| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Agence d'information d'afrique centrale 01/03/17)
Le mouvement de grève annoncé hier par l’intersyndical des travailleurs des douanes du Congo, lors d’une assemblée générale extraordinaire a été suivi à la lettre notamment à Brazzaville. C’est ce qui ressort du constat fait par notre équipe. A la direction générale des Douanes de Brazzaville un climat morose a été observé. Tout le personnel était absent en dehors du directeur général et des directeurs centraux qui assuraient le service minimum. Pour empêcher les syndicats de faire irruption et éventuellement bloquer les bureaux de ces responsables comme ils le menaçaient, des gendarmes ont été postés à l’entrée principale. Même tableau à la direction départementale des douanes de Brazzaville. Mais ici, le directeur départemental assistait à une passation de service dans...
(Xinhua 01/03/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le Congo et l'Algérie multiplient cette année des signaux d'un engagement mutuel à consolider leurs relations de coopération vieille de plus de 50 ans. Deux moments importants devront sceller cette volonté commune de réactiver les liens entre les deux Etats : à savoir la visite, dans les tout prochains jours, du chef de l'Etat congolais en Algérie et la tenue de la grande commission mixte entre les deux pays. Le lundi 27 février, une mission algérienne est arrivée à Brazzaville afin de préparer cette prochaine réunion de la grande commission mixte. Les experts des deux pays tiennent des séances de travail les 28 février et 1er mars afin de peaufiner les dossiers à adopter. De source proche...
(RFI 28/02/17)
Au Congo-Brazzaville, la levée du corps du colonel Ntsourou s’est déroulée ce lundi 27 février 2017 et il est arrivé dans son village natal de Lagué. L’ancien numéro deux des services de renseignement est décédé en détention le 17 février dernier. Dans l’ancien bâtiment de la morgue municipale, le cercueil du colonel Marcel Ntsourou à moitié ouvert a été exposé à gauche de l’entrée principale. Un objet traditionnel cousu en raphia a été placé sur ce cercueil fait en bois massif. Les parents - en majorité des femmes - de noir vêtus, se sont recueillis dans le calme, tout comme Joe Washington Ebina, acteur de la société civile : « C’est bien dommage que le pays perde un officier de...
(La Voix de l'Amérique 28/02/17)
Au Congo Brazzaville, les étudiants de la faculté de lettres et de sciences humaines ont entamé ce lundi leur deuxième semaine de grève. Objet de leur mécontentement : les bourses pour le quatrième trimestre de 2016 qui n'ont toujours pas été versées, et le fait que, pour le moment, la campagne d'attribution des bourses 2017 n'a pas débuté. Ces retards suscitent beaucoup d'inquiétude puisqu’au sein de cette faculté 15 000 étudiants sont concernés sur les 33 000 inscrits.
(Xinhua 28/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Premier ministre du Congo, Clément Mouamba, a entamé dimanche une visite de trois jours en Guinée-Bissau, à la fin de laquelle les deux pays doivent signer des accords dans les domaines de la pêche, de l'agriculture et du commerce. Devant la présse, le Premier ministre congolais, qui répond à une invitation de son homologue bissau-guinéen, Umaro Sissoco Emballo, a souhaité une formalisation de la coopération entre les pays par la signature d'accords dans divers secteurs y compris la sécurité, les hydrocarbures et la formation. Il a souligné que, outre les relations économiques, les deux pays renforceront la coopération dans les domaines politique et culturel. En ce qui concerne la situation politique en Guinée-Bissau, Clément Mouamba a...
(La Voix de l'Amérique 27/02/17)
Au Congo-Brazzaville, les opposants s’inquiètent des conditions de détention jugées trop "dures" pour leurs collègues incarcérés depuis des mois sans procès. Si les ONG locales dénoncent des conditions "horribles, le gouvernement assure que les prisonniers ont le minimum lié à leur statut. Depuis la mort en prison du colonel Marcel Ntsourou, le numéro deux des services de renseignements du Congo, l’opinion s’interroge sur les conditions de détention des acteurs politiques dans les maisons d’arrêt. Pour l’opposant Paul Marie Mpouélé, incarcéré pendant six mois en 2012 pour ses opinions, ces lieux de détentions...
