Dimanche 21 Janvier 2018
(Agence Ecofin 02/11/17)
Exit le Congolais Pierre Moussa à la tête de la Commission de la Cemac et l’Equato-guinéen Rafael Ntung Nsue à la Commission de surveillance du marché financier sous-régional. Ces deux hommes ont été remplacés à l’issue du sommet des chefs d’Etat de N’djamena respectivement par le Gabonais Daniel Ona Ondo (photo), ancien Premier ministre gabonais, et par le Tchadien Nagoum Yamassoum. Ces deux hommes vont conduire deux importants chantiers communautaires à savoir les réformes au niveau de la Commission s’agissant de l’accélération de l’intégration régionale et le transfert à Douala au Cameroun, des bureaux de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale. Mais dans le détail, le nouveau président de la Commission de la Cemac, qui aura comme adjoint la...
(La Tribune 31/10/17)
Entre 2009 et ce jour, le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale s'élève à plus de 200 milliards de francs CFA, soit plus de 350 millions de dollars, a annoncé le ministre tchadien de l'économie et de la planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye. Le montant cumulé des arriérés de cotisation des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Cameroun, le Congo Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad...
(MondAfrique 31/10/17)
L’écrivain Alain Mabanckou appelle sur TV5 à la fin des dictatures? Et bien le journal à la solde du pouvoir congolais, “les Dépêches de Brazzaville”, l accuse de lancer « un appel au meurtre ». Audacieux…. Défenseur zélé du régime de Brazzaville, Jean-Paul Pigasse, patron du journal Les Dépêches de Brazzaville, ose tout…et n’importe quoi. Dans sa livraison du 23 octobre, ce journal s’est fendu d’un éditorial vengeur contre l’écrivain Alain Mabanckou. Lequel avait annoncé face au journaliste Patrick Simonin (TV5 Monde), depuis la Foire du livre de Francfort:« La fin des dictatures du bassin du Congo est proche, les signes sont annonciateurs, nous sommes dans une époque de l’apocalypse, ce ne sont que les aveugles qui ne le voient,...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(APA 30/10/17)
APA – Douala (Cameroun) - Des concertations sont en cours pour l’harmonisation et la validation de la procédure du Titre de transit unique (TTU) portant sur les transports ferroviaire et routier en vue de faciliter des échanges commerciaux au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), a appris lundi APA de sources concordantes. La mesure qui est appelée à s’étendre dans toute la sous-région, regroupe actuellement des experts des administrations douanières du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad qui ont constitué un comité scientifique pour élaborer les différentes étapes de l’harmonisation et de la validation du Titre de transit unique Rail/Route en Afrique centrale. La première commission planche sur le cautionnement et des conditions de...
(Xinhua 30/10/17)
Le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) vis-à-vis de leur organisation, entre 2009 à ce jour, s'élève à plus 200 milliards FCFA (plus de 350 millions de dollars), a déclaré dimanche le ministre tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye, en ouverture des travaux de la session extraordinaire du conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC). Le financement de la CEMAC a été toujours un gros problème récurrent qui risque de porter atteinte à sa survie, ont fait remarquer des observateurs locaux. Les chefs d'Etat de la région, conscients de la nécessité de doter la Communauté...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(APA 27/10/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Les sociétés de téléphonie mobile évoluant au Congo ont généré pour le 3ème trimestre 2017 un gain d’environ 48,2 milliards FCFA, indique un rapport trimestriel de l’Agence des postes et télécommunications électroniques (ARPCE) rendu public ce vendredi à Brazzaville. Dans ce rapport, l’ARPCE précise que pareil gain émane des appels entrants et sortants des sociétés de téléphonie mobile que sont MTN-Congo, Airtel et Azur. Selon cette agence, ce chiffre est toutefois en baisse par rapport à celui de l’année dernière enregistré durant la même période. En effet, les sociétés de téléphonie mobiles citées-ci-dessus avaient généré près de 61 milliards de FCFA. Ce rapport de l’ARPCE fait ressortir l’instabilité des abonnés au sein des trois sociétés de téléphonies...
