Dimanche 21 Janvier 2018
(AFP 14/11/17)
L'organisation de protection de l'environnement Greenpeace a regretté lundi que les autorités du Congo-Brazzaville aient empêché la semaine dernière son bateau Esperanza d'accoster à Pointe-Noire, après des étapes en RDCongo et au Cameroun. "Pendant deux jours, le navire avait abordé les eaux congolaises. Mais les responsables du port et du gouvernement à Pointe-Noire ont refusé l'accostage, affirmant n'avoir aucune connaissance préalable de l'arrivée du navire et de ses activités sur le territoire congolais", a écrit Greenpeace dans un communiqué. "Le navire a fait une tournée au Cameroun et en République démocratique du Congo (RDC) pour exhorter les acteurs environnementaux à sauvegarder et à gérer durablement la forêt du bassin du Congo, qui est la deuxième plus grande forêt pluviale du...
(APA 13/11/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, dans une déclaration rendue publique samedi à Brazzaville, a appelé la communauté internationale tout comme ‘’les acteurs politiques et la société civile’’ de la République démocratique du Congo à accompagner ‘’dans l’unité, la paix et la sérénité’’ l’application du calendrier électoral publié dans ces pays. Rendu public le 5 novembre dernier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le nouveau calendrier fixe à la date du 23 novembre 2018 les prochaines élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République démocratique du Congo (RDC). Ce faisant, Sassou N’Guesso qui s’exprimait en sa qualité de président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), a invité...
(APA 11/11/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le Congo va mobiliser près de 16 milliards de FCFA pour la mise en œuvre de son plan pluriannuel élargi de vaccination 2018-2022 dans le but d’éliminer la morbidité et la mortalité liées aux maladies qui peuvent être évitées par la vaccination, a-t-on appris vendredi auprès du ministère congolais de la population et de la santé. L’annonce a été faite par Alexis Mourou Moyoka concepteur dudit plan vendredi à Brazzaville au cours de la réunion du Comité inter-agence du programme élargi de vaccination qui faisait le point des activités de vaccination des années passées en présence du ministre congolais de la population et de la santé, Lidia Mikolo. Présentant les stratégies de ce plan 2018-2022, Alexis Mourou...
(Agence Ecofin 10/11/17)
La compagnie minière listée sur AIM, Zanaga Iron Ore (ZIOC) a annoncé que le ministère de l’environnement du Congo lui a octroyé une licence environnementale pour son projet de fer Zanaga. Cette licence couvre la première phase de développement de la mine qui devrait produire 12 millions de tonnes de minerai de fer si la société arrive à trouver le financement nécessaire. Elle est indispensable pour l’obtention d’un permis d’exploitation minière. « Obtenir le permis environnemental nous aidera dans nos efforts pour faire avancer le projet Zanaga et attirer des financements pour permettre à cette précieuse ressource d’être amenée en production. », a déclaré Clifford Elphick, président de ZIOC. Zanaga Iron Ore détient à 50% la mine Zanaga qui devrait...
(Agence Ecofin 09/11/17)
La Banque Mondiale va dégager un montant de 600 millions $ en vue de financer un important projet visant à améliorer les infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika en Afrique de l’Est, a déclaré Libérat Mpfumukeko, Secrétaire général de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (CAE). C’était à l’occasion d’une réunion des représentants de quatre pays riverains du lac Tanganyika à savoir le Burundi, la Tanzanie, la République démocratique du Congo et la Zambie, tenue à Bujumbura les 2 et 3 novembre dernier. Cette rencontre à laquelle ont également participé des représentants de la Banque mondiale avait pour objectif de plancher sur ce vaste projet : le Lac Tanganika, plus vaste que la Belgique, fait 673 km de...
(La Tribune 09/11/17)
Très loin de ses prévisions de 1,6% en début d'année, le taux de croissance économique dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique de centrale (CEMAC) ne devrait pas dépasser 0,2% cette année, a-t-on appris d'un communiqué du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale. C'est presqu'un aveu d'échec pour la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) et les Etats de la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Les différentes mesures prises, dont la réduction des coefficients des réserves obligatoires des banques, la réduction des plafonds de refinancement de certains Etats, le resserrement des dépenses publiques, l'élargissement de l'assiette fiscale, la priorisation de certains investissements, la...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Réunis à N’Djamena, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale sont parvenus à régler nombre de dossiers épineux… À commencer par la suppression des visas. Une conjoncture économique défavorable peut avoir des vertus. En butte à des difficultés budgétaires et en quête de relance, l’Afrique centrale bouge enfin. Le 31 octobre, au cours d’un sommet convoqué à N’Djamena, au Tchad, les chefs d’État ont fait aboutir en quelques traits de plume une pile de dossiers pourtant bloqués depuis plus d’une décennie. Conséquence, le lendemain, 1er novembre, à la suite des autres pays membres, le Cameroun a été le dernier de la Cemac à supprimer l’exigibilité du visa aux ressortissants des autres pays membres. Ironie de...
