| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Xinhua 14/02/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- L'Union des patronats d'Afrique centrale (UNIPACE) a réclamé lundi à Yaoundé la levée des entraves au commerce intracommunautaire, insistant pour l'ouverture des frontières pour permettre la libre circulation des biens et des personnes au Gabon et en Guinée équatoriale, les deux pays qu'elle accuse de freiner l'intégration économique régionale. "Dans un environnement qui est celui d'aujourd'hui, il faut dégager les barrières des frontières. Il faut aller aux devants de ce qui est désormais incontournable aujourd'hui : la libre circulation des biens et des personnes", a déclaré dans un entretien à Xinhua Alain Blaise Batongué, secrétaire exécutif du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM), et de l'UNIPACE. Le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine...
(APA 14/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le bilan des quatre équipes congolaises engagées dans les compétitions africaine, le prochain voyage du président Sassou N’Guesso en Algérie, les supputations sur la libération de tous les prisonniers et la réclamation de la vérité sur la gestion des excédents budgétaires lors des années de vaches grasses sont au menu des journaux congolais parus mardi. « Compétitions africaines : des fortunes diverses pour les clubs congolais », titre le quotidien Les Dépêches de Brazzaville. Dans son analyse des résultats de ces préliminaires des compétitions africaines, l’unique quotidien brazzavillois rappelle que « Quatre clubs congolais ont pris le départ des compétitions africaines que sont la ligue des champions et la coupe de la Confédération samedi et dimanche »...
(RFI 13/02/17)
L'ONG Amnesty International a dénoncé dans un communiqué a dénoncé les conditions de détention de l'opposant Paulin Makaya incarcéré en novembre 2015. Le gouvernement a réagi en démentant ces accusations, tout en affirmant que le leader de Unis pour le Congo (UPC) était traité comme tous les autres prisonniers du pays. Au Congo-Brazzaville, les dures conditions de détention de l'opposant Paulin Makaya, le leader de Unis pour le Congo (UPC), exaspèrent les militants des droits de l'homme. L’ONG Amnesty International dénonce les nouvelles inculpations qui pèsent contre cet opposant : déjà condamné à deux ans de prison ferme et à une amende de 3 800 euros le 21 juillet 2016 pour « incitation aux troubles à l'ordre public », Paulin...
(Xinhua 13/02/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le ministre congolais des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger Jean-Claude Gakosso, actuellement en visite à Alger, a indiqué que l'Algérie et son pays œuvraient dans le but de "raviver" leur "ancienne et précieuse" relation . "Nous avons reçu instruction de nos deux chefs d'Etat de raviver cette relation ancienne et précieuse entre Alger et Brazzaville. Nous allons, ainsi, redonner de l'impulsion à notre coopération", a déclaré M. Gakosso à l'issue de son entretien dimanche avec le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra. Par ailleurs, le chef de la diplomatie congolaise s'est entretenu avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal avec qui il a "passé en revue l'ensemble...
(APA 13/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Un sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se tient vendredi à Oyala, en Guinée équatoriale, sur convocation du président en exercice de l’organisation, Obiang Nguema Mbasogo, a appris APA lundi de sources concordantes. Ce sommet intervient deux mois après le sommet extraordinaire de la CEMAC tenu à Yaoundé au Cameroun, sur convocation du président Paul Biya. Outre la participation des six dirigeants de la sous-région, ces assises avaient enregistré la présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et du ministre français de l’Economie et des Finances Michel Sapin. Le sommet avait débouché sur des résolutions fortes, notamment la non-dévaluation du Franc CFA...
(Les Afriques 11/02/17)
La nouvelle équipe de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), désignée il y a quelques mois par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a pris fonction. Le nouveau gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, de nationalité tchadienne, et son équipe ont pris fonction au siège de la Banque centrale à Yaoundé. Une installation qui ouvre une nouvelle ère pour cette institution d’émission. Outre le gouverneur, les autres membres du gouvernement sont également en poste. Il s’agit du Camerounais Dieudonné Evou Mekou, vice-gouverneur, du Gabonais Désiré Guedon, secrétaire général, du Congolais Cédric Ondaye Ebauh, directeur général de l’exploitation, et du Centrafricain Bienvenu Marius Roosevelt Feimonanzoui,...
(Gabon Actu 11/02/17)
Le prochain sommet de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) se tiendra le vendredi 17 février 2017 à Oyala, en République de Guinée Equatoriale, annonce l’institution communautaire dans son site internet. Le sommet a été convoqué par le président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en sa qualité de président en exercice de la CEMAC ; Selon le communiqué, plusieurs dossiers liés à l’intégration économique et destinés à accélérer la sortie de crise en zone CEMAC figureront à l’ordre du jour. Dans cette perspective, la 31èmeSession Ordinaire du Conseil des Ministres de l’Union Économique de l’Afrique Centrale (UEAC) se tient du 07 au 15 février 2017 au Grand Hôtel de DJIBLOHO, indique la CEMAC. Les...
