Mardi 27 Juin 2017
(Agence Ecofin 16/05/17)
Le Gabon, pays d’Afrique centrale fort avancé dans les TIC et télécoms, a perdu sa qualité de point d’échange Internet de la sous-région. C’est le Congo qui va reprendre le flambeau. Luc Missidimbazi, le coordonateur du projet Central Africa Backbone (CAB) pour le Congo, l’a annoncé dans un tweet publié le 15 mai 2017. Dans sa publication, il déclare: « Nous recevons ce jour 1 délégation de l’Union Africaine, le Congo choisi, nœud Internet d’Afrique Centrale ». Selon le site d’informations africtelegraph.com, le retrait du point d’échange Internet d’Afrique de Centrale au Gabon découle de l’absence d’accord et de coopération entre les différents membres du GIE Gab-IX, le groupement d’intérêt économique crée par les opérateurs privés pour la gestion de...
(Agence Ecofin 16/05/17)
(Agence Ecofin) - Le ministre camerounais de l’Eau et l’énergie du Cameroun, Basile Atangana Kouna, et son homologue congolais Serge Blaise Zoniaba, ont co-présidé le 12 mai à Yaoundé, une session du comité inter-Etats du projet d’aménagement hydroélectrique de Chollet (600 MW) sur le fleuve Dja et des lignes électriques associées. Les deux parties ont convenu de recruter par appels d’offres un partenaire en vue du développement du projet en mode partenariat public privé (PPP). D’autant plus que l’ouvrage hydroélectrique coûtera entre 354 et 670 milliards de FCFA selon l’option d’aménagement qui sera mise en place par l’entreprise chinoise Sinohydro. Il a été aussi décidé d’achever l’élaboration d'un manuel de procédures du projet et d’inviter les Etats à débloquer dans...
(AFP 14/05/17)
Le président congolais Denis Sassou Nguesso a fixé au 16 juillet prochain le premier tour des élections législatives au Congo-Brazzaville, selon un décret présidentiel publié samedi. "Le corps électoral est convoqué le dimanche 16 juillet 2017 en vue du premier tour des élections des députés, des conseillers départementaux et municipaux sur toute l’étendue du territoire national", indique le texte. Cent cinquante et un siège de députés seront en jeu, soit 12 de plus que dans l'Assemblée nationale sortante, élue en 2012. Les députés congolais sont élus au scrutin majoritaire direct à deux tours.
(AFP 12/05/17)
Les autorités congolaises ont lancé jeudi et pour une durée indéterminée une opération de lutte contre "les bébés noirs", des jeunes délinquants, à Bazzaville, capitale du Congo. L’objectif de l'opération est de "permettre à tous les officiers de police judiciaire d’éradiquer par tous les moyens le phénomène de bébés noirs qui sévit dans la ville de Brazzaville", a déclaré le procureur de la République André Ngakala Oko. Lancée au commissariat central de la Tsiémé, un quartier nord de Brazzaville où des cas de criminalités commis par des adolescents sont régulièrement rapportés, l'opération concerne l'ensemble de la capitale. "Nous allons combattre dès cet instant les bébés noirs et leurs complices et nous allons les mettre hors d’état de nuire", a averti...
(Xinhua 12/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le gouvernement congolais a convoqué le corps électoral le dimanche 16 juillet 2017 pour des élections législatives et locales. Dans un arrêté signé le 11 mai, le ministre de l'Intérieur, Raymond Zéphirin Mboulou précise qu'il s'agira du premier tour de l'élection des députés et du tour unique du scrutin proportionnel élisant les conseillers départementaux et communaux. Ces élections permettront au parlement congolais de s'arrimer à la nouvelle constitution du pays adoptée le 25 octobre 2015, alors que les députés actuels ont été élus en 2012 sous la constitution abrogée de 2002 pour un mandat de 5 ans. Par ailleurs, une nouvelle loi électorale adoptée en avril 2017 fait passer le nombre de députés de 139 à 151...
(RFI 12/05/17)
Les autorités congolaises s'en vont en guerre contre le phénomène de banditisme dit des «bébés noirs». Jeudi 11 mai, le procureur de la République a lancé une grande opération impliquant tous les officiers de police judiciaires, jadis accusés de passivité, visant à en finir avec ces jeunes adolescents drogués qui sèment la terreur dans certains quartiers de Brazzaville. C’est au commissariat central de La Tsiémé, un quartier nord de Brazzaville, subissant régulièrement les affres des « bébés noirs », que l’opération de lutte contre ce phénomène de banditisme à ciel ouvert a été lancée. Le procureur de la République, André Ngakala Oko l’a fait d’un ton ferme et menaçant : « L’objectif fondamental de cette cérémonie d’aujourd’hui, c’est de permettre...
