Mardi 27 Juin 2017
(RFI 19/05/17)
Au Congo-Brazzaville, un pays où le taux d’alphabétisation frôlait les 100% avant que les guerres civiles des années 1990 ne le fassent dégringoler, la violence semble désormais gagner du terrain en milieu scolaire. Plusieurs causes expliquent ce phénomène, qui inquiète surtout les formateurs. Il s’agit notamment de la pléthore dans les salles de classe ; de l’incivisme et de la baisse du niveau de l’éducation familiale. Les autorités sont convaincues que les causes de cette violence sont extra-scolaires. Elles proposent des solutions.
(Xinhua 19/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming, effectuera une visite de travail du 19 au 22 mai prochain à Brazzaville, où il sera reçu par les plus hauts dirigeants du pays. Le vice-ministre chinois prendra part à une séance de travail avec une délégation congolaise, qui débouchera sur la signature d'accords de coopération entre la Chine et le Congo. En outre, M. Qian s'entretiendra avec le président Denis Sassou-Nguesso et le Premier ministre Clément Mouamba. Il échangera également avec les ministres des Zones économiques spéciales, Alain Akouala Atipault, et de l'Aménagement du territoire et des Grands travaux, Jean-Jacques Bouya. Il assistera ensuite à une cérémonie de pose de la première pierre pour la construction du nouveau siège...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Proparco a accordé un prêt de 15 millions d’euros sur 10 ans à Rougier Afrique International, principale filiale du groupe Rougier, pour la préservation et la gestion durable de ses concessions forestières en Afrique Centrale. Marquant le premier investissement de Proparco en République centrafricaine depuis de nombreuses années, ce financement participera au développement socio-économique d’une région enclavée. Ce prêt financera le démarrage des activités en République Centrafricaine où le groupe a obtenu une concession forestière de 270 000 hectares en août 2015 à l’issue d’un appel d’offre international. Il permettra également à la filiale du groupe Rougier de financer l’extension des activités du groupe dans ses autres pays d’intervention (République du Congo, Gabon et Cameroun). « Proparco est très fier...
(AFP 18/05/17)
Une coalition d'organisations congolaises a appelé jeudi au report des élections législatives fixées au 16 juillet par les autorités, estimant que les conditions ne sont pas réunies pour l'organisation d'un scrutin transparent au Congo-Brazzaville. Le 13 mai, un décret du président Denis Sassou Nguesso fixait au 16 juillet prochain le premier tour des législatives qui seront couplées pour la première fois aux élections locales et municipales au Congo. Tournons la Page demande "l'ajournement des élections jusqu’à ce que la refonte du fichier électoral soit effectuée, et qu’une commission électorale véritablement indépendante ait été mise en place", écrit dans un communiqué cette coalition d'organisations de la société civile congolaise. L'ONG "s'interroge sur l'opportunité de ce scrutin, pour lequel aucune nouvelle garantie...
(APA 18/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le Projet forêt et diversification économique (PFDE) et la société CIB-Olam ont signé une convention de financement de 295 millions de FCFA destinée à impliquer les communautés du département de la Sangha (nord du Congo) dans la promotion de la culture du cacao, rapporte un communiqué reçu jeudi à APA. Selon le communiqué, cette convention a été paraphée, mercredi à Brazzaville, par le coordonnateur du PFDE, Jacques Ossissou, et par Christian Schwartz de la CIB-Olam. Ce financement va permettre de renforcer les capacités des personnes vulnérables, notamment les femmes et les populations autochtones, dans la mise en place et l’entretien des plantations de cacao dans les concessions forestières de Pokola, Kabo, Loundoungou-Toukoulaka dans le département de la...
(RFI 18/05/17)
Le président Denis Sassou Nguesso s’est rendu ce mardi sur la future zone économique spéciale de Pointe-Noire. Un projet lancé il y a près de 10 ans, qui est encore en construction, mais dont les autorités annoncent l’ouverture possible dès 2018. Il y a 15 jours, le Parlement a adopté le projet de loi qui régit leur fonctionnement. Brazzaville mise notamment sur les investissements chinois, mais promet que le tissu industriel local ne sera pas oublié. D’autant que la crise économique liée à la chute du pétrole rend criant le besoin de diversification de l’économie du pays.
(Financial Afrik 18/05/17)
Présent depuis plus de 60 ans en République du Congo et confiant dans les perspectives de développement et de croissance de ce Pays, le Groupe SOMDIAA investit dans un complexe industriel au Port de Pointe-Noire. Portée par une nouvelle entreprise, la Société les Grands Moulins du Phare (SGMP), cette unité sera composée d’un moulin, d’une maïserie et d’une usine d’alimentation animale dans l’enceinte du domaine public portuaire, et d’un élevage permettant la production de poussins d’un jour en périphérie de Pointe-Noire. Ainsi, sous le patronage de son excellence Monsieur Gilbert MOKOKI, Ministre des Transports, de l’Aviation Civile et de la Marine Marchande, Monsieur Séraphin Bhalat, Directeur Général du Port Autonome de Pointe-Noire et Monsieur Alexandre Vilgrain, Président du Conseil d’Administration...