(Jeune Afrique 08/11/17)
À l’invitation de Rodolphe Adada, l’ambassadeur du Congo à Paris, une délégation d’anciens parlementaires français, accompagnés par l’ex-Premier ministre Dominique de Villepin, aujourd’hui reconverti dans le lobbying, a séjourné à Brazzaville du 25 au 28 octobre. Parmi les participants, Michel Terrot (LR), qui présida le groupe d’amitié France-Congo, et le socialiste François Loncle, qui fut membre de la commission des Affaires étrangères. Tous deux ont créé il y a six mois le Groupe de liaison Afrique-Europe (Glae), une structure informelle réunissant experts et élus. L’un des vice-présidents du groupe d’amitié France-Congo, Patrice Verchère (LR), s’est joint à ce voyage organisé à l’occasion de l’anniversaire...
(Agence Ecofin 08/11/17)
Le ministre camerounais de l’Economie, Louis Paul Motaze (photo), et Hanson Njiforti, directeur national du Fonds mondial pour la nature (WWF) au Cameroun, ont procédé, le 7 novembre, à la signature d’une convention de partenariat à Yaoundé. C’est dans le cadre du programme d’aménagement et de développement intégré de la boucle minière du Dja (Padi-Dja) où sont prévus des projets miniers (fer de Mbalam, nickel-cobalt de Lomié, fer de Nkout, Nabeba…) frontalière du Congo. Louis Paul Motaze a expliqué que le Padi-Dja est un espace à écologie sensible dans lequel se trouvent implantées plusieurs aires protégées classées parmi les plus importantes du Cameroun, en ce qui concerne la diversité biologique. Il s’agit notamment de la réserve de faune et de...
(MondAfrique 07/11/17)
Le régime du Congo Brazzaville semble de plus en plus isolé à Washington. Sur fond d’intérèts pétroliers divergents et de défense des droits humains Autant le président Trump n’a guère une vision précise des réalités du continent africain, autant le département d’Etat, l’équivalent du ministère américain des Affaires Etrangères, n’a guère aujourd’hui une opinion favorable du régime congolais. Pas de chance pour le président Sassou, au pouvoir depuis 1997, le chef de da diplomatie américaine, Rex Tillerson, fut de 2008 à 2016 le patron du groupe pétrolier Exxon, qui fut poussé par la sortie par le régime...
(APA 06/11/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Les besoins en énergie du Congo dans les dix prochaines années seront de 1000 mégawatts contre 600 mégawatts actuellement, a déclaré le directeur général de la société nationale d’électricité (SNE) Jean-Marie Iwandza Jean Marie Iwandza a fait cette déclaration samedi en marge de la restitution des premières études sur le barrage de Sounda dont la capacité énergétique estimée oscillerait entre 486 et 616 MW. Le directeur de l’énergie à la SNE, se référant à une première étude sur le barrage de Sounda faite en 1960 par la société Electricité de France(EDF), et qui avait estimé que ce barrage pouvait produire 1000 mégawatts pense que : « les études présentées par la banque mondiale, donnent une production dérisoire en...
(APA 06/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a, au lendemain de sa 3ème réunion ordinaire de l'année, tenue le 2 novembre dans la capitale tchadienne, N’Djamena, noté un «renforcement du cadre macroéconomique» dans la sous-région par rapport à 2016. Dans un communiqué publié lundi depuis le Cameroun, et se basant sur les données économiques, monétaires et financières mises à jour de l'année 2017, il constate ainsi une légère reprise de la croissance économique à +0,2% en termes réels, une atténuation des tensions inflationnistes, avec un taux de +1,0% à fin décembre 2017. Le CPM fait aussi état d’un recul du déficit du solde budgétaire, base engagements, hors dons, à...
(AFP 05/11/17)
Des organisations de défense des droits de l'Homme ont appelé samedi à Brazzaville à la libération d'un journaliste congolais Ghys Fortuné Dombé Bemba, détenu depuis dix mois sans jugement. "Le journaliste Dombé Bemba n’a plus sa place en prison. Il doit être libéré parce que l’Etat n’a pu le juger pendant les six mois qui représentent un délai normal d’une détention préventive", a déclaré à l’AFP Charlin Kinouani, coordonnateur adjoint du Mouvement citoyen Ras-le-bol, signataire de la déclaration avec neuf autres organisations. M. Dombé Bemba "va mal en prison: il souffre d’une maladie de la vue et a des antécédents cardiovasculaires (...), il doit être libéré afin qu’il aille se faire soigner et vive dans des conditions hygiéniques adéquates", indique...