(Agence Ecofin 12/05/17)
(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a approuvé le 4 avril dernier deux programmes de prêts au profit de la République du Congo, d’un montant total estimé à 46,5 millions $. « Ces financements permettront à la Banque mondiale de répondre à l’appel du gouvernement pour l’aider à opérer les réformes nécessaires, notamment dans le secteur public, afin de créer un environnement propice à une croissance durable, en harmonie avec le patrimoine naturel et forestier du Congo », a indiqué Djibrilla Issa, représentant résident de la Banque mondiale en République du Congo. La première facilité évaluée à 40 millions $ provenant de l’Association internationale de développement (IDA), est destinée au lancement du Projet de réformes intégrées du secteur public (PRISP)...
(Xinhua 12/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de Brazzaville, André Gakala Oko, a lancé le 11 mai à Brazzaville, une opération spéciale de police pour traquer et interpeller tous les criminels et hors la loi qui sévissent dans les grandes villes au Congo. Dénommée "Patrouille judiciaire", cette opération spéciale mixte est co-menée par la police et la gendarmerie. Elle vise à traduire devant les tribunaux tous les malfrats afin qu'ils répondent de leurs actes qualifiés d'ignobles. Lancée dans la ville capitale, elle devrait se poursuivre dans les grandes métropoles du Congo (Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie) où se développe, depuis quelques temps le grand banditisme imputé essentiellement aux groupes de "gangs" composés aussi bien...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi et le directeur général du Centre international des civilisations Bantus (Ciciba) Antoine Manda Tchebwa ont procédé à la signature, le 10 mai à Libreville, d'un accord devant régir la Coopération entre leurs deux institutions. « Ce document formalise notre volonté de mener des actions concertées et communes pour faire de la culture un levier de développement et un vecteur de paix dans nos espaces communautaires respectifs. Notamment dans les domaines du soutien aux opérateurs culturels, à la création et à la densification de bassins culturels », a déclaré Ahmad Allam-Mi. Pour Antoine Manda Tchebwa, la signature de cet accord marque la relance effective des activités...
(AFP 11/05/17)
La police congolaise a abattu involontairement mercredi une fillette de trois ans à Mouyondzi, dans la région de la Bouenza (sud), dans une opération de lutte contre le vol, a-t-on appris de sources concordantes. Le commissariat de police de Mouyondzi a été incendié par les populations qui réclament justice, selon des sources concordantes. Les images du commissariat incendié circulent sur les réseaux sociaux. "La police était sur le point d'interpeller un recéleur qui a racheté un poste de télévision auprès d'un voleur", a expliqué à l'AFP une source préfectorale à Madindou, chef-lieu de la Bouenza, dont Mouyondzi fait partie. "Le recéleur avait une arme à feu. En légitime défense, la police a tiré et a atteint sa fillette de trois...
(Afrique Inside 11/05/17)
Au Congo, des perspectives macroéconomiques encourageantes pour 2018 selon un rapport de la Banque mondiale intitulé « Faire des ajustements après le boom des prix pétroliers pour de meilleurs résultats socio-économiques ». Il faut en effet s’attendre à une embellie de la situation macroéconomique avec un taux de croissance estimé à plus de 3%. Comment expliquer cette embellie annoncée? Les experts tablent sur une augmentation de la production de pétrole considérée comme le principal moteur de la croissance au Congo pour la période 2017-2018. L’économie congolaise devrait ainsi bénéficier de l’entrée en production du site de Moho-Nord, ce qui permettrait au pays d’atteindre 350.000 barils par jour en 2018. Par ailleurs, il faut ajouter également l’exploitation de nouveaux gisements de...
(Xinhua 11/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les opérations de révision extraordinaire des listes électorales en vue de l'organisation des élections législatives, sénatoriales et municipales, ont démarré mercredi sur toute l'étendue du territoire congolais. Un arrêté du ministère de l'Intérieur, de la Décentralisation et du Développement local, publié vendredi dernier, fixe la période de cette révision du 10 mai au 20 juin prochain sur l'ensemble des circonscriptions électorales disséminées à travers l'ensemble du territoire congolais. Un autre arrêté du ministre de l'Intérieur fixant le nombre des bureaux d'enregistrements des commissions administratives chargées de la révision extraordinaire de ces listes électorales, ainsi que celui qui nomme les membres des dits bureaux des commissions administratives, ont également été publiés par la même occasion. Selon la nouvelle...
(Xinhua 11/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Secouée par une grave crise économique due à la chute continue des cours du pétrole en 2016, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) aura une mine moins grise cette année, les prévisions de reprise de croissance annoncées à l'issue du premier trimestre tendant à se confirmer, selon la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Les perspectives de croissance en 2018 et même en 2017 donnent des signes d'espoir que la situation se renforcera davantage", rapporte le gouverneur de la banque centrale régionale, Abbas Mahamat Tolli. Pour la deuxième fois depuis sa mise en place en 2014, le comité de stabilité financière en Afrique centrale s'est réuni mardi à Yaoundé, siège de la BEAC,...