(APA 27/10/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le président congolais Denis-Sassou N’Guesso, dans une déclaration dont APA reçu copie vendredi, a lancé un appel à « la retenue » aux Kenyans, leur demandant de s’abstenir de verser dans la violence en vue de préserver ‘’l’intérêt supérieur de leur’’ pays. « En ma qualité de président de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et au nom de tous les pays membres de cette institution, je lance un vibrant appel à l’ensemble des forces vives de la République du Kenya, principalement au gouvernement, aux partis politiques, aux organisations de la société civile, à la force publique, aux jeunes, aux candidats et à la commission indépendante des élections, pour que soit sauvegardé, dans...
(APA 27/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le taux d’électrification en Afrique centrale ne dépasse pas les 20%, ce qui veut dire qu’un habitant sur cinq seulement y a accès, selon le président du Pool énergétique sous-régional (PEAC), Joël Nana Kontchou. Cette déclaration est contenue dans le rapport rendu public à l’issue de la réunion de ladite entité, tenue en début octobre dernier dans la capitale camerounaise, Yaoundé, qui constate que sur plus de 300 millions d'âmes vivant dans cet espace communautaire, plus de 125 millions n’ont pas accès à l'électricité. Au niveau de l’espace couvert par le PEAC, la puissance électrique totale installée en 2017 est de 6500 mégawatts (MW), tandis que la puissance totale garantie s’élève à 6350MW dont 4750MW en hydraulique...
(AFP 26/10/17)
Le Congo a décidé de dispenser de visa les ressortissants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour un séjour n’excédant pas trois mois sur son territoire, selon une note circulaire du ministère de l’Intérieur reçue jeudi à l’AFP. "Tout ressortissant de l’un des États membres de la CEMAC détenteur d’un passeport biométrique ordinaire, de service et diplomatique en cours de validité, n’est plus soumis à l’obligation de visas d’entrée ou d’autorisation de sortie pour tout séjour en République du Congo ne dépassant 90 jours", indique la circulaire. Signée le 23 octobre par le ministre de l’Intérieur Raymond Zéphirin Mboulou, cette circulaire a été initiée en application d’une disposition de la CEMAC de 2013 portant...
(APA 26/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - Le gouvernement congolais a décidé de dispenser de visa les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale(CEMAC) a-t-on appris jeudi à Brazzaville, de source officielle. « Dorénavant, tout ressortissant du Cameroun, du Gabon ,du Tchad, de la Guinée Equatoriale et de la Centrafrique ,détenteur d’un passeport biométrique ordinaire, d’un passeport biométrique de service, ou d’un passeport biométrique diplomatique en cours de validité, n’est plus soumis à l’obligation de visa d’entrée ou d’autorisation sortie pour tout séjour en République du Congo ne dépassant pas quatre-vingt-dix jours(3 mois) » souligne une circulaire du ministre congolais de l’intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou. Selon le gouvernement congolais : « il...
(APA 26/10/17)
APA-Brazzaville(Congo) - La France est ‘’préoccupée’’ par la crise congolaise et est ‘’disposée’’ à accompagner le pays dans la recherche de solutions, a dit M Dominique De Villepin en séjour au Congo à la tête d’une délégation des parlementaires français, venue commémorer le discours prononcé par le général De Gaulle à Brazzaville, le 26 octobre 1940. Dominique De Villepin et sa délégation ont eu mercredi à Brazzaville des échanges avec le Premier ministre Clément Mouamba, le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso, le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba et celui du Sénat, Pierre Ngollo. Au sortir de ces échanges s’exprimant devant la presse, De Villepin a déclaré : « Nous...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(AFP 25/10/17)
Le jugement concernant Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, qui doit être prononcé vendredi à Paris, s'inscrit dans l'affaire des "biens mal acquis", sur les conditions d'acquisition de riches patrimoines en France par plusieurs dirigeants africains. - Plaignants: le parcours du combattant - - 27 mars 2007: Trois associations (Sherpa, Survie et la Fédération des Congolais de la diaspora) déposent des plaintes visant des chefs d'État africains accusés d'avoir bâti en France une fortune avec de l'argent public détourné de leurs pays. L'enquête préliminaire est classée sans suite en novembre. - décembre 2008: Une nouvelle plainte déposée par Transparency International, Sherpa et un ressortissant gabonais vise le Gabonais Omar Bongo (décédé en 2009), le Congolais Denis Sassou Nguesso...
