Lundi 23 Octobre 2017
(Jeune Afrique 31/08/17)
Pour les fans de détente et d’afterworks, qui plus est s’ils sont un tantinet gourmets et sensibles au cadre offert autour d’une table, la capitale congolaise réserve deux bonnes surprises. La première est le Mami Wata Beach (1) (petit frère du restaurant Mami Wata), qui est situé sur un banc de sable au beau milieu du fleuve Congo. On y accède par pirogue après cinq minutes de traversée. Une immense plage avec vue imprenable sur Brazza et sur Kin, des pédalos, deux terrains de foot, un de volley-ball, une table de ping-pong, une piste de danse… On peut s’y détendre, jouer, prendre un verre ou un repas, entre 10 heures et 22 heures en semaine, jusqu’à 2 heures du matin...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(Jeune Afrique 31/08/17)
Poète et producteur de l’émission Cultura, diffusée depuis quinze ans sur Télé Congo, Sauve-Gérard Ngoma a l’art de partager son amour et sa connaissance de la littérature africaine contemporaine. «J’ai rencontré la plupart des grands auteurs congolais contemporains, de Jean-Baptiste Tati Loutard à Henri Lopes, en passant par Alain Mabanckou », raconte Sauve-Gérard Ngoma Malanda. Et pour cause, ce passionné de littérature francophone a conçu, produit et anime depuis quinze ans Cultura : un rendez-vous culturel hebdomadaire de quarante-cinq minutes, diffusé chaque dimanche sur Télé Congo, la chaîne nationale. L’émission est bâtie autour d’une personnalité, généralement issue du monde littéraire, le pays étant célèbre pour ses hommes de lettres. « Environ 70 % de mes invités sont des romanciers ou des...
(Jeune Afrique 30/08/17)
C’est fin 2015 que Xia Huang a pris ses fonctions d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Chine au Congo. Disert, ouvert et accueillant, le quinquagénaire a un riche parcours. Interview avec ce parfait francophone déjà passé par le Gabon, le Niger et le Sénégal. Né à Pékin, marié et père d’un garçon, Xia Huang a fait des études de diplomatie en Chine, de droit en Belgique, à l’université de Liège (ULB), puis d’interprétariat à la Commission des communautés européennes, avant d’intégrer l’École nationale d’administration (ENA) à Paris, promotion Valmy – celle de l’actuel ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire. Autant dire qu’il possède une parfaite maîtrise de la langue de molière. Et toutes les cartes en main pour apporter une...
(AFP 30/08/17)
L'avocat français William Bourdon, engagé dans la lutte anticorruption, a saisi la justice après avoir été alerté de possibles "menaces de mort" en raison de son implication dans le dossier des "biens mal acquis" de plusieurs dirigeants africains, a déclaré mercredi son avocate. "Ces menaces sont prises au sérieux par le parquet de Paris qui a ouvert immédiatement une enquête dont on ne doute pas de l'efficacité", a déclaré à l'AFP Me Marie Dosé. D'après la plainte, dont l'AFP a eu connaissance, une journaliste africaine a décidé d'alerter l'avocat le 18 août après avoir été informée de propos menaçants attribués à Arnaud Wamba Sassou Nguesso, un des fils du président congolais Denis Sassou Nguesso dont le clan est dans le...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Après plus de vingt ans dans l’opposition, Clément Mouamba, banquier au long cours, a été nommé à la tête du gouvernement en avril 2016, au lendemain de la présidentielle et au plus fort de la crise financière. Ancien cadre de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) et de la Banque internationale du Congo (BIDC), Clément Mouamba, 73 ans, est un peu le symbole de la « nouvelle République » et du gouvernement de rupture voulus par Denis Sassou Nguesso après sa réélection, en mars 2016. Conformément à la décision du parti auquel il appartenait alors, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), Mouamba avait en effet pris position contre la réforme constitutionnelle, avant de participer, mi-2015, au dialogue...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Jeune Afrique a posé trois questions à Pascal Tsaty Mabiala, premier secrétaire général de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), qui n'a obtenu que 8 sièges lors des dernières élections législatives. Première formation de l’opposition, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) semble perdre du terrain. À l’issue des législatives, elle n’a obtenu que 8 sièges au lieu des 10 escomptés. Lors de la présidentielle de 2016, son leader, Pascal Tsaty Mabiala, n’a pas passé la barre des 5 %. Très loin derrière les 36 % récoltés dès le premier tour, il y a vingt-cinq ans, par son fondateur, l’ex-président Pascal Lissouba. Pour Tsaty Mabiala, le parti est représenté à l’Assemblée, au sein de laquelle il pourra, seul ou...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Avec la chute des cours mondiaux du baril amorcée en 2014 et une production pétrolière également en baisse au niveau national, il ne faut pas attendre de miracle au Congo-Brazzaville. Surtout quand l’économie repose encore très largement sur les hydrocarbures et que la diversification n’en est qu’à ses balbutiements. Le taux de croissance de l’économie congolaise s’est établi à – 2,7 % en 2016, contre + 6 % en 2014, et est projeté à – 1,9 % en 2017. Excepté l’agriculture et la branche des brasseries, aucun secteur n’est épargné, le plus affecté étant celui du BTP, en raison de la suspension des grands projets d’infrastructures. La récession ayant fait chuter le niveau des recettes fiscales et d’exportations, le budget de l’État s’est...