(BBC 10/02/17)
Dix-neuf partis politiques sur les 153 que compte le pays bénéficieront cette année, d'une subvention de l'Etat estimée à près d'un milliard de FCFA. Le ministère de l'intérieur congolais a révélé hier la décision du gouvernement d'octroyer cette une subvention de près d'un milliard de FCFA à dix-neuf partis politiques sur les 153 que compte le pays. Parmi les critères retenus pour recevoir l'aide figure notamment, le nombre des élus au niveau des institutions électives.
(Agence d'information d'afrique centrale 10/02/17)
Estimées au départ à quelque 11 milliards de francs CFA, les expropriations prévues dans le cadre du projet de construction de la Corniche Sud de Brazzaville ont été ramenées à 5,6 milliards de francs CFA, a indiqué le 9 février le ministre en charge de l’Aménagement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya. «Un travail a été fait avec des ingénieurs, des experts pour essayer de réorganiser le tracé, le réduire. On a fait des économies qui nous ramènent les expropriations à 5,6 milliards de francs CFA au lieu de 11 milliards de francs CFA grâce à la correction du tracé. L’Etat a dû payer plus de 3 milliards de francs CFA et il reste plus de 2...
(Agence d'information d'afrique centrale 10/02/17)
Une délégation du Congrès américain (républicains et démocrates), conduite par l’élu républicain de la Californie à la Chambre des représentants, Dana Rohrabacker, a été reçue jeudi par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso. Composée de huit parlementaires, - Robert Pittenger (élu de la Caroline du Nord), Juan C. Vargas (Californie), Lou Correa (Californie), Andy Harris (Maryland), French Hill (Arkansas), Steve King (Iowa), Collin C. Peterson (Minnesota) et de Dana Rohrabacker -, cette délégation a longuement échangé avec le ministre des Affaires étrangères sur des questions d’intérêt commun, ainsi ceux d’ordre régional et international dont la teneur n’a pas été révélée à la presse. La même délégation sera reçue vendredi par le...
(La Voix de l'Amérique 10/02/17)
Au Congo-Brazzaville, le train du CFCO ne circule plus à cause des incidents dans le département du Pool. Des rails et un pont ont été dynamités dans la région de Mindouli. Les usagers se plaignent de l’absence du train, tandis que les agents du chemin de fer n’ont plus été payés depuis des mois. Depuis novembre 2016, le train siffle seulement pour contrôler la voie et transporter les agents du CFCO qui font quelques réparations sur les rails. Aucun passager, aucune marchandise n’ont été transportés entre Pointe-Noire et Brazzaville durant cette période. Les usagers et les riverains du chemin de fer au PK Mfilou, la dernière gare avant d’arriver à Brazzaville, se plaignent. "Tous les jours les trains passaient. Nous...
(Agence d'information d'afrique centrale 10/02/17)
Quatre jours après la finale de la CAF, les sélections africaines sont les plus concernées par les changements du classement de la Fifa, rendu public ce jeudi : l’Egypte, le Cameroun, la RDC ou le Burkina progressent quand la Côte d’Ivoire ou l’Algérie dégringolent. Sans jouer, les Diables rouges reculent eux de 5 places. Vice-championne d’Afrique, l’Egypte devance pourtant son bourreau camerounais au classement Fifa du mois de février : première nation continentale, l’Egypte fait un bon de 12 places et se classe 23e nation mondiale. Les Pharaons sont suivis du Sénégal (+2, 31e mondial), du Cameroun (+29, 33e mondial), de la Tunisie (+0, 36e mondiale) et de la RDC (+15, 37e mondiale). Burkina (+15), Ghana (+9) ou Maroc (+9)...
(APA 09/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Dix neuf partis politiques sur les 153 que compte le Congo bénéficieront cette année d’une subvention de l’Etat estimée à près d’un milliard de FCFA, annonce un communiqué du ministère de l’Intérieur reçu jeudi à APA. «Cette aide financière d’un milliard de FCFA, est octroyée aux formations politiques remplissant certains critères dont le plus essentiel est le nombre des élus au niveaux des institutions électives, ceci en application des dispositions de l’article 62 de la Constitution en vigueur dans le pays », précise ce communiqué. « En plus de leurs ressources propres, souligne toutefois le communiqué, les partis politiques qui bénéficieront des concours financiers de l’Etat inscrits au budget y compris les partis ou groupements politiques non...