(AFP 25/10/17)
Le Bénin livrera deux matches amicaux, le 8 novembre à Brazzaville contre le Congo et le 12 novembre à Cotonou face à la Tanzanie, a-t-on appris mardi de source officielle. Les Ecureuils sont en préparation pour les qualifications à la CAN-2019 (7 juin-7 juillet au Cameroun) et seront opposés au Togo pour la 2e journée en mars 2018. Les hommes d'Oumar Tchomogo pointent à l'heure actuelle à la deuxième place, devancés seulement par l'Algérie à la différence de buts (3 points chacun) tandis que le Togo et la Gambie ferment la marche.
(RFI 24/10/17)
Au Congo-Brazzaville, une plateforme d'ONG, à l'initiative de l'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH), a lancé, vendredi 20 octobre, à Brazzaville, une campagne intitulée « Prisonniers politiques : on ne vous oubliera pas », en vue d'obtenir la libération de ces détenus. Il s'agit d'une centaine de détenus arrêtés, pour l'essentiel, dans la période du référendum constitutionnel de 2015 et de l'élection présidentielle de 2016. Deux candidats à cette élection en font partie, à savoir le général Jean-Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, officiellement poursuivis « pour atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat ». Dans la petite salle de conférences de l'OCDH, les responsables des ONG venus prendre part au lancement de la campagne ont arboré chacun,...
(Agence d'information d'afrique centrale 24/10/17)
L’annonce a été faite le 23 octobre par l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, à l’issue de l’audience que le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, lui a accordée au palais des congrès de Brazzaville. Le diplomate français a indiqué, en rappel, que le général Charles De Gaulle fit de Brazzaville, la capitale de la France libre en 1940. Il proclama, en même temps, la création du Conseil de défense de l’empire. Cet événement, a-t-il renchéri, compte beaucoup dans l’histoire des deux pays dans le cadre de la commémoration de la Deuxième Guerre mondiale. En outre, Bertrand Cochery a déclaré qu’ils ont mis à profit cet entretien pour faire le tour d’horizon de la coopération franco-congolaise, notamment les axes...
(RFI 24/10/17)
Bien que reconnu comme l’un des meilleurs réseaux de téléphonie mobile du Congo-Brazzaville, MTN Congo est souvent accusé de vol et de tarifications abusives. Des accusations rejetées par ses responsables qui sont parvenus lundi 23 octobre à un contrat de confiance avec les associations des consommateurs qui vont désormais suivre ses prestations à la lettre et surtout lui faire parvenir les plaintes des abonnés. « En réalité il n'y a jamais eu de vol de crédit ; en réalité il n'y a jamais eu de tarifications abusives. » C'est en ces termes que se défend Djibril Ouattara, directeur général de MTN Congo, filiale d'une multinationale sud-africaine, considérée pourtant comme l’un des meilleurs réseaux de téléphonie mobile de la place. Avec...
(APA 21/10/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le nouveau président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), le Congolais, Denis Sassou N’Guesso, a donné l’assurance, mercredi à Brazzaville, d’inscrire son mandat dans la quête du « retour de la paix dans la zone », soulignant à ce propos que « le temps de la paix, de la concorde et de la fraternité renouvelées est venu». « Tous les chantiers pour la paix dans la région des Grands lacs nous recommandent de fédérer nos énergies et de progresser toujours ensemble, de manière solidaire et résolu », a déclaré le chef de l’Etat congolais dans son discours de clôture des les travaux du 7ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et...

Pages