(Agence d'information d'afrique centrale 27/02/17)
La famille Ntsourou, représentée par Prosper Ngankouobi, oncle et chef de famille du défunt, a publié le 25 février à Brazzaville, un communiqué pour annoncer aux parents, amis et connaissances que l'ex- colonel Marcel Ntsourou, décédé le 17 février dernier, sera porté en terre le 28 février dans son village natal, dans l’intimité familiale. Le même communiqué indique que la levée du corps de l’illustre disparu à la Morgue municipale de Brazzaville, se fera le lundi 27 février. La dépouille sera ensuite acheminée à Lékana par l’aéroport international Maya-Maya, pour être inhumée le lendemain 28 février au village Lagué. La veillée mortuaire est organisée au domicile du défunt, sis au quartier Batignolle au Plateau des 15 ans. Firmin Oyé
(Agence d'information d'afrique centrale 27/02/17)
Les conseillers municipaux de la ville de Brazzaville ont adopté ce budget à l’issue de la 7ème session ordinaire et budgétaire qui s’est clôturée, le 24 février à Brazzaville, sous la présidence de Hugues Ngouélondélé. Le budget 2017 estimé à 27.010.352.164 francs CFA est légèrement en baisse par rapport à celui de l’année 2016 qui s’élevait à 28.911.153.076 francs CFA. En plénière, les conseillers locaux ont aussi adopté à un milliard cinq cent trente-six millions huit cent quarante-neuf mille (1.536.846.000) francs CFA, le programme d’investissement 2017 de la commune de Brazzaville contre un milliard neuf cent cinquante-cinq millions quatre-vingt-treize mille cent quatre-vingt-un (1.955.093.181) en 2016. Outre l'adoption du budget et du programme d'investissement 2017, l’assemblée locale a également adopté plusieurs...
(APA 27/02/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La 17ème session du pool énergétique de l’Afrique centrale s’est ouverte lundi à Bangui avec la participation d’experts en énergie venus des dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Trois jours durant, les participants vont essayer de trouver des stratégies pour combler le vide énergétique en Afrique centrale qui pourtant a un important potentiel en la matière. Il s’agira également de mettre en place un budget pour rendre opérationnelle la politique régionale en matième énergétique. La création d’un fonds de développement du secteur énergétique de l’Afrique centrale sera également abordée par les experts. En ouvrant les travaux, le ministre centrafricain de l’Energie, Léopold Mboli Fatrane, a souligné que la rencontre allait à...
(RFI 25/02/17)
Maître Ludovic Essou a été relâché après 7 jours de garde à vue. L'avocat avait été arrêté la semaine dernière après la mort du colonel Marcel Ntsourou, l'ancien numéro 2 des services de renseignement. Il avait été l'un des derniers à le voir en prison avant son décès soudain. C'est sur instruction du ministre de la Justice que le procureur a rendu sa liberté à Maitre Essou ce vendredi 24 février. L'avocat du colonel Ntsourou était gardé à vue comme témoin. Témoin potentiellement suspecté d'avoir joué un rôle dans la mort de son client. Maître Essou a été libéré parce qu'il n'y a pas eu d'autopsie qui prouverait qu'il y a eu assassinat, explique une source judiciaire. Et s'il n'y...
(RFI 25/02/17)
Quelle est la ville africaine qui offre à sa population la meilleure qualité de vie ? Un classement, publié cette semaine après une année d'enquête, a été établi par une équipe de l'Ecole polytechnique de Lausanne, en Suisse, pour répondre à cette question. L'étude s'est concentrée sur 100 villes du continent africain, les capitales et les plus peuplées, en se basant sur des critères répartis dans 7 catégories : société, habitat, développement spatial, infrastructures, environnement, gouvernance et économie. Jérôme Chenal a dirigé cette étude et la commente pour RFI. On retrouve en tête du classement : Marrakech, Johannesbourg, Alexandrie, Port-Louis, Casablanca, Tunis, Le Caire, Rabat, Le Cap et Fès.
(Opinion Internationale 24/02/17)
Près d’un an après le scrutin présidentiel du 20/03/2016, le Congo s’enfonce dans une crise post-électorale dont nul ne connaît l’issue. Les attaques des populations du Pool et les arrestations arbitraires se font de façon quotidienne, méthodique et dans une quasi-indifférence générale. Le déni du droit voire l’absence de justice a suscité l’ire des avocats congolais qui sortent de leur réserve. Le 13 mai 2016 la Justice française, sur le fondement de la compétence universelle, se disait compétente pour connaître de l’affaire dite des « disparus du Beach », malgré les requêtes en annulation formulées par le pouvoir de Brazzaville. En 1999, 353 jeunes hommes valides ayant fuit au Congo voisin ( RDC ) lors du conflit armé disparaîtront lors...
(Agence d'information d'afrique centrale 24/02/17)
Une délégation de la Banque mondiale conduite par le représentant résident de cette institution en République du Congo, Djibrilla Issa, a été reçue le 23 février, par le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Henri Djombo, dans le cadre de la mission d’évaluation du projet d’agriculture commerciale. En cours de préparation, ledit projet remplacera le Pdarp, dont la clôture intervient au mois d’avril prochain. Cette mission d’évaluation dont la fin est prévue pour le mois de mars prochain, permettra au gouvernement congolais et la BM de définir notamment le coût exact du projet puis les différentes activités à financer. « Après les missions d’identification, de préparation et de pré-évaluation dudit projet, il était question que la Banque mondiale arrive pour...