(AfricaNews 30/08/17)
C’est une bouffée d’oxygène pour le Congo, un tribunal américain vient de lever les injonctions judiciaires ayant gelé dans un premier temps le paiement d’une échéance de son Eurobond de 363 millions de dollars. Au centre de ce gel, l’affaire Commisipex, cette entreprise basée au Congo réclamait une dette d’1 milliard de dollars pour des travaux réalisés dans les années 80 pour le pays sans avoir reçu le paiement. Avec l’approbation du tribunal de New-York qui était en charge de ce dossier épineux, Commisimpex ( Commissions Import Export) a envoyé deux avis de restriction à Delaware Trust Company, le fiduciaire de l’Eurobond, à la fin du mois de juin, ce qui a bloqué le paiement aux investisseurs des fonds qui...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Quand on redécouvre Brazzaville, la guerre civile qui l’a déchirée il y a vingt ans, de juin à octobre 1997, semble loin. Très loin. Cette année-là, pendant plus de quatre mois, la capitale a été dévastée par les affrontements entre les Zoulous, milice privée du chef de l’État en exercice, Pascal Lissouba, et les Cobras de Denis Sassou Nguesso (DSN), son prédécesseur, de retour au Congo après deux ans d’exil volontaire pour y effectuer une tournée électorale, la présidentielle étant prévue en fin d’année. Ancien allié de DSN dans l’opposition, Bernard Kolélas s’est rapproché de Lissouba et, nommé Premier ministre en septembre, il engage les miliciens de son fief du Pool, les Ninjas, aux côtés des Zoulous. Début octobre, le...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Certains courent, d'autres nagent, tous ou presque font des visites médicales régulières. Mais quels que soient leur âge et leur forme, les présidents africains répugnent à dévoiler leur état de santé. Jeune Afrique vous propose un check up continental de ceux qui nous gouvernent. Ancien parachutiste et longtemps accro à la pratique du tennis, le président congolais jouit à 73 ans d’une bonne constitution, d’une tension de jeune homme, et son dos endolori par de multiples sauts en parachute ne le fait plus souffrir depuis qu’il a subi une intervention en France il y a une quinzaine d’années. La démarche s’est certes raidie mais cet adepte des cures de remise en forme (en Espagne et au Maroc notamment) ne craint...
(APA 30/08/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les dépenses publiques au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont connu une baisse de 4000 milliards de francs CFA au cours de la période triennale 2014-2017, a appris mercredi APA auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). En clair, ces dépenses sont passées de 7000 milliards de francs CFA en 2014 pour se stabiliser à 3000 milliards de francs CFA en 2017, soit une chute vertigineuse de 4000 milliards de francs CFA en l’espace de trois ans. Cette réduction drastique des dépenses publiques est la conséquence des mesures d’ajustements budgétaires implémentées au sein des États ou édictées par la BEAC depuis le déclenchement de...
(AFP 29/08/17)
Un regroupement des femmes proches du président Denis Sassou Nguesso a appelé les autorités congolaises lundi à "tout mettre en œuvre" pour rétablir la paix dans la région du Pool (sud) avant la rentrée scolaire prévue en octobre. "Nous sommes fatigués et demandons que les autorités créent les conditions d’un retour définitif à la paix", a déclaré la chanteuse Michaëlle Moutouari, présidente de l'association des jeunes-mères du Congo (AJMC), initiatrice de ce meeting de deux heures devant environ 2.000 personnes dans la capitale, Brazzaville. "Le souhait est que les populations rentrent chez elles avant la rentrée des classes pour que leurs enfants reprennent le chemin de l’école". Dans le Pool "il y a trop de barricades, trop de policiers, il...
