quatre niveaux de forme parallélépipédique. Il sera composé de trois principales parties : un bloc R+3 pour l’assemblée nationale côté ouest, un bloc R+3 pour le sénat côté est et une grande salle de banquets entre...
(Xinhua 19/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le gouvernement congolais vient de fixer, à travers un arrêté signé le 18 mai par le ministre de l'Intérieur, les modalités de dépôt de candidature aux élections législatives et locales prévues le 16 juillet prochain. Le premier article de cet arrêté dispose : "la période de dépôt des dossiers de candidature à l'élection des députés, des conseillers départementaux et municipaux, scrutin du 16 juillet 2017, s'ouvre le 31 mai 2017 et sera close le 10 juin 2017...
(AFP 18/05/17)
Une coalition d'organisations congolaises a appelé jeudi au report des élections législatives fixées au 16 juillet par les autorités, estimant que les conditions ne sont pas réunies pour l'organisation d'un scrutin transparent au Congo-Brazzaville. Le 13 mai, un décret du président Denis Sassou Nguesso fixait au 16 juillet prochain le premier tour des législatives qui seront couplées pour la première fois aux élections locales et municipales au Congo. Tournons la Page demande "l'ajournement des élections jusqu’à ce que la refonte...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Prévues pour le 16 juillet, les élections législatives congolaises enfièvrent déjà les états-majors politiques. Un duel mobilise l’attention : celui de la première circonscription de Ouenzé, 5e arrondissement de Brazzaville et l’un des bastions du Parti congolais du travail (PCT) dans la capitale. Candidat naturel de ce parti, dont il est le secrétaire général depuis près de six ans, le député sortant Pierre Ngolo aura face à lui Juste Mondélé, secrétaire général du Club 2002-Pur. Problème : Mondélé est conseiller politique à...
(APA 16/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de lundi à mardi à Madibu, Ngangaligolo et Mayanga, des quartiers situées après la rivière Djoué au sud de Brazzaville, appris APA mardi matin de sources concordantes. Selon ces sources, les coups de feu de la nuit auraient pour origine une tentative de Frédéric Bitsamou (alias Ntumi) et ses miliciens Ninjas Nsiloulou de marcher sur Brazzaville pour libérer le Secrétaire général de leur parti politique le CNR...
(RFI 16/05/17)
Dans un entretien diffusé sur France 24 ce week-end, Denis Sassou-Nguesso a nié les exactions attribuées par les organisations de défense des droits de l'Homme et l'existence d'une crise politique dans la région du Pool. Des propos qui ont poussé Guy-Brice Parfait Kolélas, à la tête du nouveau mouvement l'Union des démocrates humanistes Yuki et député de Kinkala, la préfecture du Pool, à sortir de son silence. L’ancien candidat à la présidentielle de 2016 dénonce le calvaire que vivent les...
(RFI 16/05/17)
Une semaine après la disparition de Jean-Gustave Ntondo, représentant à Brazzaville du révérend pasteur Ntumi dans les négociations menées pour résoudre la crise du Pool, ses proches sont toujours sans nouvelles de lui. De sources concordantes, il se trouverait à la DGST, la direction générale de la surveillance du territoire, sans confirmation officielle. En attendant, Gaston Nitou Samba, représentant à Paris du mouvement, demande sa libération et des explications. L'émissaire du Pasteur Ntumi dans la capitale congolaise Jean-Gustave Ntondo est...
(RFI 16/05/17)
Au Congo-Brazzaville, la famille de Jean-Gustave Ntondo s'inquiète de sa disparition et demande sa libération immédiate. Selon des sources concordantes, ce proche du Pasteur Ntumi est injoignable. Il se trouverait à la direction générale de la sûreté du territoire (DGST). Jean-Gustave Ntondo est l'émissaire du Pasteur Ntumi dans la capitale congolaise et, à ce titre, chargé - assurent ses proches - par les autorités de représenter le pasteur dans les négociations menées pour résoudre la crise du Pool. Il a...
(AFP 14/05/17)
Le président congolais Denis Sassou Nguesso a fixé au 16 juillet prochain le premier tour des élections législatives au Congo-Brazzaville, selon un décret présidentiel publié samedi. "Le corps électoral est convoqué le dimanche 16 juillet 2017 en vue du premier tour des élections des députés, des conseillers départementaux et municipaux sur toute l’étendue du territoire national", indique le texte. Cent cinquante et un siège de députés seront en jeu, soit 12 de plus que dans l'Assemblée nationale sortante, élue en 2012. Les députés congolais sont élus au scrutin majoritaire direct à deux tours.
(Xinhua 12/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le gouvernement congolais a convoqué le corps électoral le dimanche 16 juillet 2017 pour des élections législatives et locales. Dans un arrêté signé le 11 mai, le ministre de l'Intérieur, Raymond Zéphirin Mboulou précise qu'il s'agira du premier tour de l'élection des députés et du tour unique du scrutin proportionnel élisant les conseillers départementaux et communaux. Ces élections permettront au parlement congolais de s'arrimer à la nouvelle constitution du pays adoptée le 25 octobre 2015, alors que...
(Xinhua 11/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les opérations de révision extraordinaire des listes électorales en vue de l'organisation des élections législatives, sénatoriales et municipales, ont démarré mercredi sur toute l'étendue du territoire congolais. Un arrêté du ministère de l'Intérieur, de la Décentralisation et du Développement local, publié vendredi dernier, fixe la période de cette révision du 10 mai au 20 juin prochain sur l'ensemble des circonscriptions électorales disséminées à travers l'ensemble du territoire congolais. Un autre arrêté du ministre de l'Intérieur fixant le...
(APA 09/05/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a salué dans un message publié ce lundi à Brazzaville, l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la France, en lui souhaitant plein succès dans ses nouvelles fonctions. « Votre brillante élection à la magistrature suprême de votre pays me donne le réel plaisir de vous adresser, au nom du peuple congolais, de mon gouvernement et en mon nom propre, mes très vives et chaleureuses félicitations, auxquelles je joins mes vœux de succès dans l’accomplissement de vos nouvelles fonctions » déclare le président congolais dans son message.. « Je suis persuadé », ajoute-il...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/05/17)
Par arrêté n° 3420 du 5 mai 2017, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, a fixé la période de révision extraordinaire des listes électorales du 10 mai au 20 juin 2017, sur toute l’étendue du territoire national, en vue de l’élection des députés et conseillers départementaux et municipaux. Par un autre arrêté n° 3422 du 5 mai 2017, Raymond Zéphirin Mboulou a nommé les membres des bureaux des commissions administratives devant assurer la révision extraordinaire...

Pages