(Agence d'information d'afrique centrale 24/02/17)
Le ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Gilbert Mokoki, a annoncé le 23 février à Brazzaville, l’intention du gouvernement de lancer la Société congolaise des transports fluviaux (Socotraf), qui devrait exploiter les voies navigables nationales aux côtés des unités fluviales privées. «Dans la perspective, c’est vrai que nous encourageons l’initiative privée mais, nous sommes aussi en train de réfléchir comment lancer la Socotraf, rendre cette unité de production opérationnelle», a-t-il déclaré. S’adressant au terme d’une visite de quelques structures sous tutelle, le ministre Mokoki a signifié que le transport à passagers sur les voies navigables était moins rentable. Ainsi, a-t-il souligné la nécessité des pouvoirs publics d’investir dans ce mode de transport qui, selon lui,...
(APA 23/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le ministre congolais de la communication, chargé des médias, Thierry Lézin Moungalla, a déclaré mercredi au cours d’une conférence de presse, que « le gouvernement est disposé à accompagner la famille de Marcel N’Tsourou dans toutes les opérations visant à clarifier sa mort », soulignant que : « le gouvernement ne rejette pas l’autopsie si sa famille y consent ». Le ministre est revenu sur les grandes étapes qui ont conduit à la mort du colonel Marcel N’Tsourou notamment son malaise après l’entretien avec l’avocat Me Ludovic Désiré Essou, l’intervention de l’infirmerie de la maison d’arrêt et le constat de son décès à l’hôpital des armées par un médecin assermenté vers 11h 30 le vendredi 17 février...
(Jeune Afrique 23/02/17)
Le calendrier judiciaire va s’accélérer au Congo au cours des dix prochains mois. D’ici à juin et juste après la réunion du Conseil supérieur de la magistrature s’ouvriront les sessions criminelles des cours d’appel de Brazzaville et de Pointe-Noire Première affaire jugée : celle impliquant Frédéric Bitsamou, alias pasteur Ntumi (le leader des rebelles Ninjas du Pool, toujours recherché), et ses coaccusés détenus à la prison centrale de Brazzaville. Suivront les procès intentés par l’État contre les candidats à l’élection présidentielle de 2016, Jean-Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissan, emprisonnés au même endroit.
(Jeune Afrique 22/02/17)
Lors de la rencontre des chefs d'État de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac), à Djibloho en Guinée équatoriale vendredi 17 février, le renouvellement de la Présidence de la commission et de la direction générale de la Banque de développement des États de l'Afrique centrale ont fait l'objet de longs pourparlers. Récit. Président de la commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac) depuis juillet 2012, le Congolais Pierre Moussa souhaitait effectuer un deuxième mandat. « Nous n’avons pas pu travailler à cause de l’instabilité » en Centrafrique. En effet, la présidence était « errante ». Ayant fui Bangui au plus fort de la guerre civile, les fonctionnaires communautaires ont...
(APA 22/02/17)
APA-Brazzaville(Congo) - La Banque mondiale pourrait être un catalyseur à la mobilisation des ressources financières en faveur des projets innovants au Congo, a estimé mardi à Brazzaville, le directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la RD Congo et le Congo-Brazzaville Ahmadou Moustapha Ndiaye présidait la réunion de la revue du portefeuille de cette institution financière internationale qui a lieu sur le thème ’’Redynamisation du partenariat entre le gouvernement du Congo et la Banque mondiale’’. « Pour soutenir les efforts du Congo de diversification de l’économie, la Banque mondiale pourrait jouer un rôle de catalyseur dans la définition de projets...
(RFI 22/02/17)
La garde à vue de Maître Ludovic Essou a été prolongée mardi pour 48h. L'information a été donnée par ses proches. L'avocat a été arrêté samedi et est gardé à vue depuis à la gendarmerie. Il défendait le colonel Ntsourou, ancien numéro 2 des renseignements et a été un des derniers à le voir avant son décès soudain, vendredi, en détention. Par solidarité, le barreau de Brazzaville a annoncé trois jours de suspension de ses activités. Les avocats du barreau de Pointe-Noire viennent de s'associer aussi au mouvement et suspendent leur travail dans les juridictions et au greffe jusqu'à la libération de leur confrère. Le bâtonnier de Pointe-Noire, Maître Didier Christophe Mvoumbi, a été joint par RFI.
(AfricaNews 22/02/17)
La nouvelle de la mort du Colonel Marcel Tsourou continue de faire des vagues au Congo. Dernier fait en date : la détention de l’un de ses avocats Ludovic Essou. Selon les autorités congolaises, ce dernier, qui a vu le colonel Ntsourou quelques minutes avant son décès doit être interrogé pour faire la lumière sur les conditions de sa mort. Mais c’est une arrestation qui ne passe pas pour ses confrères avocats. À Brazzaville le barreau a annoncé qu’il suspendait ses activités pendant trois jours à compter du 21 février en signe de solidarité. Un mouvement suivi aussitôt par le barreau de Pointe-Noire, deuxième ville du pays. “Au niveau de Pointe-Noire, nous avons élargi la mesure à savoir la grève...

Pages