(Xinhua 03/11/17)
Les nouveaux présidents de la Commission de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) ont été investis jeudi dans leurs fonctions au cours d'une audience solennelle de prestation de serment devant la Cour de justice communautaire qui siège dans la capitale tchadienne. Le nouveau président de l'exécutif de la CEMAC, Daniel Ona Ondo, et la vice-présidente, Fatima Haram Açyl, ainsi que les quatre commissaires se sont engagés au cours de cette cérémonie à laquelle assistaient le président tchadien Idriss Déby Itno qui assure la présidence en exercice de la CEMAC, son premier ministre Pahimi Padacket ...
(Xinhua 03/11/17)
Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) est en train d'élaborer de nouvelles stratégies pour aider à transformer l'agriculture du continent, a déclaré jeudi un haut responsable de l'organisation. Diran Makinde, Conseiller principal du NEPAD pour l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, a déclaré que les stratégies visent à répondre aux défis de développement auxquels fait face le secteur agricole en Afrique subsaharienne. "Les stratégies devraient contribuer à l'amélioration de la science, la technologie et l'innovation commerciale pour la transformation agricole rurale", a déclaré Makinde jeudi à Xinhua lors d'un symposium sur la bioéconomie régionale à Kigali. Il a ajouté que le NEPAD prévoit la promotion d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs en fournissant un environnement de...
(AFP 02/11/17)
La Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) a "pris acte" mardi de la ratification fin octobre, par tous les Etats membres, de l'accord de 2013 sur la libre circulation des personnes dans la sous-région, mettant fin à des négociations laborieuses entamées il y a plus de quinze ans. Les chefs d'Etat de la Cémac, réunis en sommet extraordinaire à N'Djamena, ont aussi décidé d'"autoriser" la Banque de développement des Etats d'Afrique centrale (Bdeac) à débloquer 1,7 milliards de francs pour "accompagner l’application de la libre circulation", selon le communiqué final du sommet.
(APA 02/11/17)
APA-Brazzaville (Congo) - La République du Congo est classée au 179ème rang au classement Doing Business de la Banque mondiale de l’année 2018, alors que le pays était à la 177ème place en 2017, selon le rapport publié le 31 octobre à Washington. D’après la Banque mondiale, cette place du Congo sur 190 pays, soit le bas du tableau, s’explique par le fait que le pays n’aurait réalisé qu’une seule réforme pour l’amélioration de son climat des affaires. Ce rapport souligne que le Rwanda qui serait le pays le mieux placé en Afrique subsaharienne (41e) a réalisé quatre réformes et s’est engagé sur cinq autres l’année prochaine. Le Congo, malgré les initiatives prises par les autorités pour favoriser les investissements...
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - L’Union européenne a débloqué 40 milliards de francs CFA pour la préservation et la conservation de l’environnement dans le cadre du sixième volet de l’opération Ecosystème des forêts d’Afrique centrale (ECOFAC 6), a-t-on appris mercredi à Douala. Sur cette enveloppe, 10 milliards de francs CFA sont dédiés aux activités de conservation des écosystèmes au Cameroun, une somme qui vient s’ajouter aux 90 millions de francs CFA déjà injectés dans les cinq premières phases depuis 1992. De façon globale a-t-on expliqué, l’essentiel de l’appui de l’UE de cette phase va porter sur la protection et l’aménagement des aires protégées au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Pour ce qui est spécifiquement...
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va débloquer 1,7 milliard de francs CFA pour accompagner l’intégration communautaire, ont décidé les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) au terme de leur sommet extraordinaire, tenu mardi à Ndjamena, au Tchad. « Passant à l'examen des points inscrits à son ordre du jour, la Conférence a pris acte de la décision d'ouverture intégrale de leurs frontières, prise par les Etats membres en application de l'Acte additionnel N°01/13/CEMAC-070 UCCE-SE du 25 Juin 2013 portant suppression des visas pour tous les ressortissants de la CEMAC circulant dans l'espace communautaire », précise le communiqué final. D’où le satisfécit des dirigeants de...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Au sortir du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), qui s’est achevé le 31 octobre 2017, à Ndjamena, la capitale tchadienne, la décision a été prise de passer l’éponge sur une partie importante des arriérés accumulés par les Etats membres, au titre de la mise à disposition de la taxe communautaire d’intégration (TCI), mécanisme autonome de financement de la communauté. «Abordant la question du financement de la Communauté et au regard du niveau des arriérés accumulés par les Etats membres au titre de la Taxe communautaire d’intégration, la conférence a décidé d’annuler la masse d’arriérés à hauteur de 90%, afin de partir sur des bases nouvelles. Elle a invité les...

Pages