(AfricaNews 17/05/17)
Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’guesso, a répondu à ses adversaires qui prétendent qu’il veut demeurer au pouvoir. Sassou N’Guessou s’exprimait ainsi dans un entretien accordé à la chaîne d’information France24. Un échange dans lequel, il a abordé les problèmes politiques, économiques et sociaux rencontrés au Congo. Au pouvoir depuis plus trois décennies dans ce pays d’Afrique centrale, le leader de 73 ans candidat à sa propre succession a remporté l’élection présidentielle l’année dernière. Une victoire contestée par l’opposition. Des opposants qui estiment que Sassou N’guesso veut s’éterniser au pouvoir.
(Jeune Afrique 17/05/17)
Prévues pour le 16 juillet, les élections législatives congolaises enfièvrent déjà les états-majors politiques. Un duel mobilise l’attention : celui de la première circonscription de Ouenzé, 5e arrondissement de Brazzaville et l’un des bastions du Parti congolais du travail (PCT) dans la capitale. Candidat naturel de ce parti, dont il est le secrétaire général depuis près de six ans, le député sortant Pierre Ngolo aura face à lui Juste Mondélé, secrétaire général du Club 2002-Pur. Problème : Mondélé est conseiller politique à la présidence de la République, et la formation qu’il dirige, fondée par un neveu du chef de l’État, le désormais pasteur Wilfrid Nguesso, appartient à la majorité présidentielle, dont Pierre Ngolo est le chef.
(APA 17/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le président congolais, Denis Sassou-N’Guesso a procédé, lundi à Pointe Noire, à l’inauguration du projet pétrolier Moho-Nord qui aura une production de 140 mille baril/j en 2017 et plus de 350 mille baril/j à l’horizon 2018. Moho Nord, situé dans le Golfe de Guinée, à 75 km des côtes, par 750m à 1200m de profondeur, est le plus ambitieux projet pétrolier que la République du Congo a entrepris jusqu’ici. Par ce projet, le Congo amorce une étape importante dans la valorisation des ressources en eaux profondes, au service de la croissance énergétique et économique.
(RFI 17/05/17)
Depuis plus d’un an, les combats opposant forces armées congolaises et partisans de l’ancien rebelle Frédéric Binsamou alias le Pasteur Ntumi provoquent une crise humanitaire sans précédent. Alors que certains habitants vivent reclus dans les zones de combats, d’autres, 20 000 personnes au moins selon les ONG, ont trouvé refuge dans les départements voisins.
(La Voix de l'Amérique 17/05/17)
Une vingtaine de bandits âgés de moins de 18 ans appelés "bébés noirs" à Brazzaville ont été présentés samedi au public à la suite des patrouilles mixtes police-gendarmerie lancées par le procureur de la République André Oko Ngakala. Ces jeunes enfants ont été appréhendés par les policiers et les gendarmes. Ils sont accusés d’exercer la criminalité dans certains quartiers de Brazzaville et seront présentés devant le juge. Les "bébés noirs" est le titre donné aux petits bandits qui opérèrent principalement dans les quartiers de Talangaï et de Djiri. Courageux et zélés, ils dépossèdent les citoyens des biens de valeur, agressent à la machette ou au couteau ceux leur résistent, mettent à rude épreuve les forces de sécurité. Sylvie, une habitante...
(Agence Ecofin 17/05/17)
(Agence Ecofin) - Le Comité inter-Etats des pesticides en Afrique centrale vient d’homologuer, au cours d’une session tenue, le 9 mai dernier, cinq nouveaux pesticides, autorisant de ce fait, leur utilisation dans les six Etats de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. Les produits phytosanitaires ainsi homologués sont l’Agreb 80 wp (fongicide), Boxer 10 wp (insecticide), Glycol 41% sl (herbicide), Glycol 680 wdg (herbicide), Super Killer 680 wdg (herbicide), Super 50 ec (insecticide) et Super 12 ec (insecticide). Ces produits ont été homologués sur une liste de 12 produits biochimiques présentés par diverses entreprises. Ces homologations surviennent au moment où des Etats de la Cemac dénoncent la...
(APA 16/05/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de lundi à mardi à Madibu, Ngangaligolo et Mayanga, des quartiers situées après la rivière Djoué au sud de Brazzaville, appris APA mardi matin de sources concordantes. Selon ces sources, les coups de feu de la nuit auraient pour origine une tentative de Frédéric Bitsamou (alias Ntumi) et ses miliciens Ninjas Nsiloulou de marcher sur Brazzaville pour libérer le Secrétaire général de leur parti politique le CNR (Conseil national des républicains), J.gustave Ntondo, arrêté à Brazzaville par les autorités. J .Gustave Ntondo dont la nouvelle de l’arrestation circule depuis le lundi était envoyé à Brazzaville pour nouer des attaches en vue des négociations ou un dialogue entre...