(Agence d'information d'afrique centrale 09/02/17)
Guy Nestor Itoua, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Congo auprès du gougernement de la République du Rwanda avec juridiction sur la Tanzanie, l'Ouganda et le Burundi, a présenté le 7 février 2017 au président burundais , ses lettres de créance. Ainsi a-t-il pris part, le lendemain à la cérémonie d’échange de vœux du président Pierre Nkurunziza, avec l’ensemble du corps diplomatique accrédité dans ce pays. À la faveur du redécoupage partiel du réseau diplomatique du Congo, le Burundi (qui était rattaché à l'Ambassade du Congo en RDC), est passé sous la ...
(Xinhua 09/02/17)
BEIJING, (Xinhua) -- Felly Mwamba, ressortissant congolais vivant en Chine, est très occupé durant la fête du Printemps à recevoir des amis chez lui, comme les Chinois, et à se rendre au marché aux fleurs et déclare aimer de plus en plus cette fête traditionnelle. Représentant en chef à Guangzhou d'une société multinationale de fret, il a célébré presque toutes les fêtes du Printemps depuis 2003, les passant dans les villes telles que Guangzhou, Wuhan, Changsha et Shantou, ainsi que dans des villages. Cependant, pour la fête du Printemps de 2017, "je suis resté à Guangzhou afin de réfléchir un peu à mes plans pour l'année à venir", note-t-il. Il y a quatorze ans, Felly a décidé de s'installer en...
(Agence Ecofin 09/02/17)
(Agence Ecofin) - Alors que la plupart des pays de cette sous-région annonce la mise en œuvre de plans d'émergence dans un horizon moyen de 2030, les investissements dans les projets d'infrastructures en Afrique centrale, y compris la République Démocratique du Congo, ont reculé de 80,4% en 2016, selon le dernier rapport de la firme international d'audit Deloitte sur le sujet. Même si le nombre de projets a très légèrement augmenté passant de 23 à 24, la valeur des ressources qui y ont été injectées a été de seulement 7 milliards $, contre 35,8 milliards $ pour 23 projets en 2015 et 33,2 milliards $ pour 13 projets en 2014. « La suspension d'important projets comme ceux du développement des...
(Jeune Afrique 09/02/17)
Singuila a dévoilé début février "Ay Mama", deuxième single de son prochain album attendu au printemps. Le clip de la chanson propose une balade dans un Brazzaville coloré et peuplé de sapeurs. On est encore loin des 23 millions de vues de « Tchoin » du rappeur Kaaris mis en ligne il y a moins d’un mois. Mais le clip Ay Mama de Singuila, lui, éblouit les internautes comme jamais ! Porté par les rythmes dansants de l’afro-pop, Singuila, chanteur français d’origine congolaise, nous emmène dans les rues et petits marchés de Brazzaville. L’occasion de bouger mais surtout de contempler les sapeurs dans toute leur extravagance.
(Jeune Afrique 08/02/17)
Conséquence de la crise économique qui frappe le pays de plein fouet ou besoin de redynamiser la diplomatie congolaise ? Depuis le rappel à Brazzaville de 16 ambassadeurs, chacun y va de son commentaire. Qu'en est-il vraiment ? « Sur instruction du président de la République, je vous notifie la cessation de vos fonctions, en qualité d’ambassadeur […] et de votre rappel définitif. » C’est avec cette formule on ne peut plus lapidaire que Jean-Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères, a introduit ses 16 notes de services, envoyées à 16 chefs de représentations diplomatiques congolaises dans le monde. Dans cette lettre interne datant du 25 janvier et dont Jeune Afrique a pu consulter une copie, le chef de la...
(APA 08/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les besoins cumulés en financement des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont estimés à environ 17.313,2 milliards FCFA de 2016 à 2020, selon le chef du service dettes, politiques publiques et suivi des réformes des Etats à la direction de la recherche de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Nafé Daba. Dans la Lettre de la recherche, magazine de l’Institut d’émission, il affirme que lesdits besoins revêtent un caractère structurel «hors de portée, pour la politique monétaire qui a vocation à agir sur le court terme». Selon cet expert, la théorie économique voudrait cependant que le financement direct du déficit public, par le canal de la Banque centrale, soit...
(Agence Ecofin 08/02/17)
(Agence Ecofin) - Au moment où le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama, passe le témoin au tchadien Mahamat Tolli, il dresse un bilan selon lequel, la Banque centrale a renforcé sa participation au capital de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac) de 6 à 32%. Ce qui signifie que sur un capital de 1200 milliards de FCFA de la Bdeac, la Beac détient actuellement des parts d’un montant de près de 400 milliards de FCFA. Lucas Abaga Nchama rappelle que c’est grâce à la Banque centrale que la Bdeac a porté son capital de 400 milliards de FCFA en 2010 à, actuellement 1200 milliards de FCFA. Les six pays de...

Pages