(Agence Ecofin 11/05/17)
Examinant les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la 2ème réunion du Comité de pilotage (COPIL) tenue le 6 mai dernier, et portant sur l’examen de la matrice des réformes, devant permettre à la zone Cémac de rétablir les équilibres macroéconomiques avec sérénité, les experts financiers de la sous-région ont, au nombre des mesures adoptées, invité les Etats de la CEMAC à établir les passeports CEMAC avant le 31 décembre 2017. Selon le COPIL, cette résolution s’inscrit dans le cadre des initiatives mises en œuvre en vue de garantir la libre circulation des personnes et des biens au sein de la communauté. Elle fait suite à cette volonté réitérée le 17 février 2017 à Djibloho, en Guinée-équatoriale, par les...
(APA 10/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé une allocation de 40 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) et un financement additionnel de 6,5 millions de dollars en provenance du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), deux enveloppes destinées à renforcer la gouvernance des forêts en République du Congo, a-t-on appris, mercredi à Brazzaville. D’après le représentant de la Banque mondiale au Congo,Djibrilla Issa, "ces financements qui ont été approuvés le 4 mai 2017 à Washington vont, d’une part, appuyer les efforts du gouvernement congolais dans le domaine de la gouvernance et, d’autre part, renforcer les initiatives de gestion participative des forêts".
(Agence Ecofin 10/05/17)
Agence Ecofin) - Selon le dernier rapport de suivi de la Banque mondiale, intitulé « Faire des ajustements après le boom des prix pétroliers pour de meilleurs résultats socioéconomiques », l’économie congolaise devrait progresser de 3%, portée par l'augmentation de la production de pétrole à l’horizon 2018. L’entrée en production du site de Moho-nord qui pourrait permettre au pays d'atteindre 350 000 barils par jour en 2018 sera l’un des facteurs clés de cette performance. A cela s’ajoute l’exploitation de nouveaux gisements de gaz naturel par la société italienne ENI, qui constituera une source de revenus substantielle pour le pays d’Afrique Centrale.
(APA 10/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) table sur une reprise de la croissance économique réelle au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (BEAC) en 2017, avec un taux de 1,6%, en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières de la sous-région (PREF-CEMAC). Au terme de sa 1ère session de l’année, tenue mardi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cet optimisme et relation avec la remontée des cours du brut, la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières...
(Xinhua 09/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- La Banque mondiale prédit dans un rapport une embellie de la situation macroéconomique de la République du Congo avec un taux de croissance estimé à plus de 3%. Ces perspectives tiennent compte de l'augmentation de la production de pétrole considérée par les experts comme le principal moteur de cette croissance anticipée pour 2017-2018. L'économie pourrait sortir de l'ornière avec l'entrée en production du site de Moho-Nord, permettant au pays d'atteindre 350.000 barils par jour en 2018, mais aussi grâce au début de l'exploitation de nouveaux gisements de gaz naturel par la compagnie italienne ENI, selon ce rapport de suivi intitulé "Faire des ajustements après le boom des prix pétroliers pour de meilleurs résultats socio-économiques". "Les productions annoncées...
(Agence d'information d'afrique centrale 09/05/17)
La Banque mondiale vient d’annoncer l’augmentation de son portefeuille au Congo passant de 850 millions de dollars à plus d’un milliard de dollars. Cette enveloppe supplémentaire composée de prêt et de don permettra au Congo d’investir dans le secteur de l’éducation et les autres secteurs prioritaires. Le bureau de la Banque mondiale au Congo estime que le secteur de l’éducation demeure l’un des axes prioritaires du gouvernement congolais. Pour l’heure, l’appui financier de l’institution financière internationale pour ce secteur est estimé à 102 millions de dollars. Une contribution qui devrait s’améliorer dans les prochains mois, grâce à de nouveaux modes de partenariat avec des centres de recherche du pays. Lors d’une rencontre d’échanges à l’Université Marien-Ngouabi, le 6 mai dernier,...
(APA 09/05/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a salué dans un message publié ce lundi à Brazzaville, l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la France, en lui souhaitant plein succès dans ses nouvelles fonctions. « Votre brillante élection à la magistrature suprême de votre pays me donne le réel plaisir de vous adresser, au nom du peuple congolais, de mon gouvernement et en mon nom propre, mes très vives et chaleureuses félicitations, auxquelles je joins mes vœux de succès dans l’accomplissement de vos nouvelles fonctions » déclare le président congolais dans son message.. « Je suis persuadé », ajoute-il...

Pages