(RFI 16/05/17)
Dans un entretien diffusé sur France 24 ce week-end, Denis Sassou-Nguesso a nié les exactions attribuées par les organisations de défense des droits de l'Homme et l'existence d'une crise politique dans la région du Pool. Des propos qui ont poussé Guy-Brice Parfait Kolélas, à la tête du nouveau mouvement l'Union des démocrates humanistes Yuki et député de Kinkala, la préfecture du Pool, à sortir de son silence. L’ancien candidat à la présidentielle de 2016 dénonce le calvaire que vivent les populations de cette région.
(France TV Info 16/05/17)
Les autorités congolaises ont annoncé des mesures pour éradiquer ces groupes d’adolescents qui terrorisent les habitants des quartiers nord de Brazzaville, surnommés les «Bébés noirs». Ils ont entre 13 et 20 ans, «tuent, pillent, violent les femmes (...), sèment la terreur et la désolation», a réaffirmé le procureur de la République. Un phénomène récurrent dans la capitale depuis plusieurs années. Les Brazzavillois sont dans l'attente de mesures draconniennes à l'encontre des «Bébés noirs». «Nous allons combattre dès cet instant les Bébés noirs et leurs complices et nous allons les mettre hors d'état de nuire», a annoncé, le 11 mai 2017, le procureur de la République André Ngakala. La scène s'est déroulée au commissariat central de la Tsiémé, quartier populaire de...
(RFI 16/05/17)
Une semaine après la disparition de Jean-Gustave Ntondo, représentant à Brazzaville du révérend pasteur Ntumi dans les négociations menées pour résoudre la crise du Pool, ses proches sont toujours sans nouvelles de lui. De sources concordantes, il se trouverait à la DGST, la direction générale de la surveillance du territoire, sans confirmation officielle. En attendant, Gaston Nitou Samba, représentant à Paris du mouvement, demande sa libération et des explications. L'émissaire du Pasteur Ntumi dans la capitale congolaise Jean-Gustave Ntondo est toujours porté disparu. Gaston Nitou Samba assure pourtant qu’il était venu à Brazzaville pour négocier un cessez-le-feu il y a presque un an à la demande des autorités. « Monsieur Ntondo doit être libéré le plus rapidement possible. Qu’on nous...
(RFI 16/05/17)
Au Congo-Brazzaville, la justice veut désormais s’intéresser aux sociétés nationales d’électricité et de distribution d’eau (les SNE et SNDE) et à la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) en ouvrant une enquête sur leur gestion jugée « peu efficace ». Le gouvernement veut aussi - et vite - changer leur mode de gouvernance. C’est le Premier ministre, Clément Mouamba, qui a quelque peu donné des indicateurs qui ont permis, au procureur de la République, de se saisir du dossier et d’ouvrir une enquête judiciaire sur la gestion des sociétés nationales d’énergie et de distribution d’eau, et celle de la Société nationale des pétroles du Congo. « Des mesures urgentes doivent être prises afin de donner de l’efficacité à ces...
(RFI 16/05/17)
Au Congo-Brazzaville, la famille de Jean-Gustave Ntondo s'inquiète de sa disparition et demande sa libération immédiate. Selon des sources concordantes, ce proche du Pasteur Ntumi est injoignable. Il se trouverait à la direction générale de la sûreté du territoire (DGST). Jean-Gustave Ntondo est l'émissaire du Pasteur Ntumi dans la capitale congolaise et, à ce titre, chargé - assurent ses proches - par les autorités de représenter le pasteur dans les négociations menées pour résoudre la crise du Pool. Il a déjà été arrêté puis libéré à deux reprises, au cours de l'année passée. Joint par RFI, un membre de sa famille - souhaitant rester anonyme pour des raisons de sécurité - demande sa libération. « Depuis lundi [8 mai], je...
(Xinhua 16/05/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Dressé au cœur de Brazzaville, la capitale congolaise, le siège de la Banque sino-congolaise pour l'Afrique (BSCA Bank) sera bientôt disponible. Les travaux de cet immeuble en verre de 15 étages se trouvent presque en phase terminale. Les techniciens qui s'affairent sur le terrain, vont devoir procéder ensuite à l'installation des meubles et aux autres opérations connexes. Plus d'un habitant de Brazzaville, admire le chantier du siège de la BSCA Bank qui se trouve sur le site de l'ex-piscine Caïman, un endroit qui a valu d'intenses travaux de génie civil pour mieux stabiliser le sol. "Cet édifice reflète la vitalité de la coopération sino-congolaise, une coopération datant de plus d'une cinquantaine d'années avec des fruits palpables", se...

Pages