(RFI 29/08/17)
Lassées par la situation de crise humanitaire qui frappe la région du Pool, des femmes congolaises, regroupées au sein d'un mouvement associatif, ont organisé un meeting ce lundi 28 août à Brazzaville. Elles demandent aux autorités de créer les conditions d'un retour à la normale avant la prochaine rentrée des classes en octobre. Au pasteur Ntumi, accusé par les autorités de commettre des exactions avec ses ex-combattants, elles ont demandé de revenir à de meilleurs sentiments. Le tout s'est passé lors d'un meeting dans un quartier sud de Brazzaville. Pas moins de 2 000 personnes sont venues assister à la manifestation de l’association des jeunes-mères du Congo (AJMC), organisée ce lundi 28 août à la place du Rond-point Makélékélé. Le...
(Agence Ecofin 29/08/17)
(Agence Ecofin) - Le nouveau ministre congolais des Affaires foncières et du domaine public, chargé des relations avec le Parlement, Pierre Mabiala, a annoncé ce 28 août lors de sa prise de service à Brazzaville qu’il va « ouvrir un combat frontal contre les occupants anarchiques des terrains ». « La gestion foncière et domaniale mérite d’être maîtrisée. Cela nous permettra d’entrer dans la diversification de l’économie. La gestion foncière et domaniale doit se faire régulièrement dans notre pays et dans l’action et l’efficacité. Nous allons poursuivre cette action dans l’efficacité pour que soient endiguées les occupations anarchiques des terrains dans notre pays.», a-t-il notamment déclaré selon des propos rapportés par l’Agence d’information d’Afrique centrale. « En matière de coopération,...
(Afrik.com 28/08/17)
Le Conseil des Ministres nouvellement nommés s’est réuni le samedi 26 Août 2017 au Palais du Peuple, sous la présidence de Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République congolaise. Le seul point à l’ordre du jour était une Communication du Président de la République à l’intention des membres du Gouvernement, afin retracer le contexte de leur nomination, et de tracer les perspectives et objectifs de leur action. Le Président Denis SASSOU N’GUESSO a souligné que le Congo s’acheminait lentement, mais sûrement, vers la finalisation du processus de rénovation de ses institutions et de sa vie publique, entamé en 2014...
(La Tribune 28/08/17)
Le Congo Brazzaville s’apprête à entamer des négociations avec le FMI dès septembre prochain. Des discussions qui devrait permettra à ce pays d’Afrique Centrale de décrocher un programme de soutien de l’institution financière pour remettre sur pied son économie, en grande difficulté. Brazzaville vient de confirmer officiellement le début des négociations avec le Fonds monétaire internationale (FMI) pour septembre prochain. Des pourparlers qui devraient accoucher d'un programme pour sortir le Congo de la crise économique et financière qu'il traverse actuellement. Une annonce effectuée à l'issue de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres qui s'est tenu le 26 août à Brazzaville. Un mouvement généralisé à la zone L'économie congolaise subi depuis 2014 une crise économique et financière causée par la...
(RFI 26/08/17)
Les violences en milieu scolaire sont un phénomène qui prend de l’ampleur au Congo. Elles sont l’œuvre des élèves eux-mêmes, mais surtout des bandits qui écument les quartiers de Brazzaville et envahissent les écoles. Des initiatives ne manquent pas pour dénoncer ce fléau qui gangrène le système éducatif : des jeunes lycéens ont monté depuis cinq ans un groupe de rap dénommé Yakuza Spiritos qui compose des chansons contre ces violences. Ces jeunes qui craignent parfois des représailles manquent de soutien et d’instruments pour enregistrer leurs chansons. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170826-congo-brazzaville-jeunes-chantent-se...
(RFI 25/08/17)
Au Congo-Brazzaville, les salariés du secteur pétrolier n’entrent pas en grève. Le 23 août, sous l'arbitrage du ministère des Hydrocarbures, syndicats et patronat sont parvenus à un accord. Il s’agit d’éviter un conflit social dans un secteur essentiel pour le pays, mais qui connait une crise difficile depuis le retournement du cours du baril en 2014. Les négociations débouchent sur feuille de route consensuelle. L’accord signé dans le secteur pétrolier au Congo-Brazzaville ressemble à un inventaire à la Prévert. Sept points y sont abordés, tous différents les uns des autres. On y retrouve aussi bien la question des retraites des anciens salariés du secteur...
(RFI 25/08/17)
Les pays africains producteurs de pétrole affrontent de grosses difficultés économiques en raison de la baisse des cours du brut sur les marchés mondiaux. C'est le cas du Congo. A Brazzaville, le gouvernement veut lancer un nouveau plan de développement axé sur la diversification de son économie. Reportage. Relancer le Congo sur la voie de la transformation économique pour une croissance diversifiée et soutenue fait partie des principaux objectifs assignés au Plan national de développement (PND) que les experts vont élaborer. Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas est ministre du plan en charge de l’intégration régionale : « C’est en quelque sorte un guide, une boussole qui permet à chacun au sein du gouvernement de savoir exactement dans quelle direction il faut...

Pages